Air France : menace à la bombe sur le vol AF22, des F-15 en escorte

 |   |  327  mots
(Crédits : © Gonzalo Fuentes / Reuters)
Après une alerte à la bombe sur un A330 de la compagnie française à destination de New York, deux chasseurs américains ont été envoyés pour escorter l'appareil qui s'est posé sans encombre.

Une alerte à la bombe sur un avion d'Air France (vol AF22) à destination de New York, des F-15 envoyés pour escorter l'avion français une heure avant son arrivée à l'aéroport John Kennedy (JFK), où l'A330 s'est posé sans encombre ce lundi à à 14H17 GMT (10H17 locales), avant d'être parqué dans une zone spéciale de l'aéroport pour que soient menées "des vérifications de sécurité : l'angoissante journée s'est bien terminée pour vol AF22 qui a quitté Paris CDG à 06H32 GMT (08H32 heure locale).

Tout a commencé lundi matin peu après 06H30 (10H30 GMT), quand L'opérateur d'un poste de police de l'Etat du Maryland, dans le comté de Garrett, a reçu un appel anonyme, a précisé la police de l'Etat dans un communiqué.

"La personne qui a appelé a proféré une menace à la bombe visant l'aviation civile", a ajouté la police, qui a confirmé à l'AFP qu'il s'agissait du vol Air France.

Après cet appel, le FBI (police fédérale) et un centre de renseignement anti-terroriste du Maryland "ont été immédiatement informés", selon la police.

Menace chimique?

La chaîne ABC News a fait état pour sa part d'une menace d'attentat "chimique".

L'appareil a été escorté par des avions de chasse environ "une heure avant son arrivée, après des menaces venant d'un appel téléphonique passé depuis les Etats-Unis", a indiqué un porte-parole d'Air France à Paris.

Selon la compagnie aérienne, l'avion est arrivé à New York quasi à l'heure prévue et a été parqué "dans une zone spéciale de l'aéroport" Kennedy, où "des vérifications de sécurité sont en cours".

Le Norad, commandement militaire responsable de la sécurité aérienne des Etats-Unis et du Canada, a indiqué ensuite dans un communiqué avoir "lancé deux F-15 (lundi) par mesure de précaution pour escorter le vol 22 d'Air France" à destination de l'aéroport John F. Kennedy à New York.

________

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/05/2015 à 9:37 :
En quoi escorter cet avion pouvait-il le protéger si la bombe était à l'intérieur ?
Réponse de le 26/05/2015 à 16:09 :
Simple mesure de sécurité lorsqu'un avion civil est déclaré en difficulté , d'autant plus que dans ce cas il s'agit d'une menace terroriste .
Réponse de le 26/05/2015 à 20:48 :
Protéger l'avion ... j'ai des doutes ... l'éliminer si la menace s’avérait exacte serait plus juste ...
a écrit le 25/05/2015 à 22:12 :
Et alors on en aura droit à la version française ou à l'américaine ? ;-)
Réponse de le 26/05/2015 à 11:06 :
Impossible de ne pas noter la fierté de certains journalistes quand ils titrent "Un avion d'Air France escorté par des chasseurs F15 américains", l'orgueil tricolore remonte à ses hauteurs dès qu'on apprend que la France fait parler d'elle dans la Grande Amérique. Quand-même. :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :