AccorHotels : et maintenant place à la restauration et l’événementiel

Le groupe hôtelier a racheté des parts dans la société Noctis, spécialiste de la gestion de restaurants, de clubs ou de lieux de locations pour des événements. Pour concurrencer les plate-formes d'hébergements, il veut aller "au-delà de l'univers du voyage".
Cet investissement vient s'ajouter aux multiples acquisitions réalisées par AccorHotels pour mieux résister à la concurrence des plates-formes de location entre particuliers, AirBnb en tête, et des grandes centrales de réservation en ligne comme Booking.com.
Cet investissement vient s'ajouter aux multiples acquisitions réalisées par AccorHotels pour mieux résister à la concurrence des plates-formes de location entre particuliers, AirBnb en tête, et des grandes centrales de réservation en ligne comme Booking.com. (Crédits : Gonzalo Fuentes)

Après avoir étendu et renforcé son réseau hôtelier avec quelques rachats ces dernières années,  AccorHotels se diversifie. L'entreprise a annoncé lundi se lancer dans la restauration et l'événementiel, avec le rachat de la participation minoritaire du Fonds de consolidation et de développement des entreprises (FCDE) dans la société Noctis.

"Cette alliance s'inscrit naturellement dans le projet de transformation et d'accélération d'AccorHotels visant à répondre, au-delà de l'univers du voyage, aux nouveaux besoins d'une clientèle de plus en plus exigeante", explique dans un communiqué Sébastien Bazin, PDG d'AccorHotels.

Le FCDE, qui réunit Bpifrance, des banques et des assureurs, a investi entre 2013 et 2014 un total de 11 millions d'euros dans Noctis, multipliant son chiffre d'affaires par 2,5 en quatre ans. Le montant de l'opération n'a pas été rendu public.

Des clubs parisiens emblématiques

Noctis, qui emploie près de 800 personnes, est un spécialiste de la gestion de restaurants, de clubs ou de lieux de locations pour des événements.

Il compte notamment dans son portefeuille les restaurants Monsieur Bleu ou Yoyo, les emblématiques clubs parisiens comme Castel ou Raspoutine, ainsi que des salles de réception comme Les Jardins de Bagatelle. Noctis prévoit en outre d'ouvrir une dizaine de lieux comme la Compagnie 1837 à la gare Saint-Lazare ou le toit-terrasse du 52 de l'avenue des Champs-Elysées.

Rachats en série

Cet investissement vient s'ajouter aux multiples acquisitions réalisées par AccorHotels pour mieux résister à la concurrence des plates-formes de location entre particuliers, AirBnb en tête, et des grandes centrales de réservation en ligne comme Booking.com.

Le groupe, qui compte depuis début mai l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy à son conseil comme administrateur indépendant, vient de racheter, en avril, le site de ventes privées de voyages VeryChic, après avoir acquis Onefinestay, la conciergerie John Paul et le spécialiste américain de la location de villas de luxe Travel Keys. Il a aussi pris des parts dans les plates-formes de locations de maisons de prestige Oasis Collections et Squarebreak. Il s'est aussi associé à UnionPay International pour faciliter le paiement par carte de la clientèle asiatique.

Cette vague de rachats fait suite à un renforcement dans son offre hôtelière Fin 2015, AccorHotels avait annoncé l'acquisition du groupe hôtelier FRHI Holdings, propriétaire des enseignes de luxe Fairmont et Raffles pour un montant global de l'ordre de 2,6 milliards d'euros. À ce jour, AccorHotels exploite sous ses 20 marques - Sofitel, Pullman, Novotel, Mercure, Ibis, HotelF1 mais aussi et Swissôtel -, plus de 4.000 hôtels dans 95 pays. Il a fait état de bons résultats pour 2016 avec un nombre d'ouvertures "record", en dépit d'un environnement "difficile", en particulier en France en raison de la baisse de fréquentation liée aux attentats. Il a vu son bénéfice net progresser de 8,6% à 265 millions d'euros.

(avec Reuters et AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.