Veolia : feu vert partiel de Bruxelles pour la fusion avec Transdev

 |   |  221  mots
La Commission européenne demande aux autorités françaises et néerlandaises de la concurrence d'examiner l'impact de cette opération.

Feu vert partiel de Bruxelles à la fusion entre Veolia et Transdev. La Commission européenne a en effet autorisé le rapprochement des activités de deux opérateurs de transports publics français en dehors de la France et des Pays-Bas.

"La Commission a notamment constaté que la fusion des activités des deux entreprises dans le secteur du transport international régulier de passagers par autocar n'entraverait pas sensiblement l'exercice d'une concurrence effective dans l'Espace économique européen (EEE)", explique-t-elle.

En revanche, Bruxelles a précisé qu'elle renvoyait l'examen de l'impact de l'opération en France et aux Pays-Bas aux autorités nationales de la concurrence des deux pays.

la Commission a conclu après un examen préliminaire que l'opération aboutirait à des chevauchements importants d'activités, notamment sur le marché des transports publics de passagers.

"Ces aspects seront donc examinés par les autorités de concurrence française et néerlandaise sur le fondement de leur droit national", précise l'autorité chargée de veiller au respect de la concurrence au sein de l'UE.

Le rapprochement entre Transdev et Veolia Transport devrait donner naissance au leader mondial du transport collectif de voyageurs. L'introduction en Bourse de la nouvelle entité est prévue entre le premier trimestre 2011 et le début de 2012 en fonction des conditions du marché.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :