Air France s'insurge contre une écotaxe sur le transport aérien

 |   |  518  mots
(Crédits : Christian Hartmann)
La compagnie française s'oppose au projet du gouvernement d'instaurer une "éco-contribution" d'un montant allant de 1,5 à 18 euros sur les billets d'avion au départ de la France à compter de 2020. Cette mesure entraînera un surcoût de 60 millions d'euros pour la compagnie.

La décision du gouvernement d'imposer une écotaxe que le transport aérien suscite l'opposition du secteur de l'aviation. Dans un communiqué, Air France "déplore fortement l'annonce ce projet" d'éco-contribution d'un montant allant de 1,5 à 18 euros sur les billets d'avion au départ de la France à compter de 2020. "Cette mesure serait extrêmement pénalisante pour Air France dont 50% de l'activité est réalisée au départ de l'Hexagone, et notamment pour son réseau domestique dont les pertes ont atteint plus de 180 millions d'euros en 2018", explique la compagnie.

Plus de 60 millions d'euros de surcoût

Selon elle, cette taxe alourdirait ses coûts "de plus de 60 millions d'euros par an et  pénalisera fortement sa compétitivité, alors que la compagnie a besoin de renforcer ses capacités d'investissement pour accélérer la réduction son empreinte environnementale, notamment dans le cadre du renouvellement de sa flotte". "Ce surcoût est équivalent  aux gains de compétitivité apporté par les mesures prises dans le cadre des Assises du Transport Aérien qui avaient vocation à renforcer la compétitivité du pavillon français, explique Air France.

La compagnie rappelle que le transport aérien français était déjà "l'un des plus taxés en Europe" et "qu'à ces taxes vient s'ajouter le poids particulièrement élevé des cotisations sociales employeur pour les compagnies aériennes, alors même que l'activité d'Air France représente 1,1 % du PIB national, plus de 350 000 emplois induits et qu'Air France est le premier employeur privé d'Ile-de-France".

Les aéroports sont furieux également

Cette nouvelle taxe a fait bondir les aéroports français.

"La nouvelle taxe viendra inéluctablement détériorer la compétitivité des aéroports français, et notamment celle des aéroports régionaux, dans un contexte concurrentiel déjà fortement dégradé. Elle affaiblira donc l'attractivité des territoires desservis. En matière d'ouvertures de lignes, les compagnies aériennes ne pourront que se détourner, faute de profitabilité, des destinations françaises au détriment du développement économique et touristique de nombreuses régions. La nouvelle taxe viendrait, de plus, s'ajouter à un effet Brexit sur la fiscalité du transport aérien qui représenterait déjà une augmentation de 7,03 euros sur les départs de France vers le Royaume-Uni alors que les Britanniques constituent la 1ère clientèle touristique étrangère en France. Pour un grand nombre d'aéroports régionaux, avec « l'écocontribution », l'accroissement de la fiscalité (près de 10 euros par passager) est spectaculaire", a déclaré l'Union des aéroports français (UAF).

Son président, Thomas Juin a ajouté : « Rien dans les conclusions des Assises et dans la stratégie nationale du transport aérien 2025 ne laissait présager une telle mesure. Cette nouvelle taxe est un non-sens économique et environnemental. La mesure a pour seul but de remplir les caisses de l'AFITF et n'aidera en rien à la transition écologique du secteur. L'amélioration des performances environnementales du transport aérien doit être recherchée avant tout dans le transport aérien lui-même et non dans une fiscalité punitive ».

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/07/2019 à 19:15 :
Y en marre de ces râleurs d' air france Et d'une qu'il baisse leurs salaires et de deux les avantages exorbitants aux anciens salariés et ensuite on pourra discuter équitablement.
Réponse de le 11/07/2019 à 6:35 :
Vous ne savez pas de quoi vous parlez. Renseignez vous ..
a écrit le 10/07/2019 à 17:47 :
Les lobbys sont de sortie...mais qu’ils se réveillent!
La canicule qu’on a subit est encore dans tout les esprit!
Avez vous déjà vu le site proposant de voir les avions en temps réel dans le ciel grâce aux radar sur internet ?
L’avion le plus gros pollueur du siècle avec ses bruits néfastes pour la santé.
Il faut ralentir le Low-cost qui se gavent au frais du contribuable et polluent toujours plus.
Quand une ligne TGV se trouve sur le parcours de l’avion ,je ne comprends pas pourquoi ce dernier perdure comme paris bordeaux etc...
Réponse de le 12/07/2019 à 16:13 :
Transport aérien : 3 % des émissions polluantes

Transport routier : 28%

Transport naval : encore plus , demandez aux riverains des ports de France.

Consommation d’un avion même pas récent : 2,8 l/100 km par passager.... ( grosso modo )

Les avions récents ( A350, A320 neo , B787 ) sont autour de -20% par rapport à ce chiffre.

Donc à votre avis ( éclairé maintenant ), qui est le plus gros pollueur de tout les temps...?

Les incantations, même répétées à satiété par les naïfs, ne font pas une vérité.
a écrit le 10/07/2019 à 13:57 :
Tout le monde veut survivre, personne ne veut bouger quoique ce soit. Y a t il une personne responsable quelque part?
a écrit le 10/07/2019 à 11:16 :
L’argumentation des compagnies et aéroport ne tient pas
Surcout pour les compagnies : Mais qui va payer ? Les usagers. Elles ne vont pas se priver d’augmenter le prix de leur billet. ET la taxe s’appliquera à toutes les compagnies décollant de France.
Compétitivité des aéroports: Habitant en France, on va partir à l’étranger pour prendre l’avion. De qui se moque t-on ?
Autre surprise de l’argumentation d’Air France. Elle payerait des charges sociales employeur plus élevé que les autres entreprises. Peut être que certaines Lowcost échappent à ces cotisations en domiciliant leurs salariés à l’étranger. A voir
Réponse de le 10/07/2019 à 13:27 :
On se moque de personne, Je vous donne un exemple concret. Le petit aeroport de Baden Baden s'est developpe au detriment de Strasbourg. Un Strasbourg-Dublin ou Strasbourg-Londres est beaucoup moins cher grace a ryanair et Easyjet..mais en partnt de baden baden.
Réponse de le 10/07/2019 à 18:16 :
Gerard.
Dans la vraie vie , ca ne se passe pas comme ca. Il ne suffit pas de repercuter une taxe.
Le client choisi le billet le moins cher au global (il y a une certaine elasticité, mais elle n'est pas infinie). Si on veut etre competitif il faut rogner sur les marges.
Les compagnies etrangeres sont touchées de la meme maniere, mais SEULEMENT sur les vols france. Pas le meme impact au global !
Les compagnies etrangeres payent leurs charge sociales en fonction de la base de depart. Meme si elles font du Paris Nice.
Il y a bien une distorsion de concurrence.
a écrit le 10/07/2019 à 10:41 :
Et cette nouvelle taxe (qui est certes une totale aberration et qui ne servira qu'à graisser la patte à des petits copains bien placés) changera quoi pour AF qui a de toute manière la plus mauvaise rentabilité européenne et l'une des pires au monde ? Ce n'est pas une taxe, aussi inutile soit-elle, qui a changer quoi que ce soit à une cie où le personnel est surpayé, où les commandes ne sont passées que selon des contingences politiques (et en permettant à certains petits copains industriels de s'en mettre plein les poches), où le trafic n'est pas conçu en termes de rentabilité mais sur des bases bassement politiciennes et qui, comme tout en france, n'a jamais été géré correctement. Mais bon : AF est bel et bien à l'image de a france : un échec total, un fiasco industriel et financier, un ratage sur toute la ligne... même aérienne.
a écrit le 10/07/2019 à 10:41 :
Et cette nouvelle taxe (qui est certes une totale aberration et qui ne servira qu'à graisser la patte à des petits copains bien placés) changera quoi pour AF qui a de toute manière la plus mauvaise rentabilité européenne et l'une des pires au monde ? Ce n'est pas une taxe, aussi inutile soit-elle, qui a changer quoi que ce soit à une cie où le personnel est surpayé, où les commandes ne sont passées que selon des contingences politiques (et en permettant à certains petits copains industriels de s'en mettre plein les poches), où le trafic n'est pas conçu en termes de rentabilité mais sur des bases bassement politiciennes et qui, comme tout en france, n'a jamais été géré correctement. Mais bon : AF est bel et bien à l'image de a france : un échec total, un fiasco industriel et financier, un ratage sur toute la ligne... même aérienne.
a écrit le 10/07/2019 à 10:39 :
En fin de compte, c'est toujours le client qui paiera! Mais... c'est a cause de lui que l'on a ces nuisances et les intermédiaires cherchent la rente!
a écrit le 10/07/2019 à 10:18 :
En parlant de taxe :

Nice : il enfile 15 couches de vêtements… pour ne pas payer la surtaxe bagage
Un touriste écossais a préféré porter huit kilos de vêtements sur lui plutôt que de payer une taxe de plus de 100 euros.
a écrit le 10/07/2019 à 9:25 :
ces hommes politiques et leur dogmatisme écolo sont des destructeurs massif d'emplois sans que cela na change rien sur le fond "écologique":
- taxe sur le transport aérien en France = Air France pénalisé par rapport à ses concurrents
- taxe sur les produits phytos pour les agriculteurs français = perte d'argent directe pour eux et augmentation des importations américaines bien plus consommatrices de phyto (Trump dit merci à nos ministres)
- on tape sur l'industrie auto européenne pour du tout électrique = import de batteries chinoises, de cobalt congolais, de lithium bolivien, de cuivre chilien et chômage de masse à venir dans l'industrie auto européenne et pour les agriculteurs européens qui perdront le débouché des biocarburants
Réponse de le 10/07/2019 à 13:17 :
Il n'y a absolument aucun dogmatisme écolo ! Comme les irresponsables totalement incompétents qui sont au pouvoir, même l'ex-obscur employé de banque transformé en inutile élyséen, se cessent d'augmenter une dette devenue aussi abyssale qu'insoutenable, faut bien essayer de faire rentrer quelques euros dans les caisses. L'argument écologique, fallacieux s'il en est (une taxe n'a jamais contrebalancé une pollution), n'est que ça : une tentative désespérée et passablement ridicule de faire passer une vulgaire taxe supplémentaire pour ce qu'elle n'est pas, à savoir un outil permettant de financer des "mesures". Bah : si ces "mesures" sont des succès aussi retentissants que tout ce qu'à entrepris macron et son gang, on n'a pas fini de bien rigoler de la france dans le monde. Comme d'hab', quoi... Une argumentation fallacieuse pour tenter de contrebalancer un tout petit peu l'explosion d'une dette qui transforme chaque jour davantage la france en un bourbier économique et en un chancre financier. Heureusement - heureusement ! - que les français ont un ex-banquier, un génie de l'économie, aux commandes. Wharf, wharf !
a écrit le 10/07/2019 à 9:25 :
ces hommes politiques et leur dogmatisme écolo sont des destructeurs massif d'emplois sans que cela na change rien sur le fond "écologique":
- taxe sur le transport aérien en France = Air France pénalisé par rapport à ses concurrents
- taxe sur les produits phytos pour les agriculteurs français = perte d'argent directe pour eux et augmentation des importations américaines bien plus consommatrices de phyto (Trump dit merci à nos ministres)
- on tape sur l'industrie auto européenne pour du tout électrique = import de batteries chinoises, de cobalt congolais, de lithium bolivien, de cuivre chilien et chômage de masse à venir dans l'industrie auto européenne et pour les agriculteurs européens qui perdront le débouché des biocarburants
a écrit le 10/07/2019 à 7:08 :
une nouvelle taxe? respirez cela va deja mieux.....
a écrit le 09/07/2019 à 21:40 :
On se doute que cette taxe ne plaise pas à AF! Tout le secteur et les usagers ont les meilleures raisons du monde pour ne pas payer. En gros tout le monde se fout du climat car cela dérange les petites habitudes, le business.
Peak Oil et fin du pétrole, VITE.
Mais il sera sans doute trop tard quand cela arrivera.
Réponse de le 10/07/2019 à 8:15 :
Avec l'amélioration des niveaux de récupération des gisements et les pétroles non conventionnels comme les huiles de schistes, le peak oil n'est pas pour demain... et on peut très bien faire voler des avions avec du biocarburant.
a écrit le 09/07/2019 à 20:41 :
Bonne idée :
le 25 août, je décolle pour Johannesburg... mais je transite par Amsterdam au lieu de Paris CDG !!! résultat, pour un vol de 10.000km, je ne serai taxer qu'à hauteur d'1.50€ !!! Si j'ai bien compris, c'était 15 fois plus si je transitais par Paris ?!!!
Cette fois, je n'ai pas pris attention au lieu de transit mais surtout à la durée : maintenant, je prendrai garde aux taxes... tant pis pour les emplois en Seine-saint-Denis et chez AirFrance ...!!
Réponse de le 09/07/2019 à 21:30 :
Et si vous partiez en auvergne plutot que tout la bas ?
Pour faire quoi ?
On devrait limiter les voyages d'avion a 1 tous les 3 ans.
Réponse de le 10/07/2019 à 0:23 :
et pourquoi pas ?
.....: cessez de rouler en voiture, d'acheter des biens venant de l'autre bout du monde, y compris vos appareils electroniques, cessez d'ailleurs de les remplacer tant qu'ils ne sont pas hors d'usage et non réparable, installez chez vous des toilettes sèches, utilisez vos vêtements jusqu'à la trame plutôt que suivre la mode, et reprisez vos chaussettes plutôt que les jeter... bien évidemment, cessez tout usage plastique et là, peut-être que vous pourrez commencer à donner des leçons aux autres... moi je me rend au boulôt tous les matins à pied (2.5km) ... et vous, vous prenez un transport motorisé ? moi , j'ai déménager pour ne plus habiter à 20km du boulot, et vous ???
Quoiqu'il en soit, AirFrance a perdu ma clientèle sur ce voyage : et pour les autres, vous me conseillez British airways ? Lufthansa? Emirates ? ... ?? ça polluera moins si je fais un détour par Dubaï ??
Réponse de le 10/07/2019 à 8:32 :
@lyonnais Tout le monde n'a pas les moyens de déménager pour habiter prés de son travail! La crise des gilets jaunes est partie de là: ceux qui en ont les moyens donnent des leçons d'écologie et c'est bien pour cela que les gilets jaunes voulaient que le transport aérien soit taxé.
Réponse de le 10/07/2019 à 9:58 :
@ Lyonnais, la taxe ne s'applique pas pour les vols en correspondance.... en tout état de cause cette idée fumeuse est très mauvaise pour le pavillon français comme la taxe de solidarité qui en réalité n'impacte la compétitivité d'AF de manière significative. Au pire, si on veut une taxation écologique, pourquoi ne pas la faire sur la pollution effective en fonction de la conso des avions? Par ailleurs, il paraît beaucoup plus intéressant d'encourager à développer des solutions alternatives (bio carburants...) que de taxer pour taxer sans réel gain pour l'environnement.
Réponse de le 10/07/2019 à 13:55 :
Vous etes un mauvais citoyen, mais je vous approuve.
a écrit le 09/07/2019 à 20:07 :
On nous ressort le coût de la vignette automobile pour les vieux en l’habillant cette fois d’un couche ecolo très tendance . Un impôt de plus ! Un . Comme quoi, rien ne change . Consternant
a écrit le 09/07/2019 à 19:20 :
Taxator se déchaine, cela s'appelle la Débilité en Marche
Réponse de le 10/07/2019 à 12:12 :
... Ou alors, ça s'appelle, très justement, La République en Marche... Arrière.
a écrit le 09/07/2019 à 18:23 :
La nouvelle trouvaille de Taxman.
Il est vrai qu'en matière de recherche et développement des taxes la France a une réputation à défendre, et que l'imagination débridée des fonctionnaires du fisc français est unique au monde et reconnue partout à l’étranger - C’est la fameuse French Tax : le monde entier nous envie nos taxes, si multiples et innovantes ...
Réponse de le 10/07/2019 à 9:44 :
Et oui, encore un amnésique qui a oublié le cadeau aux GJ de 10 milliards...
a écrit le 09/07/2019 à 16:47 :
Si ça peut aider à limiter les vols intérieurs,au profiter du train,c'est une bonne mesure. Après,il y a les sempiternelles lamentations des lobbies avec le chantage à l'emploi .
Si l'on attend que l'Europe soit d'accord,on peut attendre longtemps et le réchauffement climatique n'attend pas.
Réponse de le 09/07/2019 à 19:09 :
Un petit rappel émanant de notre Ministre du Transport elle- meme

https://www-latribune-fr.cdn.ampproject.org/c/www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/le-tgv-est-naturellement-plus-cher-que-l-avion-elisabeth-borne-757135.html?amp=1
Réponse de le 09/07/2019 à 19:20 :
Encore une remarque parisienne!!! Essayez de faire Pau Lyon en train
Réponse de le 09/07/2019 à 19:22 :
Désolé mais là, pour le coup, vous semblez être un Vrai naïf
Réponse de le 10/07/2019 à 0:25 :
Si on plantait des arbres sur les sillons ferroviaires, combien de surfaces plantées capteraient les CO² des avions ???
Réponse de le 10/07/2019 à 10:34 :
Arrêtons avec le dogme du train "ecolo"

Le train pollue... comment produit on l’électricité pour les faire circuler (nucléaire en France, Charbon/Diesel à travers le monde)
Réponse de le 10/07/2019 à 11:05 :
@Timo
"Essayez de faire Pau Lyon en train"
et en avion cela doit être pas lus évident
a écrit le 09/07/2019 à 16:36 :
Quand on taxe a fond le lapinus simplex qui a simplement besoin de sa voiture pour vivre on se demande pas si cela impacte sa compétitivité, si c'est un non sens economique et si cela fait vraiment baisser les emissions de co2.

C'est bien dommage. Vivement que ça se termine mal.
Réponse de le 10/07/2019 à 14:01 :
On accepte tous les lapins ici en Coree du sud, exclusivement.
Au nord on vous bouffera, puisque plus rien a becqueter....
Plein de place dans les campagnes et montagnes nombreuses et vierges d'humain mechants et destructeurs.
En plus y'a pas de chasseurs. C'est interdit, faut pour tuer des derogations locales complexes, meme pour dezinguer les sangliers pourtant legion.
On vous attend, avec vos petits lapinots.
Venez nombreux.
a écrit le 09/07/2019 à 16:25 :
Quand Air France sera en faillite, on viendra accuser les pilotes de tous les maux...
Réponse de le 10/07/2019 à 9:42 :
Les grèves à répétition coutent bien plus cher que cette écotaxe et elles menacent bien plus la compagnie. Cette litanie du président d'Air France est lamentable
a écrit le 09/07/2019 à 16:04 :
A force de vouloir faire les yeux doux aux écologistes , l'état va finir par par pénaliser l'industrie française. La fiscalité écologique doit-être appliquée partout dans l'UE pour être efficace. Pourquoi faire les malis et ne pas essayer de convaincre nos partenaires. Après les Gafa, Air France , du grand n'importe quoi.
Réponse de le 10/07/2019 à 9:40 :
Pour votre info, cette taxe n'est pas une exception française. Pour ma part, je la trouve dérisoire et bien moins contraignante qu'une taxe sur le kérosène. Cela étant dit, on ne peut pas faire de cadeaux aux GJ à 10 milliards sans chercher à compenser.
a écrit le 09/07/2019 à 15:58 :
Il suffira pour faire baisser l’addition d’un vol hors de l’Europe de faire une escale dans un autre Pays et ce sera forcément au détriment d’Air France. Il faut rappeler qu’un billet d’avion supporte déjà 30 à 40% de taxes.....
Réponse de le 09/07/2019 à 18:54 :
Faire une escale de plus pour 1.5 à 18 euros de plus ? Ça ne sera pas franchement décisif.
Réponse de le 10/07/2019 à 0:27 :
@Dra :
départ de Lyon, je dois pour me rendre en Afrique du Sud, faire une escale, que ce soit à Amsterdam, Paris, Londres, Francfort ou Dubaï ...
à votre avis, je vais choisir paris ???
Réponse de le 10/07/2019 à 0:33 :
@Ozarmes :
30 à 40%, vous avez vu ça où ???.... . . . . . . . . . . .
Mon dernier achat de billet :
montant HT : 388€
montant des taxes : 569.58 €
coût total : 957.58 €
mon billet d'avion supporte donc 146.80% de taxes !!!!
a écrit le 09/07/2019 à 15:54 :
"Cette mesure entraînera un surcoût de 60 millions d'euros pour la compagnie"

Que les low cost soient mécontents on le comprend mais qu'ils se taisent ils n'avaient qu'à pas s'engager dans une économie aussi aberrante mais les gars vu le prix de vos billets, un peu plus un peu moins hein...
Réponse de le 10/07/2019 à 10:42 :
Pourquoi autant de jalousie ?

Le transport aérien représente de l'ordre de 2 à 3 % de la pollution mondiale, et sera du même ordre en 2050.

Le transport maritime de l'ordre de 10% (1 paquebot représente la pollution de 2 millions de voiture) et sera de l'ordre de 20% en 2050

Le transport automobile (VL, PL) représente de l'ordre de 20 à 25% de la pollution mondiale, et tant à décroître dans les année à venir

Les datacenter (Internet, Facebook, Instagram, Google etc...) représente de l'ordre de 5% de la pollution mondiale et tant à croître dans les année à venir.

Le reste est lié à l'industrie, l'agriculture et à l'homme
Réponse de le 10/07/2019 à 10:47 :
Pourquoi autant de jalousie ?

Le transport aérien représente de l'ordre de 2 à 3 % de la pollution mondiale, et sera du même ordre en 2050.

Le transport maritime de l'ordre de 10% (1 paquebot représente la pollution de 2 millions de voiture) et sera de l'ordre de 20% en 2050

Le transport automobile (VL, PL) représente de l'ordre de 20 à 25% de la pollution mondiale, et tant à décroître dans les année à venir

Les datacenter (Internet, Facebook, Instagram, Google etc...) représente de l'ordre de 5% de la pollution mondiale et tant à croître dans les année à venir.

Le reste est lié à l'industrie, l'agriculture et à l'homme

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :