Le gouvernement instaure une taxe écologique sur le transport aérien

 |   |  1168  mots
(Crédits : Charles Platiau)
Le gouvernement va mettre en place dès 2020 une écotaxe de 1,50 à 18 euros sur les vols au départ de la France et réduire l'avantage fiscal accordé aux transporteurs routiers sur le gazole.

Après avoir écarté l'idée d'une taxe kérosène car elle aurait entraîné une distorsion de concurrence entre les compagnies étrangères et françaises, le gouvernement a annoncé ce mardi la mise en place dès 2020 d'une ecotaxe de 1,50 à 18 euros sur les billets d'avion pour tous les vols au départ de la France, à l'exemption des lignes d'aménagement du territoire, des lignes vers l'Outre-mer, vers la Corse, et les vols en correspondance.

Lire aussi : Taxe kérosène : Air France évite le pire

Décidée mardi lors du deuxième Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, cette nouvelle taxe sur un secteur déjà lourdement taxé, sera intégrée au projet de loi de finances 2020 et s'appliquera à toutes les compagnies aériennes au départ de l'Hexagone. Sur les vols intérieurs et intra-européens, la taxe s'élèvera à 1,50 euros en classe économique et à 9 euros en classe affaire. Sur les vols vers les pays-tiers, elle sera de 3 euros en classe économique et de 18 euros en classe affaire.

"Depuis des mois s'exprime un sentiment d'injustice chez nos concitoyens sur la fiscalité du transport aérien. La France s'est engagée sur la voie de la taxation du transport aérien mais il y a urgence", a expliqué la ministre des transports, Elisabeth Borne. "Aussi nous avons décidé comme d'autre pays de mette en oeuvre un écocotribution progressive".

Financement des modes de transport concurrents

Cette taxe devrait rapporter 182 millions d'euros à partir 2020, qui seront consacrés à des investissements pour des infrastructures de transports plus écologiques, notamment le ferroviaire, selon la ministre des transports, Elisabeth Borne. Pour rappel, les transports terrestres vont également bénéficier du surplus de la taxe de Solidarité (dite taxe Chirac) que paye les compagnies au départ de France pour financer une organisation internationale Unitaid spécialisée dans l'achat de médicaments.

Cette mesure interpelle par son uniformité. En mettant un montant fixe à toutes les compagnies, elles ne récompensent pas en effet les compagnies qui investissent dans des avions neufs et moins gourmands en kérosène.

Les aéroports en colère

Cette nouvelle taxe a fait bondir les aéroports français.

"La nouvelle taxe viendra inéluctablement détériorer la compétitivité des aéroports français, et notamment celle des aéroports régionaux, dans un contexte concurrentiel déjà fortement dégradé. Elle affaiblira donc l'attractivité des territoires desservis. En matière d'ouvertures de lignes, les compagnies aériennes ne pourront que se détourner, faute de profitabilité, des destinations françaises au détriment du développement économique et touristique de nombreuses régions. La nouvelle taxe viendrait, de plus, s'ajouter à un effet Brexit sur la fiscalité du transport aérien qui représenterait déjà une augmentation de 7,03 euros sur les départs de France vers le Royaume-Uni alors que les Britanniques constituent la 1ère clientèle touristique étrangère en France. Pour un grand nombre d'aéroports régionaux, avec « l'écocontribution », l'accroissement de la fiscalité (près de 10 euros par passager) est spectaculaire", a déclaré l'Union des aéroports français (UAF).

Son président, Thomas Juin a ajouté : « Rien dans les conclusions des Assises et dans la stratégie nationale du transport aérien 2025 ne laissait présager une telle mesure. Cette nouvelle taxe est un non-sens économique et environnemental. La mesure a pour seul but de remplir les caisses de l'AFITF et n'aidera en rien à la transition écologique du secteur. L'amélioration des performances environnementales du transport aérien doit être recherchée avant tout dans le transport aérien lui-même et non dans une fiscalité punitive ».

La mesure fait également bondir Air France qui estime qu'elle allait alourdir les coûts de 60 millions d'euros par an.

Lire aussi : Air France s'insurge contre une écotaxe sur le transport aérien

 "Nous condamnons toute décision qui ne sait apporter qu'une nouvelle taxe comme solution aux problèmes d'environnement alors que le transport aérien s'est résolument engagé dans une démarche volontariste, portée par l'arrivée de nouvelles technologies et les engagements de compensation de son empreinte carbone (CORSIA). Les problèmes environnementaux ne se résoudront pas à l'échelle de la France mais de la planète, en incluant les zones à fort développement de trafic que sont l'Asie et l'Amérique du Nord", a déclaré la Fédération nationale de l'aviation marchande (Fnam).

Pas la bonne approche pour Easyjet

Easyjet est sur la même longueur d'ondes. La compagnie britannique dénonce une approche qui n'est pas la bonne pour répondre à la question environnementale.

"Tout en empêchant un investissement nécessaire dans les technologies de nouvelles générations de notre industrie cette taxe aura un impact marginal sur les émissions. Elle pèsera également négativement sur l'attractivité de la destination et la compétitivité des plateformes. Il est possible de favoriser l'émergence d'un transport aérien moins polluant avec des mesures incitatives telle que la différenciation des redevances en fonction des catégories d'aéronefs en intégrant les modèles les plus récents et la création d'une catégorie supplémentaire pour les avions de nouvelle génération. »

IATA demande des comptes

L'IATA, la puissante association internationale du transport aérien, a également tiré à boulets rouges contre ce projet.

"Depuis 1990, les compagnies aériennes ont réduit leurs émissions de carbone par passager de 50 %, et à partir de 2020, elles paieront pour compenser toute la croissance des émissions. Une taxe ne va pas soutenir les efforts de l'industrie à investir dans des carburants plus propres et dans des nouvelles technologies. Cette taxe portera également préjudice aux 100 milliards d'euros que l'aviation génère pour l'économie française, et 500 000 nouveaux emplois sont menacés par le manque de compétitivité de l'aviation française", a dénoncé IATA. Cette dernière "demande des comptes au gouvernement français sur l'utilisation effective de cette taxe pour accélérer le développement durable de l'aviation, notamment avec un contrôle plus efficace du trafic aérien et à la promotion de carburants durables".

Enfin, le sénateur de Seine-Saint-Denis, Vincent Capo-Cannelas, a déclaré :

"C'est un moindre mal par rapport aux hypothèses les plus pessimistes. Les lignes d'aménagement du territoire et les vols en correspondance sont exonérés et le montant aurait pu être plus élevé, mais ça participe d'une logique contestable selon laquelle le transport aérien peut payer pour financer le fer et le routier, alors qu'il est déjà très taxé. De ce point de vue, c'est un coup dur pour les compagnies après la déception des Assises du transport aérien. Le transport aérien se retrouve devant des injonctions contradictoires : financer sa transition écologique et en même temps se laisser faire les poches, le tout dans un univers financier et réglementaire instable",

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/07/2019 à 22:08 :
Oui, une taxe sur les chiens qui polluent les trottoirs,les pelouses ou jouent les enfants etc;;;;;;;
a écrit le 10/07/2019 à 20:08 :
Où est la prise qu'on débranche ces furieux...? Dans les urnes !
a écrit le 10/07/2019 à 15:19 :
C'est une mesure cosmétique,il faut une taxe au kerosène d'avion.La justification de l'accord européen pour pouvoir le faire,c'est un prétexte.
En plus,les nouveaux avions remotorisés comme le A320 neo, paieront moins de taxe car ils consommeront moins .
Ce gouvernement est en permanence dans la posture écologique,alors qu'en pratique ils ne font rien pour limiter le réchauffement climatique.Au contraire,car EM veut ratifier en urgence le traité commercial (CETA) avec le Canada,alors que ce traité a déjà aggravé le réchauffement climatique,en permettant l'importation de pétrole issu des sables bitumineux de l'Alberta,en Europe.N.Hulot a raison de demander que ce traité ne soit pas ratifié.
Le gouvernement de LREM n'a pas compris l'urgence du problème.La COP 21 a proposé de limiter à 1.5 degrés,l'augmentation de la température terrestre,depuis le début de l'ère industrielle,jusqu'à 2100. Avec la production actuelle des gaz à effet de serre, le niveau de 1.5 degrés,sera atteint en 2031!.
Il faut des mesures urgentes tout de suite et non des taxes symboliques!.
a écrit le 10/07/2019 à 13:47 :
Quel plaisir apres avoir lu cet article de vivre loin de ce pays.
a écrit le 10/07/2019 à 13:44 :
Le gouvernement.....Le roi de la taxe...pourtant, un roi à mal finit...
a écrit le 10/07/2019 à 11:04 :
Une bonne taxe écologique c'est une taxe qui vocation à disparaître rapidement par disparition de son assiette. Au niveau proposé ce ne sera pas le cas donc c'est une taxe de rendement. Si on avait voulu faire une taxe écologique destinée à dissuader VRAIMENT la France d'en bas de prendre l'avion, il eût fallu qu'elle soit 100 à 200 fois plus lourde. Mais il aurait aussi fallu expliquer que ce faisant on voulait aussi éradiquer les compagnies aériennes dont Air France et aussi la construction aéronautique et les équipementiers (Airbus, Safran,, Zodiac, Thales, Figeac aviation, Dassault systèmes...), berf, tout ce qui reste performant dans notre industrie.
Alors maintenant, une proposition, pourquoi pas une écotaxe, mais indexée sur la consommation moyenne au km passager des compagnies (de manière à les encourager à investir sur des avions consommant peu).
a écrit le 10/07/2019 à 10:49 :
Encore une taxe. Comme la taxe Chirac, ça commence à 1€ et puis, comme la petite bête, elle monte, elle monte ...
a écrit le 10/07/2019 à 9:16 :
écologie = taxes
a écrit le 10/07/2019 à 9:08 :
Est ce que ça va réduire le nombre d'avions? Non. Alors ça ne sert à rien, qu'à combler le déficit de l'État.
a écrit le 10/07/2019 à 9:03 :
La nouvelle taxe, soit-disant "écologique" sur l'aérien du gouvernement français, ne réduira pas les déplacements en avion. Il faut explorer d'autres pistes : augmenter le prix des billet au coût réel du voyage, arrêter les dessertes nationales en avion quand le train est présent et créer un "quota" de kilomètres aériens autorisés pour chaque personne pour une période donnée...
Réponse de le 10/07/2019 à 9:45 :
Merci, vous avez raison, Yaka!
Réponse de le 10/07/2019 à 10:55 :
"augmenter le prix des billet au coût réel du voyage" les compagnies aériennes n'étant pas des oeuvres de charité, le prix des billets couvre le coût réel des voyages.
Réponse de le 10/07/2019 à 18:48 :
"Des quotas" : bienvenue dans la nouvelle URSS, celle de Macron
a écrit le 10/07/2019 à 6:11 :
On nous avait annoncé que rien ne serait comme avant qu’on avait compris les GJ et les français
Fini les taxes contributions etc

Ben voilà les énarques sont de retour
Un problème une taxe et bientôt des taxes sur l’eau etc etc
Réponse de le 10/07/2019 à 9:46 :
Allo ? Vous lisez les articles ? Vous savez à quoi servent les taxes ?
Réponse de le 10/07/2019 à 10:47 :
"Un problème une taxe et bientôt des taxes sur l’eau"

Non, c'est en effet une mauvaise réponse mais par contre à de véritables problèmes, parce que quand vous voyez les agriculteurs continuer d'arroser en pleine canicule en pleine journée vous vous dites que ce serait bien quand même qu'on les oblige au moins à arroser de nuit en quantité limitée et calculée.

Ou bien mieux de laisser l'eau gratuite seulement aux maraichers. Parce qu'ils ne la payent pas la flotte ils la pompe dans les ruisseaux, rivières et autre nappes phréatiques...

Et là je ne parle que du secteur agricole car dans le secteur industriel les aberrations de ce type sont pléthores également. L'exemple le plus célèbre étant coca cola et ses dix milles litres d'eau à la seconde... ET encore eux au moins en font un liquide alimentaire !
a écrit le 10/07/2019 à 4:45 :
Perso, je m'en contrebalance, ca fait des annees que j'evite la France.
Alors le micron, il peut taxer, il ne sait rien faire d'autre, c'est chromosomique chez l'enarque, ca fait partie de son DNA.
Réponse de le 10/07/2019 à 7:10 :
Moi aussi j'ai quitté la France il y a des annees. Parfois je suis nostalgique, mais a lire ce genre d'article ne me fais pas regretter mon choix.
Taxes, taxes, taxes.... J'etouffais... Je pensais qu'il ne devait plus y avoir de taxes sous Macron. A quand la réforme structurelles du pays?
Les prélèvements obligatoirs sont passe de 30% a 48% en France en 50 ans. Aux USA de 23% a 27%... Pour qui prends on le Francais?
L'idée serait plutôt de réduire les taxe ou les annuler sur ceux qui participera à l'effort de preservation de l'environnement.
Nos hommes politiques sont si incompétent....
Réponse de le 10/07/2019 à 8:47 :
ce pays est impayable, ils élisent Macron pour baisser les impôts; il les monte, ils foutent le feu pendant 6 mois par ce qu'ils les a monté sur l'automobile, il les monte sur l'avion ! on a bien fait de se tirer de là ...
Réponse de le 10/07/2019 à 9:14 :
Vous vivez bien sur la même planète que nous ?! alors comment avoir ce commentaire irresponsable ? et puis, l'endroit où vous vivez est-il un paradis ? échappez-vous à tous les soucis et difficultés rencontrés en France ?
Réponse de le 10/07/2019 à 9:47 :
Ravi que vous restiez chez vous !
Réponse de le 10/07/2019 à 12:01 :
@Réponse de Un jour comme les autres


Alors comme ca ,monsieur veut une réforme structurelles du pays en ayant quitté la France il y a des annees, ah,ah
Réponse de le 10/07/2019 à 14:19 :
N. Mulot - > "Vous vivez bien sur la même planète que nous " ?

Certainement pas. Il y a ceux qui payent, et ceux qui dépensent.
Moi, je paye.
Et comme on ne fait aucun effort structurel et qu'on nous donnent que des interdits (sauf payer) sans solutions, je comprends très bien matins calmes.

Je pense faire de même et passer matins calmes.
a écrit le 10/07/2019 à 1:59 :
Le Prétexte d'utilisation de cette TAXE, est Menteur, comme les autres TAXES,

Mais les Français naifs en redemandent.

" Ainsi soit-il "
a écrit le 10/07/2019 à 0:07 :
Heureusement que Jupiter avait juré craché plus de taxes...

C'est vrai que réduire le pouvoir de nos compatriotes (puisque les vols en correspondances ne sont pas concernés, cela n'aurait aucun impact sur les apports au hub de CDG depuis l'étranger) était la priorité !!!

Si vraiment il veut faire de l'écologie, il taxe les diesels polluants... routiers, maritimes et ferroviaires... ah non les gilets jaunes sont là...
Réponse de le 10/07/2019 à 10:42 :
Ce n'est pas cette mini taxe qui va faire baisser le pouvoir d'achat. Elle ne touche que les usagers et ne représente que très peu sur le prix d'un billet d'avion.
a écrit le 09/07/2019 à 23:42 :
Pour le bac 2020, épreuve physico-mathématique et philosophique.
Lorsque je conduis ma voiture diesel, je paie une taxe écologique, quand je vais prendre l'avion, je vais payer une taxe écologique... Pourquoi pas, il faut sauver notre planète! Mais les camions qui traversent la France sans prendre un seul litre aux pompes installées en France... Ils polluent comme moi... Chez nous!
Beaucoup utilisent nos routes secondaires et participent activement à leurs dégradations...Et c'est moi qui paie des impôts pour les entretenir!
Développez vos arguments pour démontrer le contraire.
Réponse de le 10/07/2019 à 9:49 :
En ce qui vous concerne, ça va être compliqué de repasser le bac !
a écrit le 09/07/2019 à 22:39 :
Quand on voit la part des taxes d'aéroport sur un billet (même low cost), c'est pas cette taxe supplémentaire qui dissuadera les voyageurs de venir ou partir de France
Vaut mieux que ce soit ça plutôt qu'une autre sur le gasoil
a écrit le 09/07/2019 à 21:56 :
Parlons plutôt d'une taxe à prétexte écologique.
a écrit le 09/07/2019 à 21:30 :
Taxer ne résoudra rien. Il faut limiter TOUS les transports.
Ce n'est pas possible vu les intérêts en jeu. Là encore, seules des initiatives individuelles pourront faire changer les choses.
Limiter ou ne plus prendre l'avion, consommer le plus possible des produits locaux, de saison, privilégier le Made in France, les biens durables, réparables. On n'est pas arrivé, ça va continuer à chauffer !
a écrit le 09/07/2019 à 20:40 :
Une taxe d'environ 1% n'a jamais incité personne à renoncer à prendre l'avion. donc effet nul sur la pollution. En plus on sait déjà que la plus grosse partie de l'argent collecté ira boucher les trous créés par la mal-gouvernance de l'état plutôt que des causes écologiques.

Par contre CETA et MERCOSUR, ce sont des millions de tonne de CO2 fossiles qui vont être générés par les portes conteneurs et autres transports de bestiaux et de grains. Curieux que la ministre des transports fasse l'impasse là dessus.
a écrit le 09/07/2019 à 20:33 :
À quand une taxe écologique sur le train. En effet la construction et l'entretien des infrastructures, la construction des milliers de kilomètres de rail sont extrêmement polluant. "L'impact de la construction des LGV sur les milieux naturels, ne diffère pas fondamentalement de celui des autoroutes" Selon la Cour des comptes. Le transport ferroviaire émet également de façon non négligeable des particule fine. Alors que les pouvoirs publics ont pris pour cible les véhicules diesel, l'air du métro et des gares souterraines est beaucoup plus chargé en particules fines que l'air extérieur même à proximité des grands axes de trafic routier.
Enfin à fin 2018, 20% du parc de train fonctionnait au Diesel.
a écrit le 09/07/2019 à 20:29 :
Au point où sont tombés les ports de Commerce du Havre et de Marseille,
TAXER aussi les quelques bateaux porte-containers géants, qui y arrivent de Chine et d'ailleurs.

Les deux poids lourds, Anvers et Rotterdam sont plus avantageux ! que les Ports FR pourtant plus proches ! et mieux situés !


France = Taxomania Addictive Incurable.
Désintoxication désespérée.
a écrit le 09/07/2019 à 20:01 :
Et une taxe de plus inventée par nos gouvernants . MAIS qui donc va leur apprendre LES ECONOMIES ? Peut etre les électeurs aux municipales !i
a écrit le 09/07/2019 à 19:27 :
Ça a déjà un effet vertueux, ça fait 25 ans que j'ai pris un avion (pour le boulot) et ça sera le dernier, contribution 0 au CO2 aviation. J'ai droit à un diplôme ?
Le but de cette taxe c'est bien de réduire l'usage de l'avion, non ? Pas juste collecter de l''argent verdi. Si encore la taxe était indexée sur le CO2 généré pour favoriser les avions à faible consommation, sinon un avion électrique sera taxé pareillement (pas logique, juste une contribution (aveugle), pas une taxe écologique lié aux nuisances de l'appareil).
Le fret sera concerné ? Ce qui est livré par avion pollue, ça doit également être éco-taxé.
a écrit le 09/07/2019 à 19:17 :
La SNCF est en déficit, à défaut de réduire les énormes frais de fonctionnement qui grèvent d'ailleurs les investissements, on va leur donner quelques centaines de millions d'euros à fond perdus évidemment. Une belle petite taxe qui grandira très très vite.
a écrit le 09/07/2019 à 19:16 :
La macronie est budgétairement au abois, et fait feu de tout bois pour trouver des recettes pour ses migrants, c'est qu'ils coutent une blinde ! alors il faut taxer encore et toujours plus, pour satisfaire l’hubris du fou élyséen. Si leur incompétence pouvait rapporter quelque chose ils pourraient la taxer et feraient fortune.
Réponse de le 10/07/2019 à 5:39 :
Mais la micronie, ne vous deplaise, c'est aussi vous.
Le biberon national distribue sous toutes ces formes, allocations, degrevements divers et varies, c'est vous tous.
Ne vous plaignez pas, en France il y a de l'argent, beaucoup.
a écrit le 09/07/2019 à 18:56 :
Une petite taxe supplémentaire et dans la tradition bien française avec des exceptions et des exemptions. C'est une addiction, une drogue dure, nos politiques se shootent à la taxe, ils sont grave accrocs.
Réponse de le 10/07/2019 à 9:52 :
Et ouais! Et les français sont accrocs aux trucs gratuits : médocs gratuits, école gratuite, papiers en mairie gratuits, allocs, RSA, retraite pendant 30 ans, réductions fiscales, aides publiques... tout ça a un coût cher brett
a écrit le 09/07/2019 à 18:48 :
Comme le gouvernement n'a pas le courage de taxer le kerosène d'avion,il invente cette nouvelle taxe.A mon avis,le but est politique,LREM cherche une alliance avec les écologistes pour les municipales.Une fois les élections passées,on ne parlera plus de cette taxe.EM et la LREM n'ont rien à faire de l'écologie .C'est de la posture.
Réponse de le 10/07/2019 à 10:39 :
Taxer le kérosène ne pourrait se faire qu'au niveau européen.
a écrit le 09/07/2019 à 18:32 :
Une mesure très logique et bien accueillie.Prochaines taxes a envisager:sur les paquebots de croisière,sur les climatiseurs,sur les data centers,sur les compétitions sportives ,motorisées ou non.Vu le changement climatique actuel,il est devenu urgent de réagir!
Réponse de le 09/07/2019 à 19:18 :
Une taxe sur les économiquement idiots rapporterait une fortune.
Réponse de le 09/07/2019 à 22:57 :
une taxe sur les élus PS pour qu ils disparaissent complètement. un ancien électeur PS pendant 30 ans mais il est possible de se sortir de la bêtise.
Réponse de le 10/07/2019 à 9:53 :
Attention, vous risquez la banqueroute!!
Réponse de le 10/07/2019 à 9:53 :
Attention, vous risquez la banqueroute!!
Réponse de le 10/07/2019 à 11:03 :
Continuez a regarder vos chères 24h du Mans(des grosses voitures qui tournent en rond pendant 24h),continuez a utiliser vos grosses Harley Davidson pour frimer a la mémoire de Jauni!Continuez a déplacer 50000 personnes pour un match de football qui ennuie tout le monde.Continuez a regarder pendant des heures le tour de France et sa caravanne de grosses cylindrées!Il est temps que la fiscalité écologique redirige la consommation de matières fossiles vers l'utile!
a écrit le 09/07/2019 à 18:24 :
L'imbécilité continue en France avec la taxation écologique punitive tous azimuts ...allez continuons à taxer, c'est ce que l'on sait faire de mieux dans notre pays.
Réponse de le 09/07/2019 à 18:42 :
Donnez-nous votre solution. 1.5 à 18 euros représentent très peu sur un billet d'avion. Si vous ne voulez pas payer prenez le train ou rester chez vous.
Réponse de le 09/07/2019 à 19:13 :
@marc469
Nous sommes à un paroxysme de taxations...alors stop !
Réponse de le 09/07/2019 à 20:45 :
Bonne idée :
le 25 août, je décolle pour Johannesburg... mais je transite par Amsterdam au lieu de Paris CDG !!! résultat, pour un vol de 10.000km, je ne serai taxer qu'à hauteur d'1.50€ !!! Si j'ai bien compris, c'était 15 fois plus si je transitais par Paris ?!!! ... tant pis pour les emplois en Seine-saint-Denis et chez AirFrance ...!! et s'il faut transiter par Francfort, Londres ou Dubaï, pas de problèmes, les centaines de milliers d'emploi de CDG ne pollueront que peu pour se rendre à bicyclette jusqu'à Pôle Emploi !!!
a écrit le 09/07/2019 à 18:20 :
" Depuis des mois s'exprime un sentiment d'injustice chez nos concitoyens sur la fiscalité du transport aérien."
Réponse de le 09/07/2019 à 22:52 :
Sentiment d'injustice passablement idiot. Grâce au low-cost c'est maintenant M. Tout le monde qui peut prendre l'avion, souvent moins cher que n'importe quel autre mode de transport.
a écrit le 09/07/2019 à 18:12 :
Encore des taxes quel gouvernement qui ne sait que taxer.
L'écologie c'est comme vivre sous l'occupation que de privatisation, bientôt des tickets de rationnement pour l'électricité, l'eau et l'essence. Quel bonheur!
Réponse de le 09/07/2019 à 18:45 :
1.5 à 18 euros représentent très peu sur un billet d'avion et personne ne vous oblige à prendre l'avion.
Réponse de le 09/07/2019 à 20:47 :
personne ne nous oblige à transiter par Paris non plus : les compagnies concurrentes d'AirFrance se frottent déjà les mains ...!!
a écrit le 09/07/2019 à 18:12 :
Encore des taxes quel gouvernement qui ne sait que taxer.
L'écologie c'est comme vivre sous l'occupation que de privatisation, bientôt des tickets de rationnement pour l'électricité, l'eau et l'essence. Quel bonheur!
a écrit le 09/07/2019 à 18:11 :
Encore des taxes quel gouvernement qui ne sait que taxer.
L'écologie c'est comme vivre sous l'occupation que de privatisation, bientôt des tickets de rationnement pour l'électricité, l'eau et l'essence. Quel bonheur!
a écrit le 09/07/2019 à 17:48 :
C est repartie pour les taxes avions gasoil bateaux de tourisme camions et plus c est biens un impôt mais c est pas finis alors votez un Macron ne fait pas le printemps
a écrit le 09/07/2019 à 17:27 :
Et de la sorte dans 32 mois : Le Pen / Jadot, finalistes pour l'Elysée,


" BRAVO "
a écrit le 09/07/2019 à 17:18 :
Beaucoup d'avantages à cette merveilleuse taxe: silence dans les cieux et routes moins encombrées par ces camions puants. MACRON ferait-il partie de la secte des AMISH? Quelques inconvénients tout-de-même: nous revenons un siècle en arrière; il faudra nous habituer au monde où vivaient nos arrières grands parents et le faire coexister avec celui de nos petits enfants; cette expérience ahurissante mérite d'être tentée ... comme celle du paradis communiste!
Réponse de le 09/07/2019 à 17:46 :
les transporteurs étrangers font le plein hors de france sont donc les transporteurs français qui seront touchés......vu les marges du secteur......
Réponse de le 09/07/2019 à 17:49 :
les transporteurs étrangers font le plein hors de france sont donc les transporteurs français qui seront touchés......vu les marges du secteur......
a écrit le 09/07/2019 à 17:04 :
les touristes et les corses......aucune raison de leur faire des cadeaux pour ceux qui bossent sur le continent et rentre le week end .....1.50 euro c est le prix d un café au comptoir.....
a écrit le 09/07/2019 à 16:59 :
Macron veut redonner un petit coup de barre à gauche, alors il propose une taxe supplémentaire dont ils sont très friands. Son nouvel électorat de droite après la déroute de LR étant prêt à avaler toute les couleuvres pour éviter l'arrivée au pouvoir de la gauche radicale.
a écrit le 09/07/2019 à 16:32 :
Très bon pour les anglais...

Après le brexit:

- Alignement du taux d imposition des sociétés sur l'Irlande.
- aéroports à taxe réduite
- accord avec la Chine pour etre une étape sur la route de la soie
- approvisionnement direct par porte container avec espagne, grece, italie également partenaires sur la route de la soie chinoise court circuitant eurotunnel et ports francais.
- tete de pont pour les sociétés anglo saxonnes.
-
Réponse de le 09/07/2019 à 18:46 :
C'est votre boule de cristal qui vous a fait ces révélations ?
Réponse de le 11/07/2019 à 4:18 :
Erreur. Le brexit n'aura jamais lieu. Pour preuve, le Gvt de Bruxelles vient de decider de repousser la date d'octobre aux calendes.
L'Europe ne peut se defaire de l'angleterre. Prevision a 1,2%.....
a écrit le 09/07/2019 à 16:28 :
Les vols vers les dom tom et la corse n'émettent pas de co2?
Moi j'etais plutot pour une taxation du kerozene, y a pas de raisons que la consommation d'energie par besoin soit plus taxée que celle par loisir. Au diable les compagnies aeriennes et les avionneurs, c'est la planete qu'il faut sauver si elle est vraiment en danger et on les protege eux.
a écrit le 09/07/2019 à 16:16 :
Une petite taxe sur la transport pour financer la RATP et la SNCF ! Les français ne veulent jamais entendre parler de réformes pour faire des économies, donc ils ont des taxes.
a écrit le 09/07/2019 à 16:10 :
Et au nom de quoi les touristes à destination de la Corse ne paieraient pas cette éco-taxe ?
a écrit le 09/07/2019 à 15:53 :
sur les billets d'avion = payee par le consommateur ( et pas ' paye par personne' comme le souhaite la gauche)
au moins c'est clair!
l'ecologie a bon dos, ca va bien remplir les caisses par contre
a écrit le 09/07/2019 à 15:38 :
Bonne nouvelle pour les aéroports concurrents frontaliers : Bruxelles et les autres.

Comme TOUTES les autres Taxes ( csg canicule 2003 : 0.3% )
elle sera de toute évidence Détournée.
Puis quintuplée pour rapporter 1 Milliard d'eur à l'Etat Cigale.

Le transport aérien ne représente que 3% de la pollution totale
Les avions de nouvelle génération sont tellement plus vertueux
Motorisation, et matériaux légers.

Hulot, Royal, Duflot, Huchon…...sont constamment en avion première classe :
" faites ce que je dis, pas ce que je fais "

La France masochiste se met unilatéralement encore, un boulet aux pieds.
Réponse de le 09/07/2019 à 18:47 :
Pour éviter de payer 1.5 euro vous allez prendre l'avion à Bruxelles ?
Réponse de le 09/07/2019 à 20:16 :
Billet d'avion FR le plus taxé au monde, alors choisissons selon la destination, la capitale Eur de départ la plus avantageuse.

Cette TAXE sera affectée au budget général gaspill.
C'est pour quel prétexte menteur, les prochaines : les FR en demandent.
a écrit le 09/07/2019 à 15:38 :
Pour satisfaire la gauche, on crée des taxes.
Ceux qui voyagent et qui créent de la richesse, on les taxes.
Ceux qui ont bien travaillé à l'école, on les ponctionne, sans jamais une seule baisse d'impôts.
Ceux qui ont bien travaillé et une famille nombreuse, on leur retire des allocations familiales (ça ne passe toujours pas) et on leur augmente leurs impôts.
Et oui, classe moyenne supérieure, je crie ma colère, je dois voyager très régulièrement.

Bientôt en mangeant des flageolets, les écologistes punitifs et dépensiers me taxeront pour ma production de méthane pour financer je ne sais quelle gabegie.

Elles sont où les économies qui permettront à nos enfants à tous de vivre avec moins de taxes. Surtout pas dans la bouche des écologistes de gauche.
Réponse de le 09/07/2019 à 15:56 :
Pas de bol pour toi, mais c'est l'electorat LR qui forme le socle LREM en ce moment.En gros, la classe moyenne superieure comme toi.
Réponse de le 09/07/2019 à 16:31 :
Oui la petite bourgeoisie de province soutient massivement Macron et va lui assurer une réélection confortable en 2022!
Pourquoi se priver de taper sur cet électorat masochiste!
a écrit le 09/07/2019 à 15:37 :
"et réduire l'avantage fiscal accordé aux transporteurs routiers sur le gazole".

Oula, j'attends de voir la réaction des transporteurs routiers.
a écrit le 09/07/2019 à 15:31 :
Si l’objectif est «  vraiment l’écologie »...

L’étape un :
Interdire les «  vols privés » d’avion
Taxer les riches d’abord...
Réponse de le 09/07/2019 à 18:17 :
t es vraiment ordinaire toi !
a écrit le 09/07/2019 à 15:26 :
A quand les taxes sur les crottes ? Au gramme ou au kilo ? Dilemme.
a écrit le 09/07/2019 à 15:20 :
Même si cela doit être contredit cela fait toujours causer! Le but est là!
Réponse de le 09/07/2019 à 15:35 :
Cette proposition de taxer les billets d’avions des populations va impacter les élections municipales
« première baffe pourLREM »
a écrit le 09/07/2019 à 15:05 :
Une taxe, pourquoi faire ? L'environnement se fiche de l'argent.... c'est le nombre de vols d'avions qu'il faut restreindre !
a écrit le 09/07/2019 à 14:58 :
C’est un mode de taxation «  unilatérale »
Taxation ( écologistes) de tous les pays sinon «  aucuns ».
Pourquoi taxer le départ et pas les atterrissages en France ?( vous ciblez encore quel public ?)
Y en a marre de faire payer toujours aux classes moyennes alors que ce sont les riches qui polluent le plus et qui profitent de plus de la mondialisation et des richesses mondiales sans partage. Allez taxer vos copains et copines!

Avis de recherche :
Un parti politique «  cohérent » pour 2021...


Ce gvt taxeur = utopiataxeland...
Réponse de le 09/07/2019 à 18:49 :
Personne ne vous oblige à prendre l'avion. Il est normal que ce soit l'usager qui paie.
a écrit le 09/07/2019 à 14:32 :
"elles ne récompensent pas en effet les compagnies qui investissent dans des avions neufs et moins gourmands en kérosène"

Heu... Ben si, indirectement, puisque justement ces avions consommeront moins ce qui coutera moins à ceux qui ont investi dans du matériel qui consomme moins.
Réponse de le 09/07/2019 à 16:13 :
Sauf que la taxe est sur chaque passager. Que l'avion consomme peu ou beaucoup, la taxe est la même. Une taxe sur le kerosene aurait au moins eu l'effet vertueux d,encourager la diminution de carburant.
Réponse de le 09/07/2019 à 16:28 :
Ah ben oui vous avez entièrement raison, j'ai bugué...

Il valait bien mieux une taxe sur le kérozène en effet mais notre serviteur des marchés financiers est bien trop faible pour contrarier le lobby pétrolier.

J'"essaye de le défendre mais c'est à demander s'il ne le fait pas exprès !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :