Que pourra faire la BCE contre la déflation ?

 |   |  1540  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le spectre de la spirale déflationniste menace désormais la zone euro, particulièrement dans les pays périphériques. La BCE veut agir, mais pourra-t-elle et saura-t-elle le faire ?

L?annonce de la plus forte baisse des prix en Grèce en rythme mensuel en février dernier a, à nouveau, alimenté, la crainte de la déflation en zone euro. Un scénario qui est de moins en moins improbable. Selon Eurostat, en février, les prix, hors énergie, alcool et tabac ont reculé dans quatre pays de la zone euro (Italie, Portugal, Espagne et Grèce) et ont augmenté de moins de 1 % dans dix autres. Le risque d?une contraction générale des prix n?est donc plus à exclure.

Or, une telle contraction présenterait un danger grave pour l?économie européenne. Contrainte de faire face à une baisse de leurs revenus, les entreprises devraient presser les coûts radicalement, en licenciant et en renonçant à tout investissement. Dès lors, plus rien n?arrêterait la chute de la demande intérieure. La zone euro entrerait dans une spirale déflationniste, un des pires dangers économiques qui puisse exister.

Inévitable déflation

« Plusieurs facteurs suggèrent que la déflation est quasi inévitable dans les pays périphériques », explique Jacques Cailloux, chef économiste chez Nomura à Londres. Le premier facteur est « keynésien. » Les politiques de rigueur ont conduit à un recul de la demande qui,...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :