Keolis remporte le premier contrat privé de transport multimodal d'Australie

 |   |  252  mots
La filiale australienne de Keolis est aussi l'un des principaux opérateurs de bus et de cars en Australie.
La filiale australienne de Keolis est aussi l'un des principaux opérateurs de bus et de cars en Australie. (Crédits : Reuters)
D'une durée de dix ans, le contrat, qui permet à Keolis de "consolider son ancrage en Australie en étant désormais présent dans cinq états", débutera en juillet 2017 et générera un chiffre d'affaires cumulé de 312 millions d'euros.

Keolis, filiale de la SNCF, a annoncé lundi avoir remporté le "premier contrat privé de transport multimodal d'Australie" en étant chargé du nouveau réseau de transport public de Newcastle, au nord de Sydney. Précisément, la filiale australienne de Keolis, Keolis Downer, gérera la conception du réseau et la gestion des opérations d'exploitation et de maintenance pour les bus, les ferries ainsi que le futur réseau de tramway de la ville (2019), selon un communiqué.

Pour rappel, Keolis Downer est actuellement le principal opérateur de tramway en Australie. Elle exploite le réseau Yarra Trams à Melbourne (250 km de voies) et G:Link dans la région de Gold Coast. La filiale australienne de Keolis est aussi l'un des principaux opérateurs de bus et de cars en Australie.

Un chiffre d'affaires cumulé de 312 millions d'euros

D'une durée de dix ans, le contrat, qui permet à Keolis de "consolider son ancrage en Australie en étant désormais présent dans cinq états", débutera en juillet 2017 et générera un chiffre d'affaires cumulé de 312 millions d'euros.

"C'est la première fois en Australie qu'un contrat de transport multimodal est délégué à un opérateur privé", souligne le communiqué. La mise en place de ce réseau multimodal vise à encourager l'utilisation des transports en commun par les 360.000 habitants que compte Newcastle, selon le texte. L'objectif étant d'"offrir une meilleure qualité de service aux habitants et aux touristes", ainsi que de "redynamiser l'espace urbain".

 (Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :