ADP investit en Inde, double Vinci, et redevient numéro 1 mondial des aéroports

ADP a signé un accord portant sur le rachat, pour un montant de 1,36 milliard d'euros, d'une participation de 49% du groupe indien GMR Airports qui compte dans son portefeuille sept aéroports situés en Inde, aux Philippines et en Grèce. Ce portefeuille lui permet de piloter à nouveau le premier réseau aéroportuaire mondial.
Fabrice Gliszczynski

2 mn

(Crédits : ERIC GAILLARD)

ADP n'aura pas perdu sa couronne pendant très longtemps. Moins de deux mois après avoir été relégué de la première à la troisième place mondiale des opérateurs aéroportuaires derrière le groupe espagnol AENA et son rival français Vinci, le gestionnaire des aéroports parisiens repasse en tête avec l'acquisition de 49% du capital du groupe indien GMR Airports pour 1,360 milliard d'euros.

102 millions de passagers

Gestionnaire notamment des aéroports de Delhi, d'Hyderabad en Inde mais aussi de l'aéroport philippin de Mactan Cebu, GMR Airports a accueilli 102 millions de passagers en 2019. S'ajoutent également quatre autres aéroports (Goa, Heraklion, Nagpur, Boghapuram), totalisant 22 millions de passagers qui vont prochainement être exploités par le groupe indien. Sans compter ces derniers, le groupe ADP va donc être à la tête d'un réseau aéroportuaire accueillant plus de 360 millions de passagers, contre 275 millions pour AENA et 255 millions pour Vinci.

Retour sur investissement de 10%

Au regard du potentiel de croissance en Inde, cette acquisition est un bon coup pour ADP qui vise un taux de retour sur investissement (TRI) de 10%, selon Edward Arkwright, le directeur général exécutif d'ADP.

« Cette acquisition s'accompagne d'un partenariat industriel solide et permet au Groupe ADP de forger, deux ans après la prise de contrôle de TAV Airports, un réseau mondial unique d'aéroports, doté d'une expertise industrielle forte et d'une capacité de développement puissante. Relais de croissance à moyen et long terme, cette acquisition est une prise de position transformante pour le groupe dans un des pays les plus dynamiques et les plus prometteurs d'Asie », a déclaré dans un communiqué Augustin de Romanet, le PDG d'ADP.

Cette opération s'inscrit en effet dans la stratégie à l'international du groupe de piloter à l'horizon 2025 un réseau mondial de 30 à 35 aéroports (contre 25 environ aujourd'hui) accueillant 450 millions de passagers.

Fabrice Gliszczynski

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 22/02/2020 à 15:45
Signaler
Il semblerai que Apres la déconvenue de l'aéroport d'Istanbul . Les actionnaires ne sont en aucun cas impliquer dans les acquisitions de se groupe financier. Malheureusement je crainds que se groupes ne soit en roue libre, et que les pertes serons pa...

à écrit le 21/02/2020 à 20:56
Signaler
Pour connaître les dessous du scandale de la privatisation de l'aéroport de Toulouse avec la vente de 49.9% de son capital à un intrigant chinois, , lisez "L'empreinte du Dragon" de Jean Tuan chez C.LC. Editions. Une lecture édifiante et jubilatoire ...

à écrit le 21/02/2020 à 17:15
Signaler
Je suis désolé, mais il faut compter les 23 plateformes qu' Aena gère à l'étranger (Royaume-Uni, Méxique, Colombie, Jamaïque, et maintenant Brésil), qui en 2018 firent 72 millions de passagers, et qui pourraient faire presque 100 millions en 2019, s'...

à écrit le 21/02/2020 à 9:27
Signaler
Si j'ai bien compris la chose, alors qu'il y a donc un référendum citoyen sur adp, elle achète donc les autres. Du coup j'imagine que sur la mise au privé se fera sur l'ensemble du groupe, aussi rapidement sans savoir si sa politique comme france ...

le 21/02/2020 à 14:41
Signaler
il n'y a pas de référendum , il manque la bagatelle de plus de 3 millions de voix pour enclencher le debut du mécanisme. la notice d'information pour la mise ne vente sera faite au moment de la mise en vente, si elle se fait, et donc actualisée. ...

le 22/02/2020 à 10:56
Signaler
ADP n'appartient qu'à 50,6% à l'état. Les 49,4% restants se partagent entre institutionnels 21,9%, actionnaires individuels 4,3%, salariés 1,6% et groupes privés (Vinci 8%, Schipol group 8%, Predica 5,1%). C'est donc déjà un groupe qui est côté en bo...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.