Aéroport de Kobe : le consortium Vinci-Orix-Kansai "concessionnaire pressenti"

 |   |  350  mots
L'aéroport de Kobe est le troisième aéroport de la région du Kansai.
L'aéroport de Kobe est le troisième aéroport de la région du Kansai. (Crédits : DR)
Un consortium composé de Vinci Airports, du Japonais Orix Corporation et de Kansai Airports a été désigné mardi par la ville de Kobe, "attributaire pressenti" d'un contrat de concession pour l'aéroport de Kobe, a annoncé Vinci Airports dans un communiqué.

Ouvert en 2006 et construit sur une île artificielle dans la baie d'Osaka, l'aéroport de Kobe est le troisième aéroport de la région du Kansai, précise Vinci ajoutant que "le contrat de concession" d'une durée de 42 ans "devrait être attribué au début de l'automne 2017, pour une reprise de l'exploitation à compter du mois d'avril 2018".

Le français Vinci poursuit ainsi son implantation au Japon, après le gain de la concession des deux aéroports de Kansai International et d'Osaka Itami en avril 2016 pour une durée de 44 ans.

Ces deux aéroports, qui ont accueilli 40 millions de passagers en 2016, forment la deuxième plateforme aéroportuaire du Japon.

La nouvelle concession à Kobe permettrait "une approche intégrée pour la desserte des trois grandes villes du Kansai : Osaka, Kobe et Kyoto", précise le communiqué.

Nouvelle porte d'entrée pour le tourisme

Vinci Airports, quatrième opérateur aéroportuaire mondial, est allié à Orix Corporation, leader japonais des services financiers intégrés, et Kansai Airports, société concessionnaire de deux aéroports de la région du Kansai au Japon ayant pour principaux actionnaires Vinci Airports (40%) et Orix Corporation (40%).

"Première porte d'entrée touristique du Japon, la région du Kansai comprend les principaux centres d'intérêt touristique du pays, dont l'ancienne ville impériale de Kyoto, la ville portuaire de Kobe, le centre commerçant et administratif d'Osaka ou encore Nara, l'ancienne capitale du Japon", précise Vinci.

"A ce titre, les aéroports du Kansai bénéficient du fort développement du tourisme au Japon, ainsi que de l'essor de l'activité des compagnies low-cost, qui y gagnent des parts de marché", ajoute le groupe.

Vinci Airports développe, finance, construit et exploite des aéroports. Le groupe assure le développement et l'exploitation de 35 aéroports: 13 en France, 10 au Portugal (dont le hub de Lisbonne), 3 au Cambodge, 2 au Japon, 6 en République dominicaine et l'aéroport de Santiago au Chili.

En mars, il a été désigné concessionnaire de l'aéroport de Salvador au Brésil.

(avec l'AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :