Europe Airpost gagne trois ans supplémentaires pour refonder son modèle

 |   |  412  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
La compagnie aérienne a reconduit pour trois ans à compter de 2013 son contrat de distribution du courrier avec La Poste. Un délai qui va permettre à Europe Airpost de développer dans la sérénité sa stratégie de développement dans le transport de passagers et cargo.

C'est un ouf de soulagement pour Europe Airpost. La compagnie aérienne française (17 avions) a réussi à reconduire le contrat qui le lie avec La Poste, son ancienne maison-mère jusqu'en 2008, pour une durée de trois ans à compter du 1er janvier 2013. Un contrat "structurant" (il a représenté il y a peu 45 % du chiffre d'affaires du transporteur), qui était loin d'être gagné au regard des hésitations de La Poste à maintenir une activité, qui lui coûte aujourd'hui environ 90 millions d'euros par an, selon nos informations.

"Cela nous donne une visibilité encore plus importante sur notre avenir", a indiqué ce mercredi le PDG d'Europe Airpost, Jean-François Dominiak, en présentant les résultats financiers de la compagnie en 2011 (3 millions d'euros de bénéfice net, en recul de 14,3 % pour un chiffre d'affaires de 254 millions en légère hausse de 3,2 %). En effet, la reconduction de contrat (avec un nombre d'avions plus ou moins équivalent de 8 à 9 appareils), qui conditionne toute son activité en termes de flotte, et donc d'emploi, permettra à Europe Airpost de mettre en place dans la sérénité sa stratégie de développement du transport de passagers et de marchandises pour pallier un éventuel désengagement (ou une réduction du périmètre) de La Poste début 2016.

800.000 passagers transportés en 2011

Car, après avoir fortement augmenté (800.000 passagers transportés en 2001) pour représenter la moitié du chiffre d'affaires de la compagnie, l'activité charter est aujourd'hui confrontée à l'atonie du marché touristique. "Le marché ne rebondit pas. Nous ne voyons pas de signaux en ce sens", déplore Jean-François Dominiak, qui table sur un recul de l'activité passagers de 21 % en 2012 (en heures de vols).

Conséquence, la livraison de deux Boeing 737-700, qui devaient intégrer la flotte cette année, a été décalée. Les effectifs seront maintenus. Mais le recours aux emplois saisonniers sera impacté par la baisse d'activité. Néanmoins, la compagnie a signé un beau contrat avec le tour-opérateur Marmara avec la mise à disposition d'un avion basé à Lyon pour la saison été, portant sur 2.600 à 3.000 heures de vols. En revanche, la direction anticipe une hausse de l'activité cargo de 15 %. Europe Airpost a signé un contrat avec DHL, portant sur trois appareils et a lancé en propre une nouvelle ligne cargo Paris-Tunis.

Au final, Jean-François Dominiak vise une nouvelle fois un bénéfice en 2012, une performance plutôt rare dans le transport aérien français.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :