Jean-Marie Sander, président de Crédit Agricole SA "Le modèle de la banque universelle reste un bon modèle"

 |   |  1116  mots
Le président de Crédit Agricole, Jean-Marie Sander / Reuters
Le président de Crédit Agricole, Jean-Marie Sander / Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Cet Alsacien à l'itinéraire remarquable - depuis la ferme familiale jusqu'à la présidence, en 2010, de Crédit Agricole SA - revient sur l'actualité du secteur bancaire. Du relèvement du plafond du Livret A au micro-crédit, en passant par la création de la BPI.

La Tribune - Le Crédit Agricole a-t-il durci ses conditions de prêts?
Jean-Marie Sander - Nous continuons à exercer notre métier de prêteur. Certes, nous observons un ralentissement de la demande de crédit, mais il n'y a pas de notre part de ralentissement de l'offre. L'encours de crédit aux particuliers continue de progresser. Pour les entreprises, notre encours de crédit est stable côté Crédit Agricole et en très légère baisse côté LCL après une forte année 2011. Par ailleurs, nous ne constatons pas de montée des risques, ce qui est positif.

Pourrez-vous maintenir le niveau de vos crédits en 2013?
Nous le souhaitons. Mais il faut que les pouvoirs publics et le législateur aient conscience que notre économie a besoin pour son financement de ressources à moyen et long terme. Or, le gouvernement vient de privilégier l'épargne à court terme avec l'augmentation du plafond du Livret A. Nous lui rappelons que le système bancaire doit avoir le carburant nécessaire pour financer l'économie et les territoires.

Que souhaiteriez-vous obtenir?
Nous souhaitons une fiscalité plus adaptée à l'épargne longue dont nous avons besoin pour pouvoir prêter. La banque est un intermédiaire entre celui...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :