Air France-KLM, Alitalia, Delta et Virgin Atlantic : vers la création d'une méga alliance transatlantique

 |   |  365  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Si Virgin Atlantic souhaite renforcer ses liens avec Air France-KLM sur l'Asie comme l'a indiqué la presse britannique, cela s'inscrit dans un projet plus large concernant l'intégration de Virgin dans la co-entreprise sur l'axe transatlantique composée de Delta, Air France-KLM et Alitalia.

Ce mercredi le Financial Times a écrit que la compagnie britannique Virgin Atlantic souhaite discuter avec Air France-KLM d'un partenariat sur les destinations asiatiques similaire à celui qu'elle prévoit de mettre en place avec son prochain actionnaire américain Delta Air Lines sur les liaisons transatlantiques.
Un tel projet ne peut s'inscrire que dans un champ plus large de discussions. Car c'est surtout d'une alliance sur l'axe transatlantique que portent les discussions entre Air France-KLM, Alitalia, Delta et Virgin Atlantic. En effet, le rachat de 49% de Virgin Atlantic par Delta et la décision des deux compagnies (très puissantes entre Londres-les Etats-Unis) de créer, sur l'axe transatlantique, un système de partages de coûts et de recettes avec un plan de vols harmonisés (abusement appelé joint-venture dans le jargon du secteur), pose la question de l'imbrication de cette alliance dans celle du même type qu'ont nouée Delta et Air France-KLM et Alitalia (tous les trois sont dans l'alliance Skyteam) sur l'axe transatlantique.

Immunité anti-trust

Cette dernière a été prolongée en décembre. Il est donc clair que Delta veut maintenir ses liens avec Air France. Mais comment ? Selon des sources internes au groupe français, des discussions ont commencé dans le but de disposer d'une co-entreprise sur l'axe transatlantique composée de Delta-Air France-KLM, Alitalia et Virgin Atlantic. Les discussions portent notamment sur la répartition des capacités entre chaque compagnie. Une fois les discussions finalisées, les compagnies demanderont aux autorités américaines et européennes une immunité anti-trust pour pouvoir travailler ensemble. Ceci probablement cette année.

Guerre des co-entreprises

Ce type de coopération sont redoutables. Aujourd'hui, dans chaque alliance globale (Star Alliance, Oneworld et Skyteam), les membres américains et européens qui les composent créent ce type de co-entreprise, sans aucun lien capitalistique. Ainsi American Airlines, British Airways, Iberia et Openskies (tous membres de Oneworld) travaillent ainsi. Idem chez Star Alliance avec notamment Lufthansa et United.

Reste une question qui en taraude plus d'un chez Air France. Même avec une telle co-entreprise , Delta ne va-telle pas néanmoins favoriser Virgin, basée à Londres, aux dépens d'Air France ?

 



 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2013 à 23:35 :
on ne compte plus les fautes de grammaire et d'orthographe!
Réponse de le 04/04/2013 à 10:21 :
Tant mieux : ça occupe ceux qui n'ont que ça à faire, de les chercher !!!
a écrit le 03/04/2013 à 21:31 :
On ne compte plus depuis la guerre d'Irak le nombre d'entreprises françaises, surtout les stratégiques, liées ou passées sous contrôle anglo-saxon, ici c'est carrément avec les deux: US et GB.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :