La SNCF mise sur sa nouvelle appli SNCF Connect pour réduire les irritants

En proie au mécontentement des clients en raison de la multiplication des points d'entrée et le manque de passerelles entre les réseaux régionaux et nationaux, la SNCF espère simplifier la vie des voyageurs avec un nouveau service numérique "tout-en-un" : SNCF Connect. Il entre en service et doit désormais faire ses preuves.

2 mn

La nouvelle application SNCF Connect doit offrir un guichet unique aux voyageurs et faciliter leurs trajets.
La nouvelle application SNCF Connect doit offrir un guichet unique aux voyageurs et faciliter leurs trajets. (Crédits : Charles Platiau)

En fin d'année dernière, Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF, a déclaré vouloir faire de 2022 l'année du service au client. Sa filiale SNCF Voyageurs entend y répondre avec un programme de simplification pour les voyageurs et fait un premier pas en ce sens avec le lancement de son nouveau service numérique SNCF Connect ce 25 janvier. Celui-ci comprend un nouveau site Internet et une application mobile qui remplaceront les outils actuels, dont Oui.sncf.

"C'est véritablement un programme transverse", a expliqué Christophe Fanichet, PDG de SNCF Voyageurs, il y a quelques jours lors d'une rencontre avec la presse. Il a ajouté : "Nous avons déjà repéré une trentaine d'irritants pour nos clients. Parmi ces irritants, j'ai retenu qu'il fallait un guichet unique pour la SNCF et que les clients ne se fassent pas balader d'un point à un autre. Nous devons aussi simplifier la combinaison de nos offres, en particulier en correspondance qui sont sources de tracasseries pour nos voyageurs."

Lire aussi 7 mnNouvelles habitudes de voyage et impact du Covid-19 : la SNCF en quête de stabilité

Vers une solution clef en main

C'est dans cette optique que SNCF Voyageurs lance un nouveau site et une nouvelle application "tout-en-un", SNCF Connect. L'ensemble des titres de transport - Transilien, TER, Intercités, TGV Inoui et Ouigo, Thalys, Eurostar et Lyria - y seront commercialisés. Et ce, "sans aucune exception" a affirmé Christophe Fanichet.

SNCF Voyageurs joue aussi la carte verte en associant d'autres moyens de mobilité qualifiés de "responsables" à son service, notamment pour les premiers et derniers kilomètres. Cela comprend notamment les transports en commun franciliens, des systèmes de vélos partagés et de covoiturage. Néanmoins, le système intègre aussi les taxis et les VTC, ainsi que les bus longue distance (Blablacar Bus et Flixbus).

Ce service numérique a été développé en interne par la filiale e.Voyageurs SNCF, rebaptisée SNCF Connect & Tech par la même occasion. Sa mise au point a mobilisé 200 personnes issues d'une vingtaine d'équipes depuis un an. Elle est censée faire passer un cap technologique à la SNCF dans le domaine du numérique et de l'expérience client, avec une conception "cloud native".

L'objectif fixé par Christophe Fanichet à SNCF Connect & tech est de passer d'un français sur quatre ayant une des applications actuelles dans la poche à un sur trois avec SNCF Connect dans les deux ans qui viennent. A plus long terme, avant 2030, le patron de SNCF Voyageurs voudrait même passer à un sur deux.

Lire aussi 6 mnCloud : Amazon choisi par la SNCF et promu par Orange ou quand l'Etat-actionnaire fait le jeu des acteurs américains

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 25/01/2022 à 14:20
Signaler
Toujours moins de contact humain de peur d'être juger! Pratique ces interfaces pour engranger du cash!

à écrit le 25/01/2022 à 14:08
Signaler
Ils sont quand même en train de créer une usine à gaz pour contrer l'usine à gaz qu'ils ont suggéré au Gouvernement avant la dernière réforme ferroviaire... Avant, ils pouvaient vendre un billet unique pour des trajets complexes (et ne pas laisser...

à écrit le 25/01/2022 à 13:52
Signaler
Y aura-t'il la possibilité de chercher un trajet SANS pass vaccinal ? (ex : faire Marseille-Paris et retour sans avoir besoin du pass)

à écrit le 25/01/2022 à 10:49
Signaler
La sncf c'est grève à répétition, locale, départementale, régionale, nationale en longueur d'année et cela dure depuis 60 ans. Service calamiteux, cheminots mal lunés. La concurrence arrive avec des nouvelles compagnies ferroviaires privés que du bon...

le 25/01/2022 à 11:30
Signaler
Au lieu de dire n importe quoi - « train départemental » ça n ´ existe pas , les grèves étaient 10 fous plus importantes il y a 50 ou 40 ans mais n étiez pas ne, je vous invite à lire le rapport de la cour des comptes d avril 2021 qui accable l état...

le 25/01/2022 à 11:36
Signaler
Au lieu de dire n importe quoi - « train départemental » ça n ´ existe pas , les grèves étaient 10 fous plus importantes il y a 50 ou 40 ans mais n étiez pas ne, je vous invite à lire le rapport de la cour des comptes d avril 2021 qui accable l état...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.