Air France-KLM : Pieter Elbers maintenu à la tête de KLM

 |   |  488  mots
Ben Smith, le directeur général d'Air France-KLM et Pieter Elbers, président du directoire de KLM
Ben Smith, le directeur général d'Air France-KLM et Pieter Elbers, président du directoire de KLM (Crédits : DR)
Après des semaines de bras de fer entre Air France-KLM et KLM, Pieter Elbers a été reconduit à la tête de KLM. Ayant accepté le plan de Ben Smith d'une plus grande coopération entre Air France et KLM, il est également nommé directeur général adjoint du groupe au même titre qu'Anne Rigail, la directrice générale d'Air France. Ben Smith va par ailleurs entrer au conseil de KLM. Ce sera le première patron exécutif du groupe à le faire.

Beau doublé pour Ben Smith. A midi, le résultat de la consultation des pilotes d'Air France sur son projet d'accord salarial avec le SNPL tombait : positif à hauteur de 85%. Quelques heures plus tard, le conseil d'administration d'Air France-KLM validait à l'unanimité son plan de réorganisation d'Air France-KLM pour une plus grande efficacité.

Comme La Tribune le dévoilait ce dimanche, le conseil d'administration d'Air France-KLM a validé ce mardi le renouvellement de Pieter Elbers à la tête de KLM. L'affaire était pliée vendredi dernier au conseil de surveillance de KLM, quand le patron hollandais a donné son accord au plan de Ben Smith, mettant fin à un psychodrame qui a atteint une ampleur surréaliste aux Pays-Bas. Le patron de KLM avait bien compris qu'il n'avait d'autre choix pour sauver sa tête.

Dans un texte de 5 pages remis une semaine plus tôt aux administrateurs d'Air France-KLM et de KLM, Ben Smith a fait un état de la situation de la gouvernance d'Air France-KLM, la comparait avec celle de la concurrence et proposait des points d'amélioration pour mieux coordonner les compagnies aériennes.

Il s'agit de « simplifier les processus décisionnels du groupe en termes de stratégie flotte, de réseau, d'alliances et stratégie commerciale, de ressources humaines, d'achats, de digital et de management des données client », précise le communiqué d'Air France-KLM. Considéré comme une intégration « légère» par plusieurs sources, ce projet ne touche pas aux structures.

Anne Rigail et Pieter Elbers nommés DGA d'Air France-KLM

Dans le même temps, Ben Smith a décidé de mettre en place un CEO Committee (en fait il existait déjà) « qui déterminera l'orientation stratégique de l'ensemble des compagnies aériennes et unités opérationnelles du groupe ». Dirigé par Benjamin Smith, il sera composé de Pieter Elbers et d'Anne Rigail, la directrice générale d'Air France, tous deux nommés directeurs généraux adjoints d'Air France-KLM, mais aussi de Frédéric Gagey, le directeur financier d'Air France-KLM.

« Anne Rigail et Pieter Elbers ont tous deux exprimé leur engagement à construire aux côtés de Benjamin Smith le succès du groupe », a tenu à préciser Air France-KLM.

Surtout, pour la première fois depuis la création du groupe en 2004, un directeur général d'Air France-KLM entrera au conseil de surveillance de KLM. Alors que KLM a toujours été hostile à cette idée, Ben Smith y fera son entrée en mai.

Resultats

Air France-KLM a enregistré en 2018 un bénéfice d'exploitation de 1,332 milliard d'euros, en baisse de 591 millions par rapport à l'année précédente. KLM a représenté l'essentiel de ces résultats. La compagnie néerlandaise a dégagé un bénéfice d'exploitation de 1,073 milliard d'euros (-6 millions) contre 266 millions pour Air France (-597 millions l'an dernier). Le coût de la grève s'est élevé à 335 millions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/02/2019 à 18:33 :
Enfin une vision de synergies entre les deux compagnies ; il serait temps de penser Européen en effet et cesser de monter KLM contre AF et vice versa.
Si l’état NL entre au capital, c’est qu’il y a une chance de réussite de la nouvelle stratégie et enfin avoir une offre différenciante et compétitive pour les clients.
a écrit le 20/02/2019 à 17:04 :
En 2015, KLM a réorganisé et licencié 25% de leurs dirigeants et de leurs organisations de soutien afin d'être plus efficaces et de prendre des décisions plus rapidement. Cela a conduit à une plus grande responsabilisation de toutes les couches de gestion et à une réduction des frais généraux. Leurs meilleurs résultats ne sont pas dus à un déplacement des activités de CDG à AMS, ni à un meilleur régime fiscal.
Les résultats opérationnel des derniers 5 ans:
2014: -314 mld pour AF et +175 mld pour KL
2015: +426 mld pour AF et +384 mld pour KL
2016: +372 mld pour AF et +681 mld pour KL
2017: +588 mld pour AF et +910 mld pour KL
2018: +266 mld pour AF et +1073 mld pour KL
Les derniers 5 ans en totalité: +1338 mld pour AF et +3223 mld pour KL

C'est la productivité qui compte.
C'est le seul raison pour que KL peut générer un résultat opérationnel 2,4 fois plus élevé, avec une flotte deux fois plus petite que AF (166 avions contre 300).

C'est pour ca que les employées de KL ont signé une pétition pour conserver leur PDG et ils ont pas arnaqué les chemises de leur comité exécutif comme les employées de Air France en 2018.
a écrit le 20/02/2019 à 15:51 :
Et si SMITH n'avait jamais voulu virer le hollandais de KLM , mais simplement entrer au Conseil de KLM ? Chapeau Mr : belle victoire de votre tactique .
a écrit le 20/02/2019 à 13:36 :
Les chiffres publiés aujourd'hui sont choquants quant au gouffre qui se creuse entre AF et KLM. 16 milliards de chiffre d'affaire pour AF et 11 milliards pour KLM et plus encore un bénéfice d'exploitation quatre fois plus élevé pour KLM (pour la 4e année consécutive). Et tout cela alors que KLM a une flotte deux fois moins importante qu'AF et transporte moins de passagers. Au lieu de se focaliser sur la volonté d'autonomie de KLM au sein du groupe et de prétendre que ces résultats sont uniquement dus à une fiscalité avantageuse (ce qui est loin d'etre vrai), on devrait peu-etre songer à faire un peu d'introspection.
a écrit le 20/02/2019 à 12:07 :
Le problème chez KLM, c'est le déni de réalité qui consiste à refuser de voir que KLM n'est qu'une filiale d'AirFrance-KLM, et que KLM a bel et bien rachetée en 2004 !!
L'indépendance de KLM n'a d'intérêt que pour conserver le pavillon néerlandais et les avantages qui vont avec ...!
Dans n'importe quel autre groupe, il est normal et évident que le grand patron puisse siéger dans le conseil d'administration de la filiale : il n'y a que chez KLM qu'il doive demander l'autorisation ...!
a écrit le 20/02/2019 à 10:16 :
Comme quoi un patron "extérieur" et anglo saxon qui plus est a réussi en quelques mois ce que n'ont pu mener à bien ses prédécesseurs pourtant formés dans les meilleures écoles.
a écrit le 20/02/2019 à 8:07 :
Ben le saveur? Non, c'est le KLM qu'est le saveur du groupe. Rendement net en 2018 : KLM 1 milliard euro contre seulement 250 million euro d'AF.
Réponse de le 20/02/2019 à 11:30 :
Non, c'est bien AF qui a bien "sauvé" KLM en 2003... Mais depuis des années, c'est effectivement KLM qui avait les meilleurs résultats, grâce uniquement à une meilleure fiscalité et un opportunisme que les anciens PDG ont politiquement laissé faire... pour ne s'attaquer qu'aux salaires des employés AF (en particulier des pilotes par populisme facile).
Quand il s'agit de mettre en commun des achats, de créer plus de synergie, c'est niet pour KLM! En revanche, les Hollandais sont friands de l'accès aux marchés du groupe... Par ici la couverture!
Bref, Smith siffle la fin de partie et raisonne à l'échelle du groupe. Bravo.
Réponse de le 20/02/2019 à 12:01 :
Premièrement Ben est Air France - KLM et non Air France. Ensuite, c'est Air France qui a sauvé KLM par le passé. KLM est certes plus profitable qu'AIr France en ce moment, et ce malgré des capacités inférieures, mais que serait le résultat de KLM sans le groupe Air France - KLM? Il serait inférieur au constaté (transfert de passagers, billets communs, mutualisation de certains coûts).
Comparer les 2 entités comme 2 compagnies distinctes est donc trompeur.
a écrit le 20/02/2019 à 1:32 :
Comme d'habitude La Tribune est très bien informée, très bons articles sur le monde de l'aérien et ça fait plaisir !
a écrit le 19/02/2019 à 19:10 :
Ben le sauveur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :