700 postes supplémentaires supprimés à La Redoute avant sa cession

 |   |  395  mots
La Redoute emploie 2.500 personnes, dont 1.300 dans les opérations logistiques et 1.200 au sein de son siège de Roubaix
La Redoute emploie 2.500 personnes, dont 1.300 dans les opérations logistiques et 1.200 au sein de son siège de Roubaix (Crédits : La Redoute)
Les représentants du personnel de la firme nordique ont été informés d'un plan de suppression d'emplois qui porterait sur plus d'un quart des effectifs.

La cession de La Redoute par Kering (ex-PPR) n'est pas encore actée, mais les répercussions sur l'emploi sont déjà connues: au moins 672 postes supprimés. Une réunion avait lieu ce mardi entre le directeur financier de Kering et les représentants du personnel au siège de La Redoute à Roubaix.

Jean-Marc Duplaix a annoncé que la direction du vépéciste s'apprête à mener un "plan de suppression d'emplois pouvant être supérieur à 672 postes" dans le cadre de la cession prévue de l'entreprise de vente à distance.

Le service logistique deviendra une filiale

De sources syndicales concordantes, il a également informé du  fait que le service de 180 personnes qui gère la relation-clients, sera externalisé et le service de la logistique sera filialisé.

"Le directeur financier de Kering nous a dit qu'on serait à minima à l'équivalent des suppressions de postes du Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) de 2008", soit 672 à l'époque, aussi bien parmi les 2.400 salariés de La Redoute en France que les 900 autres à l'étranger, a déclaré à l'AFP Jean-Claude Blanquart, délégué CFDT.

Interrogé par l'Agence France Presse, un porte-parole de Kering s'est refusé à confirmer ces chiffres, tout en laissant entendre que la cession de La Redoute, mise en vente par son actionnaire, aurait "un impact significatif sur l'emploi".

>> Pinault ve vendre la Fnac  et La Redoute

Trois repreneurs potentiels

Qui pour reprendre La Redoute alors que Kering se recentre sur le luxe et la mode sportive?  L'identité des repreneurs potentiels qui négocient actuellement avec Kering n'a pas été révélée officiellement, bien que le magazine Challenges ait avancé les nom de la foncière Altarea Cogedim et du fonds d'investissement OpCapita. De son côté, le porte-parole du groupe Kering a mentionné l'existence de trois repreneurs possibles sans en donner les noms.

Au total, La Redoute emploie 2.500 personnes, dont 1.300 dans les opérations logistiques et 1.200 au sein de son siège de Roubaix. L'entreprise a été pénalisée par des outils logistiques et informatiques vieillissants et a mal négocié le virage du e-commerce. Elle employait encore quelque 5.000 salariés en 2008, avant de faire l'objet de plusieurs plans de restructuration.

LIRE AUSSI:

>> La Fnac et La Redoute: ces deux anciennes stars de la distribution que PPR peine à vendre

>> La Redoute, victime d'un bad-buzz sur Twitter, s'excuse

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/10/2013 à 16:43 :
nordiste plutôt que nordique ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :