Les compagnies aériennes suspendent leurs vols vers Tel Aviv

Des compagnies américaines et européennes, dont Air France, ont suspendu temporairement les vols vers Israël. Un tir de roquette mardi après-midi près de l'aéroport de Tel-Aviv a contraint les transporteurs à prendre cette décision.
Air France suspend jusqu'à nouvel ordre ses vols vers l'aéroport international de Tel-Aviv.
Air France suspend jusqu'à nouvel ordre ses vols vers l'aéroport international de Tel-Aviv. (Crédits : reuters.com)

Les échanges de tirs se poursuivent à Gaza, mais pas seulement. Mardi après-midi, la chute d'une roquette près de l'aéroport international de Tel-Aviv a fait trembler les compagnies aériennes mondiale. Air France a annoncé dans la soirée qu'elle suspendait "jusqu'à nouvel ordre" ses vols vers Israël, suivant les compagnies américaines Delta, US Airways et United Airlines qui ont annulé plusieurs vols un peu plus tôt dans la journée, suite à une interdiction de l'Agence Fédérale de l'Aviation Américaine. 

La décision a été prise du fait des conditions de sécurité sur place, la compagnie française précisant suivre "au plus près la situation sur place", selon un porte parole d'Air France, peu de temps après l'interdiction faite aux compagnies américaines de voler vers ou depuis Israël par l'Agence fédérale de l'aviation américaine (FAA). Sont concernés, les trois vols quotidiens au départ de l'aéroport Charles-de-Gaulle de Paris ainsi que les trois vols hebdomadaires au départ de Marseille et les quatre vols hebdomadaires depuis l'aéroport de Nice. "La sécurité de nos passagers reste notre priorité absolue", a rappelé Air France à l'AFP.

Les compagnies dans l'expectative 

Le groupe aérien allemand Lufthansa leur a emboîté le pas mardi soir et a annoncé suspendre ses vols vers Tel Aviv pour 36 heures en raison "de la situation instable" qui règne à l'aéroport Ben Gourion. Les vols de ses filiales Germanwings, Austrian Airlines et Swiss sont également concernées. La compagnie aérienne belge Brussels Airlines a également emboîté le pas de Lufthansa et d'Air France en décidant elle aussi d'annuler les vols prévus mardi et mercredi à destination de Tel Aviv, en raison d'inquiétudes concernant la sécurité. "On est en train de suivre la situation sur place et on va réévaluer la situation demain", a déclaré à l'AFP un de ses porte-paroles.

La compagnie fait valoir "la sécurité des passagers et des équipages" bien qu'aucune recommandation officielle des autorités de régulation aérienne européennes n'ait été donnée. Après le drame des passagers du vol MH17 - abattu par un missile au dessus de l'Ukraine - les transporteurs aériens ne souhaitent prendre aucun risque.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 22/07/2014 à 22:55
Signaler
et le survol de Sarcelle !

le 23/07/2014 à 23:25
Signaler
+1

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.