Le chaos à Air France fait dégringoler Air France-KLM en Bourse

 |   |  291  mots
(Crédits : CHRISTIAN HARTMANN)
Ce lundi la réaction des marchés au départ du PDG Jean-Marc Janaillac et de la situation dans laquelle se trouve Air France a été sans appel. Le cours de Bourse a plongé de 15%.

Le conflit salarial à Air France ne finit pas de faire des dégâts. Alors que les 14 jours de grève (15 demain) a déjà coûté près de 300 millions d'euros à la compagnie, l'annonce vendredi après la clôture de la Bourse du départ du PDG d'Air France-KLM et d'Air France, Jean-Marc Janaillac, a fait plonger le cours de Bourse du groupe de près de 15% ce lundi à un peu plus de 7 euros. Air France-KLM qui a vu sa valorisation boursière s'éroder de moitié depuis le début de l'année ne vaut qu'un plus de 3 milliards d'euros, contre 6,6 milliards pour Easyjet, plus de 11 milliards pour Lufthansa, 14 milliards pour IAG (Iberia, British Airways, Aer Lingus, Vueling), 18,5 milliards pour Ryanair.

"Pas d'accord + pas de PDG = pas bon", écrivent dans une note les analystes de Bernstein."Cela laisse la compagnie sans dirigeant, avec un conflit qui se poursuit et des syndicats sans doute renforcés et encore moins susceptibles de faire des concessions".

Quel successeur?


Les investisseurs attendent désormais de voir le profil du successeur de Jean-Marc Janaillac. Selon un analyste, un profil qui ne donnerait pas de signaux positifs sur la perspective de mesures d'amélioration de la performance d'Air France ne ferait pas remonter le cours de l'action. Pour lui, l'absence de décisions fragilisera le groupe au moment où le prix du pétrole remonte, avec, à terme des baisses de parts de marché significatives.

Pour autant, il va falloir attendre un peu. Le conseil d'administration a prévu d'annoncer le 15 mai, jour de l'assemblée générale des actionnaires, "une solution de gouvernance de transition". Administratrice du groupe, Anne-Marie Idrac, tient la corde pour assurer l'intérim et lancer la campagne de recrutement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/05/2018 à 16:17 :
47% de chute depuis le 1er janvier. A 7.80eur encore Beaucoup Trop cher : " pseudo-dirigeant " : LE SOUMIS des syndicats, avec ou sans chemise. A 4.50eur, pas avant, j'achèterai du Air Grève.
Réponse de le 08/05/2018 à 19:02 :
4.50eur j'achète : valeur Junk bond, à bien trop haut risque. Au dessus de 4.50eur le haut risque n'est pas encore du tout intégré. Celui PERMANENT des PILOTES ET PNC : leur " pseudo-patron " sans, ou avec chemise, sera toujours, toujours, LEUR SOUMIS. Dès que Air Grève dégagera de bons résultats, avant meme d'etre crédible, bien solide et conquérante, et d'investir, PARALYSIE ASSUREE pour revendiquer le tout.
Réponse de le 08/05/2018 à 19:14 :
Le prix du pétrole DE PLUS, risque durablement les 80 dollars le baril : marges affaiblies, en plus de leurs folles revendications chaque année PILOTES et PNC.
Achat à 4.50eur MAXI ! aucune confiance en ces destructeurs gatés-pourris.
Réponse de le 10/05/2018 à 14:12 :
Lise, vivement la renationalisation d'Air France. Depuis qu'elle est privatisée vous avez raison, il y a trop de grèves....
Réponse de le 10/05/2018 à 15:39 :
Tant que l'état ne se débarrassera pas des 14%, ce sera éternellement Air Grève.
a écrit le 08/05/2018 à 10:29 :
A prévoir une nouvelle chute, après la nomination du nouveau président, qui ne sera pas une personnalité de 1er rang. Pourtant on peut même considérer une personnalité reconnue qui prendrait la tête pour une période très limité, pour tenter " d'arranger " les choses.
a écrit le 07/05/2018 à 23:17 :
les pilotes révolutionnaires sont actionnaires , ça change tout !
a écrit le 07/05/2018 à 21:48 :
Il y a Mr BREGIER Fabrice sur le tarmac,des connaissances du milieu et un leader chip incontestable de quoi faire redécoller l action et la compagnie.
Why not?
a écrit le 07/05/2018 à 19:47 :
Un peu à contre courant :
Vivement une remontée des cours du pétrole pour AF. Contrairement à BA ou LH, sa flotte est constituée de bimoteurs. Mis à part les quelques A340 qui devraient quitter la flotte bientôt et les 380, tous les avions d’AF sont très économes en carburant.
On ne peut pas en dire autant des 38 A340 et 32 B747 de LH.
Idem pour les 36 B 747-400 de BA.
Réponse de le 07/05/2018 à 22:56 :
Sauf que Lufthansa et British ont déjà largement amorti leur quadrimoteurs qui ne leur coutent donc plus si cher.
Et elles ont déjà dans leur flotte des avions très modernes et économes en carburant: B787 chez BA, A350 chez LH et A320 neo chez les deux. Sans parler du confort de ces avions qui sont bien plus silencieux que ceux des générations précédentes.
Ce n'est pas du tout le cas d'AF dont la flotte moyen courrier est vieillissante et donc plus gourmande en carburant (justement c'est le segment où AF fait le plus de pertes).
a écrit le 07/05/2018 à 19:44 :
L'action est quand meme ce soir 50% plus chère que l'année dernière à la meme époque !!
a écrit le 07/05/2018 à 19:10 :
Le tort de la direction est de proposer des augmentations de salaire. Si au lieu de celà ils distribuaient des stock options avec un cours d'exercice autour de 12E tout le personnel se bougerait pour faire monter l'action et récupérer de l'argent. C'est une politique salariale basée sur des augmentations collectives essentiellement et complètement moyen âgeuse des boîtes à papa que pratique air france. Ils récupèreront les fruits...
a écrit le 07/05/2018 à 18:08 :
Le titre était à 4,5 euros, il y a moins de deux ans. A 7 euros, il y a encore un bon potentiel de baisse, encore un petit effort le SNPL...
a écrit le 07/05/2018 à 17:06 :
l´article oublie de mentionner les 11 milliards de dette avec des taux d´intéret qui remontent et à présent des coupons à 3.75%

un grand coup de gourdin derrière les oreilles....
a écrit le 07/05/2018 à 17:03 :
Aéroport de Genève. Secteur France soirée du jeudi 3 mai
comptoirs Air France déserts avec 3 agents se tournant les pouces
par contre comptoirs Easy jet une multitude de passagers à destination de Nice Marseille Nantes Orly Roissy et bordeaux
Chercher l erreur messieurs les pilotes d Air France
Réponse de le 07/05/2018 à 21:02 :
Sauf que des vols easyjet au départ de GVA et vers Marseille :
ça n'existe pas !!
A vouloir trop en faire , on se ridiculise pit33

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :