Wal-Mart soupçonné de corruption au Mexique

 |   |  313  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le numéro un mondial de la distribution aurait eu recours à des pratiques délictueuses pour s'étendre rapidement au Mexique. Mise au courant, la direction du groupe aurait décidé d'étouffer l'affaire

 Le développement rapide de Wal-Mart au Mexique a-t-il été favorisé par la corruption des autorités mexicaines ? Oui, affirme le "New York Times", selon lequel le numéro un mondial de la distribution aurait distribué des pots-de-vin pour obtenir plus rapidement des permis de construire. Le quotidien américain indique même qu'un ancien cadre de la filiale Wal-Mart de Mexico avait prévenu la direction américaine de la société en septembre 2005, chiffrant ces pratiques à 24 millions de dollars.

Wal-Mart avait alors mené une enquête interne, poursuit le "New York Times". Elle avait conirmé qu'il y existait bien "des raisons de penser que les lois américaines et mexicaines avaient été violées". Mais les résultats de ce rapport n'ont jamais été divulgués. Pis, le patron Wal-Mart de Mexico de l'époque, Eduardo Castro-Wright, avait été promu vice-président du distributeur en 2008.

Une chute de 5% en bourse

La direction de Wal-Mart assure aujourd'hui qu'une nouvelle enquête interne est en cours mais qu'elle ne dispose "pas encore de tous les éléments". Le groupe "tente vraiment de savoir ce qui s'est passé", explique son porte-parole David Tovar. "Nous ne tolèrerons aucune violation de la loi américaine sur la corruption à l'étranger, où que ce soit et à aucun niveau de la société", a-t-il ajouté, précisant que Wal-Mart avait contacté de son propre chef le ministère de la Justice et l'Autorité américaine des marchés financiers (SEC) "afin de leur exposer les tenants et les aboutissants de cette affaire". En Bourse, les révélations du "New York Times" ne sont guère appréciées. A Wall Street, l'action Wal-Mart cédait ainsi près de 5% ce lundi à l'ouverture des marchés américains. A Mexico, le titre de Wal-Mart de Mexico, la plus importante filiale du distributeur hors des Etats-Unis, plongeait de 16%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :