Ebola, Air France suspend la desserte de la Sierra Leone

 |   |  414  mots
(Crédits : reuters.com)
A compter de jeudi, la compagnie suspendra àses trois vols hebdomadaires vers Freetown, suivant une recommandation du gouvernement français. Les vols vers le Nigéria et la Guinée sont maintenus.

Air France a annoncé mercredi la "suspension provisoire", à compter de jeudi, de ses vols sur la capitale du Sierra Leone, Freetown, suivant une recommandation du gouvernement français, en raison de l'épidémie de fièvre Ebola qui sévit dans le pays. Plus tôt dans la journée, dans le compte-rendu du conseil des ministres, le gouvernement français avait recommandé à la compagnie de suspendre "temporairement" sa desserte "compte-tenu de l'évolution de l'épidémie et de la situation des systèmes de santé (...)".

Air France est l'une des rares compagnies aériennes à continuer à assurer des rotations vers Freetown, trois fois par semaine. Le Conseil des ministres a en revanche considéré qu'Air France pouvait poursuivre ses dessertes au Nigeria et en Guinée, compte tenu de la situation sanitaire dans ces deux pays.

"Au regard de l'analyse de la situation et comme l'y invite le gouvernement français, Air France confirme maintenir son programme de vols de et vers la Guinée et le Nigeria", a précisé la compagnie, dans un communiqué.

Les syndicats le demandaient

Il y a quelques jours, plusieurs syndicats avaient appelé les navigants de la compagnie à refuser les vols vers Conakry en Guinée, Freetown, et Lagos au Nigeria, en raison de craintes de contamination. Le syndicat Sud-aérien avait également appelé Air-France à suspendre ses vols vers ces destinations. La compagnie a mis en place des mesures pour prévenir la contamination par l'épidémie, notamment par la surveillance de la température des passagers à l'embarquement.

British Airways : pas de vols jusqu'au 31 décembre

British Airways a pris des mesures radicales. Mardi, la compagnie aérienne britannique a en effet annoncé qu'elle prolongeait jusqu'à la fin de 2014 la suspension de ses vols vers et depuis le Liberia et la Sierra Leone, suspendus jusqu'ici jusqu'à septembre.

"La sécurité de nos clients, de nos équipages et de nos personnels au sol est toujours notre première priorité, et nous réexaminerons régulièrement la situation sur ces destinations au cours des prochaines semaines", a déclaré British Airways.

En temps normal, le transporteur britannique effectue quatre vols par semaine entre Londres-Heathrow et Freetown (Sierra Leone), avec une correspondance vers Monrovia, la capitale du Liberia.

Lundi, le coordinateur de l'ONU contre le virus Ebola, le Dr David Nabarro, a jugé lundi "impossible" de gagner la guerre contre l'épidémie si les compagnies aériennes continuaient de ne pas desservir les pays touchés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :