Un proche de Janaillac chez Transdev arrive à Air France-KLM

 |   |  178  mots
Jean-Marc Janaillac a pris les rênes d'Air France-KLm le 4 juillet
Jean-Marc Janaillac a pris les rênes d'Air France-KLm le 4 juillet (Crédits : Reuters)
Jérôme Nanty, secrétaire général de Transdev sous la présidence de Jean-Marc Janaillac, va occuper les mêmes fonctions à Air France-KLM. Deux autres membres du comité exécutif du groupe ont quant à eux démissionné.

Arrivé le 4 juillet dernier à la tête d'Air France-KLM, l'ancien PDG du groupe Transdev Jean-Marc Janaillac fait venir un proche à ses côtés. Selon nos informations, Jérôme Nanty, 55 ans, secrétaire général de Transdev va le rejoindre à Air France-KLM pour occuper les mêmes fonctions. Il sera également au comité exécutif du groupe. Il remplace ainsi Jacques Le Pape qui avait rejoint l'ancien PDG, Alexandre de Juniac, lorsqu'il prit les rênes du groupe en juillet 2013.

Trois départs du Comex

Il n'est pas n'est le seul proche de l'ancien PDG à quitter le groupe. Le 8 juillet dernier, Pierre-François Riolacci, directeur général adjoint du groupe en charge des finances et membre d'Air France-KLM, a démissionné pour rejoindre l'entreprise danoise ISS (il restera en fonction jusqu'au 4 novembre 2016). Autre personnalité du groupe, Xavier Broseta, directeur général adjoint d'Air France-KLM en charge des ressources humaines, a lui aussi décidé de quitter le groupe cet automne.

Avec ces trois départs, un quart du Comex d'Air France-KLM va être renouvelé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/07/2016 à 9:38 :
Toujours la même chose. Air France est devenue une entreprise de copains. A changer de dirigeants tous les quatre matins, le résultat est garanti. Le temps qu'ils se mettent un peu au courant et, hop, ils sont remplacés. Cette entreprise a toujours vu ses patrons rentrer par le haut et aucun n'a jamais fait sa carrière à Air France. Il y a pourtant des cadres de tres haut niveau, dans l'entreprise depuis plus de 30 ans, mais ceux-là n'arrivent jamais aux postes de responsabilité. Sans doute s'attaqueraient-ils aux vrais problèmes, ce dont personne ne veut.
Réponse de le 22/07/2016 à 0:11 :
Pourtant il me semble PH Gourgeon fut un PDG issu de la promotion interne (car longtemps N°2 de Spinetta). Sa gestion fut l'une des plus calamiteuses de la récente histoire d'AF.
a écrit le 21/07/2016 à 0:17 :
Malheureusement, au lieu de louer le renouvellement d'une direction qu'ils ont tant décriée, je suis sûr que certains vont hurler au copinage !
Les mêmes auraient crier au scandale si la direction de De Juniac était restée en place !
Allez, hein,... regardez vous en face et sincèrement, Robespiere, patrickb &co ..
a écrit le 20/07/2016 à 15:03 :
Il serait intéressant de publier les raisons du départ du CFO groupe, manifestement usé par la guerre de sécession menée par une certaine coterie hollandaise face à une faiblesse chronique des instances groupe jamais soutenues par un CA aussi politique qu'incompétent
a écrit le 20/07/2016 à 14:20 :
C'est aussi cela le problème de la France ! Comme en Union soviétique, on ne recherche pas les plus cvompétents, mais les copains qui ont la carte du parti pour occuper des postes qui les dépassent complètement :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :