Dacia Duster : le SUV entrée de gamme qui vend du rêve

 |   |  389  mots
(Crédits : Renault)
La nouvelle mouture du SUV de la filiale roumaine de Renault gagne en esthétique avec des lignes plus affûtées et une silhouette plus robuste. Son intérieur austère et ses accélérations très laborieuses temporisent néanmoins notre enthousiasme...

La voiture la plus vendue du groupe Renault... Ce n'est ni l'Espace (loin de là), ni le Captur dont on ne cesse de louer le succès, ou le Kadjar... C'est bien le Duster ! Et pas seulement sous les couleurs Dacia, la marque roumaine rachetée par le français en 2000. Le Duster est vendu sous le badge Renault en Amérique Latine, en Russie, en Inde...

Son renouvellement était très attendu puisque le succès du modèle fait qu'il n'est plus seulement un outil de conquête mais également un excellent argument de fidélisation. Les conducteurs Dacia sont parmi les plus fidèles parmi les marques automobiles européennes. Ce ratio se place au niveau des marques premium allemandes ! Incroyable pour une marque pourtant low cost.

Excellent rapport qualité-prix

C'est de là que provient le malentendu : de marque low cost, Dacia offre en réalité des produits de qualité ou du moins avec un excellent rapport à son prix. Le nouveau Duster conforte parfaitement la marque dans ce cahier des charges.

Sur le design, Dacia s'offre le luxe de ne pas rompre sur les codes stylistiques... Comme une marque allemande ! Le nouveau Duster garde sa silhouette mais voit sa calandre rafraichie, sa signature lumineuse modernisée. Ses flancs sont également plus musclés, les lignes sont affûtées. Son aspect rustique lui confère une véritable aura baroudeuse! Le nouveau Duster paraît plus moderne, plus robuste... Plus SUV ! Voilà une belle réussite !

On note également des efforts pour rendre l'intérieur plus sympathique, mais difficile, y compris dans cette finition "prestige" de ne pas se lasser de cet univers tout en plastique que seul l'écran GPS, minimaliste, vient toutefois égayer. Heureusement, le Duster offre un confort de conduite amplement satisfaisant. Sur notre version 125 chevaux essence, elle s'est montrée parfaitement à la hauteur, même si on regrette son gros manque de reprise en côte ou en dépassement.

Un achat rationnel

L'achat d'une Dacia est, par essence, un achat rationnel. Mais avec le Duster, l'achat devient émotionnel puisqu'il permet d'offrir l'univers des SUV. On découvre  assez rapidement les limites de cette émotion (planche de bord triste et accélérations laborieuses). Il n'empêche que le Duster est parti pour rester l'un des best-sellers du groupe au losange.

Dacia Duster

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/07/2018 à 13:17 :
pourquoi faire beau quand c'est pas cher ?
nos patrons industriels n ont toujours pas compris qu' un design élégant est primordial dans le choix d'un produit y compris bon marché
le beau et cher qui prévaut encore dans l'industrie française lui a fait perdre beaucoup marchés de masse , abandonnés aux productions étrangères plus flatteuses ,en sus d'être souvent moins chères .
le cas de Renault qui se sert d'une marque de commodité sur un bon produit technique qu'il déclasse volontairement d'un design pataud est un cas d'école .
IL vend des Dacia en quantité sans bénéficier d'un retour d'estime de sa production générale , et sans toutefois profiter d'une part encore plus grande sur le segment de marché servi si les Dacia bénéficiaient d'un look plus flatteur .
la preuve d'un marketing obsolète qui conduit à penser que cette firme perdra de plus en plus de parts de marché .
a écrit le 02/07/2018 à 9:23 :
A en croire les commentaires, le Duster serait poussif et coûteux en carburant
Perso j'ai un Duster 4x4 diésel
Je suis déjà descendu a 5,4/100. Qui dit mieux ?
Quand a la nervosité d'un véhicule, c'est avant tout l'affaire du conducteur. Il faut juste apprendre à bien s'en servir !
a écrit le 01/07/2018 à 22:25 :
Le couple moteur est 40% plus élevé et la consommation moyenne de 2 l/100 km inférieure en diesel.
La version essence est le pire choix technique pour ce véhicule, sans compter la vignette CO2 pas vraiment donnée.

Ce qui énerve quand on est un poil "patriote" c'est qu'on aurait aimé que ce véhicule soit Renault et pas Dacia.

Le fait que Renault n'envisageait même pas une commercialisation de la Logan en Europe de l'Ouest montre à quel point ils étaient devenus aveugles à la réalité du marché.

L'entreprise qui a fait la 4CV , la 4L et la R5 en était arrivé à ne plus croire à ce qui est l'ADN de ce constructeur: les petites voitures pratiques et pas chères.

Finalement ce sont les clients qui ont sauvé Renault de lui-même en commandant des Logan. Un véhicule moche mais pratique et qui s'est révélé un des plus fiable du marché.
a écrit le 01/07/2018 à 7:14 :
1 tonne 2 a 1 tonne 3 le machin pour une consommation annoncée a plus de 7 litres en ville, annoncée, la réelle va falloir voir. Les bagnoles s'empatent de plus en plus alors que niveau conso le premier endroit où aller gratter ce serait bien le poids.

je regardais la fiche techniques de R5 L 730 kilos moteur 782cc 34 cv.

Avec un moteur moderne on serait peut être a 2.5 litres en ville
a écrit le 30/06/2018 à 16:10 :
Pas trop moche, relooké, plutôt tristounet, moteur anémique, du Macron quoi, mais en même temps c'est du bas de gamme, pour jouer au traine-con à 80km/h.
Réponse de le 30/06/2018 à 22:41 :
Un peu quand même au dessus d' une auto de chez VW qui porte en elle la deutsche Qualität ....?!
a écrit le 30/06/2018 à 14:11 :
oui c'est pas super performant, mais au premier juillet la france passe a 80, ca vous evitera de vous faire sucrer votre permis......... en plus y a quasiment pas d'electronique, ca evitera les reparations couteuses dont on n'arrive pas a isoler la panne...
Réponse de le 30/06/2018 à 16:24 :
Le moteur est doté de la même électronique que chez RENAULT à la différence des anciens moteurs DACIA, la fiabilité sera donc la même ainsi que les défauts. Il est vrai que sans le R-LINK on élimine les pannes, c'est déjà ça.
Réponse de le 01/07/2018 à 0:03 :
quasiment pas "electronique: archi faux, autant que une clio 4...
a écrit le 30/06/2018 à 13:11 :
Tant qu'à faire un article dans un magazine d économie, il faudrait peut-être donner quelque information relative au prix pour apparaître un minimum sérieux.
a écrit le 30/06/2018 à 10:32 :
Ceux,et ils sont nombreux qui ont été déçus par des voitures de marques bourrées d'électronique qui ne fonctionne pas,ont fait un autre choix.Moi même je roule en DACIA.
Réponse de le 30/06/2018 à 12:57 :
Et mon ami prof d' histoire géo aussi qui est par ailleurs détenteur d' un master en droit donc ce n' est pas seulement le petit peuple des chaumières du 12 ème siècle non friqué qui touche à Dacia ...

Cet exemplaire est au passage particulièrement réussi.
a écrit le 30/06/2018 à 10:12 :
Le ton aigre doux de cet article est tellement typique du décalage entre le journaliste expert et l'utilisateur moyen (enchanté même si je ne possède pas de duster. En Haute Savoir, vous n'entendez que des louanges sur le Duster ). Le même problème se pose en politique. La profession journalistique a un vrai problème d'ego. Aux US ca tourne mal et en France ca vient aussi. Faudrait vous remettre en cause et arrêter de vous prendre pour des grands prêtres ! (Bon je suis un peu sévère, mais ce matin ca m'a pris !)
Réponse de le 30/06/2018 à 11:28 :
tout à fait et sur tous les sujets, ils détiennent LA vérité et influencent les gens qui se laissent bercer. +10
Réponse de le 30/06/2018 à 11:36 :
Franchement je trouve que le ton est mesuré. Allez regarder Turbo sur la 6, vous allez voir la différence ! Dans cette émission, la voiture la moins chère essayée doit tournée à 30.000 et s'ils n'ont pas le dernier gadget à la mode ils ne sont pas content (bémol : le plastique noir des allemandes leur convient : comme quoi quand on a des goût de chio...). Sans oublier qu' ils passent la moitié de l'émission à "tester" des voitures de plus de 100.000 !
Réponse de le 30/06/2018 à 19:56 :
@Atlee Mais Chapute est le gros imposteur obèse du journalisme automobile qui n' est heureux qu' environné dans son bocal d'allemandes hors de prix et à la fiabilité plus que douteuse!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :