Traçabilité des produits industriels : Olnica s’adosse au groupe Socomore pour passer à la taille critique

Spécialiste de la lutte contre la contrefaçon, les malfaçons ou le vol dans le secteur industriel, Olnica fournit des solutions de marquage à code unique pour 25 millions de produits par an. Afin d'accélérer sa croissance et se positionner davantage à l’international, la société rennaise annonce son adossement au groupe Socomore, un fournisseur mondial de chimie de spécialité pour l’industrie, notamment aéronautique.

3 mn

A l’heure où la concurrence sur les minerais stratégiques et la sécurisation des ressources deviennent un enjeu, la structure améliore en permanence ses solutions dont le procédé de traceurs luminescents est fabriqué à partir d’oxydes de terres rares, ressource retraitée dans son laboratoire de Chantepie.
A l’heure où la concurrence sur les minerais stratégiques et la sécurisation des ressources deviennent un enjeu, la structure améliore en permanence ses solutions dont le procédé de traceurs luminescents est fabriqué à partir d’oxydes de terres rares, ressource retraitée dans son laboratoire de Chantepie. (Crédits : Reuters)

Engagée depuis 2010 dans la lutte contre la contrefaçon, les malfaçons ou le vol dans le secteur industriel, Olnica change d'organisation pour passer à la taille critique. L'entreprise rennaise dont les solutions de marquage à code unique pour produits finis sont apposées sur 25 millions d'éléments par an (15 millions en 2013), vient de s'adosser au groupe industriel vannetais Socomore, un actionnaire historique.

Sous l'appellation Olnica Trace SAS, elle forme la nouvelle filiale axée sur la traçabilité et la « Brand Protection » de ce fournisseur mondial de solutions de chimie de spécialité destinées aux nettoyages, désinfection, traitement, protection, assemblage, revêtements et contrôle des surfaces pour l'industrie aéronautique, la défense, l'énergie et les marchés industriels.

A LIRE AUSSI | La solution d'Olnica pour lutter contre le vol et la contre-façon (trop) dépendante des terres rares

« Ce projet est un accélérateur de croissance pour Olnica », assure Nicolas Kerbellec, fondateur de l'entreprise et désormais directeur des Opérations et de l'Innovation d'Olnica Trace SAS. « Ce rapprochement va permettre de se positionner sur des marchés à l'international qui n'étaient pas accessibles du fait de sa taille. Adossée au groupe Socomore, Olnica va renforcer sa viabilité vis-à-vis de ses clients et développer une excellence opérationnelle. »

Nouvelle directrice générale

Dans la foulée d'une levée de fonds d'un million d'euros en 2020, Olnica a connu une forte accélération de son chiffre d'affaires à l'international (Asie, Europe) qui représente 50% de l'activité totale. En s'appuyant sur un groupe de 330 salariés dont plus de 50 collaborateurs dédiés à la R&D, le dirigeant entend « renforcer définitivement la crédibilité de l'entreprise sur ses marchés. »

Forte de sa technologie de traceurs moléculaires à code unique, Secure Track & Trace, Olnica conserve sa pleine activité. Olnica Trace SAS, dont la direction générale est assurée par Nathalie Vigouroux, déjà directrice d'une business unit du groupe Socomore, va continuer d'accompagner ses clients avec les équipes en place.

« Notre objectif est d'intégrer industriellement à notre groupe cette pépite technologique et de lui permettre de mieux servir ses clients au niveau mondial. Chez Olnica, nous avons identifié des savoir-faire évidents, mais nous avons aussi rencontré une équipe prête à s'embarquer avec nous, vers des projets innovants et à forte valeur ajoutée », commente Frédéric Lescure, président de Socomore, cité dans le communiqué de presse.

Innovation et sécurisation des ressources

Olnica adresse à ce jour les secteurs de la plasturgie, de l'aéronautique, de la banque (marquage des billets), de l'emballage, de la cosmétique (flacons de parfum) et de l'alimentation.

L'entreprise investit dans la recherche de nouveaux systèmes intégrant les méthodes du monde digital (cloud, données, blockchain). Avec le fabricant d'instruments de précision, Mettler-Toledo, elle a développé et commercialisé une solution permettant de marquer les emballages avec un marquage invisible à code unique, détectable avec des appareils connectés.

A l'heure où la concurrence sur les minerais stratégiques devient un enjeu, la structure améliore en permanence ses solutions dont le procédé de traceurs luminescents est fabriqué à partir d'oxydes de terres rares, ressource retraitée dans son laboratoire de Chantepie.

Sur le plan de la R&D, Olnica est partenaire du laboratoire ISCR (CNRS/Université de Rennes 1/ENSC Rennes) et de l'équipe CSM (chimie du solide et matériaux) de l'Insa Rennes au sein du laboratoire CheminTag (Chemical Inorganic Taggants). Celui-ci travaille à la compréhension des mécanismes de luminescence et des interactions des terres rares entre elles.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.