Las Vegas : les jeux d'argent sont morts, vive les jeux vidéo !

 |   |  648  mots
S'ils restent la première source de revenus des casinos, machine à sous et black jack voient leur part diminuer dans le chiffre d'affaires global, au profit des discothèques et de l'hôtellerie.
S'ils restent la première source de revenus des casinos, machine à sous et black jack voient leur part diminuer dans le chiffre d'affaires global, au profit des discothèques et de l'hôtellerie. (Crédits : Reuters)
Le poids des jeux d'argent baisse de plus en plus dans les revenus des casinos américains. Les acteurs tentent de s'adapter aux nouvelles envies de leur clientèle. Quitte à abandonner le business des machines à sous ?

Des machines à sous aux sosies de pop stars, les symboles phares des frasques américaines et de Las Vegas (Nevada) sont désormais dépassées. Le modèle sur lequel s'est construit la ville lumière a profondément changé cette dernière décennie. Comme les autres terres de casinos, elle s'apprête à vivre une mutation majeure. Les acteurs vont devoir proposer de nouvelles expériences à leurs clients, en particulier à cause du désamour croissant entre les jeunes et les jeux d'argent.

Les revenus des salles de jeux stagnent

Ces 25 dernières années, les casinos du Nevada ont largement diversifié leur activité. Résultat, s'ils restent leur première source de revenus, machine à sous et black jack voient leur part diminuer au fil des années. En effet, alors qu'ils représentaient près des deux tiers (62%) du chiffre d'affaires global des casinos en 1984, les jeux d'argent n'en pèsent même plus la moitié (43%) en 2015, selon le Centre de recherche sur le jeu.

Après le pic record de 2007, où les jeux d'argent avaient rapporté 12,5 milliards de dollars, les revenus stagnent autour des 10,5 milliards de dollars depuis maintenant huit ans. Les complexes du Nevada ne sont pas les seuls concernés. Dans le New Jersey, adresse des casinos d'Atlantic City, les revenus tirés des jeux d'argent ont été divisé par deux depuis 2007, passant de 5 milliards à 2,5 milliards de dollars.

L'hôtellerie et les discothèques en profitent

Le phénomène résulte "principalement de l'émergence de l'hôtellerie, de la restauration et de la vie nocturne comme source de revenue des casinos", note l'étude. Les casinos ont, à dessein, développé d'autres types d'activités pour distraire les touristes. Progressivement, celles-ci prennent le pas sur le cœur de métier des complexes mythiques de Vegas.

Lire aussi : les visiteurs de Las Vegas passent plus de temps à clubber qu'à miser

Les jeunes allergiques aux machines à sous

La tendance devrait se confirmer car les nouveaux clients des casinos sont bien moins attirés par les jeux d'argent que leurs aînés. C'est ce que révèle l'enquête de l'Institut Lloyd D. Levenson et de l'université Stockton du New Jersey, publiée en juillet dernier. Retraçant les habitudes de loisirs de la génération Y (15-35 ans), on y découvre que :

  • Les jeunes sont proportionnellement deux fois moins nombreux (21% contre 42%) que leurs aînés à citer les jeux d'argent parmi leurs activités favorites, pour passer une journée ou une soirée.
  • Moins de 4 jeunes sur 10 jouent aux machines à sous, contre 7 sur 10 chez les plus âgés.

Face à ce désamour évident des clients de demain, les casinos doivent réfléchir à leur transition.

L'avènement du jeu vidéo ?

L'étude donne aussi des indications sur ce que les jeunes veulent. Contrairement aux plus âgés, ils préfèrent jouer avec de la famille ou des amis plutôt que seul. De même, toutes les générations apprécient les jeux qui testent leurs performances, plutôt que les jeux de chance. Les géants du secteur en ont pris acte et sont en train de s'adapter. En février, les organismes de régulation des jeux du Nevada et du New Jersey ont posé le cadre juridique pour favoriser le développement des machines testant les compétences des joueurs.

Caesars Entertainment Corp., l'une des plus grande société de casinos américaine, s'est déjà lancé dans l'aventure. De façon à attirer les jeunes, elle s'apprête à équiper ses salles de jeux d'une nouvelle générations de machines qui "ressemblent aux jeux mobiles auxquels jouent les gens sur leurs smartphones", relate Bloomberg. Le groupe prévoit d'équiper son complexe de Las Vegas de 36 de ces nouvelles machines d'ici 2017. De quoi concurrencer les stars des jeux mobiles comme Candy Crush ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/10/2016 à 18:23 :
Les jeux vidéos sont bien excitants que les machines à sous relevant du hasard . Il est plus intéressant de maîtriser un jeu que de subir une machine pompe à fric .
Réponse de le 12/10/2016 à 18:58 :
@gipare: tout à fait. D'ailleurs on devrait réintroduire dans les fêtes foraines le lancer de patates ou de tomates sur les effigies de nos politiques :-)
a écrit le 12/10/2016 à 10:11 :
La mafia aussi commence à ressentir la crise économique, c'est que cela va vraiment mal donc si le rêve ne se vend plus.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :