Le trafic SNCF et RATP restera très perturbé dimanche et lundi

 |   |  367  mots
(Crédits : STAFF)
Le trafic SNCF et RATP restera très perturbé dimanche et lundi par la grève illimitée contre la réforme des retraites, ont annoncé samedi les deux groupes, avec notamment un TGV sur 4 en circulation et la quasi-totalité des lignes de métro fermées dimanche.

Le trafic SNCF et RATP restera très perturbé dimanche et lundi par la grève illimitée contre la réforme des retraites, ont annoncé samedi les deux groupes, avec notamment un TGV sur 4 en circulation et la quasi-totalité des lignes de métro fermées dimanche.

La SNCF prévoit en outre un Transilien (RER SNCF et trains de banlieue) sur cinq et un Intercités sur 7 en moyenne dimanche. En province, l'entreprise assurera la circulation d'un TER sur 3 en moyenne, a-t-elle indiqué sur Twitter.

Trafic "très réduit" à la RATP

A la RATP, le trafic sera "très réduit" dimanche. Seules les lignes automatiques 1 et 14, ainsi que le Orlyval qui dessert l'aéroport d'Orly, près de Paris, seront en circulation. Toutes les autres lignes de métro seront fermées.

Le RER A sera également fermé toute la journée et seul un RER B sur trois sera en circulation "au départ de Massy et de Robinson en direction de Gare du Nord uniquement" entre midi et 18H00, précise la RATP dans un communiqué. Selon la régie des transports, 60% des bus circuleront dans Paris et sa banlieue, tandis que la circulation des tramways sera "quasi normale".

Début de semaine compliqué pour les voyageurs

Lundi, le trafic restera "très réduit" avec les lignes 1, 14 et le Orlyval en fonctionnement normal, ajoute la RATP dans de premières prévisions qui seront affinées dimanche.

Les lignes 4, 7, 8 et 9 seront assurées "partiellement aux heures de pointe", tandis que la ligne 11 sera ouverte uniquement le matin et la ligne 3 partiellement le soir au moment de l'heure de pointe. Seule la moitié du trafic des bus sera assurée. La circulation des tramways sera quant à elle "quasi normale".

Le trafic des RER A et B, exploités en commun par les deux groupes, sera encore fortement affecté au 12e jour de la grève contre la réforme des retraites avec en moyenne 1 RER A sur 2 au moment des heures de pointe, de 6H30 à 9H30 puis de 16H30 à 19H30, et un RER B sur 3 aux mêmes tranches horaires, mais uniquement jusqu'à la Gare du Nord, précise la RATP.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/12/2019 à 18:07 :
Les transports en commun-collectivistes démontrent ainsi une faillibilité sans faille indépendamment de tous leurs autres inconvénients dont la liste est si longue . . .
a écrit le 16/12/2019 à 11:56 :
Il faut privatiser SNCF et RATP. Et supprimer ces boulets que les contribuables traînent depuis trop d'années.
a écrit le 16/12/2019 à 11:12 :
SNCF et RATP une bande d'égoïstes, individualistes et rien dans les neurones et dire que certains profitent de la grève pour faire du VTC pour se remplir les poches ce qui est formellement interdit par leur contrat. Les retraites seront déficitaires en 2025 de 10 milliards et 2035 15 milliards ce sont leur propre enfants qui payerons l'ardoise. Que l'état reviennent à des fonctions régaliennes et simple régulateur. Vite et Vive la concurrence dans le secteur public !!!
a écrit le 16/12/2019 à 8:07 :
Le seul levier est de libéraliser tout le secteur des transports fissa pour se débarrasser une fois pour toute de cette lie de syndicalistes bolcheviques & leur pouvoir de nuisance en attendant qu ils sortent du marché du travail et purgent leur retraites... on s en portera que mieux...
Réponse de le 16/12/2019 à 16:34 :
Il aurait fallu le faire il y a 20ans, aujourd'hui le gouvernement n'a rien dans le pantalon pour faire passer ce status dans le prive en force
a écrit le 15/12/2019 à 21:49 :
Il est plus que temps que l'ouverture du rail à la concurrence permette d'éviter les prises d'otages par fait de grève. Même si les capacités de paralysie ont singulièrement baissé depuis 1995 (Velib, plate-formes de covoiturage, cars Macron, développement de l'aérien et des locations de voitures, VTC...).
a écrit le 15/12/2019 à 18:08 :
Pour Martinez la balle est dans le camp du gouvernement, mais on attend toujours les propositions de la CGT.
a écrit le 15/12/2019 à 16:00 :
Les Français sont lucides sur les dangers que représente cette démolition du consensus social pour ne pas réduire les droits à la retraite ;

In finé, il n'est pas grave de devoir passer Noël à la maison, ca fera des économies, c'est écologique,
les commerçants locaux vont bénéficier directement de ces Français qui auront plus de pouvoir d'achat chez eux (ils auront économisé les couts élevés des voyages, et les surcouts des coups de masse sur les prix dans les stations de sport d'hiver ou en bord de mer ...!)

il faut le comprendre, le budget des fêtes c'est une simple histoire de vase communiquant, ce qui n'est pas dépensé sur les lieux de vacances sera dépensé sur les lieux de vie !!!

économiquement c'est totalement neutre

Pour le reste,

Le projet du gouvernement Philippe est incohérent, Philippe et les bavards LaREM Modem expliquent qu'il s'agit d'un projet "universel"

mais déjà Castaner a bafoué le principe "universel" en promettant un régime spécial "gourmand" pour les policiers qui violentent le Peuple de France

mais déjà encore, Blanquer a violé le principe "universel" en promettant un régime spécial aux enseignants ... qui ne sont pas dupes, ils n'ont jamais vu une promesse tenue depuis plus de 6 ans !!! les balivernes de Blanquer n'ont aucune crédibilité.

Plus fort,

le bordel de Delevoye a totalement mis par terre le fumeux projet qui est bon pour la poubelle, pas besoin d'en garder un exemplaire en archive.
Réponse de le 15/12/2019 à 18:48 :
Arrêtez de dire "les Français" comme si on pensait tous pareils.

Donnez votre avis mais pas la peine d'inclure tout le monde. Je suis français et je pense pas comme vous.
a écrit le 15/12/2019 à 10:50 :
le soutien de la grève est acquit par la population ! nous sommes tous concernés par cette escroquerie . un enfumage de nos dignitaires pas tres exemplaires
Réponse de le 15/12/2019 à 20:50 :
L'escroquerie est de laisser des dettes aux générations futures. Je ne travaille pas pour nuire à mes enfants et à mes petits enfants!
a écrit le 15/12/2019 à 9:02 :
La CGT agite le chiffon rouge, mais l'emblème de la France est l'étendard bleu, blanc, rouge. Deux Visions antagonistes, mais l'histoire a tranché.
a écrit le 15/12/2019 à 7:24 :
Equation impossible a resoudre apres avoir cede aux forces du desordre.
Ne reste que la capitulation pour l'equipe qui dirige ou pretend le faire.
Les cheminots ont le cuir tres dur, les flics bcp moins.
A suivre, on se poile, quel suspens, enfin pas vraiment on connait deja la fin.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :