Rebond du Covid : Ryanair baisse ses capacités 20%, Easyjet ferme trois bases aéroportuaires

Mauvaise nouvelle pour le transport aérien. L'impact sur les réservations de la recrudescence des contaminations de Covid-19 en Europe et de la mise en quarantaine au Royaume-Uni des passagers en provenance de plusieurs pays européens contraint Ryanair à réduire de 20% ses vols prévus en septembre et octobre. Dans le même temps, Easyjet a annoncé la fermeture de trois bases aéroportuaires au Royaume-Uni, celles de Londres-Stansted, de Londres-Southend et de Newcastle.
Fabrice Gliszczynski
(Crédits : Ralph Orlowski)

Elles ont beau avoir davantage d'atouts pour sortir plus rapidement de la crise que les grandes compagnies classiques, si les passagers ne veulent pas ou ne peuvent pas voyager, les grandes compagnies low-cost seront évidemment touchées comme les autres. Annoncées ce lundi par Ryanair et Easyjet, les mesures de réduction de capacités l'attestent. Et jettent à nouveau un coup de froid sur l'ensemble du transport aérien européen.

Lire aussi : Reprise : pourquoi les compagnies de "hub" sont désavantagées par rapport aux low-cost

Ryanair comptait assurer 70% de son programme de vols

Alors qu'elle comptait revenir plus rapidement que ses concurrentes à son niveau de capacités en vigueur avant la crise, Ryanair revoit en effet sa copie à cause des baisses de réservations liées au regain de l'épidémie de Covid-19 en Europe et aux mesures de quarantaine exigées par Londres pour les passagers en provenance de certains pays comme l'Espagne ou la France. Alors qu'elle comptait assurer 70% de son programme de vols en septembre et en octobre, la compagnie irlandaise va réduire le nombre de vols prévus de 20% au cours des deux prochains mois. Cette décision se traduira davantage par une réduction de la fréquence des vols sur certaines routes que par la suppression de lignes. Outre l'Espagne et la France, cette baisse du nombre de vols concernera surtout la Suède et l'Irlande, laquelle impose une quarantaine aux passagers en provenance du Royaume-Uni.

"Cette baisse des capacités et de la fréquence des vols pour les mois de septembre et octobre sont inévitables compte tenu de la récente faiblesse des réservations dans la foulée des restrictions en place dans certains pays européens", explique Ryanair dans un communiqué.

Selon la compagnie, les passagers concernés par l'annulation de leurs vols en septembre ont été prévenus et ceux bien avaient réservé pour octobre le seront dans la journée.

Ryanair demande par ailleurs au gouvernement irlandais d'amender sa liste de pays auxquels elle impose une quarantaine, afin d'en exclure notamment l'Allemagne, où les cas sont moins nombreux qu'en Irlande.

Easyjet ferme trois bases

Dans le même temps, Easyjet a annoncé la fermeture à partir du 1er septembre de trois bases aéroportuaires au Royaume-Uni : Londres-Stansted, Londres-Southend et Newcastle. Selon la presse britannique, 670 postes pourraient être supprimés. Les passagers dont les vols sont annulés se verront proposés soit un vol au départ d'un autre aéroport, soit un remboursement. La compagnie conservera huit bases au Royaume-Uni.

Fabrice Gliszczynski
Replay - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 19/08/2020 à 9:30
Signaler
Déjà que cette économie reposait sur la subvention publique actuellement elle n'a plus aucune crédibilité.

à écrit le 19/08/2020 à 9:09
Signaler
Durant la première décennie ds année 2000 je prenais easy- jeu pour voyager en Europe .... maintenant ça fait 8 ans que je voyage plus en avion mais en train moins polluant ,plus exotique et n ayant pas le meme type de tourisme et touristes Les dest...

à écrit le 18/08/2020 à 11:53
Signaler
Si Ryanair et les autres compagnies "bas-coûts/bas-prix" pouvaient toutes disparaître ce serait une bonne chose. Elles maltraitent leurs personnels, imposent leurs conditions léonines aux aéroports secondaires, génèrent une gigantesque pollution, fon...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.