Les capitaux chinois débarquent dans le transport aérien français

 |   |  694  mots
Copyright Reuters
Selon nos informations, le groupe chinois HNA, maison-mère de la quatrième compagnie aérienne chinoise Hainan Airlines va annoncer mardi son entrée dans le capital de la compagnie française Aigle Azur à hauteur de 48%. Un accord capitalistique doublé d'un volet opérationnel avec le lancement de vols long-courriers d'Aigle Azur entre la France et la Chine. Aigle Azur pourrait embaucher plus de 400 personnes en France dans les 15 prochains mois.

L'annonce que fera demain la compagnie aérienne française Aigle Azur est historique. Ce sera la première fois dans l'histoire du transport aérien français qu'une compagnie tricolore ouvre son capital à des capitaux des pays dits émergents. En l'occurrence chinois. Aigle Azur (320 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2011) va annoncer mardi matin un accord stratégique avec le groupe chinois HNA (plus de 12 milliards d'euros de chiffre d'affaires), maison-mère de Hainan Airlines, la quatrième compagnie aérienne chinoise (plus de 3 milliards d'euros de chiffre d'affaires), laquelle compte comme actionnaire minoritaire le milliardaire américain George Soros. Depuis quelques années HNA prend des participations dans des entreprises aux quatre coins du monde. La Tribune avait révélé les discussions en décembre 2011.

Le montant de l'opération reste inconnu

Selon nos informations, le groupe chinois va entrer dans le capital de la compagnie française à hauteur de 48%, pour un montant pour l'heure inconnu et dont il n'est pas sûr qu'il soit communiqué lors de la conférence de presse qui se tiendra mardi matin à Paris à en présence d'Arezki Idjerouidene, président d'Aigle Azur, de son fils Meziane Idjerouidene, directeur général, du président du groupe HNA Cheng Fen, accompagné de son vice-président Wang Jian et d'un membre du conseil d'administration. Pour rappel, un investisseur non communautaire ne peut détenir plus de 49,9% du capital d'une compagnie européenne. L'actionnaire majoritaire, Gofast, détenu à 100% par la famille Idjerouidene, gardera le contrôle d'Aigle Azur. La gouvernance ne doit pas changer non plus.

Aigle Azur lancera des long-courriers vers la Chine

Cet accord capitalistique se double d'un volet opérationnel avec le lancement par Aigle Azur de vols long-courriers entre la France et la Chine. Un A330-200 va d'ailleurs intégrer la flotte prochainement. Jusqu'ici la compagnie française n'assurait que des vols moyen-courriers. Grâce à cet accord, la compagnie aérienne française, qui emploie plus de 1000 personnes en saison estivale, pourrait embaucher plus de 400 personnes supplémentaires en France dans les 15 prochains mois.

Un peu comme le Club Med? 

C'est accord intervient après plus de 18 mois de discussions. « Il traduit plus la volonté d'Aigle Azur de se développer vers l'énorme marché chinois et de pérenniser ainsi les emplois sur le long terme que de vouloir faire un coup. Aigle Azur n'est pas en difficulté. La compagnie est bénéficiaire et n'est pas endettée », explique un connaisseur du dossier. Une démarche qui ressemble à celle du Club Méditerranée, dont le premier actionnaire n'est autre que le groupe chinois Fosun, avec plus de 10% du capital.

HNA, un conglomérat qui possède 270 avions

Le groupe HNA détient des actifs dans la logistique, la gestion aéroportuaire, le tourisme, l'hôtellerie... et le transport aérien, sa plus grosse activité. Hainan Airlines (coté à Shanghai et actionnaire de Hongkong Airlines) est le plus gros morceau du groupe HNA. Elle possède plus d'une centaine d'appareils, transporte 20 millions de passagers et dessert plus de 90 destinations. Hainan détient 45% de Hongkong Airlines. D'autres compagnies font partie du groupe. Au total, les compagnies dans la sphère de HNA totalisent plus de 270 avions.

Aigle Azur, une compagnie de niche

Née en 1946, Aigle Azur est la plus ancienne compagnie aérienne française privée. Au début des années 2000, moribonde, elle a été reprise par le groupe Gofast, créé en 1983 par Arezki Idjerouidene. Cantonnée dans les vols charters moyen-courriers, elle se spécialise sur des marchés de niche en lançant des vols réguliers vers l'Algérie. Cherchant également à se faire une place sur des destinations sensibles mais à fort potentiel, Aigle Azur avait prévu de se poser à Bagdad (un premier vol avait été réalisé) puis à Tripoli, deux projets qui n'ont pas abouti. L'été dernier, la compagnie a surpris en annonçant l'ouverture de vols vers Moscou en partenariat avec la russe Transaero.
La compagnie assure également des vols vers le Mali, la Tunisie et le Portugal. Au final, Aigle Azur propose 23 destinations. Aujourd'hui Aigle Azur compte 13 avions moyen-courriers de la famille A320.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/10/2012 à 15:49 :
Un nouvel envol pour Aigle Azur et enfin des Hommes d'affaires qui avancent ...
Un projet qui, enfin, se concrétise !
Décision d'autant plus attendue qu'elle est stratégique et non pas de circonstances ( ? ) et en toutes hypothèses louée par bon nombre d?observateurs.
Toutefois, ainsi que très justement relevé dans la vie des affaires, bien souvent - pour l'empire du Milieu - l'engagement contractuel n'a pas vraiment force de Loi et cet état de fait est la porte à la révision des clauses selon l'air du temps et les rapports de force en cours ...
C'est la raison pour laquelle, nous sommes convaincu que tant la holding financière que la société d'exploitation ont habilement sues négocier en amont des conditions favorables quant à cette prise de participation ( refus de garantie d'actif net, pacte d'actionnaires bien ficelé, licence d'exploitation et politique des Prix de transfert sur mesure, clause de non concurrence à l?égard de tous les actionnaires; etc ...).
Enfin, espérons que cette entité - remise à l?honneur - ne reproduira pas les mêmes erreurs qu'Air Littoral avait commises en son temps !
Bien Cordialement.
F.Mécheri
a écrit le 22/10/2012 à 13:38 :
Cette autre compagnie aérienne privée née au début des années 50 "Transports Aériens Intercontinentaux" devenue UTA était devenue un concurrent trop compétitif pour Air France à la faveur de la dérèglementation du transport aérien. Dommage pour elle.
Aigle Azur fait le seul choix capitalistique compatible avec la croissance en faisant appel à des capitaux étrangers..
a écrit le 22/10/2012 à 12:17 :
rectificatif : La famille Idjerouidene (et non Arezki qui est le père).
a écrit le 22/10/2012 à 11:59 :
Excellente nouvelle. Les français vont apprendre beaucoup des chinois et en plus des emplois sont créés. Enfin un vrai concurrent à AF
Réponse de le 22/10/2012 à 13:04 :
Pas sûr que Air France soit ravie ! Les mandarins nationaux vont y laisser des plumes ...
Réponse de le 23/10/2012 à 7:40 :
Sauf qu'a force d'apprendre des chinois, on se demande a la fin si c'est une bonne chose...
a écrit le 22/10/2012 à 11:30 :
La famille Arezki sont de vrais entrepreneurs et ont réussi à développer cette compagnie, dans contexte difficile. Aujourd?hui pour continuer à se développer, ils font un accord stratégique et avec toujours autant de pragmatisme. Bravo et je vous souhait une belle réussit sur le long-courrier. Concernant la nouvelle actionnaire bienvenue sur le marché Français.
a écrit le 22/10/2012 à 11:14 :
il va plutot falloir se battre pour que vos entreprises gardent la tête hors de l'eau.
Ce n'est que le debut du marché de nos amis du pays du soleil levant, avant la prise de pouvoir économique et financier sur l'occident.
Réponse de le 22/10/2012 à 11:29 :
Le pays du soleil levant est le Japon et non la Chine. ;)
Réponse de le 22/10/2012 à 11:51 :
La Chine c'est l'empire du milieu (pas la mafia) et la Corée le pays du matin calme....
a écrit le 22/10/2012 à 10:52 :
Je connais tres bien cette cie aerienne chinoise, ses dirigeants, leur ambition, la qualite irreprochable des personnels naviguants.
Avec cette arrivee sur le sol francais, des cies comme Air France ( greve prevue pour les vacances scolaires.....etc....) ont VRAIMENT du soucis a se faire....
Réponse de le 22/10/2012 à 11:07 :
@dd:C sur que si votre vision des choses c'est d'exploiter le personnel naviguant(comme ryanair) comme unique solution pour avoir des prix abordables(en meme temps est ce normal que l'avion soit abordable? Les prix sont trop bas et les compagnies perdent de l'argent) on est dans la merde,car dd un jour ca sera dans votre boite que vos conditions de travail,votre remuneration s'alignera sur les "standards" chinois ou emergeants.Pas sur que vous postez le meme genre de comments
Réponse de le 22/10/2012 à 11:55 :
comment fixe t on un prix ? que celui ci soit abordable ou pas le prix doit couvrir les couts et prevoir une marge beneficiaire....la vente a perte etant la mort de l'entreprise....
Dans un marché mondial ouvert ( je regrette à ce stade la betise de l'Europe et de ses politiques) votre entreprise n'a pas d'autre choix que d'aligner ses prix sur les plus offrant, or si elle vend ses produits ou services à perte elle meurt inéluctablement. Sa survie passe ainsi par des couts de production plus bas, donc une main d oeuvre à bas prix!!!
Réponse de le 22/10/2012 à 12:24 :
@@rb:Ou a une distribution de dividendes moins genereuses....Ou a une responsabilisation des consomateurs pour eviter de toujours tirer les prix vers le bas.19euros pour aller a rome avec ryanair,Je vais a vannes en tgv pour 60euros....Un moment donne ce n'est plus tenable,le low cost appelant encore plus de low cost,impactant le low cost salariale,par contre le cout de la vie ne diminue pa,a plutot tendance a augmenter....Et un jour ce sera tout les secteurs concerne,le votre y comprit et le mien egalement et on vivra dan une voiture et on devra encore baisser les prix et donc les salaires,cercle vicieux interminable.Ou plutot dont le point final sera une revolution dans le sang,genial!
Réponse de le 22/10/2012 à 15:19 :
Pour info, je travaille deja pour des cies Chinoises!!!et c est un reel plaisir et tres bien payé en plus.
a écrit le 22/10/2012 à 10:46 :
Bientôt ce sera le tour d'AF/KLM qui passera dans le giron d'une compagnie du Golfe. D'ailleurs cela a déjà commencé.
a écrit le 22/10/2012 à 9:17 :
Félicitons nous que des capitaux étrangers investissent chez nous et crée 400 emplois. Hainan Airlines a bonne réputation et un niveau de service bien supérieur a Air China, China Southern et Eastern qui desservent déja la France. Le marche vers l' empire du milieu est énorme, en plus Hainan est intéréssé par les connections offertes via Aigle Azur vers l'Algérie et ses milliers de techniciens chinois.
Réponse de le 22/10/2012 à 13:59 :
lorsque vous dites des milliers de techniciens chinois ...
je répondrai pour travailler en Chine, que les techniciens chinois n'éxistent pas... ou alors pourquoi il y a de plus en plus d'étrangers qui sont en Chine. Il ne faut pas avoir peur des techniciens chinois mais seulement des capitaux chinois avec ce qu 'il y a derrière.
a écrit le 22/10/2012 à 9:14 :
Le Quatar investit dans les banlieux (en prime, de nouvelles mosques) ... et la Chine investit dans les entreprises francaises. La fin de la crise, c'est maintenant !
Réponse de le 22/10/2012 à 9:47 :
Pu plutot quand on parlera tous cantonnais
Réponse de le 22/10/2012 à 10:20 :
...et quand on mangera nos 2 bols de riz cantonnais aux repas et le bol de riz bouilli au petit déjeuner!
Réponse de le 22/10/2012 à 10:36 :
@Lou_Papet : ou bien couscous et tagine ??
Réponse de le 22/10/2012 à 10:45 :
ça changera des hamburgers !
Réponse de le 22/10/2012 à 10:49 :
Et si vous commenciez déjà par l'anglais?
Réponse de le 22/10/2012 à 15:24 :
@lou-papet: 3 bols de riz par jour !!! déjà des revendications !!! c'est 1 bol par jour et un peu de sauce le dimanche pour ceux qui travailleront plus pour gagner plus, non mais des fois :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :