Free2Move débarque à Paris sur les vestiges d'Autolib

 |   |  295  mots
Free2Move (groupe PSA) s'installe dans la capitale avec pas moins de 550 voitures 100% électriques.
Free2Move (groupe PSA) s'installe dans la capitale avec pas moins de 550 voitures 100% électriques. (Crédits : PSA)
La filiale de PSA lance son service d'autopartage dans la capitale et veut profiter du vide laissé par la fin d'Autolib et ses 150.000 clients. Ce lancement est une nouvelle étape dans le déploiement international de l'entreprise dirigée par Brigitte Courtehoux.

Et de deux ! Moins de six mois après la fin d'Autolib, un deuxième service de voitures en free floating (libre-service) débarque à Paris. Après Moovin (Renault et Ada), c'est Free2Move (groupe PSA) qui s'installe dans la capitale avec pas moins de 550 voitures 100% électriques.

Cette flotte est composée de Citroën C-Zéro et de Peugeot Ion. Free2Move proposera deux tarifications : une offre à 39 centimes la minute sans les 10 minutes indivisibles de son concurrent, ou un abonnement à 9,90 euros par mois réduisant la minute à 32 centimes. Comme Moovin, ce nouveau service se veut totalement digitalisé avec un déverrouillage via une application dédiée.

Free2Move s'internationalise

La filiale de PSA spécialisée dans les nouvelles mobilités et dirigée par Brigitte Courtehoux n'en est pas à son coup d'essai puisqu'elle est déjà installée à Madrid depuis deux ans avec un service similaire d'autopartage. Elle a annoncé récemment son implantation dans trois grandes métropoles dont Lisbonne mais également Washington et Wuhan en Chine.

Pour Brigitte Courtehoux, Paris était un passage obligé pour le développement de Free2Move d'abord parce que la fin d'Autolib a ouvert un boulevard avec ses 150.000 abonnés orphelins. Ensuite, Paris est une vitrine pour conquérir le marché français.

Lire aussi : Voiture en libre-service : Free2Move enfin paré à l'offensive !

Pour l'heure, Paris dispose que d'un seul service d'autopartage en free floating opéré par Ada et Renault, mais la flotte est encore en cours de déploiement. Elle est encore limitée à 100 voitures. Christophe Najdovski, adjoint au maire de Paris en charge des transports, estime que de nouveaux opérateurs devraient arriver début 2019. Les négociations sont en cours. On sait que Car2Go est en négociations avancées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/12/2018 à 11:47 :
Je dépose ma voiture sur n'importe quelle place de stationnement et elle se recharge comment?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :