Selon les Pays-Bas, la survie d'Air France-KLM n'est pas acquise. Vraiment ?

 |  | 721 mots
(Crédits : Christian Hartmann)
Selon le ministre néerlandais des Finances, Wopke Hoekstra, la survie d'Air France-KLM n'est pas acquise si le groupe ne diminue pas suffisamment pas ses coûts. Pour autant, il est difficile d'imaginer que la France et les Pays-Bas cessent de soutenir leur compagnie pendant la crise. Une augmentation de capital est prévue d'ici au printemps prochain si les conditions de marché le permettent. Selon des analystes, le groupe aura besoin d'entre 2 et 4 milliards d'euros. Si la question de la survie d'Air France-KLM doit être posée, elle doit l'être autrement : Air France-KLM va-t-il resté uni ou les relations difficiles entre le groupe et sa filiale KLM se solderont-elles par un divorce ?

Selon le ministre néerlandais des Finances, Wopke Hoekstra, la survie d'Air France-KLM  n'est pas acquise, et le groupe pourrait ne pas survivre à la crise actuelle s'il ne réduit pas suffisamment ses coûts, a déclaré dimanche le ministre néerlandais des Finances, Wopke Hoekstra.

"La survie d'Air France-KLM n'est pas acquise," a-t-il déclaré sur la chaîne de télévision publique NPO"Ils devront s'attaquer à leur base de coûts, même si les choses restent en l'état. Mais si la situation se prolonge jusqu'à la fin de l'année prochaine, alors ils devront réduire (les coûts) encore plus drastiquement", a-t-il ajouté.

Air France-KLM a accusé une perte de 2,6 milliards d'euros au deuxième trimestre, après une perte de 1,8 milliard sur les trois premiers mois de l'année. La fin d'année s'annonce compliquée avec le rebond du Covid.

Ce lundi sur...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/09/2020 à 9:41 :
Pourquoi? Si la compagnie coule, elle coule ensemble...sauf à recréer ex nihilo une nouvelle Klm avec des fonds uniquement néerlandais...Idem pour Air-France. De toute façon, hormis le groupe Lufthansa, les autres compagnies ayant fusionné n'ont gardé que l'un des noms....delta pour delta et Northwest, United pour United et continental etc...tant que les compagnies représentent un état européen et non l'union européenne, les antagonismes nationaux prévalent. Il faudrait supprimer cet échelon.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :