L'activité de la SNCF tirée par ses acquisitions

 |   |  213  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le chiffre d'affaires de la SNCF progresse sensiblement au premier semestre. Une hausse en partie liée à l'intégration de nouvelles sociétés. Mais la reprise y contribue également.

Le premier semestre de la SNCF s'est achevé sur une hausse de 25,1% sur un an de son chiffre d'affaires, 14,94 milliards d'euros après l'intégration de nouvelles sociétés dans le groupe. Mais la société publique constate également une reprise de l'activité.

A périmètre et taux de change constants, la hausse est de 5,6%, précise la SNCF, qui indique que "toutes les branches sont en croissance, en ligne avec les prévisions".

L'activité SNCF Proximités (essentiellement TER et banlieue parisienne) est devenue la première branche du groupe depuis l'intégration de la société de transports publics Keolis. Son activité a enregistré une croissance de 65,4% de son chiffre d'affaires à 5,27 milliards d'euros. A noter que la part de Gares & Connexions autrefois gérée par Proximités n'est pas prise en compte. A périmètre constant; c'est-à-dire sans Keolis, la hausse serait de 5,4%.

La branche SNCF Voyages, qui regroupe l'activité sur les grandes lignes (TGV et autres trains à réservation), a vu son chiffre d'affaires progresser de 7,4% (toujours hors Gares & Connexions) à 3,6 milliards. Pro forma, sa croissance serait de 5,3%.

Enfin,  SNCF Geodis (activités de fret et de logistique) enregistre une hausse de 25,4% de son activité à 4,31 milliards (+7,6% à périmètre et taux de change constants).

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :