Air France-KLM : les pertes sont lourdes, une recapitalisation à l'étude

 |   |  841  mots
(Crédits : Reuters)
Au cours du deuxième trimestre, le groupe a essuyé une perte d'exploitation de 1,55 milliard d'euros, en baisse de 1,9 milliard d'euros par rapport au bénéfice de 423 millions d'euros dégagé l'année dernière. Air France réfléchit à lancer un plan de renforcement de ses fonds propres d'ici à mai 2021.

Sans surprise, les pertes d'Air France-KLM au cours du deuxième trimestre (avril-juin) sont très lourdes. Pendant ces trois mois au cours desquels l'activité était quasiment arrêtée, le groupe a essuyé une perte d'exploitation de 1,55 milliard d'euros, en baisse de 1,9 milliard d'euros par rapport au bénéfice de 423 millions d'euros dégagé l'année dernière. En raison d'une dépréciation des Airbus A380 et A340 et d'une provision pour restructuration de 227 millions d'euros, la perte nette s'élève quant à elle à 2,612 milliards d'euros, le tout pour un chiffre d'affaires de 1,182 milliard d'euros, en chute de 83%.

Sur les six premiers mois de l'année cette fois, les recettes se sont élevées à 6,2 milliards d'euros, pour une perte d'exploitation de 2,6 milliards d'euros et une perte nette de 4,4 milliards d'euros.

"Les résultats du deuxième trimestre traduisent l'impact sans précédent de la crise du Covid-19 sur l'activité du groupe et de l'ensemble des compagnies aériennes mondiales", a...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/08/2020 à 15:14 :
deuxième mort d'air inter et du service public
qui vas profiter aux compagnie étrangère
a écrit le 01/08/2020 à 9:35 :
Air France souffre de maux endémiques : pléthore de cadres sup. inutiles et incompétents, pilotes seniors aux avantages salariaux et sociaux excessifs, produits et services inconstants, sécurité des vols aléatoires. Tant que ceux -ci ne seront pas réglés, Air France n'aura aucune chance de survie... il est plus que temps. La solution semblerait d'essayer de copier le modèle Singapore Airlines or il semble que pour rebondir les compagnies vont encore diminuer les prix des billets alors que ceux-ci ne correspondent déjà plus aux coûts. Pour que le modèle de compagnies "traditionnelles" puisse survivre il faudrait la disparition des compagnies prédatrices "bas-coûts/bas-prix" mais comme elles sont populaires auprès de beaucoup...
Réponse de le 01/08/2020 à 12:48 :
Magnifique exemple de commentaire dont les références datent d’au moins 10 ans , ce qui a peu de chance d’éclairer notre réflexion...

Pour mémoire : «pléthore de cadres sup inutiles » : vrai au 20e siècle beaucoup moins vrai en 2020 , de nombreux efforts ont étés réalisés pour qu’Air France ressemble moins à une armée mexicaine.

«Pilotes seniors aux avantages salariaux et sociaux excessifs» : Pour mémoire le PDG d’AFKLM, Mr B Smith , a déclaré « les conditions d’emploi et de rémunération des pilotes d’Air France sont très compétitives » .

« sécurité des vols aléatoire » : A la suite de l’accident de 2009 celle ci a été refondue et multi auditée en externe , pour des résultats plus que probants.

Recopier le modèle de Singapore Airlines .... là encore une référence aux années 2000 pour ne pas dire le 20 e siècle. Singapore Airlines ne va pas bien du tout.

Pour information AFKLM possède une compagnie à bas prix/ coût qui remporte un très grand succès : elle s’appelle Transavia , 83 B737-800.
Réponse de le 01/08/2020 à 18:02 :
Je pars lundi pour Rome sur Alitalia car horaires mieux adaptés aux horaires SNCF depuis Rennes, puis Air-France-klm entre Rome et Budapest....pour le moment aucun changement notable si ce n'est un rebooking au retour sur 7n vol opéré par Klm... prix super compétitifs....je suis ravi. Business pour moins de 780€....pour les 4 segments. J'ai essayé de trouver un vol direct Rome Buda mais SkyTeam ne propose pas cette liaison. J'aime bien AFKLM...bonne Compagnie même en éco premium.
a écrit le 31/07/2020 à 23:27 :
Ce qui est regrettable, c'est qu'on est en train de dépenser un "pognon de dingue" pour continuer à faire perdurer un système qui émet des "GES de dingue".
Le modèle économique capitaliste, basé sur la croissance, ce qui sous entend transport des produits de la mondialisation, est devenu un non sens économique.
Réponse de le 01/08/2020 à 13:29 :
GES de dingue : le transport aérien c’est 2% des émissions de GES mondiaux pour 4,5 milliards de passagers transportés . Le transport routier 28 %....

Voyager en avion consomme autant par passager transporté qu’en voyageant en voiture avec 4 passagers a bord.... En bien meilleures conditions de sécurité et surtout beaucoup plus vite .

Mais la facilité avec laquelle on réalise des voyages sur de très grandes distances en avion n’entraîne-t-elle pas une consommation excessive de kilomètres ?
a écrit le 31/07/2020 à 18:23 :
Je refais le même topo qu'avec l'article paru dernièrement sur l'effondrement de l'activité de Ryanair pdt ce 2nd trimestre ( "Ryanair, c'est du costaud"), avec un PM atteint environ à mi parcours du trimestre pour un BN à 11% du CA.
Dc pour AF, d' avril à juin 2020: CA= 1180 m€ / P expl=-1550 m€
Pour la m période 2019: CA=6940 m€ / RE=423 m€.
En estimant en 1ere approximation une proportionnalité entre CA et R Expl, un simple calcul ou résolution graphique, montre un PM (RE=0) à environ 5700 m€ atteint au 75 ème j du trimestre et un RE sur la période à 6% du CA.
Sachant que l'article sur Ryanair détaillait le Bénéfice Net ( hors produits exceptionnels) et que celui ci fait réf au Résultat d'exploitation en général plus élevé car non déduit les FFinanciers on voit que la rentabilité d'AF est très fragile (avec seulement 15 j d'exploitation sur 90 pour dégager un petit bénéfice largement inf à 6% du CA).
Sans atteindre les performances financières de R. obtenues au prix d'entorses malheureusement tolérées par l'UE, sur le moins disant social et fiscal, espérons qu' AF aura pu réduire ses énormes FFixes avec sa nvelle reorg.
a écrit le 31/07/2020 à 12:38 :
vous avez raison il faut liquider AF,la SNCF et la RATP,la Poste,EDF ,Renault,Total,la secu,et beaucoup d'entreprises qui s'appretent a depose le bilan a la rentree
a écrit le 31/07/2020 à 10:57 :
Le problème c'est que même avant la crise, quand le trafic aérien était soutenu, AF n'était que faiblement bénéficiaire. Avec un trafic qui va rester durablement inférieur pendant des années, pas sûr qu'AF redresse la tête avec sa structure de coûts (trop de personnel, productivité des pilotes, taxes et redevances imposées par l'Etat...).
a écrit le 31/07/2020 à 10:08 :
Pourquoi ne pas déclarer la faillite ? ça couterait moins cher au contribuable et vu les nombreuses grèves d'AF, le service au client en serait amélioré .
Réponse de le 01/08/2020 à 11:59 :
Ou fusionner avec la lufthansa tout en réduisant les capacités des deux compagnies.Mais après vient le problème des débouchés d'airbus qui n'a presque plus de clients(qui achète des avions neufs en ce moment?).De toutes façons ,il est impossible de maintenir en activité toutes ces entreprises zombies .Beaucoup de gens sont sans travail et payés par l'état,c'est intenable,surtout vis avis d' une partie de la population qui n'e touche rien
a écrit le 31/07/2020 à 9:55 :
Les problèmes de Air France ne sont pas uniquement liés de la pandémie , cette entreprise croule sous des conflits sociaux fort discutables, aussi c'est donner raison au durs de la contestation que de recapitaliser avec l'argent du contribuable.
Il faudrait faire un référendum sur le bien fondé de cette recapitalisation ?
Réponse de le 01/08/2020 à 13:22 :
Au vu de votre commentaire vous n’avez probablement pas remarqué que depuis qu’on nomme un PDG qui fait partie des professionnels du secteur , il n’y a plus de grèves .

La nomination d’artistes équilibristes , nobliaux de la république , n’a jamais donné de bons résultats , mais a , par contre , généré un nombre incalculable de conflits sociaux prejudiciables.
a écrit le 31/07/2020 à 9:00 :
KLM annonce 5000 suppressions de postes pour adapter la taille de la compagnie au traffic à venir, si AF ne fait rien ainsi qu'on peut s'y attendre la différence de profitabilité entre les deux compagnies va s'accroître et exacerber les tensions conduisant à une rupture de la JV.
Réponse de le 31/07/2020 à 12:57 :
Vous êtes mal renseignés. Près de 8000 emplois seront supprimés chez AF.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :