ADP : le Conseil constitutionnel officialise l'échec du projet de référendum

 |   |  246  mots
(Crédits : PHILIPPE WOJAZER)
"Le nombre de soutiens [...] à recueillir était de 4.717.396" mais seuls "1.093.030" signatures ont été enregistrées et validées, indiquent les "sages" dans un communiqué.

Le Conseil constitutionnel a constaté officiellement, ce jeudi, l'échec du projet de référendum sur la privatisation du groupe Aéroports de Paris (ADP) qui n'a pas obtenu en neuf mois le soutien de 10% des électeurs exigé pour être validé.

"Le nombre de soutiens [...] à recueillir était de 4.717.396" mais seuls "1.093.030" signatures ont été enregistrées et validées, indiquent les "sages" dans un communiqué.

"La proposition de loi visant à affirmer le caractère de service public national de l'exploitation des aérodromes de Paris n'a donc pas obtenu le soutien d'au moins un dixième des électeurs inscrits sur les listes électorales", constate l'institution qui publiera cette déclaration au journal officiel.

La question de la privatisation repoussée

Le dernier pointage effectué le 13 mars, date de clôture de la période de recueil des signatures, faisait état d'un nombre de 1.090.570 soutiens au référendum, un chiffre depuis légèrement réévalué (+ 2.460) après l'étude des derniers recours.

Lire aussi : Référendum contre la privatisation d'ADP: le cap du million de signatures dépassé

La question d'une éventuelle privatisation d'ADP a été repoussée à une date indéterminée par le gouvernement compte-tenu de l'effondrement du marché et des difficultés du secteur aérien liés à la crise du coronavirus.

La décision a été bien accueillie par l'opposition, à l'origine du projet de référendum, qui mise sur un enterrement pur et simple de ce projet gouvernemental controversé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/03/2020 à 8:55 :
L'on a mis un chiffres de signatures extrêmement élever, un systeme informatique défectueux, et voila comment l'on se vas droits à l'échec ...
Vive ce gouvernement, belle democratie...
Mais tous vas bien , madame la marquise....
a écrit le 27/03/2020 à 17:30 :
Pour connaître les dessous du scandale de la privatisation de l'aéroport de Toulouse avec la vente de 49.9% de son capital à un intrigant chinois, , lisez "L'empreinte du Dragon" de Jean Tuan chez C.LC. Editions. Une lecture édifiante et jubilatoire ! Les tous derniers exemplaires sont disponibles sur amazon.fr et fnac.com
a écrit le 26/03/2020 à 22:10 :
facile de ne pas avoir le nombre de votants nécessaires, quand tout a été fait par le gouvernement pour rendre le vote difficile ou impossible. Ainsi moi j'ai dès le début voulu le faire, il fallait remplir des pages et des pages de renseignements, puis cela a buggé, et il a fallu tout recommencer. Mais non ce n'était pas fait exprès voyons !
a écrit le 26/03/2020 à 19:04 :
4 million , c'est de toute façon beaucoup trop. Une loi pour ne rien faire et qui servira à rien.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :