Le Crillon ferme pour deux ans de travaux et vise le label "palace"

 |   |  283  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Seuls cinq établissements parisiens se sont vus décernés le fameux label synonyme de très haut luxe. Avec le Ritz et le Prince de Galles, le Crillon est le troisième grand hôtel parisien à fermer ses portes pour grands travaux en deux ans.

C'était annoncé, c'est désormais chose faite. Le fameux palace parisien Le Crillon ferme ce dimanche ses portes à la clientèle. Le célèbre hôtel qui donne sur la place de la Concorde à Paris entame un important chantier de rénovation qui durera deux ans. 

Le Crillon veut rattraper son retard sur le segment du très haut-de-gamme de l'hôtellerie parisienne. En 2010, il n'avait pas pu décrocher le label "palace" délivré par l'agence de développement touristique Atout France. Seuls cinq adresses parisiennes se sont vus décernés le précieux intitulé : Le Bristol, le George V, le Meurice, le Plaza Athénée, le Park Hyatt Paris Vendôme. Le Crillon va ainsi devoir s'équiper d'un spa et d'une piscine pour satisfaire aux critères. L'hôtel en profitera pour revoir toute sa décoration. Artcurial est chargé de mettre aux enchères le mobilier de luxe qui meuble actuellement le célèbre hôtel.

Racheté en 2010 par la famille royale saoudienne pour 250 millions d'euros, le montant des travaux est estimé à 80 millions d'euros. Début mars, le nouveau propriétaire avait décidé de confier la gestion de l'hôtel à la société américaine Rosewood Hotels & Resorts, filiale du groupe Hong-Kongais New World Group, au nez et à la barbe du groupe français Accor.

La fermeture du Crillon prive Paris de trois de ses plus célèbres adresses, engagées dans un important programme de rénovation. L'été dernier, le Ritz avait ainsi fermé pour deux ans de travaux. De son côté, le Prince de Galles doit réouvrir ses portes mi-mai après deux ans de travaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/04/2013 à 8:50 :
Si les riches du golf n'etaient pas là, plus de palace à Paris....
Il faut imaginer ce que cela rapporte à l'etat... Un exemple, Beckam. Une chambre à 17000 euros la nuit, soit 500 000 euros par mois. Avec une taxe à 7%, cela donne 35 000 euros de tva par mois pour cette seule suite... Plus tous reste, tva sur la bouffe, etc etc...
a écrit le 01/04/2013 à 18:48 :
Bon, ben maintenant qu'ils ferment ma suite à 25 000 euros la nuit, me voilà SDF :-) à moins que je ne couche dans ma Rolls, mais c'est moins confortable :-) Est-ce qu'au moins j'ai droit à des allocs quelconques dans ma situation ??
Réponse de le 16/04/2014 à 10:40 :
la suite la plus chere du crillon etait la suite BERNSTEIN a 8000€ la nuit ce qui compare aux autres hotels de luxe de la capitale placait le crillon parmis les moins chers ....
a écrit le 01/04/2013 à 6:22 :
De toute façon le français moyen ne va pas dans ce genre d endroit et on laisse donc la place ..... Que le palace appartienne à un émir et que les clients sont des étrangers m importe peu ... Bref un joujou pour les très riches...
Réponse de le 16/04/2014 à 10:42 :
meme si les clients sont de riches etrangers il ne faut pas oublier que ce genre d'endroit cree des emplois et surtout fait travailler des centaines de sous traitants de toute sortes !! il ne faut pas avoir une vision etriquee de la chose mais essayer de voir loin .......
a écrit le 01/04/2013 à 6:15 :
il reste quand meme UN francais ..le FOUQUET S ... suis surprise qu il n ait pas obtenu la denomination palace !
Réponse de le 02/04/2013 à 13:46 :
Peut-être parce que le Fouquets n'est pas un hôtel.
Réponse de le 16/04/2014 à 10:43 :
ha bon le fouquets n'est pas un hotel !!!! faudrait revoir votre connaissance de la capitale mister berat !!!
a écrit le 31/03/2013 à 23:38 :
@freddy et Crillon..: au cas où n'auriez pas remarqué, on est déjà un état vassal des US et quant aux intérêts étrangers, regardez autour de vous :-) reste plus qu'à leur verser les allocs et se taire :-)
a écrit le 31/03/2013 à 17:33 :
Paris est en train d'etre colonisé par des capitaux orientaux .....La French Touch est appelée à disparaitre sans que nos responsables politiques ne bougent le petit doigt !! Et quand on pense que bon nombre de ces acheteurs étrangers bénéficient de franchise d'impots , on se dit que juste les Français sont bons à se faire tondre et à se laisser dépouiller par un Etat totalement acquis aux intéréts étrangers !
Réponse de le 31/03/2013 à 19:13 :
chacun son tour et comme il y a eu l'inventeur de la roue , il faut bien qu'elle tourne .
a écrit le 31/03/2013 à 12:57 :
" Seuls cinq adresses parisiennes se sont vus décernés le précieux intitulé " au hasard ! mrs les modos ! sauf si ce sujet a été écrit par un saoudien ! en plus les saoudiens rachètent , mais la gestion n'est même pas française ... c'est dire si la france est devenue .......une province .... !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :