Air France : pourquoi le prêt de l'Etat peut ne pas être remboursé

Air France va bénéficier d'un prêt garanti par l'Etat de 4 milliards d'euros et sa maison-mère, Air France-KLM, un prêt d'actionnaire de 3 milliards d'euros. Dans le cadre de l'augmentation de capital envisagée par Air France-KLM d'ici à mai 2021, et pour laquelle l'Etat a manifesté "son intention d'examiner les conditions de sa participation", l'une des options sur la table est de convertir tout ou partie du prêt d'actionnaire en actions. Cette forme de recapitalisation par l'abandon de créances a déjà eu lieu dans le passé au sein du groupe.
Fabrice Gliszczynski

5 mn

(Crédits : Christian Hartmann)

Avec l'apport de 4 milliards d'euros de prêts bancaires garantis à 90% par l'Etat français et un prêt de ce dernier de 3 milliards d'euros à Air France-KLM, sa maison-mère, Air France a désormais les liquidités suffisantes pour passer la crise du Covid-19, affronter la reprise et financer sa restructuration. Comme l'ont indiqué vendredi Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des finances, et Ben Smith, le directeur général d'Air France-KLM, ces prêts devront être remboursés.

"Ce n'est pas un chèque en blanc", ont-ils insisté vendredi, le premier au "20 heures" de TF1, le second dans un message vidéo adressé aux salariés.

Explosion de la dette

Ces prêts pourront-ils vraiment être remboursés ? La compagnie aérienne aura-t-elle les capacités de rembourser une dette qui va exploser à un niveau inédit, au moment où l'activité n'aura probablement pas retrouvé son niveau d'avant crise ? La question se pose. La maturité du prêt bancaire de 4 milliards d'euros est de 12 mois avec deux options d'extension d'un an consécutives, et Ben Smith ne prévoit pas de retrouver un niveau de capacités équivalent à celui de 2019 avant 2022. Ceci alors que les investissements devraient être maintenus à un niveau relativement élevé (même s'ils se feront probablement de manière lissée) pour prendre livraison d'un certain nombre d'avions neufs (A350, A220) afin de respecter les contraintes environnementales du sauvetageC'est là tout l'enjeu du plan de restructuration drastique que prépare la direction d'Air France-KLM et d'Air France. Baisse des coûts fixes, diminution des fonctions supports, restructuration du réseau domestique, la compagnie veut se transformer. La baisse d'activité combinée aux effets des gains de productivité liés aux mesures prises vont entraîner un fort sureffectif. Dans un message envoyé jeudi aux salariés, Anne Rigail, la directrice générale d'Air France, a fait état de plans de départs volontaires.

Lire aussiAir France, HOP, Transavia : Ben Smith prépare un plan choc de reconstruction

Augmentation de capital de plusieurs milliards d'euros

Le prêt de l'Etat de 3 milliards d'euros a quant à lui une maturité plus longue, de quatre ans avec deux options d'extension d'un an consécutive. Il interpelle. Présenté vendredi par Bruno Le Maire comme un prêt direct à Air France, il s'agit en fait d'un prêt d'actionnaire accordé à Air France-KLM, la maison-mère d'Air France (et de KLM), dans laquelle l'Etat français est le plus gros actionnaire avec 14,3% du capital, talonné de près par l'Etat néerlandais (14%).

Surtout, avec "l'opération de renforcement des fonds propres" qu'envisage Air France-KLM au plus tard en mai 2021 (si bien sûr les conditions de marché le permettent), la question de son remboursement se pose aussi. Car l'Etat français participera à cette opération qui vise à améliorer le bilan financier du groupe, lequel sera fortement dégradé en raison d'un endettement massif.

"L'Etat français a indiqué son intention d'examiner les conditions de sa participation", a précisé vendredi Air France-KLM dans un communiqué.

Pour rappel, un renforcement des fonds propres peut notamment se faire par une augmentation de capital en numéraire, par une conversion de tout ou partie d'une créance en actions, ou par une combinaison de ces deux procédés.

Evoquée depuis longtemps en coulisse, une augmentation de capital du groupe est attendue par les investisseurs qui la jugent indispensable et l'estiment à "plusieurs milliards d'euros". Elle devra être d'autant plus élevée que les investissements risquent de rester élevés au cours des prochaines années, explique un analyste.

Or, l'Etat français pourra y participer en convertissant tout ou partie de sa créance en actions dans le capital du groupe. Auquel cas, sa contribution à l'augmentation de capital correspondra au niveau du montant de la créance abandonnée. Selon nos informations, ce scénario est bel et bien l'une des pistes évoquées dans l'hypothèse du lancement de cette opération.

"Le prêt d'actionnaire à la maison-mère et l'annonce de l'intention de l'Etat de participer au renforcement des fonds propres actent quasiment cette option", explique un très bon connaisseur du dossier, pour qui, "il semble logique qu'une partie du prêt de l'Etat ne soit jamais remboursée".

Ce prêt d'actionnaire ne pouvait se faire qu'au niveau d'Air France-KLM dans lequel l'Etat est actionnaire, et non au niveau d'Air France où il ne l'est pas.

Ce type de recapitalisation n'est pas une première dans le groupe. Au cours de la dernière décennie, Air France en a déjà bénéficié deux fois de la part de son actionnaire Air France-KLM. En 2015 par exemple, Air France-KLM avait recapitalisé en catimini Air France en convertissant une créance en augmentation de capital d'un montant de 760 millions d'euros.

Lire aussi : Quand Air France-KLM recapitalise Air France en catimini

Discussion entre les actionnaires

Reste à voir si l'opération se fera et de quelle manière. Et si elle se fait, quelle sera l'attitude des autres actionnaires ? Et en particulier l'Etat néerlandais. Vendredi, le ministre néerlandais des finances, Wopke Hoekstra, a déclaré qu'il y aurait une "conversation" entre les actionnaires sur la future augmentation de capital.

Selon un observateur, s'il ne veut pas laisser l'Etat français renforcer son poids dans le groupe, l'Etat néerlandais est obligé de participer, même si son entrée l'an dernier dans le  capital d'Air France-KLM est critiqué aux Pays-Bas. Si tel est le cas, il ne pourra participer que sous la forme d'une augmentation de capital en numéraire. Dans la mesure où ils prévoient des prêts à KLM, les Pays-Bas ne pourront pas de facto convertir de créance à Air France-KLM.

Quant aux deux autres partenaires industriels, Delta Air Lines et China Eastern, actionnaires chacun à 8,3%, ils risquent d'avoir plus de difficultés à participer à une recapitalisation. Pas sûr en effet qu'ils aient reconstruit leur trésorerie d'ici un an. S'ils ne suivent pas, ils seraient ainsi dilués.

Fabrice Gliszczynski

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 47
à écrit le 28/04/2020 à 21:43
Signaler
Chut ! Surtout ne prévenez pas la CGT et le SNPL. Si ils savent qu'il y a de l'argent dans la caisse de AF ils vont se mettre en grève.

à écrit le 28/04/2020 à 9:42
Signaler
"Throwing good money at bad Investment". Une meilleure idee: Mettre Air France en faillite, licensier tous le monde, creer une nouvelle societe "Nouvel Air France", ne re-embaucher que les pilotes qui ne sont PAS membre du SNPL, a un salaire inter-na...

le 28/04/2020 à 19:07
Signaler
Les adhérents au nspd ont leur chances alors... Merci Cyrano ,avec des gens comme vous le comique français ne meure jamais.

à écrit le 27/04/2020 à 19:46
Signaler
AF et l'Etat sont pieds et poings liés, d'où l'intervention de l'Etat. La très faible rentabilité d'Air France repose sur deux facteurs intéressants: - un modèle social globalement favorable aux salariés par rapport au marché, avec des accords synd...

le 02/05/2020 à 20:44
Signaler
La meilleure chose qui pourrait arriver c’est que cette compagnie qui n’a jamais été rentable, disparaisse une fois pour toute. C’est un gouffre sans fin, elle ne s’en sortira jamais! Dans tous les cas, et quoique les gens peuvent dire, sa fin est in...

à écrit le 27/04/2020 à 12:47
Signaler
Air France ne se redressera pas tant qu'il existera des compagnies aériennes "bas-coûts/bas-prix" vendant leurs billets à des prix inférieurs aux coûts réels et tant que ses pilotes continueront de bénéficier de salaires, de conditions de travail, d'...

le 28/04/2020 à 18:10
Signaler
Mais qui vous dit que le prix réel n'est pas 30€ pour Easyjet ? C'est à AF de réduire ses couts.

le 04/05/2020 à 17:03
Signaler
C'est bête. Le salaire sur Moyen courrier est tout à fait comparable entre Easy et AF, et les règles à AF permettent de voler largement autant. Quant aux avantages hors norme qui couteraient quelque chose à la compagnie, c'est quoi? Bref les écarts ...

à écrit le 27/04/2020 à 9:36
Signaler
Air France c'est comme la sncf ratp des casseroles avec une gestion catastrophiques type URSS, des salariés en mode fonctionnaire avec une très très faible productivité, surpayés en terme de rémunération, champion toute catégorie des grèves à répétit...

le 27/04/2020 à 14:18
Signaler
Oui.... mais juste un petit détail : ça c’était avant..... Depuis beaucoup d’eau a coulé sous les ponts..... Faudrait se tenir un peu au courant avant de balancer autant d’inepties que de phrases dans un post. L’économie de marché du transpo...

à écrit le 27/04/2020 à 7:45
Signaler
Alors ça s’appelle un don pas un prêt !

à écrit le 27/04/2020 à 7:23
Signaler
quand un plan de réduction d'effectif est mis en place dans une entreprise se sont les derniers arrivé qui prenne la porte ceci est valable pour le directeur general

le 27/04/2020 à 15:01
Signaler
Vous avez raison: débarrassons nous des personnes les plus compétentes pour remettre des ENARQUES qui ont si bien géré cette compagnie ces dernières décennies. Faut savoir ce que les gens veulent. Continuer ce qui se faisait? Ou vraiment changer? ...

le 28/04/2020 à 18:07
Signaler
La compensation CO2 n'est que du greenwashing. Ce qui compte c'est le CO2 émis par passager. Et sur ce point Ryanair est bien moins polluante que air france. "puisqu’ils ne payent rien en France." C'est complétement faux. Ryanair à des emp...

à écrit le 26/04/2020 à 22:26
Signaler
Convertir les obligations Air France - KLM en actions ; très drôle :) Entre le plus haut de février 2004 et le plus bas d'aujourd'hui avril 2020, l'action AIRF (FR0000031122) a réussi la prouesse boursière de réaliser une performance de.... -68% (...

le 27/04/2020 à 13:31
Signaler
Bravo , bien résumé.Bien sûr que AF ne remboursera rien à personne.Mais attention , l'opération se traduira par un accroissement de la dette de l'état, car l'état n'a pas de capital seulement 2.500 milliards de dette.De toutes façons l'état ne rembo...

à écrit le 26/04/2020 à 21:43
Signaler
Cela n'empêchera pas cette compagnie de couler,les politiciens veulent faire leur '' cocorico'', c'était le moment de recadrer tous ces fainéants surpayés,pour ma part,cela fait 10 ans que j'ai supprimé AF de mes recherches,et les autres compagnies v...

le 27/04/2020 à 7:44
Signaler
150% de votre avis. Quel gâchis!!!

à écrit le 26/04/2020 à 21:16
Signaler
ce serait peut être le moment pour les pilotes de déposer un préavis de grève et de demander une hausse des rémunérations maintenant qu'il y a de l'argent dans les caisses?

le 27/04/2020 à 7:45
Signaler
ah ah ah ne le criez paz trop forr

le 04/05/2020 à 16:44
Signaler
Les pilotes viennent de mécaniquement et automatiquement voir leurs salaires baisser de 20 à 30%, même 40 pour certains. C'est normal et ils ne disent rien. Alors avant de raconter n'importe quoi...

à écrit le 26/04/2020 à 20:28
Signaler
Des années et des années qu'Air France est une plaie économique pour notre pays : mauvaise gestion, grèves à répétition, services médiocres par rapport au prix payés ! Et, à chaque fois, nos impôts épongent ! Ça suffit ! La Pleureuse AirFrance...

le 27/04/2020 à 7:46
Signaler
en effet, ne manquons pas la marche.

à écrit le 26/04/2020 à 19:26
Signaler
@kzdfrd Vous devriez revoir vos chiffres qui datent de quelques décennies pour certains. Je pourrais vous sortir les offres d’emploi à 250000$ que j’ai reçues de la part de compagnies chinoises, net d’impôts, tout ça pour faire CDB moyen courrier. ...

le 27/04/2020 à 8:06
Signaler
Très bien pour ces comparaisons salariales à votre niveau de pilote mais pourriez vous faire le même exercice pour une comparaison globale de performance financière des mêmes compagnies citées avec AF?

le 27/04/2020 à 8:07
Signaler
Très bien pour ces comparaisons salariales à votre niveau de pilote mais pourriez vous faire le même exercice pour une comparaison globale de performance financière des mêmes compagnies citées avec AF?

le 27/04/2020 à 9:36
Signaler
Je ne pense pas qu'une compagnie américaine ou chinoise tolère des grèves qui bousillent les vacances de milliers de personnes (et sont désastreuses en terme d'image). Franchement, les comparaisons salariales internationales sont peu fiable d'une man...

le 27/04/2020 à 10:30
Signaler
Les chiffres sont têtus et même si vous vous estimez lésé c'est la réalité présentée par la compagnie elle même... Ces moyennes de rémunérations proviennent essentiellement de documents internes d'Air France qui ont été publiés par le journal Libérat...

le 27/04/2020 à 10:52
Signaler
La réalité c'est que AF pleure toujours misère et que vos collègues Néerlandais se moquent de vos jérémiades perpétuelles pour réclamer des rallonges des actionnaires donc aussi des contribuables ! Je suis étonné qu'un pilote mette en avant un soit d...

à écrit le 26/04/2020 à 18:49
Signaler
rétro-commissions ?

à écrit le 26/04/2020 à 17:49
Signaler
L'État prête de l'argent à une société qui n'en a jamais gagné depuis 30 ans, qui était endettée à hauteur de 20 milliards et qui ne remboursera sans doute jamais. L'aviation de masse est condamnée mais on aura gagné un ou 2 ans avant le clap de fin ...

le 26/04/2020 à 19:16
Signaler
Vous viviez dans une grotte ces 30 dernières années? AF a fait du bénéfice et ré-injecte des milliards dans la société française. Ce qui ‘est pas le cas de Ryanair et les compagnies du Golfe...

le 26/04/2020 à 19:28
Signaler
Vous viviez dans une grotte ces 30 dernières années? AF a fait du bénéfice et ré-injecte des milliards dans la société française. Ce qui ‘est pas le cas de Ryanair et les compagnies du Golfe...

le 26/04/2020 à 20:59
Signaler
La rentabilité d'AF est ridicule. Tout vos bénéfices proviennent de KLM. Heureusement que les bataves sont là.

le 27/04/2020 à 14:44
Signaler
La rentabilité d’AF est faible certes, mais quand vous avez deux entreprises dont l’une est installée dans un paradis fiscal avec un Hub aux taxes qui baissent de 17% en une année (au lieu d’augmenter à CDG), à la fiscalité plus avantageuse (même si ...

le 28/04/2020 à 21:36
Signaler
"Donnez moi concrètement des dates de grèves ces... 22 dernières années…" Je propose 1998 (ouverture du Mondial - SNPL), 2002 (SNPL - demande 10% augmentation), 2008 (SNPL, régime spécifique retraites), 2012 (SNPL), 2014 (SNPL - Transavia), 2015 (ch...

le 04/05/2020 à 16:53
Signaler
2008: greve pas spécifique à AF en réaction à un projet de loi. PAs une revendication. 2 jours 2012: pas souvenir 2014: reaction à l'attaque sans précédent de la direction et au non respect des accords de partage de trafic avec KLM 2015: les pilot...

à écrit le 26/04/2020 à 16:06
Signaler
Pourquoi venir en aide à Air France, une entreprise qui est en permanence sous perfusion financière sortant directement des poches de ces dociles contribuables dont bon nombre ne prennent pas ce mode de transport super polluant. Entreprise dont le p...

le 04/05/2020 à 16:56
Signaler
Permanence sous perfusion financière? Ce commentaire s'est égaré depuis un sujet dédié à la SNCF non? Dernière fois que l'Etat a mis la main à la poche pour AF: 1993. 27 ans. Remboursé 100 fois depuis par la privatisation de la compagnie, les taxes ...

à écrit le 26/04/2020 à 15:37
Signaler
De toute façon si AF veux que l on prenne l avion il faudra baisser les prix car on va vers un futur de pauvre Quand on voit les tarifs c est du vol Par rapport a du low-costs On va me dire le service n est pas le même oui mais c'est juste un mod...

à écrit le 26/04/2020 à 14:45
Signaler
vive l'écologie, vive le monde nouveau d'après en même temps vive la privatisation des bénéfices vive la mutualisation publique des pertes vive l'autodestruction

à écrit le 26/04/2020 à 14:45
Signaler
Encore une fois, on subventionne, donc on cautionne, tous les gens qui prennent l'avion pour un oui, pour un non, donc qui polluent, qui répandent les maladies. Et pendant ce temps là, ceux qui restent chez eux, payent pour les autres.

à écrit le 26/04/2020 à 14:36
Signaler
14h30 et encore personne n’a versé son venin sur AF? Pour rappel et c’est mentionné dans l’extrait vidéo du journal de 20h, le gros des besoins de la compagnie est le remboursement des emprunts ou loyers liés aux quelques 300 avions et non pas aux s...

le 26/04/2020 à 16:01
Signaler
Petite correction: Les cargaisons de masques arrivent avec des avions cargos étrangers en majorité et dont les équipages ne sont pas français et touchent 2 à 3 fois moins... Mais puisque vous y tenez Je vais aider dans la démonstration... Métier de...

le 26/04/2020 à 22:12
Signaler
Ben non .... Les pilotes d’Air France travaillent pour Transavia , une compagnie low-cost , et ne se plaignent pas du tout des salaires bien au contraire . Transavia se porte bien , merci pour elle. Mr Smith a déclaré à deux reprises , il y a u...

le 28/04/2020 à 21:42
Signaler
"PPS : les pilotes entre eux blaguent souvent : « ah si on pouvait gagner les montants rapportés par la presse....». " Tandis que le Français moyen qui vient de renflouer votre compagnie de plusieurs milliards se dit qu'il aurait préféré que ce soit ...

le 04/05/2020 à 17:01
Signaler
Le contribuable français n'a pas encore sorti un centime pour AF... Ce sont des prêts. Il risque même d'être fort gagnant par rapport à ne rien faire. Sinon faudrait aussi que je fasse un courrier à la direction pour récupérer les 200 heures de vo...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.