Les compagnies aériennes vent debout contre la taxe que veut leur imposer Berlin

Les compagnies aériennes sont ulcérées par la taxe que veut leur imposer Berlin. Elles veulent se battre pour faire reculer le gouvernement allemand. Selon les experts, cette taxe entraînera une hausse de 14 euros en moyenne du prix des billets pour tous les vols au départ de l'Allemagne.

2 mn

(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

L'Association internationale du transport aérien (Iata) fourbit ses armes. Elle n'entend pas laisser se laisser imposer par le gouvernement allemand une nouvelle taxe alors que les compagnies européennes seront les seules cette année à ne pas profiter de la reprise.

La chancelière allemande Angela Merkel a annoncé lundi que son vaste plan de réduction des dépenses intégrait une taxation sur les billets d'avions qui sera appliquée à tous les vols au départ de l'Allemagne.

"La proposition doit être abandonnée. C'est une mauvaise mesure au mauvais moment", a expliqué très officiellement l'association. "La partie la plus vulnérable du secteur est en Europe. La dernière chose dont le secteur a besoin ici en Europe c'est de taxes supplémentaires et de mesures qui ralentiront la croissance économique. Les compagnies aériennes européennes sont confrontées à une période assez difficile avec des économies fragiles et des Etats qui cherchent à générer des recettes " a précisé Brian Pearce, chef économiste de l'Iata interrogé par l'agence Reuters.

Cette mesure handicapera en premier lieu Lufthansa estiment les analystes. Selon Franz Skodzik, de Commerzbank, le coût pour la compagnie allemande devrait être d'environ 200 millions d'euros par an, en supposant que Lufthansa parvienne à répercuter la moitié de la taxe sur les passagers. Les analystes et les experts du secteur estiment à 14 euros la hausse moyenne du prix du billet imputable à cette nouvelle taxe.

Le président de la compagnie, qui a pris la présidence de l'Iata, a également demandé ce lundi un report de la date à laquelle doit entrer en vigueur le système d'échanges de permis d'émissions de CO2.

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.