Les Galeries Lafayette sortent leur nouveau logo du placard

 |   |  442  mots
La coupole des Galeries Lafayette Haussmann devrait être rénovée début 2016.
La coupole des Galeries Lafayette Haussmann devrait être rénovée début 2016. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
La chaîne de grands magasins a dévoilé ce mercredi de nouvelles publicités et un nouveau logo. Une image rénovée pour une enseigne qui doit une large partie de sa croissance à sa clientèle étrangère.

Finies les affiches fantaisistes de Jean-Paul Goude. Les Galeries Lafayette ont dévoilé publiquement ce mardi leur nouvelle identité visuelle. Le groupe avait annoncé quelques mois plus tôt la fin d'une collaboration de près de quinze ans avec l'agence Asap du scénographe à l'origine, entre autres, du défilé du bicentenaire de la Révolution française ou des JO d'Albertville. Elle est remplacée par l'agence de publicité Wednesday, qui compte un bureau à Londres et un New York.

Sur ces publicités, la danseuse Marie-Agnès Gilot, le chef Pierre Jancou ou encore le musicien Gabriel-Kane Day-Lewis, le fils de Daniel Day-Lewis et Isabelle Adjani, succèdent à Laetitia Casta, Antoine de Caunes ou Pedro Almodovar.

Logo Galeries

Les "Galaf" vendent moins en aux Français

Son logo, redessiné avec l'agence BETC, change également de forme et perd sa Tour Eiffel stylisée dans le double T de "Lafayette". Symbole d'une identité un peu moins "frenchy"?

Côté résultats, le groupe s'est résolument tourné vers l'étranger. Ses clients étrangers pèsent pour près de la moitié de son chiffre d'affaires. La fréquentation par les clients français affiche même un "léger recul", selon Nicolas Houzé, directeur général du groupe, cité par l'AFP.

Son chiffre d'affaires aurait atteint 1,7 milliard d'euros au cours des six premiers mois de l'année. Un niveau stable par rapport à la même période l'an dernier, la croissance la plus forte étant réalisée à l'étranger, notamment en Asie. Au total en 2014, les recettes de l'enseigne multimarque ont atteints 3,8 milliards d'euros, selon plusieurs sources. A titre de comparaison, son principal rival, le Printemps, a quant à lui réalisé 1,6 milliard d'euros de chiffre d'affaires dans le monde grâce à un parc de 19 magasins, contre plus de 60 au total dans le monde pour les Galeries Lafayette.

Fermetures en vue

Les ventes de son vaisseau-amiral boulevard Haussmann, qui représentent la plus grande partie de ses recettes, ont quant à elles, crû de 3,5%, alors qu'elles ont légèrement reculé dans le reste de la France (de 0,5%), d'après des chiffres rapportés par l'AFP.

Ce changement de look s'inscrit dans un plan de transformation baptisé "Ambition 2020". Nicolas Houzé, iniatieur de ce plan dévoilé en 2014 et fils du président du groupe Philippe Houzé, a d'ailleurs commenté dans un communiqué:

"Cette image revisitée permettra d'incarner les actions stratégiques actuellement mises en oeuvre au sein de l'entreprise".

Celui-ci comporte notamment deux fermetures de magasins dans l'Hexagone. Un nouveau devrait ouvrir prochainement sur les Champs-Elysées, à l'emplacement de l'ancien Virgin Megastore.

>> Les Galeries Lafayette tournent une page à Belle Epine

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/09/2015 à 8:58 :
Monsieur Max se retourne dans sa tombe, ou est passé son bébé? casino est en train de le défigurer Nicolas fais tout pour que MONOPRIX reviennent à la maison...
a écrit le 16/09/2015 à 21:02 :
Nouveaux patrons, nouveau logo. Espérons cependant que les graphismes ne se rapprochent pas trop de l'alphabet arabe, autrement on aura plutôt du mal à le lire. Bravo !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :