L'international assure la croissance de Tesco

 |   |  277  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le groupe de distribution britannique a annoncé ce mardi une hausse de 8,2% de ses ventes au premier trimestre. En Grande-Bretagne, les magasins Tesco souffrent de la crise, mais à l'international, la croissance est au rendez-vous.

Tesco a annoncé ce mardi une hausse de 8,2% de ses ventes au premier trimestre. Le troisième distributeur mondial souligne que la croissance à l'international a compensé une médiocre performance en Grande-Bretagne imputable à une faible demande des consommateurs et à des prix stagnants dans l'alimentaire.

Les consommateurs regardent à la dépense car ils redoutent une hausse des impôts et une baisse des dépenses publiques dans le budget "d'urgence" que doit présenter le gouvernement le 22 juin.

Le groupe britannique qui gère plus de 4.800 magasins dans 14 pays, a précisé que les affaires évoluaient conformément aux prévisions et maintient ses perspectives annuelles. Les ventes des magasins ouverts depuis un an au moins ont augmenté de 0,1% en Grande-Bretagne, hors essence et TVA, sur une période de 13 semaines au 30 mai. C'est exactement conforme à la prévision des analystes et c'est la plus mauvaise performance enregistrée depuis bon nombre d'années.

Tesco, qui réalise plus des deux tiers de son chiffre d'affaires et de ses bénéfices en Grande-Bretagne, a précisé que les ventes à l'étranger avaient augmenté de 11,9% à taux de change courant et hors carburants. Les investisseurs ont été surpris d'apprendre la semaine dernière le départ anticipé du directeur général Terry Leahy, en mars 2011.

Les ventes de Tesco sont en retrait de 5% cette année par rapport à la moyenne de l'indice Stoxx 600 de la distribution européenne. L'action a terminé lundi à 391,65 pence, valorisant le distributeur à 32 milliards de livres (38,6 milliards d'euros).

On attend ce mercredi la publication du chiffre d'affaires de J Sainsbury, le troisième distributeur britannique. Les analystes prévoient une hausse de 0,2% au premier trimestre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :