La SNCF détaille ses grands chantiers

 |   |  365  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La SNCF va lancer fin octobre un appel d'offres pour commander 35 rames de TGV. Un marché potentiel notamment pour Alstom. Par ailleurs, le trafic TGV s'est stabilisé cette année. Enfin, le plan fret va donner lieu à une phase de 8 mois d'expérimentation d'entités spécialisées avant de passer éventuellement à des filialisations.

La SNCF a annoncé qu'elle allait lancer un appel d'offres, fin octobre, pour la commande de 35 rames TGV nouvelle génération. Guillaume Pepy, le président du groupe, a précisé qu'à cette commandes de plus d'1 milliard d'euros pourrait s'ajouter une autre de 65 rames supplémentaires en option.

Le conseil d'administration du groupe avait donné son autorisation en juillet. L'appel d'offres pourrait voir s'affronter le français Alstom, l'allemand Siemens et le canadien Bombardier.

De plus, Guillaume Pepy a annoncé, concernant son plan fret, qu'il comptait tester pendant 8 mois des entités spécialisées par produit plutôt que de créer des filiales. "L'Unsa était prête à accompagner le plan Fret mais pas la création de filiales, j'ai donc accepté de tester des entités spécialisées au sein de Fret sncf pendant huit mois et de faire le bilan". Pour Pierre Blayau, directeur du fret à la SNCF, "les entités spécialisées devront faire la preuve qu'elles peuvent rivaliser avec Euro Cargo Rail" (l'écart de compétitivité est de 20%).
Ce plan de redressement de l'activté fret pourrait enregistrer 600 millions de pertes en 2009. Les syndicats y sont fortement opposés. La CGT, la Fgaac-CFDT et Sud-Rail ont déposé une préavis de grève non reconductible pour le 20 octobre.

Et enfin, la SNCF devrait enregistrer une stabilité de son trafic TGV. En effet, selon Mireille Faugère, directrice générale déléguée SNCF Voyages, a annoncé que le TGV, qui constitue 85% des revenus de SNCF Voyages, devrait afficher un chiffre d'affaires annuel de "zéro plus" (légèrement positif) et un volume de passagers à "zéro moins".

Pour Mireille Faugère, ces résultats sont grâce aux promotions. "Un million de clients (sur 100 millions en France) n'auraient pas voyagé sans tous nos efforts commerciaux"

"Les gens ont sauvé leurs vacances. Ils sont partis en France, moins loin, donc plus en train (et en voiture aussi) tandis que l'avion a souffert. Ils ont également sauvé leurs week-ends. On a beaucoup plus de voyageurs le week-end, moins en semaine. Et on constate un glissement de la première vers la deuxième classe".
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/10/2009 à 15:40 :
IL EST IMPORANT DE SAVOIR QU'AUCUN RESEAU FERRE NATIONAL QUEL QU'IL SOIT, DANS LE MONDE NE PEUT ÊTRE BÉNÉFICIAIRE DONC ON NE PEUT PAS FAIRE MIEUX QUE DE RESTER DANS LE GIROND DE L'ETAT
a écrit le 12/10/2009 à 14:12 :
Je continue,
Ilfaudra revoir le statut des cheminots, comme on a revu le statut ds dockers.
Pour réflexion seul un homme de gauche (F Mitterand) a osé le faire, et ce n'est pas notre président actuel qui osera y toucher.
Le drame, c'est que il n'y a pas non plus à gauche un homme politique qui aurait la trampe de toucher à ce problème.
Aussi laissons pourrir et surtout pas un centime de subvention.
a écrit le 12/10/2009 à 11:08 :
Le fret de la SNCF est un déficit permanent depuis de nombreuses années.
Rien ne permet d'espérer résoudre le problème et surtout pas 8 milliards de Grand Emprunt, si on ne touche pas au statut des cheminots.
Je pense que comme le problème des ports, il faudra revoir le statut des cheminots comme on a revu le sta
a écrit le 12/10/2009 à 6:58 :
Selon les canons de l'économie de marché il devrait être de plus en plus évident que les jours de fret SNCF soient comptés( 600 millions d'euros c'n'est pas une paille).Malgré cela,avec son effectif pléthorique et ses emplois fictifs la SNCF reste figée,à cause de son image de "laboratoire social"(à l'instar de Renault jadis)et tout ce qui la touche, tourne autour du pot, avec des décisions mal fagotées,des demi-mesures, des grèves quasi quotidiennes, et des pertes énormes.
a écrit le 12/10/2009 à 5:46 :
Pour le fret cela ne marchera jamais.Quel est l'industriel responsable qui osera confier ses marchandises à des zozos(pour ne pas dire cocos)qui ,si jamais le fret arrivaient à prendre quelques parts de marché ,se mettraient automatiquement en grève pour demander des améliorations de leurs conditions de travail.( L'état abonde chaque année les comptes de la SNCF à hauteur de 10 à 12 millards d'euros.Chaque retraité de cette grande maison ,est subventionné à hauteur de 9000 euros par an ,par le contribuable )Il est grand temps d'arrêter la gabegie .
a écrit le 11/10/2009 à 19:49 :
Dieu depuis que la SNCF nous bassine avec le TGV nous ne sommes même pas capable de le faire rouler à des vitesses commerciales proches de 400 km/h.On ne peut pas dire qu'à l'export nous ayons cassés 3 pattes à un canard. La Chine est bien plus intéressée par le train à grande vitesse allemand de Siemens. Actueellement la Chine à un projet avec la la Russie. La Chine construit son propre TGV. 574.8 km/h record du monde ne sert à rien si commercialement on ne tend pas vers cette vitesse. De plus je le regrette le TGV n'est pas confortable, l'espace est riquiqui.
a écrit le 11/10/2009 à 16:34 :
le tgv, c'est le record du monde du train le plus cher du monde, et la sncf ne sait même pas qu'il n'y aura jamais assez de jus pour les faire rouler, d'où ces pannes à répétition.
a écrit le 11/10/2009 à 14:21 :
Pendant ce temps des fanciliens galères dans les petits gris (train d'un autre temps)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :