Le Mexique à l'honneur de la journée mondiale de l'Environnement :

 |   |  224  mots
Malgré une notoriété fluctuante, la journée mondiale de l'Environnement se déroule ce vendredi 5 juin. Le Mexique peut ainsi redorer son blason après les épreuves de la crise et de la grippe.

Le Programme de Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) valorise cette économie dynamique d'Amérique centrale, devenue moins attractive en raison de la crise et de la grippe A. Cependant, même si l'écho médiatique reste faible, les Nations Unies vantent ce pays considéré comme un des premiers partenaires de sa campagne mondiale pour la reforestation.
537 millions d'arbres supplémentaires garnissent la biodiversité nationale. Le gouvernement ambitionne d'en planter 7 milliards d'autres d'ici un an. Cette action d'envergure peut renverser l'image polluante de la capitale Mexico, une des mégalopoles mondiales les plus polluantes.
Selon le cabinet de conseil Pricewaterhouse Coopers, les émissions de C02 du Mexique pourrait croitre de 47% d'ici 2050 alors que le Groupe Intergouvernemental des Experts du Climat (GIEC) préconise l'inverse pour stabiliser le climat. Malgré ces plantations, la déforestation existe toujours au Mexique, souligne Greenpeace. Selon l'organisation écologiste, 600 000 hectares de forêt disparaissent chaque année.

La journée mondiale pour l'Environnement dynamisée par le film « Home »

Yann Arthus Bertrand a choisi de sortir son film « home » ce vendredi 5 juin, journée mondiale de l'Environnement. Associer les deux événements donne une aura onusienne au photographe réalisateur récemment nommé ambassadeur itinérant du PNUE. Dans le même temps, l'impact publicitaire imposant du film offre une vitrine hors norme à cette journée crée en 1972.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :