Volkswagen Touareg : un superbe SUV démesurément premium...

 |   |  684  mots
Les motorisations diesel (les essence arriveront en 2019) afficheront des couples moteurs explosifs, mais dont l'effet est annulé par les rapports trop longs de la boîte automatique.
Les motorisations diesel (les essence arriveront en 2019) afficheront des couples moteurs explosifs, mais dont l'effet est annulé par les rapports trop longs de la boîte automatique. (Crédits : Volkswagen)
Le nouveau grand SUV de Volkswagen impressionne par le niveau des prestations et le soin apporté aux finitions. Peu de produits sur le marché lui arrivent à la taille, y compris chez les véritables marques premium. Très abouti, très bien équipé, le Touareg affiche des prix conséquents pour Volkswagen...

Voilà un sérieux concurrent pour les BMW X6 et Mercedes GLE... Un SUV premium, suréquipé, des finitions de haut-de-gamme... Le nouveau Touareg n'a pas d'autre ambition que de se positionner face aux plus premium des marques allemandes, grillant la politesse à Audi, dont c'est pourtant le rôle au sein du groupe Volkswagen. Le nouveau Touareg incarne toute la schizophrénie d'une marque qui se veut généraliste premium, mais qui ne peut s'empêcher de monter en gamme à chacun de ses nouveaux lancements, au point de rivaliser avec les plus grandes griffes. Nous l'avions constaté avec le dernier Tiguan, et avec l'Arteon. Avec le Touareg, il n'y a désormais plus de doute possible.

Le nouveau standard premium allemand ?

Le grand SUV de la marque allemande revient donc dans une nouvelle version aux lignes totalement revisitées, très modernes, et avec une silhouette beaucoup plus musclée. Fini les angles arrondis, le Touareg célèbre avec brio le retour des arêtes sur les flancs, la calandre verticale et le hayon carré, tout cela avec une élégance infinie. Au final, ce SUV s'impose comme un virtuose mêlant austérité et classe dans le style et les proportions. Pour beaucoup, le Touareg pourrait redéfinir les standards stylistiques des premium allemandes. Ce n'est pas dans nos colonnes que nous allons reprocher à une Volkswagen d'avoir du caractère, après avoir tant stigmatisé le classicisme parfois ronflant de la marque.

Volkswagen Touareg

Volkswagen Touareg

A l'intérieur, c'est pareil. C'est un festival d'hommages au premium. La planche de bord est extrêmement sophistiquée avec sa baguette en bois (ou en chrome brossé), mais également avec cette ligne fluorescente aux couleurs évolutives et qui donnent une ambiance feutrée très prononcée. Il faudra également s'habituer à ce double écran gigantesque qui ne sont autre que l'écran GPS et le tableau de bord juxtaposés. Autant vous le dire, il vous faudra quelques semaines avant de vous habituer à toutes les fonctionnalités possibles. Là encore, Volkswagen a poussé la sophistication à outrance. Mais il faut bien commander les différents modes de conduite, mais également les différentes types de revêtement. On s'y perd un peu... Il n'empêche : cette planche de bord est probablement l'un des plus abouties de cette catégorie (premium, donc).

Volkswagen Touareg

Mais c'est sur la gamme de motorisations que le Touareg tutoie les sommets... Le plus petit moteur est un 231 chevaux diesel, le plus élevé est un 286 chevaux diesel. Il faudra attendre 2019 pour voir arriver deux moteurs essence (de 340 et 420 chevaux). En attendant, les moteurs TDI affichent des couples moteurs décapants: 500 Nm sur le "petit" diesel et 600 sur le gros. L'essence de 420 promet un couple qui atteindra les 900 Nm, soit ce qu'offre une Mercedes AMG ! La boîte automatique habituelle de Volkswagen, la DSG, ne supportera pas cette configuration explosive (voire peut-être excessive). C'est donc une boîte Tiptronic qui équipera les nouveaux Touareg. Mais, le calibrage des rapports (trop longs) annule les effets et l'émotion de ce couple exceptionnel.

Des prix premium ?

Vous pourrez néanmoins profiter des excellentes suspensions pneumatiques du Touareg. Un régal, surtout si vous vous amusez à faire de la piste accidentée. Le Touareg est particulièrement bien équipé en la matière puisqu'il vous fait dévaler une pente sauvage avec une précision infinie, et avec une maîtrise maximale des vibrations.

Volkswagen Touareg

Avec le Touareg, Volkswagen déploie tout ce qu'il est possible d'imaginer en termes de technologies, de confort de conduite, de finitions absolues, au point de laisser au bord de la route toutes les marques premium, y compris la sienne, Audi.

Le niveau de sophistication du produit, aussi impressionnant soit-il d'un point de vue technologique, peut paraître superflu à plusieurs égards. Le Touareg démarre sa grille tarifaire à 56.000 euros... Il faudra ajouter pas moins de 9.000 euros pour passer à la finition supérieure (Carat). Mais, d'un autre côté, une Mercedes démarre à 65.000 euros, et une BMW X6 à partir de 75.000 euros... Autrement dit, le Touareg offre des prestations maximales à des prix, il faut bien l'admettre, "raisonnables".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/07/2018 à 11:06 :
En Allemagne ils sortent en premier les versions diesel en France nous voulons les supprimer allez comprendre !!
a écrit le 16/07/2018 à 10:38 :
Les émissions de CO2 elles aussi sont PREMIUM avec des moteurs à explosion à ce niveau de puissance. Que néni WW s'y connait.
a écrit le 15/07/2018 à 18:09 :
Quelle jalousie! Pas etonnant regarde la voiture du top de gamme francais, le Talisman.
Réponse de le 15/07/2018 à 21:07 :
Avez-vous regardé le monstre de près ...?

Comment avoir envie d' un truc comme ça ...?!
a écrit le 15/07/2018 à 10:58 :
Jalousie, que de jalousie! Pas etonnant avec un Talisman comme top du ligne.
a écrit le 15/07/2018 à 9:29 :
Est-ce qu'il y a un programme caché sur ce modèle ?
a écrit le 15/07/2018 à 9:12 :
c'est vrai que ca va decoiffer sur nos routes a 80km/h.mais je me trompe ,il est fait pour devaler "les cotes sauvages" on touche le fond.....
a écrit le 15/07/2018 à 6:42 :
Un gros "char d'assaut" hors de prix pour rouler à 80 ...
a écrit le 15/07/2018 à 2:53 :
Le vehicule ideal pour faire ses courses en ville. Gros, qui pollue un max. Allez comprendre ?
a écrit le 14/07/2018 à 22:03 :
65 000 € pour rouler en... "voiture du peuple"
On arrête pas le progrès. Le service marketing va avoir du boulot pour nous faire avaler ça.
a écrit le 14/07/2018 à 17:16 :
Quand je pense que nous devons moins polluer. Combien de matières premières faut il pour construire un SUV par rapport à un modèle classique.
Et presque tout le monde applaudi, nous ne sommes pas sortis du marasme nous sombrons même
a écrit le 14/07/2018 à 16:31 :
L' article est-il sponsorisé par Cubevagen ?
a écrit le 14/07/2018 à 16:03 :
Bref, la future voiture de Nicolas Hulot... ;)
Réponse de le 14/07/2018 à 17:01 :
Un modèle qui devrait plaire auprès des directions des collectivités locales et autres CCI!
a écrit le 14/07/2018 à 14:55 :
On est loin, très loin de la voiture du peuple ! Quel français moyen peut acheter une telle voiture ?
a écrit le 14/07/2018 à 14:15 :
Quand nos industriels vendent des armes de haute technologie aux dictatures du MO pour massacrer au Yémen par exemple. Ou bien quand PSA a été le plus gros fabriquant de diesel au monde. ...
J’aimerais alors lire vos sarcasmes !
a écrit le 14/07/2018 à 9:45 :
Vous voir passer autant la brosse à reluire .... ça fatigue.
Réponse de le 14/07/2018 à 12:16 :
C' est du Verdevoye pur jus et ça devient fatiguant à la longue.
Réponse de le 14/07/2018 à 13:55 :
Ah, oui, Verdevoye, le gars de chez VW !! Mais pourquoi ne pas dire que l'article est sponsorisé ??
a écrit le 14/07/2018 à 9:27 :
...une petite copie chez Land Rover .... et ça roule !
a écrit le 14/07/2018 à 8:29 :
Un superbe SUV terriblement ..banal ... Sans âme et insoutenable du regard, nonobstant ce qui a construit la réputation de la marque, les trucages!
a écrit le 14/07/2018 à 8:27 :
Moi aussi ça me remplie d'émotion de savoir qu'en éprouvant des sensations d'accélération de mon trente huit tonne sous les fenêtres d'asthmatiques pratiquant je les assassine !
Il m'arrive de verser une larme premium !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :