Transport aérien : menace de grève des pilotes et personnel de cabine

 |   |  499  mots
Copyright Reuters
Les pilotes et le personnel de cabine s'affrontent sur les retraites. Selon nos informations, le SNPL et l'Unac ont déposé un préavis de grève pour faire pencher la balance de leur côté.

Menace sur les vacances scolaires. Après les chutes de neige en décembre, ce sont désormais les grèves des navigants qui risquent de perturber les voyages en avion. Ceci à cause d'une bataille rangée entre les pilotes et les hôtesses et stewards sur l'évolution de leur caisse de retraite commune. Un dossier explosif pour le gouvernement et les compagnies aériennes. Car donner raison aux pilotes risquerait d'entraîner de facto une grève dure du personnel de cabines et vice-versa. En témoigne la guerre d'influence qui s'est jouée en coulisse ce mardi. En fin d'après-midi, l'Unac, le principal syndicat de PNC (personnel navigant commercial) a indiqué à ses adhérents qu'il déposait un préavis de grève débutant à effet immédiat.
« Ce conflit peut débuter dans les prochains jours », indique un tract de l'Unac. Le préavis devait être envoyé à Matignon et au ministère de l'Ecologie (dont dépend les transports).
Ce coup de force a pour objectif de contrer la pression que vient de mettre les pilotes sur le gouvernement. Le syndicat national des pilotes de ligne (SNPL ALPA), la plus puissante des organisations de pilotes, a en effet déposé il y a peu un préavis de grève du vendredi 4 mars à 00h01 au lundi 7 mars, 23h59. Un week-end de vacances scolaires pour les zones A et B. Le texte a été envoyé à Matignon, aux ministères du Travail, des Transports, aux fédérations patronales (Fnam et Scara) et à toutes les compagnies aériennes françaises.
Les pilotes protestent contre la mise en sommeil depuis trois ans de la réforme de la Caisse de retraite des personnels navigants CRPN. Cette réforme dont l'objectif est d'assurer la pérennité de la caisse, avait pourtant été votée - certes à une très faible majorité - lors d'un conseil d'administration de la CRPN, en janvier 2008. Elle prévoit d'augmenter la durée de cotisation et de mettre, selon les pilotes, « plus d'équité entre les bas et les hauts salaires ». « Pour les pilotes, les cotisations rapportent moins pour les hauts salaires », explique l'un d'eux. Le montant de la pension est déterminé par un coefficient plus favorable pour les bas salaires, dont ne fait pas parti la majorité des pilotes. Revoir ce système fait fulminer certains syndicats de personnels navigants commerciaux, l'Unac en tête. « Cette réforme se fait sur le dos des PNC », indique son tract. « La hausse de la durée de cotisation va se solder par une hausse de pensions de 20 à 25 % pour un certain nombre des pilotes d'Air France », précise-t-on dans ce syndicat, vent debout contre ce projet comme certaines organisations patronales (le Scara).
Les pilotes demandent un engagement du gouvernement de mettre en place la réforme au 1er janvier 2012. Et d'achever pour cela la rédaction des décrets avant fin juin. Entre les pilotes et le personnel de cabine, le gouvernement devra choisir.
 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/07/2011 à 9:59 :
Je ne souhaite qu'une chose maintenant c'est qu'Air France se fasse racheter et, ainsi, nous pourrons éviter ces grêves indécentes provoquées par des gens sans scrupule qui ont un salaire plus que confortable en travaillant 70 heures maxi par mois
et je ne voulais pas garder cette remarque d'un agent air france qui à répondu à ma question :mais pourquoi prendre les vacanciers en otage pendant les vacances, la réponse affligeante "madame, une grêve s'est fait pour cela".

La question que je me pose : comment peut on emmerder les hôtesses ???? , si j'arrive à partir je peux vous dire qu'elles vont se rappeler des 2 heures de vol.

Mon père travaillait à Air France et je peux vous garantir que tout le personnel de cette magnifique compagnie aérienne n'est pas à plaindre, c'est une honte, je ne prendrais plus jamais cette compagnie.
a écrit le 13/07/2011 à 12:20 :
et sinon moi je ne suis pas faignant je travail et même beaucoup (infirmier urgentiste), et je n'est pu prendre qu'une semaine de vacance en cette fâcheuse période, j'aurais aimé savoir si:
soit il y a une solution pour partir quand même,
soit pour être remboursé du billet ?
car je part bien évidemment pile sur la semaine de gréve... chanceux non ?
a écrit le 03/02/2011 à 17:50 :
Puisque Air france menace de faire grève, et tout les autres fén...., je suggère de rester chez soi, ainsi l'économie tournera au ralenti, merci les syndicats!!
a écrit le 03/02/2011 à 7:17 :
Un voyage prévu pour 5 jour à Istanbul pour des vacances (économisées toute une année). Départ prévu le 6 mars !!! En plein dans la grève ! Bilan, si cette grève est maintenue, billet de train, hotel et vol ne seront pas remboursés ! Merci de penser aussi aux autres !
a écrit le 02/02/2011 à 15:41 :
Ah ! comme c'est intelligent: lutter contre une grève en faisant grève !!! ainsi, quelle que soit la réaction des pouvoirs publics ....il y aura bien grève !
C'est ce qu'on appelle en France la concertation.
Fut un temps, il y avait une certaine solidarité entre les membres d'équipage qui, par force, se trouvent dans la même "galère" . Mais, mon bon monsieur, dans ce milieu comme dans toute notre société, l'individualisme est devenu la règle.
Dans ce conflit, purement interne à la profession, ce que je trouve choquant, c'est de vouloir rééquilibrer les comptes en demandant plus d'efforts aux bas salaires qu'aux gros ( en plus de prendre les passagers en "otages").
Salaires confortables que, comme GUS, je ne critiquerai pas quand c'est le résultat d'un travail sérieux, obstiné et de longue haleine. Mais ce n'est pas le sujet.
Saluons quand même ces personnels dont la caisse de retraite ne reçoit AUCUNE subvention de l' Etat et donc de l'ensemble des contribuables, contrairement à d'autres caisses fortement déficitaires auxquelles on ne demande pas d'être autonomes ...
Ceci étant c'est l'ensemble des français qui va être maltraité pour un conflit interne, comme d'habitude....
a écrit le 02/02/2011 à 15:30 :
Je confirme que les PNC Air France en long courrier sont des privilegie.
Allez demander aux PNC de British combien ils paient en impot sur le revenu et vous verrez que nos grevistes francais sont vraiment moins imposé pour le meme travail.
a écrit le 02/02/2011 à 13:37 :
Il est impressionnant de voir à quel point l'herbe est toujours plus verte dans le pré du voisin! C'est très français ce comportement. Les autres ont mieux que moi, c'est inadmissible alors je crache dessus. Mais dès que l'on touche à quelque chose qui lui est propre, ce même français ne comprend pas. Si vous trouvez que les autres ont mieux que vous alors travaillez et obtenez la même chose. Ainsi qu'il est mentionné plus haut, les pilotes ne font rien, lisent le journal et se font servir. En plus ils ont de bons salaires, ils sont toujours en promenade dans les plus beaux hôtels de la planète et toujours entouré de très belles hotesses! Mais il faut être stupide pour critiquer et ne pas vouloir faire ce métier!
Mais il est plus facile de vouloir détruire que de s'investir, travailler, avoir des responsabilités et voir plus loin que le bout de son nez.
Tellement assez de ce comportement qui fait que en France avoir de l'argent est suspect, avoir une belle voiture est impossible car elle est tout de suite rayée, demander l'application de ses droits ou de ce qui a été voté est intolérable, et se voir toujours envié par une meute de fainéants et autres envieux que je demande n'importe quelle autre nationalité. Adieu France et tant pis pour ceux qui reste.
a écrit le 02/02/2011 à 13:12 :
bonjour.
après la sncf c'est le tour d'air france et ensuite ce sera le contraire!!!!et naturellement toujours en période de congés !!!!quand ces nantis vont ils arrêter de se plaindre de leur pauvre sort ???(et nous laisser voyager en paix,pas toujours pour le plaisir.)
a écrit le 02/02/2011 à 11:53 :
encore des greves,QUAND COMPRENDREZ_VOUS que se sont les petites gens,que vous embetez,et non les RICHES,des gens qui epargnent tout une annee,et peut_etre plus pour pouvoir se payer des vacances.c est une HONTE DE VOTRE PART,EN FRANCE VOUS AVEZ LA PALME D OR POUR LES GREVES,vous etes plus payer a faire greve que de travailler,aller dans les autres pays et vous verrez si vous ferez greve
a écrit le 02/02/2011 à 10:45 :
Voilà une excellente pub, gratuite de surcroît, pour Ryanair et les autres compagnies low cost. Air France veut se développer à Marseille, maintenant : ça promet. Quand les salariés de notre beau pays apprendront-ils une autre manière de s'exprimer que la grève ? Autre question : quand les autorités de notre pays entendront-elles un autre langage que la grève ? Question finale : sachant que les partages (ce qu'est la retraite par répartition) sont par construction, générateurs de contraintes (c.a.d. d'entraves à la liberté, cf. le socialisme lorsqu'il était vraiment appliqué et s'appelait URSS ou républiques populaires) ; sachant que les contraintes sont, par construction, génératrices de conflits (à preuve le présent projet de grève) ; quand donc aurons-nous un système de retraite équitable (par capitalisation, où chacun reçoit ce qui correspond à son épargne, sans avoir ni à la partager ni à profiter de celle des autres) ?
Réponse de le 02/02/2011 à 14:19 :
tout a fait d'accord,mais combiens de retraités aux Etats-Unis se retrouvent sans un sou..vu que leur fond de pension à été mal investit? J'attends votre réponse!! faut se méfier du tout fric...quand aux salaire des Pilotes Hotesse ou Stewards ...si l'on veut faire de la thune faut faire autre chose, et en général un Bac- 5 suffit!!Piz.....par ex.. Fripier et bien d'autres ..simple mais il, fallait y penser....
Réponse de le 02/02/2011 à 19:19 :
@cathare31 : Pas si vite, les cocoricos ! D?abord, je n?ai pas entendu dire que les fonctionnaires français, avec leur retraite complémentaire par capitalisation, se plaignent des résultats (on le saurait, ils feraient grève). Par ailleurs, l'exception française de la répartition (pour ceux qui ne sont pas fonctionnaires) n'est pas moins menacée qu?un système par capitalisation. Elle l?est simplement d?une autre manière. En effet, la répartition ne fonctionne qu'avec un ratio minimum de jeunes/vieux, plus exactement de travailleurs cotisants/retraités bénéficiaires (problème auquel la capitalisation n?est pas exposée). Ainsi, par exemple, le système de répartition de la SNCF, où, retraite précoce et allongement de la vie obligent, il y a environ deux retraités pour un travailleur, prend environ 6 milliards d?euros chaque année aux systèmes de retraites du privé (où on ne part qu?à 60-62 ans), ceci afin de financer des retraites à 50-55 ans. Belle solidarité ! Le système SNCF serait en faillite depuis longtemps si les cheminots ne profitaient pas cyniquement, sur le dos du privé, de leurs sacro-saints acquis sociaux. Et, si ça continue, la SNCF va même entraîner l?incapacité des caisses du privé à verser les retraites qui sont leurs raisons d?exister (celles du privé), car elles sont déjà bien mal en point du fait de la baisse de la proportion jeunes/vieux dans la population et de la baisse encore plus importante, à cause du chômage, de la proportion travailleurs/retraités. Au moins, aux USA, on a les « class actions » pour faire rendre gorge aux sociétés d?assurance et autres gestionnaires imprudents. En France, c?est l?État qui organise la ruine en dépouillant, depuis plus de trente ans, les travailleurs du privé au profit des braillards grévistes de la SNCF et il n?y a pas de « class action » contre ça. Pour que notre système tienne, maintenant, il faudrait par exemple faire venir plein de ces jeunes que nous n?engendrons plus, c?est à dire des immigrés et il faudrait leur trouver du travail, ce qui les ferait cotiser. Vous croyez ça très facile ? C?est plus simple, croyez-moi, de gérer sagement des retraites par capitalisation. Pensez-vous sérieusement qu?avec l?exception française de la répartition, nous soyons plus intelligents que tous les autres (allemands etc. etc. etc.) avec la capitalisation ? Si vous jetez un coup d?oeil à notre commerce extérieur et à notre taux de croissance, vous aurez peut-être un début de réponse.
a écrit le 02/02/2011 à 10:01 :
Ils ne pensent qu'au fric les pilotes. J'en ai deux dans ma famille; toujours en train de se plaindre, alors que franchement, vu leur salaire et la "pénibilité" de leur travail (à rester assis dans leur cockpit à se faire servir ou à lire le journal), ils feraient mieux de se taire !! Faut-il leur rappeler qu'ils n'ont qu'un Bac+2 ?
De toute façon, ça va péter et ils ont tout à perdre !!! Continuez comme ça
Réponse de le 02/02/2011 à 15:21 :
Belle image de vous....faut venir dans le cockpit si vous pensez que nous ne faisons rien non? et bac ou bac +2 ou bac +5?c'est un grand n'importe quoi de juger les individus sur un bac+ Prenez les bouquins étudiez faites des heures d'avions et après on en reparle ...nous avons un super métier vous êtes jaloux c'est simple non? j'ai juste un bac pas mal non pour +- 9000 euros Petit mec
bonne chance......
Réponse de le 02/02/2011 à 18:44 :
oui Steven;mais don't forget, un pilote une hotesse ou un Steward doit montrer patte blanche tous les 6 mois par une visite médicale ,et si c'est pas bon .....?bye ,..bye les avions et le reste...comme je le disais plus haut à Kipo, si l'on veut se faire du blé faut faire autre chose ...surtout pas un emploi salarié ,ça me parait évident..
a écrit le 02/02/2011 à 9:50 :
Quelle est la position du PS et des syndicats à l'égard de cette grève de privilégiés?
a écrit le 02/02/2011 à 9:33 :
C'est l'arbre qui cache la forêt. Que les pilotes essayent de plumer hôtesses et stewards par le biais de leur caisse de retraite, cela les regarde. Je me permettrait juste de rappeler que pour la sécurité sociale il existe des plafonds de ressources.
Il ne me semble pas amoral que les plus riches cotisent plus, cela s'appelle la solidarité.

Cependant, le plus important c'est que tout ce petit monde, en plus de bénéficier de trajets à moindre coût (60 euros un A/R national en billet réservé, taxes comprises!!!), les navigants ont le droit à leur propre niche fiscale.

Ils bénéficient d'un système de déduction des frais professionnels FORFAITAIRE qui leur permet de réduire significativement leur impôt sur le revenu.

Si bien qu'un steward en début de carrière est NON IMPOSABLE avec tous les avantages fiscaux qui y sont liées. Après 15 ans d'ancienneté, ce personnel se situe dans la première tranche d'imposition ou au pire dans la deuxième. Le taux d'imposition réelle est ainsi < à 10 % et de loin.

Il faut casser le monopole d'Air France et plus encore celui du SNPL. Nous aurons ainsi des recettes fiscales supplémentaires et peut-être, des billets d'avion meilleur marché.


Réponse de le 02/02/2011 à 10:09 :
L'abattement forfaitaire des primes non imposables liées aux pays où on séjourne n'est pas une niche fiscale, ni un privilège qu'Air France donne à ses navigants. Il s'agit juste de la loi...!! et cela concerne également toutes les autres compagnies aériennes, mais pas uniquement: il y a également les gendarmes en mission à l'étranger, les commerciaux qui partent à l'étranger, les militaires, etc, etc. Et c'est tout à fait juste fiscalement parlant !
Réponse de le 02/02/2011 à 17:44 :
faut pas être jalouse amandine ou faut prendre le train non? casser le monopole du snpl? c'est un syndicat et nous sommes loin de nous retrouver dehors du système par contre vous....avec ces propos vous êtes....
a écrit le 02/02/2011 à 9:09 :
Interdire le droit de grève
a écrit le 02/02/2011 à 9:01 :
Privilègiés et jamais contents: EGOÏSTES.
a écrit le 02/02/2011 à 8:25 :
encore un secteur de privilegiés les pilotes qui en veulent encore plus, un peu de descence messieurs
a écrit le 02/02/2011 à 7:12 :
en attendant, Tyanair revient en force, multiplie par 20 ses vols à Marseille et donc ses besoins de nouveaux collaborateurs.
Pas un ne sera français, ni même marseillais...
Bravo ON A GAGNé ! On se laissera pas faire ! Et qu'il n'y reviennent pas...
Réponse de le 02/02/2011 à 11:10 :
Heuh... zéro, multiplié par 20, ça fait combien ???
a écrit le 01/02/2011 à 22:07 :
J'espère qu'ils seront plus solidaires si un problème se pose en vol!
a écrit le 01/02/2011 à 20:09 :
D'où la necessité de faire revenir au plus tôt en y mettant les moyens les dizaines de milliers qui se trouvent coincés en Egypte, et demain en Libye, Algérie, Syrie, Jordanie, Yemen, Soudan....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :