La SNCF veut titriser les subventions du Stif pour mieux se désendetter

 |   |  228  mots
Copyright Bloomberg
Copyright Bloomberg (Crédits : Bloomberg)
LA SNCF, qui cherche à réduire son désendettement, pourrait titriser les subventions que doit lui verser le Stif afin de faire disparaître de son bilan plusieurs centaines de millions d'euros.

La SNCF aurait pour projet, afin de réduire sa dette, de mettre sur le marché les subventions que doit lui verser le syndicat des transport d'Ile-de-France (Stif) au titre de la cogestion des trains, affirment Les Echos dans leur édition à paraître lundi.

Cette opération, qui devrait être dévoilée lors des résultats annuels de la société en février, pourrait permettre à la SNCF "de faire disparaître de son bilan plusieurs centaines de millions d'euros d'endettement", indique le quotidien. Le mécanisme passerait par une titrisation de créances correspondant aux subventions d'investissement que le Stif est tenu de verser au cours des huit ans à venir à la SNCF, afin de co-financer les trains circulant en Ile-de-France.

Au lieu de toucher directement le montant de ces subventions, la SNCF pourrait choisir de les titriser et de les placer sur le marché, expliquent les Echos. Cela pourrait lui permettre d'encaisser "plus de 770 millions d'euros", estime le journal.

La dette de la SNCF, qui était d'un peu plus de 9 milliards en juillet, pourrait être considérablement alourdie dans le cadre de son rapprochement avec le gestionnaire du réseau RFF au sein du "pole public ferroviaire unifié" voulu par le gouvernement. L'endettement cumulé des deux sociétés dépassait à fin octobre les 32 milliards d'euros et augmente d'environ 1 milliard d'euros chaque année.

Avec AFP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/12/2012 à 14:48 :
petite erreur dans le titre je pense: réduire le désendettement = augmenter l?endettement non?
a écrit le 31/12/2012 à 14:00 :
Le problème de la SNCF, c'est que lorsque je souhaite voyager soudainement, c'est le plus cher du marché, profitant de son monopole, et appliquant des tarifs à pousser tout le monde à chercher une solution alternative.
Dans l'idéal, celui qui souhait voyager, devrait avoir comme premier moyen pas cher le train, sauf que, la SNCF, préfère partir avec des wagon vides qu'avec des places payées moins chers. Sauf peut etre pour les salariés de la SNCF et leurs familles qui peuvent voyager gratis.

Comment voulez-vous qu'elle soit rentable ?
Vive l'arriver de la concurrence, un free de la sncf qui cassera le marcher et permettra aux personnes de voyager à moins couts et franchement, si la sncf ne veut pas faire faillite, qu'elle fasse le nécessaire.
Si la SNCF souhaite faire voyager leur salariés et leurs famille gratuit, j'en ai pas d'objection, au contraire, je trouve sa bien pour les salariés, si la SNCF souhaite embaucher des milliers de salarié et faire sans le social, je trouve sa bien aussi, mais a condition d'enlever le monopole de la SNCF, que je ne soit pas obligé de prendre leur train, qu'on me laisse le choix entre plusieurs concurrents avec des prix différents. et que la SNCF ne demande pas au contribuable de payer leur gestion.

Réponse de le 05/01/2013 à 18:31 :
A "Free model",cette lecture est révélatrice d'une méconnaissance du monde des transports ! D'abord, dois-je vous rappeler que sur le site internet de SNCF.com , tous les mardis matin à 00h00, des billets de trains sont soldés.D'autre part , si contestable soit-elle ,la technique de commercialisation du ferroviaire est issue ... de l'AERIEN qui s'est généralisée dans de nombreux secteurs (voyages,transports,vacances,...) Cela s'appelle le yield management .Quant à comparer la téléphonie en pleine mutation technologique (Free ou ailleurs) à un système ferroviaire également en pleine mutation mais apparu au milieu du 19 ème siècle (juste "quelques progrès" comme la fin de la vapeur,l'apparition des trains à grande vitesse,l'automatisation des passages à niveau,le cantonnement automatique,...) c'est un peu court ! Je ne vous parle pas des coûts générés par la grande vitesse SANS ACCIDENT ! Je reviens de Grande Bretagne où j'ai pris le train.Toutes les compagnies ferroviaires sont PRIVÉES et ne me donnent pas l'impression d'être moins chers bien au contraire ! Quant à la grande vitesse ferroviaire , je vous invite à regarder de l'autre côté du Rhin (ICE = TGV Allemand) ou de l'autre côté des Pyrénées (AVE=TGV Espagnol) et vous constaterez qu'à distance égale, c'est 50% plus cher que le TGV FRANÇAIS ! Quant à évoquer la présence d'un certains nombre de cheminots et ayant droit dans les trains qui seraient la cause des prix élevés ,le raisonnement est court voire stigmatisant une fois de plus ! Je suppose que les salariés de TOTAL qui ont eu droit à la générosité de leur Entreprise en 2012 ont été payé par les consommateurs ? Idem pour les salariés de PEUGEOT-CITROËN,...Regardez hors de France et vous comprendrez ... peut-être dans quel monde nous vivons désormais ! Au fait la SNCF a lancé il y a quelques mois des liaisons par AUTOCARS (IDBUS) sur certaines dessertes et pas chers ! Alors , à vous de préférer ... le BUS !
a écrit le 31/12/2012 à 13:59 :
re nationalisons tout cela ou lieu de boursicoter comme diable en péril.
Sans cela, on y perdra notre morale, notre moral, nos moyens de transport, notre fric !
a écrit le 31/12/2012 à 13:19 :
Marre de cette Presse spéculative et des procès d'intention fait à ce gouvernement
Rien n'est fait / il n'y a pas eu de déclaration officielle sur le lien "avéré" avec le réseau RFF ??. messieurs les médias, quand on a rien à dire, on parle des chiens écrasés/ là .. vous pourrissez l'ambiance .. attiser les inquiétudes, c'est bon pour votre commerce, j'en conviens, mais l'éthique journalistique , la mission d'information ? apparemment ce n'est vraiment pas à la mode et ca concerne la Presse en général . Relevez le niveau messieurs !
Réponse de le 31/12/2012 à 18:00 :
Si titrisation se faisait : j'éspère que PERSONNE ne serait assez fou pour acheter ces titres basés sur des recettes hypothétiques futures.
Les subprimes américaines liées à l'immobilier: on connait le résultat!
Cette opération devrait être interdite car il y aura forcément un "baisé" à la sortie!
paulinoo2: la séparation ou la réunification de la SNCF avec RFF/ ça ne change rien au niveau de l'endettement global!
Alors votre commentaire, que je trouve déplacé, n'apporte rien de concret si ce n'est que les journalistes doivent avoir le doigt sur la couture du pantalon quand il s'agit de la gauche: je pense que vous êtes un peu obtus et sectaire et n'ai rien à voir de près ou de loin avec la presse et la politique

Réponse de le 31/12/2012 à 18:07 :
Heureusement que vous êtes la pour défendre la bande d'incompétents à la tête du pays !
a écrit le 31/12/2012 à 11:42 :
Seul l'Etat peut se permettre des faire de tels " opérations comptables créatives ", et se ' foutre " des règles générales comptables.

A savoir l'impact sur les autres comptes de la SNCF et de l'Etat?

Coridalement,

giantpanda
a écrit le 31/12/2012 à 11:39 :
Avec un milliard d'euros de dette supplémentaire chaque année, la faillite est assurée ! Heureusement, le citoyen de gauche l'ignore...
a écrit le 31/12/2012 à 11:25 :
"PRIVATISATION POUR LA SNCF" et mise en compétition avec des nouvelles compagnies ferroviaires et bye ! bye ! la SNCF pour sa future faillite...
Réponse de le 31/12/2012 à 16:26 :
...et qui va racheter ces mldrs de dette? Pour I? sympbolique?? Ce sera comme pour la privatisation de British Rail : on achète ce qui est bon, on abandonne ce qui ne vaut rien, on organise un cartel en douce et on augmente le prix des billets. What a buisiness plan!!
a écrit le 31/12/2012 à 11:07 :
La SNCF va recommencer les errements qui ont amené l'écroulement du système financier!
a écrit le 31/12/2012 à 10:07 :
SUBPRIME BIS MADE IN FRANCE !!!!
a écrit le 31/12/2012 à 9:52 :
La SNCF doit chercher à réduire son endettement et non son désendettement (Ah! cette double négation!). Bonne Année 2013 tout de même.
a écrit le 31/12/2012 à 9:45 :
Pour réduire l'endettement, il faut de nouveaux revenus. Il suffirait d'interdire le transit de poids lourds par la route, ils seraient bien obligés de prendre le rail, ça ferait les affaires de la SNCF et ça améliorerait notre qualité de vie (moins de pollution, moins d'embouteillages, moins de bruit, moins d'accidents)
Réponse de le 31/12/2012 à 9:58 :
Beh ouai, c'est si simple ... Il suffisait d'y penser !
Réponse de le 31/12/2012 à 10:30 :
C'est déjà le cas avec les compagnies privées de bus qui n'ont pas le droit de transporter des passagers en concurrence aux grandes lignes de la SNCF (en toute illégalité puisque la loi européenne interdit un tel monopole).
Réponse de le 31/12/2012 à 10:43 :
@ Idée: vous venez d'avoir une idée géniale, personne n'y avait encore songé chez EELV. Je vous invite à rejoindre notre mouvement, nous avons besoin de penseurs de votre calibre !
Réponse de le 31/12/2012 à 17:26 :
@jean vincent: je vous félicite pour votre humour! Dans ce pays trop de rêveurs, de profiteurs sans moralité, de veaux disait DE GAULLE;
a écrit le 31/12/2012 à 9:44 :
qu'on la gére correctement en supprimant deja les priviléges de son personnel et en supprimant les voyages gratuit accordés à toutes leur famille. souhaitable aussi un peu de clarté dans les tarifs ????????,
Réponse de le 31/12/2012 à 11:23 :
+ 1000 !!!
Réponse de le 31/12/2012 à 11:46 :
En quoi la suppression des privilèges accordés aux cheminots serait la solution ? Cet avantage, qui ne doit pas couter excessivement cher à la SNCF (il n'y a que dans le cas de trains avec réservation complets que cela pourra "couter" à la SNCF), est une contrepartie à des revenus plus faibles que dans d'autres secteurs, le tout pour un travail qui peut s'avérer contraignant.
Et je ne connais personnellement pas de grosse entreprise qui ne procure aucun avantages à ses employés sur ce qu'elle produit...
Réponse de le 31/12/2012 à 15:07 :
Pour aller jusqu'au bout de votre raisonnement : la S N C F est ""nationalisée "" ,elle est donc le bien du peuple de France , donc Nous sommes tous les Copropriétaires de la S N C F . Et, depuis quand un propriétaire (ou coprop ) paie ses déplacements lorsqu'il se déplace avec sa machine sur son bien ?
Réponse de le 31/12/2012 à 17:13 :
michaub: une entreprise privé ne peu faire bénéficier ses employés que d'une réduction de 30 % sur le prix public: loi NIETZ
POURQUOI CETTE LOI N EST PAS APPLIQUER DANS LE PUBLIC?
Réponse de le 31/12/2012 à 17:29 :
Pourquoi garder un avantage qui avait été donné aux cheminots sous prétexte que la pollution des machines à vapeur réduit l'espérance de vie du cheminot, alors qu'aujourd'hui tout est électrique.
De plus pourquoi garder des avantages liés à la nationalisation des chemins de fer quand le marché des transports ferroviaires est ouvert à 100% à la concurrence.
Pour comparer le salaire d'un cheminot il faut le faire avec celui d'un collègue de la Deutsche Bahn ou bien de Trenitalia et pas avec le salaire du président de la république.
Il y a peu d'avantages généralement dans les entreprises privées, mais beaucoup trop dans les entreprises publiques ou anciennement publique.
a écrit le 31/12/2012 à 9:41 :
Telles que sont présentées les choses, il me semble que ça décale simplement de 8 ans le remboursement de 770 M?. Je n'appelle pas ça réduire l'endettement, mais botter en touche.
Réponse de le 31/12/2012 à 10:05 :
Evidemment,on emprunte en anticipant sur l avenir sans pour autant resoudre le deficit de la gestion courante !
Réponse de le 31/12/2012 à 11:11 :
pas tout a fait, pour le décalage, c'tes l?inverse : on va encaisser tout de suite ce qu'on aurait mis 7 ans a encaisser (mais du coup, on ne recevra rien, pendant ces7 ans ). par contre, c?est certains que 700 millions et quelques pour désendetter si on augmente la dette d'un milliard par an,je voit pas trop ou on va a long terme...et il ne faudra donc plus ne compter que sur les recettes "courantes " pour faire fonctionner le réseau francilien, si on affecte ces million récupérés au désendettement.....
Réponse de le 31/12/2012 à 22:13 :
Pas grave, le con-tribuable paiera !
a écrit le 31/12/2012 à 9:14 :
Quand la SNCF copie les subprimes des amerlocs. Pepy, nouveau madoff à mettre en prison immédiatement !
a écrit le 31/12/2012 à 9:08 :
problème m le journaliste : "LA SNCF, qui cherche à réduire son désendettement"...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :