La SNCF va bénéficier d'une recapitalisation de 4,05 milliards d'euros

Plombé par la crise du Covid-19, le groupe ferroviaire évalue la perte de ses recettes à 5 milliards d'euros. Face à cela, l'Etat renfloue les caisses de la SNCF et conserve l'intégralité de son capital social.

1 mn

Le groupe estime avoir perdu 5 milliards d'euros à cause de la crise du Covid-19.
Le groupe estime avoir perdu 5 milliards d'euros à cause de la crise du Covid-19. (Crédits : REGIS DUVIGNAU)

La SNCF va pouvoir être recapitalisée à hauteur de 4,05 milliards d'euros, selon un arrêté publié au Journal officiel jeudi qui autorise l'Etat à souscrire à l'opération, conformément au plan de relance annoncé en septembre dernier pour faire face à la crise sanitaire. Le groupe ferroviaire évalue en effet la perte de ses recettes à 5 milliards d'euros.

Le gouvernement avait indiqué le 3 septembre que le groupe public allait bénéficier de 4,7 milliards d'euros dans le cadre de son plan de relance, dont 4,05 milliards de recapitalisation -le reste allant notamment aux petites lignes, au fret et aux trains de nuit.

Lire aussi : Le gouvernement prêt à remettre la SNCF sur les rails, avec certaines conditions

Selon un arrêté en date du 4 décembre et publié jeudi au Journal officiel, "la souscription par l'Etat à l'augmentation de capital réalisée par la société nationale SNCF, pour un montant de 4.050.000.000 euros correspondant à l'augmentation de la valeur nominale de chacune des 10.000.000 actions de 100 euros à 505 euros, est autorisée".

"L'Etat conserve l'intégralité du capital social de la société nationale SNCF", est-il précisé.

Plus de la moitié pour financer les travaux

Ces 4,05 milliards sont destinés au réseau, avec en particulier 2,3 milliards permettant de poursuivre les travaux prévus. 1,5 milliard sera affecté à des dépenses qui n'avaient pas encore été financées, comme la sortie du glyphosate pour desherber les voies, et 250 millions permettront à SNCF Réseau de reprendre certaines petites lignes dans son réseau structurant.

1 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 10/12/2020 à 14:53
Signaler
Un gouffre financier la sncf après le départ du P-dg Pepy un fonctionnaire qui a fait explosé la dette avec une gestion calamiteuse et un service au client aussi calamiteux sans aucune réforme structurelle et maintenu les cheminots à la mentalité à l...

le 10/12/2020 à 17:22
Signaler
Faudrait déjà connaitre le montant des investissements (6 MILLIARDS d'Euros) dépensés tous les ans par le groupe SNCF ! Intervention stérile vraisemblablement issue d'un candidat malheureux à l'embauche. Pour information , SNCF Réseau rencontre de...

le 10/12/2020 à 17:39
Signaler
Ça n'a pas empêché que sur les six premiers mois de 2017, la discrète ministre des Armées, Florence Parly, de recevoir pas moins de 52.569 euros net mensuels, soit 315.418 euros, de la part de l'entreprise publique, dont elle était directrice général...

à écrit le 10/12/2020 à 11:21
Signaler
"1,5 milliard sera affecté à des dépenses qui n'avaient pas encore été financées, comme la sortie du glyphosate pour desherber les voies" Ah ben c'est qu'il est gourmand le lobby agro-industriel hein, c'est le plus puissant d'UE !

le 10/12/2020 à 17:29
Signaler
Sortir de la "fée" chimie , que ce soit pour SNCF Réseau et l'agriculture (intensive) aura pour effet une augmentation des couts d'entretien car la chimie a remplacé la main-d'œuvre ces dernières décennies. Inversement , sortir de la chimie (une néc...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.