Tesco annonce la fermeture de 43 magasins en Grande Bretagne

 |   |  275  mots
Le groupe Tesco est en grande difficulté depuis l'annonce d'une erreur comptable qui fait l'objet d'une enquête du Serious Fraud Office.
Le groupe Tesco est en grande difficulté depuis l'annonce d'une "erreur" comptable qui fait l'objet d'une enquête du Serious Fraud Office. (Crédits : reuters.com)
Le distributeur britannique va également suspendre le paiement de dividendes en 2014-2015. Le groupe doit faire face à une guerre des prix, mais également à une affaire de manipulation comptable.

Le groupe britannique de distribution Tesco a annoncé jeudi 8 janvier des mesures d'économie et de restructuration, avec notamment la fermeture de 43 magasins britanniques non rentables et la décision de ne pas payer de dividende au titre de l'exercice 2014/15.

L'enseigne, en difficulté chronique, va aussi réduire ses investissements et vendre ses activités dans l'internet Tesco Broadband et Blinkbox à TalkTalk pour une somme non précisée. Elle envisage aussi la vente de Dunnhumby, spécialisée dans les données sur les consommateurs.

Guerre des prix

Ces économies doivent financer des baisses de prix sur des centaines de produits pour reconquérir les clients qui avaient de plus en plus été tentés par les concurrents à bas prix comme les allemands Aldi et Lidl.

"Nous devons réaliser des changements très difficiles. Je suis tout à fait conscient que les conséquences de ces changements sont significatives pour toutes les parties prenantes dans notre entreprise mais nous sommes confrontés à la réalité de la situation", a déclaré Dave Lewis, le directeur général depuis septembre.

"Erreur comptable" et avertissement sur résultats

Depuis septembre, le distributeur britannique cumule les mauvaises nouvelles. En septembre, une "erreur" comptable a montré que le groupe avait surestimé ses bénéfices. S'en est suivie un remaniement en profondeur du management avec la suspension de tout l'exécutif, et l'ouverture d'une enquête du Serious Fraud Office.

Début décembre, Tesco avait lancé un nouvel avertissement sur résultat pour son exercice 2014-2015. Sa prévision de bénéfice opérationnel est passé à 1,4 milliard de livres là où le consensus s'attendait à 1,9 milliard.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/01/2015 à 17:18 :
Et pourtant avec toute la "croissance" et "richesse" la bas, le UK est le 5eme puissance economique! Si le secteur de de distribution de denrees alimentaires, que tout le monde doit acheter, une licence a imprimer l'argent, est en difficulte, ca dit quoi exactement concernant l'etat du pays? Un pays ou le prix d'une maison moyen est plus de 10 fois le revenu de foyer moyen (et les banques ne pretent que 3 fois le revenu mais les banques controlent les agences immobillieres aussi et fixent donc les prix), un million de "zero hour contracts" (contrat de Zero Heures Garantis par semaine) ou il faut etre disponible a tout moment, mais paye seulement les heures qu'on "travaille" - esclavage criminelle.

Et les gens cherchent nourriture qui a depasse son DLUO dans les bennes mais sont arretes ensuite par la Police pour vol, ou 30% des enfants a Londres ne peuvent pas aborder des chaussures neuves.

Oui, soyez clair, Albion revient vite au 18eme siecle socialement. Et le "capitalisme" veut reduire la reste de la planete au meme etat.
a écrit le 08/01/2015 à 14:45 :
Non, non, tout va bien en GB puisqu'ils sont maintenant en 5e place économique. Bon, Standard Chartered et d'autres licencient aussi, mais c'est pour la rentabilité :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :