AccorHotels prêt à acheter les parts de l'Etat dans Air France-KLM

AccorHotels étudie le rachat des parts de l'Etat dans le capital d'Air France-KLM. Le groupe hôtelier a confirmé son intérêt.
Fabrice Gliszczynski
(Crédits : Christian Hartmann)

Un coup de tonnerre dans le transport aérien. Selon nos informations, le groupe hôtelier Accor est intéressé pour racheter la part de l'Etat dans Air France-KLM (14,3%). Si le projet aboutissait, ce serait l'aboutissement d'un long désengagement après l'entrée en Bourse en 1999 et la privatisation en 2004 du fait du mariage avec KLM.

"Cette fuite avant l'ouverture des marchés financiers ce lundi va permettre de tester les marchés financiers", explique une source au courant de l'opération.

Intérêt depuis de longs mois

Selon nos sources, cet intérêt n'est pas nouveau. Le groupe dirigé par Sébastien Bazin, étudie en effet cette possibilité depuis plus d'un an.

Dans un communiqué publié dimanche soir, le groupe hôtelier a confirmé son intérêt pour Air France-KLM

"AccorHotels a conduit à plusieurs reprises, au cours des dernières années, des discussions avec Air France-KLM en vue de développer notamment des projets digitaux communs et une plateforme commune de fidélisation et de services qui permettraient aux clients des deux groupes, leaders mondiaux du voyage, de bénéficier d'une offre enrichie de services autour de la mobilité à travers le monde. Ces réflexions comportaient l'éventualité d'une prise de participation minoritaire au capital d'Air France-KLM afin de conforter ce projet industriel de croissance.

AccorHotels confirme avoir repris ces réflexions qui sont à ce stade préliminaires quant à la faisabilité du projet et ses conditions de réalisation et qui feront l'objet, le moment venu, de discussions avec Air France-KLM".

Outre les synergies évidentes entre la clientèle d'Air France et celle d'Accor, le montage pourrait, selon un observateur, permettre à Accor de se protéger d'un OPA d'un groupe étranger, alors que les groupes chinois sont de plus en plus présents dans son capital.

Trois options

Avec les turbulences que traverse Air France-KLM, une fenêtre de tir s'est ouverte. Face aux difficultés de relancer Air France-KLM et face aux critiques incessantes sur le maintien de sa participation dans le groupe aérien, l'Etat pourrait en effet être tenté de couper le cordon ombilical avec Air France-KLM. Pour beaucoup, y compris pour le PDG démissionnaire, Jean-Marc Janaillac, la présence de l'Etat crée un sentiment d'invulnérabilité chez les personnels qui n'aide pas à réformer Air France.

Selon les Echos, trois options seraient à l'étude : un cession totale, une cession partielle, et enfin un échange entre les actions de l'Etat dans Air France-KLM contre des actions dans AccorHotels.

Fabrice Gliszczynski
En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 38
à écrit le 05/06/2018 à 17:42
Signaler
Le Qatar devient le premier actionnaire d'AccorHotels en 2015 et AccorHotels prêt à acheter les parts de l'Etat dans Air France-KLM en 2018 !!! Les Qatars en marches ...

à écrit le 04/06/2018 à 21:57
Signaler
Peut être verrons nous ,un jour, Sarkozy, administrateur d'AF puis, sait on jamais, PDG?

à écrit le 04/06/2018 à 15:07
Signaler
Réponse de 11h20 à ma réponse (On ne peut malheureusement pas répondre à une réponse ce qui est très frustrant). 1/ Peut-être le seul point sur lequel je suis d'accord avec vous. Mais cette remarque s'applique spécifiquement au PDG. Pas aux direct...

à écrit le 04/06/2018 à 14:41
Signaler
« Un sentiment d’invulnérabilité chez les personnels qui n’aide pas à réformer Air France  ».... Ces mots seraient prononcés par «  beaucoup » et « Jean Marc Janaillac » . On peut se demander qui est « beaucoup » mais on peut aisément affirmer que ...

le 04/06/2018 à 15:45
Signaler
Assez d'accord, Roger. Par contre, de fait, la participation de l'état crée le problème par sa simple existence. Qui dit participation dit pouvoir de décision. De fait, si l'état n'est plus dans le capital, il aura toujours la possibilité de charger ...

à écrit le 04/06/2018 à 13:57
Signaler
Entre ceux qui haissent AF et les employés qui l’adorent, tous sont d’accord pour le désengagement de l’état. Le Vaches maigres seront pour le gouvernement et le haut management cette fois ! Et rappelez moi ou Accor déclare t’il ses impôts ? LOL De ...

le 04/06/2018 à 17:05
Signaler
@votons : des dividendes, mais vous rêvez !! AF n'a pas versé de dividendes depuis des lustres !! Vous êtes complètement ignorant des réalités économiques et financières, avec votre évangile selon St Marx !! Les malheureux actionnaires de AF ont vu f...

à écrit le 04/06/2018 à 12:21
Signaler
Il faut vite vendre même à perte. Dans le paquet cadeau, le SNPL est offert.

à écrit le 04/06/2018 à 11:33
Signaler
Bonne rumeur qui permet à certains de vendre leurs titres AF + 10% et d'acheter du Accor à bon compte -5%.

le 04/06/2018 à 14:41
Signaler
En effet. .... A mon humble avis, je ne crois pas que Accor va se lancer dans cette galère. Il suffit d'avoir des accords commerciaux avec AF-KLM; pas besoin d'être actionnaire. Cordialement

à écrit le 04/06/2018 à 11:24
Signaler
il faut couper définitivement le cordon ombilical entre l'état et Air France.

à écrit le 04/06/2018 à 11:18
Signaler
Le retrait de l'etat ouvre la porte pour le vente d'Air France au, par exemple, l'Lufthansa.

le 05/06/2018 à 18:06
Signaler
Oui effectivement ! mais qui est ACCORHOTELS a nos jours ? En 2015 le Qatar devient le premier actionnaire d'AccorHotels ou de la Deutche-bank depuis 2016....bref souvenons nous des ventes des Hotels F1 ou AccorHotels cèda initialement 55% d’AccorI...

à écrit le 04/06/2018 à 10:43
Signaler
Je suis pilote chez Air France et j'ai plusieurs points à vous donner (si vous êtes intéressés par les réalités du terrain bien-sûr. De nombreuses personnes se plaisent à haïr les pilotes d'Air France et ne sont pas intéressées par la vérité) : 1/ A...

le 04/06/2018 à 11:20
Signaler
Sur votre point 1 : savez-vous que la direction est TRES LARGEMENT moins bien rémunérée que ses homologues des concurrents : Emirates, LH, IAG, etc .... Vous qui ne cessez de vous plaindre des augmentations de salaire que s'accordent les dirigeants, ...

le 04/06/2018 à 11:24
Signaler
Je vous parle comme petit actionnaire d'AF-KLM : et si vous compariez enfin votre évolution de salaire depuis 2008 ... à la progression des dividendes sur la même période... (et je ne parle même pas de la chute des cours qui souffre de vos grèves per...

à écrit le 04/06/2018 à 10:01
Signaler
Trés bonne initiative, le contribuable pourra enfin dire ouf!

à écrit le 04/06/2018 à 9:24
Signaler
Air France n'est pas cher en bourse : c'est normal que des financiers s'y intéressent. Même si ce n'est pas forcément une bonne nouvelle.

à écrit le 04/06/2018 à 9:18
Signaler
Bravo ! Que l'Etat se désengage !

à écrit le 04/06/2018 à 9:09
Signaler
"un échange entre les actions de l'Etat dans Air France-KLM contre des actions dans AccorHotels" Et bien continuons à faire n'importe quoi! L'état qui fait de l'hostellerie alors qu'il est à peine capable d'assurer le service minimum dans les mission...

à écrit le 04/06/2018 à 8:09
Signaler
Très bien sur le papier, mais avec le SNPL on souhaite bien du courage au nouvel actionnaire! Même si l'Etat s'en va, la culture de la grève perdurera chez Air Chance!

le 04/06/2018 à 9:03
Signaler
Elle perdurera mais elle finira par s’atténuer, s'il n'y a plus le parachute de l'état qui a déjà sauvé l'entreprise deux fois en trente ans, la raison finira par l'emporter.

à écrit le 04/06/2018 à 7:57
Signaler
Avait l’intention de... mdr Il aurait peut etre du commencer par ca!! #pokermenteur Il a perdu.

à écrit le 04/06/2018 à 7:50
Signaler
L'état n'a pas compétence à se positionner dans les conseils d'administration des grandes compagnies. Sa technocratie légendaire et son manque de vision opérationnelle sont un frein à l'évolution de l'entreprise !! bonne nouvelle concernant AIR FRANC...

à écrit le 03/06/2018 à 23:41
Signaler
impossible....pour la seule et unique raison que L'etat doit rester et veut rester majoritaire pour AF-KLM... sinon le groupe deviendra privé entierement ( l etat n'aura plus son mot a dire au conseil d'administration ) et ira se baser a Amsterdam ce...

le 04/06/2018 à 7:44
Signaler
" Hop " peut etre cédé à S.N.C.F. Ait Grève a payé un peu moins de 1.1 milliards d'impots depuis 93 : en 25 ans.

le 04/06/2018 à 17:27
Signaler
1.1 milliards d'impot depuis 1993 : qui croit à vos 150 ?, et 6 milliards ( en euros d'aujourd'hui) d'ARGENT CONTRIBUABLES, injectés par le Gouvernement Balladur en 94. Et quant aux lignes déficitaires, je fais confiance au deal entre gouvernement ...

à écrit le 03/06/2018 à 23:20
Signaler
SNPL et syndicats d'Air Grève ont pour maitres- conseillers P.C.F-Martinez-Mélenchon-Besancenot, peu importe que parvenus au pouvoir ensemble, ils appliquent leur programme avec 90% d'impot : car demain sera un autre jour.

à écrit le 03/06/2018 à 22:15
Signaler
L'implantation mondiale d'Accor sur les moyen et haut de gamme d'hotel, est facteur d'un apport considérable pour A.F. Son management et sa culture CLIENT, aussi, et ces pilotes et pnc privés des 14.3% de l'état, 1er actionnaire, et 25% des droits de...

à écrit le 03/06/2018 à 21:25
Signaler
Seule la cession de ces 14.3% de l'Etat mettra fin, aux nuisances-destructrices incessantes des pilotes et pnc sur 26 années non-stop. Ces gens CORPORATISTES NANTIS, n'ont aucunement conscience de Concurrents Musclés.

le 03/06/2018 à 22:14
Signaler
Et en quoi ca changera quoi que ce soit ? Vous ne fournissez aucun argument et ne réfléchissez visiblement pas. Ce qui donne du poids à une grève c'est le pouvoir des grévistes. Un avion peut voler sans stewart. Il ne peut pas voler sans pilote. Po...

le 03/06/2018 à 22:38
Signaler
Je crois, chère Anne-Sophie, que c'est vous qui n'avez aucune conscience des réalités diverses qui définissent le fonctionnement du groupe. Vous faites la même erreur que tout le monde en réduisant les soucis de la compagnie au simple sujet de l'hypo...

le 03/06/2018 à 23:03
Signaler
Révérence Royale, à ces doux syndicalistes, et arracheurs de chemise. Eux memes sont si Humbles, qu'ils et elles apprécieraient d'etre séquestrés(es) et mis ainsi à moitié nus (es)

le 03/06/2018 à 23:07
Signaler
Bizarre pas de grèves chez Accor, IAG, KLM, Air Caraibes, et toutes les autres au monde….

le 03/06/2018 à 23:33
Signaler
@mouton un avion peut voler sans steward s'il est à vide , la règlementation IATA impose un pnc minimum règlementaire par groupe de 50 pax @Laure , Emmanuelle , anne sophie , vous pouvez utilisez moulte prénoms j'ignore d'où vient votre haine an...

le 04/06/2018 à 0:30
Signaler
Martinez-Mélenchon devraient, via souscription nationale populaire, fonder leur compagnie populaire Rouge, avec faucille et marteau pour emblème : fuselage, uniformes, appuie-tetes. Dans les cimetières soviétiques, il y a des Tupolev pour rien, à ret...

le 04/06/2018 à 7:34
Signaler
" l " A.D.N " ( mot tant !!!!! à la mode ??? ? ) d'Air Grève, c"est depuis 92, l'immortalité ( de croyance) justifiant du toujours plus, en plus dur.

le 04/06/2018 à 12:25
Signaler
Alors A.F, Toujours PLUS en Toujours plus DUR : chaque suspension de grève est provisoire.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.