Zoé-Leaf : deux ambassadrices de charme pour la voiture électrique

 |   |  802  mots
Nissan Leaf à gauche, Renault Zoé à droite. L'Alliance Renault-Nissan essuie les plâtres sur le segment de niche des voitures électriques.
Nissan Leaf à gauche, Renault Zoé à droite. L'Alliance Renault-Nissan essuie les plâtres sur le segment de niche des voitures électriques. (Crédits : DR)
Longtemps raillée pour sa faible autonomie, sa puissance poussive, des infrastructures insuffisantes... la voiture électrique pourrait voir son avenir changer. Tant les entreprises et les collectivités locales que le public s'intéressent à elle. La conception réussie des Renault Zoé et Nissan Leaf ne sont pas pour rien dans ce regain d'intérêt.

Qui se souvient du passage du bon vieux téléphone portable à l'ère du smartphone ? Plus intuitif, plus simple d'utilisation, plus fluide dans son usage... C'est un peu le même sentiment qui nous a guidé lors de ces essais de voitures électriques. Loin de se focaliser sur ses contraintes (bien réelles toutefois), nous nous sommes laissé séduire par cette expérience inédite d'une conduite d'une exceptionnelle sérénité.

Surprenante petite Zoé

Il faut dire que la Renault Zoé offre l'expérience la plus surprenante. Sa conduite fluide et son agilité font de cette originale petite voiture, la citadine parfaite. Tout n'est que zénitude et discrétion dans cette voiture qu'on conduit comme un jouet. Son tableau de bord est débarrassé de tous les artifices, de toutes données techniques superflues. Les cadrans et les aiguilles ont été remplacés par un écran couleur bien dessiné et fonctionnel. La planche de bord laisse la place à un GPS tactile et ne s'encombre pas de boutons inutiles. Un peu gadget et superflu toutefois, le diffuseur de parfum intégré à la planche de bord. Pourquoi pas...

Nissan Leaf: sérieuse et bien finie

Côté Nissan, la Leaf remplit sa mission. La voiture électrique de Nissan se veut néanmoins plus ambitieuse que la Zoé. Cette fois, on est loin du jouet, mais plutôt à bord d'une véritable voiture fonctionnelle. La planche de bord est plus complète, parfois complexe. Le tableau se divise en deux et fait apparaitre une foule de renseignements pratiques. Une jauge électronique permet d'apprécier la qualité de votre attitude au volant, une façon d'éduquer le chauffeur à une conduite plus efficiente et économe. Le niveau de finition intérieur est sans commune mesure avec celle de la Zoé. Les plastiques sont de bonne qualité, et la Leaf ne fait aucun compromis sur le confort intérieur ce qui lui permet de bien se positionner sur le segment C, stratégique pour s'attaquer aux flottes d'entreprises.

On ne peut pas en dire autant côté Renault. Les finitions intérieures sont minimalistes, les plastiques sonnent creux et gare à la portière qui balance la carrosserie à chaque fois qu'on la claque.

Un terrain essentiellement urbain

Autre différence, la Zoé s'apprécie presqu'exclusivement en agglomération, tandis que la Leaf s'accommode d'un terrain péri-urbain... Mais sans trop forcer non plus. Il faut dire qu'en ville, il est possible de se promener avec sa Zoé ou sa Leaf sans problèmes pendant 4 ou 5 jours sans avoir à la recharger... Soit mieux qu'un smartphone. L'autonomie annoncée de 130 km environ est à peu près respectée. En revanche, il faut régler l'écueil des infrastructures de recharges.

En la matière, il y a la théorie et la pratique. Il existe différents systèmes dans les grandes agglomérations avec autant de cartes et abonnements différents. Une fois que les repères ont été trouvés, on prend rapidement l'habitude. D'autant que Nissan a installé ici et là des bornes de recharge rapide qui permet d'avoir une batterie quasi-pleine en 30 minutes.

Il est clair que les deux modèles ont respecté un cahier des charges conforme aux cibles qui leur ont été dévolues. Les deux constructeurs, qui sont également alliés via des participations croisées, ne sont pas en concurrence frontale. Nissan s'adresse ainsi aux flottes d'entreprises avec cette berline. De son côté, Renault sait que sa citadine électrique séduira en priorité les collectivités locales. Mais elle espère vendre 50% de ses Zoé à des particuliers comme seconde voiture. D'ailleurs, les consommateurs succombent peu à peu. Renault a enregistré 720 immatriculations en janvier en Europe, contre 261 un an auparavant.

Une Leaf compétitive

Côté prix, l'avantage revient à la Leaf. Avec son niveau de prestation, et sa taille supérieure, elle affiche un premier prix à 24.390 euros (hors incitations fiscales de 6.300 euros) soit seulement 2.490 euros de plus que le premier prix de la Zoé. A ce prix-là, les batteries ne sont pas vendues. Il est nécessaire de les louer. La Zoé propose une première formule à 49 euros par mois (5.000 km et 3 ans d'engagement). De son côté, Nissan propose (comme Renault) un abonnement à 79 euros par mois pour 12.500 km et un engagement de 3 ans.

Plus que des modèles, c'est bien la voiture électrique qui était le réel enjeu de cet essai, et il faut dire que cette solution a convaincu, pour une utilisation essentiellement urbaine. Sur les deux modèles choisis, on retient le peps de la Renault Zoé, son agrément de conduite. Côté Nissan Leaf, on ne peut pas être indifférent à une tarification comparativement plus attractive, surtout si l'on ajoute la qualité des finitions et le fait de passer à un segment supérieur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/08/2015 à 8:55 :
Surtout n'achetez pas de voiture électrique ! Dans Paris c'est le pied de se garer partout sans payer, d'avoir des reprises dignes d'une Porsche (jusqu'à 50 km/h) de ne pas faire de bruit ne plus polluer que l'allumage d'une plaque électrique, de ne pas risquer de se la faire voler (imagine-t-on un voleur avec l'obligation de passer à une borne électrique durant 6 ou 8 heures). Bref, chers compatriotes, surtout laissez la voiture électrique à quelques un et continuez avec vos teuf teuf en ville. Nous on est libres, peu nombreux et très contents comme cela (il y a assez de bornes autolib à Paris)
a écrit le 13/07/2015 à 19:09 :
Bonjour,

Je viens d'acheter (en LLD sur 3 ans) une Zoé : voiture fantastique... Vive, silencieuse, bonne autonomie !
Je suis ébahi par la méconnaissance de la plupart des gens concernant les VE ! Ils pensent que c'est un jouet non abouti, qui ne correspond à aucun besoin...
Il suffit de l'essayer pour comprendre que c'est l'avenir...
La quasi-totalité des familles qui ont 2 voitures pourraient passer à l'électrique et ils feraient des belles éconmies... J'ai calculé que ma Zoé me coûtera 1 euro par jour, oui 1 euro par jour !!! Je tiens mes calculs à votre disposition.
Il est important que les "convaincus" du VE "évangélisent" les autres...
De mon côté, propriétaire de chambres d'hôtes et d'un parking près de l'aéroport de Nantes, j'offre désormais la recharge gratuite à mes clients...

Voici les sites
http://parking-aeroport-nantes.creation-website.com/
et
http://senaigerie.creation-website.com/

Vous êtes les bienvenus !
a écrit le 07/06/2015 à 11:52 :
Reprenons quelques points.
Si la Zoé fait plus "citadine" et la Leaf " berline", la polyvalence de la recharge de la zoe est un atout appreciable. elles ont à peu près la même autonomie. Elles ne sont nullement reservees a la ville car elles font les trajets intercites ou traversent les departements sans souci. Elles ne sont pas la "deuxième" voiture de la famille mais la "première" , car utilisées quotidiennement. Des familles ont même revendues la voiture classique trop chère d'entretien pour 3 sorties par an, et préfèrent en louer une pour les vacances.
a écrit le 12/05/2015 à 16:42 :
Personne ne parle ici du gaspillage énorme d'énergie à rouler à l'essence.
Une voiture, faisons simple, c'est 1000 kg de poids avec une charge utile de 100 kg maxi (1.2 passager en moyenne par véhicule, pour peu que le moyenne de poids d'un passager soit de 80 kg-on ne doit pas être loin de la vérité !)
Pourquoi suis-je le seul à faire ce calcul, et démontrer l'ineptie du moteur thermique ?
Réponse de le 16/05/2015 à 21:04 :
Parce que ce problème n'a presque rien à voir avec le moteur.
Réponse de le 05/11/2015 à 10:33 :
Pour juger de l'ineptie ou pas du moteur thermique, il ne faut pas s'arrêter au dernier segment qui est le véhicule lui même, mais inclure aussi la production de cette électricité.

Par exemple dans un pays où l'électricité est produite à partir de charbon, la voiture électrique est en fait une voiture à charbon, dont la pollution est émise non pas à la voiture mais à la centrale.

En France, la voiture électrique est en fait une voiture nucléaire (à 75%...) et reste effectivement moins émissive qu'un moteur thermique traditionnel.

Ne pas oublier non plus que la batterie d'un véhicule électrique pèse environ comme deux passagers... Et que l'industrie chimique qui est derrière ces batteries est loin d'être green (Cadmium, Lithium,)

La voiture électrique trouvera son aboutissement lorsque la majorité de l'électricité sera produite de manière responsable et renouvelable. En attendant, c'est peut être un mieux au niveau de l'utilisateur qui a l'impression de faire un geste pour la planète, mais le bilan "complet" du cycle de vie (en incluant par exemple le recyclage des batteries) n'est pas tout à fait aussi idyllique.

On aura un mieux quand la distribution d'hydrogène sera démocratisée: plus besoin de batterie chimique énorme et pas aussi green que cela... Une pile à combustible, silencieuse et durable, fera mieux l'affaire...

Il serait aussi intéressant de faire une comparaison entre les performances "écologiques" du véhicule électrique à batteries, avec celui d'un moteur thermique à carburant non fossile. Les choses ne sont pas aussi tranchées...
a écrit le 23/04/2015 à 15:47 :
3 mois en BMW i3, jamais je ne retournerai sur du thermique. 150 km d'autonomie sont largement suffisants pour les besoins quotidiens. Après, j'ai le prolongateur d'autonomie et les bornes de recharge rapide commencent à faire leur apparition. Sur mes principaux axes de voyage, elles sont déjà en place et je peux faire facilement mes trajets Belgique-France sans contrainte, avec seulement une heure de plus pour 500 km. Egalement, une accélération foudroyante, contrairement à ce qui est dit dans cet article, et un confort de conduite qui n'a absolument rien à voir avec une thermique, donc je confirme ce qui est dit sur ce point ici ;)

Bref, que du bonheur, sans compter que pour tous mes trajets full électriques, je ne paye plus rien car ma boite me fournit une place avec une prise et les bornes de recharge rapide sont gratuites à Bruxelles ;)
Réponse de le 07/06/2015 à 14:25 :
Romalian suis en Zoe et pas en I3 et je m'en fiche car ton commentaire est juste
Pour une famille qui a besoin de se déplacer si elle fait - de 100 km par jour l'électrique est la solution et à l'heure actuelle l'autonomie est une fumisterie.
Ne suis ni écolo ni bobo mais ne fait que 40 km a 50 km par jour résultat le tout dans le tout au bout de 3 ans aurait économiser environ 3000 € rien que sur entretien et carburant.
Location cela vous gêne, moi pas, une fois la voiture achetée vous mettez du gas oil ou essence! Question combien cela vous coute-t -il par mois?
Moi loue ma batterie et si est un pb on viens me dépanner gratos et si elle a un défaut changement gratos.
Bon aucune solution est miracle mais Messieurs les journalistes je ne vous en pas,
mais soyez sympa arrêtez de dire que Leaf ou BMw est meilleur que Renault
alors que ces voitures se valent sur le plan de l'amélioration des transports urbains
ou péri urbain.
Quand en France on arrêtera de dénigrer au profit d'ailleurs,les innovations faites
chez nous? Exemple language basic inventé par un Français d'origine eurasienne
à Athis Mons et renvoyez dans la case 22 jusqu'à ce que Mr Bill Gates s'intéresse
à cette innovation et l'explose, tout comme minitel défendu à tout crin par un
polytechicien de France Télécom au détriment d'internet.
Enfin vous qui avez lu se commentaire combien faites vous de Km par jour.
Moi ai répondu et quand je dépasse (vacances,exceptions.....) je loue ou train+voiture (thermique sniffff) et vous rassure une à trois fois par an.
Maintenant famille jeune ou Mme travaille faites l'alliance des 2 (thermique trajet long et électrique usuel ou trajet court) et si Mme prend l'électrique ,Mr gare à vous
vous ne pourrez pas la conduire souvent (parole de connaisseur!).
Amitiés aux journalistes et à ceux qui m'ont lu.
Paxkal du sud ouest qui encore la chance par rapport à d'autre d'avoir un air pur
à côté de chez lui, et qui vous plaint pour avoir vécu 20 ans en région parisienne
et qui connait votre rythme et lieu de vie.
a écrit le 20/04/2015 à 15:49 :
Je possède une Leaf depuis presque 6 mois et c'est la seule voiture du foyer et ça ne pose aucun problème dans mon cas, pour les vacances on loue un véhicule thermique.
Je comprends qu'un VE ne puisse pas être adapté, pour le moment, à tout le monde mais pourquoi acheter un véhicule qui ne l'est vraiment que pour 10% des trajets annuels ?

Sinon, les batteries ça ce recyclent bien et même ça se ré-utilise en fin de vie, pour stocker des EnR par exemple car elles ne sont jamais complètement HS.
On peut aussi acheter de électricité 100% verte (cf. Enercoop) avec un petit effort financier, même s'il n'y pas de traçabilité des électrons, le ratio production/consommation semble respecté.

Enfin, je pense qu'il faut dissocier les problèmes et l'Ademe affirmant sur la base d'un rapport très sérieux que l'on peut produire en France 4 fois notre production avec un mix d'EnR pour un prix à peine supérieure.
Si on ne s'y met pas maintenant rien ne bougera et on continuera à importer massivement du pétrole, produit avec un bilan écologique et humain bien pire que la production du lithium et donc d'être dépendant de pays aux idées plus que douteuses...
a écrit le 20/04/2015 à 9:23 :
Seuls les bobos type Robinson ont cru zoé
a écrit le 20/04/2015 à 9:18 :
Roulez roulez pas vous payer toujours la location des batteries...
Réponse de le 16/05/2015 à 21:06 :
Il y a des utilisateurs qui n'ont pas le choix de rouler ou de ne pas rouler.
Réponse de le 10/06/2015 à 6:14 :
C'est faux, puisque le tarif de location est fonction du kilométrage que l'on fait.
On paye donc pour ce que l'on roule!
a écrit le 19/04/2015 à 20:43 :
En France sur l'electrique on a des constructeurs qui ont une generation d'avance et des francais, elus, decideurs de tous poils qui ont une generation de retard. Je crois que le seul moyen de s'en sortir sera d'acheter des voitures electriques equivalents de celles de Renault mais d'une marque etrangere dans quelques annees...
a écrit le 19/04/2015 à 18:39 :
130 km d'autonomie pour 25000 euros à l'achat et au moins 4 h de recharge, le véhicule electrique c'est la voiture pour des urbains qui n'ont pas besoin de voiture et devraient utiliser les transports en commun. En plus s'il faut bruler du charbon du gaz ou du petrole pour produire l'éléctricité pour ces voitures autant rouler avec un moteur thermique. c'est une tarte à la crème faussement écolo comme l'est la prius de toyota
Réponse de le 20/04/2015 à 2:45 :
Arrete tes mensonges, 80% de l'électricité en France est fabriquée avec du nucléaire.
Réponse de le 20/04/2015 à 19:28 :
Attendez donc encore un peu : Renault annonce doubler l'autonomie de ses Zoé d'ici 2017 c'est pas loin. Cela nous fait tout de même 260 km en conditions réelles : qui fait plus en une seule journée ? Ensuite ceux qui en ont fait l'expérience ne veulent plus revenir au thermique ( vu à la Poste ) car le plaisir de conduite est tout autre.
Et si on considère l'entretien quasi inexistant c'est que du bonheur.
Réponse de le 10/06/2015 à 6:20 :
Moi je l'ai payé 14500€ et j'arrive à faire 150 voir 180 km en faisant attention, j'en prend une deuxième pour mon épouse en échange de sa vielle 206 diesel 150 €/mois sans apport...
a écrit le 19/04/2015 à 11:49 :
On n'en est encore qu'à 130 kilomètres d'autonomie annoncée. Alors pourquoi acheter ces véhicules, si leur prix n'est pas au prorata de ce qu'un véhicule à moteur thermique peut apporter en autonomie, y compris en facilité et en rapidité de réalisation du "plein" ? Il n'y a que des "ministres" pour faire la promotion de ce gadget coûteux. Et avec des primes payées avec nos impôts.
Réponse de le 07/06/2015 à 11:58 :
NON pas avec tes impôts, mais avec le MALUS. Le système bonus-malus est bénéficiaire de 141 millions d'euros en 2014
a écrit le 19/04/2015 à 11:49 :
On n'en est encore qu'à 130 kilomètres d'autonomie annoncée. Alors pourquoi acheter ces véhicules, si leur prix n'est pas au prorata de ce qu'un véhicule à moteur thermique peut apporter en autonomie, y compris en facilité et en rapidité de réalisation du "plein" ? Il n'y a que des "ministres" pour faire la promotion de ce gadget coûteux. Et avec des primes payées avec nos impôts.
Réponse de le 19/04/2015 à 18:16 :
Bah pour des déplacements urbains...
Réponse de le 12/06/2015 à 16:32 :
euh non je crois pas non
a écrit le 19/04/2015 à 10:47 :
9800 km en 6 mois en électrique, je ne reviendrai pas au thermique : j'avais acheté pour ne pas polluer, j'ai dé ouvert le plaisir du silence, un (étonnant) gros punch, la sensation de glisse grâce à l'absence de boite de vitesse, les réservations de place de stationnement à l'avance.... Plus de pb d'huile, de station service fermée, d'odeur d'essence...
Conseil important : choisir un modèle se chargeant sur prise ordinaire (i3 en ce qui me concerne).
Réponse de le 21/04/2015 à 1:08 :
Et bien apres 4 ans de ve quel plaisir de perdre 5 minutes par mois pour faire un plein de gas oil et ne plus etre obligé de brancher et debrancher sa voiture tous les jours sans savoir si l'on pourra faire un deplacement exceptionnel non prévu a l'avance...je reviendrai surement au ve quand on pourra faire 250 km avec un charge...en roulant normalement (pas en mode eco) et en utilisant le chauffage et la clim sans se dire qu'on risque de rester en rade....mais c'est vrai qu'apres 6 mois de possession je n'aurais jamais eu ce discours....
a écrit le 19/04/2015 à 10:41 :
En 1971, deux inventeurs américains ont crée une petite voiture censée d'être à la fois voiture et avion. Avec une bonne RP ils ont même réussi à convaincre nombre d'industriels à développer une ligne de production de cette voiture hybride, moitié Ford Pinto, moitié Cessna Skymaster. Tout semblait aller pour le mieux jusqu'à ce qu'en 1973, dans un vol de routine, les ailes se sont détachées et les deux inventeurs se sont retrouvés dans une Ford Pinto en plein air.... sans parachutes. Ils ont été tués sur le coup et le projet de voiture volante a été bel et bien enterré.

Pour moi, avec les voitures électrique cela se passe pareil. Si bien que celles-ci ne sont pas censées de voler, la pléthore de problèmes collatéraux liés aux infrastructures que ce système d'alimentation "révolutionnaire" exige est d'une telle importance qu'on voit mal que des voitures électriques puissent "décoller"un jour. Mais si cela fait marcher les RP, alors tant mieux ! ;-)

Bon dimanche, quand-même.
Réponse de le 16/05/2015 à 21:09 :
En parlant d'infrastructures, que vous inspire le spectacle d'une raffinerie de pétrole, disons dans la banlieue de Feizin ?
a écrit le 19/04/2015 à 1:05 :
Pour faire des économies durablement et ne pas polluer il faudrait s’intéresser aux véhicules électro-solaires classe Cruiser 2/4 places : très bonne autonomie y compris de nuit; 10 fois moins de batterie que pour un EV classique (moins de 60 kg pour 830 km d’autonomie homologués pour l’eVe Sunswift par exemple dont 500 km la nuit à plus de 106 km/h constants); très peu de bornes de recharges à prévoir; excellente efficacité énergétique donc excellent bilan aussi par le minimum de matières premières utilisées; pas d’impact sur le réseau électrique mais au contraire fourniture d’électricité possible (de 6 à 15 m2 de solaire vitrages inclus rdt + 30%) - potentiel d’amélioration (rdt solaire, batteries aluminium-ion etc) encore important. Voir modèle commercial proche (2015) Swinburne Solar X, 4 modèles Hanergy (Chine), déjà autorisées sur route Stella Solar (4 places, 730 km charge pleine et 430 la nuit à plus de 100 km/h), transférable eVe Sunswift Solar 2 places : 830 km avec solaire à plus de 106 km/h (test officiel homologué par FIA), Suncruiser Solar, Solarword GT (+ d’1 million de km par tous temps), Calgary Solar, Daedalus Solar, Tafe Sa, Solar Mobil Malindra, Midnight Sun XI Solar, Navitas Solar Purdue, Stanford Luminos etc. Efficacité sup. d’un facteur 12 comparé à un véhicule actuel (faible poids, tb aérodynam, rendement 98% des moteurs dans roues 1,5 KW, récup. d’énergie de plus de 80% au freinage, Cd/Cx 0,07 au mieux contre 0,24 pour Tesla, - de 60 kg de batterie), + de 60 universités de pointe concernées
Il y a accessoirement aussi HySolarKit qui est un kit pour convertir un véhicule à moteur classique en un véhicule hybridosolaire. Le système permet de réduire les consommations de 20 à 40% selon les usages de même que les émissions, avec un coût très faible par rapport à l’achat d’un véhicule hybride.
a écrit le 19/04/2015 à 0:56 :
En complément : Article de base universitaire très intéressant : Les voitures électro-solaires sont 200 fois plus efficaces... http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/technologies-de-l-energie-thematique_89428/les-voitures-electro-solaires-sont-200-fois-plus-efficaces-que-celles-carburant-au-mais-article_288427/
a écrit le 18/04/2015 à 12:58 :
Pourquoi Zoe Leaf ne sont pas convaincantes :

- ces carrioles électriques ne se vendent que grâce aux subventions payées par les contribuables,
* il convient de supprimer toutes ces subventions qui ne profitent qu'aux bobos et qui de surcroît finissent dans les salaires exhorbitants des Ghosn et compagnies subalternes et dans les dividendes des boursicoteurs

les Français n'ont pas vocation à s'appauvrir pour subventionner des bagnoles si ces bagnoles ne sont pas vendables sans subvention.

- ces guimbardes sont alimentées par de l'électricité nucléaire et charbon
- leurs finitions sont du domaine de la quincaillerie

- il est stupide de louer des batteries car cela fausse le marché, c'est une distorsion économique
Réponse de le 19/04/2015 à 12:47 :
@ Non Comme vous dites, regardez plutôt leurs ventes s'envoler !!!
Réponse de le 20/04/2015 à 7:46 :
la subvention de l'Etat est intégralement compensée par le malus des véhicules polluants. Vous ne payez rien de plus
Réponse de le 20/04/2015 à 15:12 :
critiquer le bonus et aide pour le VE c est un peu se metre des oeileres quand vous faites votre plein de gasoil .
combien de millions d euros dépensés pour maintenir a flot les revendeurs de carburants ?
combien de millons (indice : millards ) d euros de deficit de balance commerciale pour acheter le precieux breuvage aux pays producteurs ?

et dans le futur, combien coutera le scandale sanitaire lié a l exposition prolongé aux particules ?

mais bien sur c est plus facile de jalouser les 6300 euros de celui qui essaye de faire changer les choses .

ps la voiture électrique n est pas que pour les 'bobos' , je suis ouvrier , et je suis ravit de ne payer que 2 euros mon plein alors que ma vielle voiture nécessitait 100 euros de SP95 pour faire 500 km ...sans compter l entretient qui plombais complètement mon budget .
Réponse de le 23/04/2015 à 10:53 :
@Jerome: le plein de carburant pour 2 euros....et la location de batteries vous l'avez oublié ??
J'ai fait le calcul , pour 8000 a 9000 km/an la location de batteries est de 49 euros/ mois pour 5000km/an + 0.20du km supplementaire ! sur base de 8000 km on est a 99 euros de loc/mois !!
je ne fais pas 99 euros d'essence dans un mois ! donc pas rentable !!!!!
Réponse de le 07/05/2015 à 23:05 :
Vous avez fait le calcul...et vous comptez tellement bien que vous n'avez pas penser à comparer avec l'offre de location de 12500 kms par an à...79 €
a écrit le 18/04/2015 à 11:04 :
pour les voitures pourquoi n'a t’ont pas un rapport entre poids à vide et charge utile ! ... vu le poids des batteries sur les voiture électrique ... on va rembourser la différence dans l'achat des pneus !!!!!!!!!! sans parler des des éléments polluants qui constitue les batteries!
Réponse de le 18/04/2015 à 12:33 :
Bonjour, savez vous que les batteries se recyclent et que la filière se structure rapidement ?
http://www.avere-france.org/Site/Article/?article_id=5879
Réponse de le 20/04/2015 à 15:16 :
c 'est facile de critiquer 300kg de batteries ....

mais on as pas un moteur de 100kg (poids moyen avec la boite ) , un reservoir d'une 50aine de kg , une ligne d echapement, un circuit de refroidissement ...

au final un VE pese a peine plus lourd qu une thermique équivalente ...

quand aux elements polluants d une batterie, dans les 300kg il y a moins de 5kg de lithimum .. et les batteries sont largement recyclables.
quand est il des tes 5litres d huiles a chaque vidange ? si bien sur on oublie les 20t de co2 emis par un moteur thermique durant sa vie ...
Réponse de le 08/06/2015 à 9:34 :
25.000 km en Zoé, et les pneus sont usés à 50%. Je n'ai pas l'impression de "rembourser la différence dans l'achat des pneus" comme vous dites.
Réponse de le 05/11/2015 à 11:17 :
Attention quand même : s'il n'y a "que" 5 kg de lithium par véhicule, cela conduirait , en supposant seulement 15% du parc français électrifié, à avoir environ 30 000 tonnes de Lithium monopolisées par ce marché, et rien qu'en France. C'est dans l'ordre de grandeur de la production mondiale annuelle de lithium. Industrie pas nécessairement exemplaire côté développement durable. S'il y a effectivement un avenir pour le véhicule électrique, je suis convaincu qu'il ne passera pas par le Lithium mais par d'autres formes de stockage.
a écrit le 18/04/2015 à 11:02 :
Rien sur le nouveau moteur de la Zoe ameliorant l'autonomie de 30 km (à 180 km de VRAIE autonomie), rien sur les couts d'entretiens ridicules (plus de filtre, de circuit de refroidissemnt ni d'echappement ni de boite de vitesse) : en 3 ans j'ai changé les 2 pneux avant a mon Kangoo EV.
Tres dommage.
Réponse de le 21/04/2015 à 1:00 :
180 km de vraie autonomie a ....une moyenne de 85 kmh en vitesse stabilisée sans clim (70 kmh avec clim)...ou a 80 kmh sur route toujours sans clim (65 kmh avec clim)...
ca c'est la VRAIE autonomie avec les VRAIES vitesses a adopter...
a écrit le 18/04/2015 à 10:37 :
IL FAUT QUE LES METROPOLES AIDENT A MULTIPLIEZ LES BORNES ELECTRIQUES AUSSI DANS LES BATIMENTS ET LES GRAND PARKING ET TOUTES LES ESPACES POSSIBLES. CE N EST QUE COMME CELA QUE L ON COMMENCERAS A RESPIREZ DANS LES GRANDES VILLES. ???
a écrit le 18/04/2015 à 10:24 :
pour la recharge ... c'est de l’électricité potentiellement nucléaire .... vive l'écoloconnerie !
Réponse de le 18/04/2015 à 10:50 :
Tu as raison l'électricité au charbon c'est beaucoup mieux
Réponse de le 18/04/2015 à 10:57 :
Vous pouvez acheter de l'electricite verte, c'est a peine plus cher et stable. Vous par contre c'est le polluo-menfoutisme.
Réponse de le 18/04/2015 à 21:37 :
les voitures a air comprimé existent, mais l'état français n'en veut pas ... faute de pouvoir taxer l'air ! (voir MDI sur le net)
Réponse de le 18/04/2015 à 22:44 :
MDI est une arnaque. En 100% aire comprimée l'autonomie est de 40km. Sinon c'est de l’hybride. Après avis perso elles sont horribles les MDI. De plus il faut comprimer l'aire et le rendement est merdique.
Réponse de le 19/04/2015 à 16:35 :
PSA a abandonné son prototype ainsi que ses recherches sur les véhicules à air comprimé il y a qq mois.
Réponse de le 07/06/2015 à 12:03 :
La recharge d'un VE ne consomme pas plus qu'un chauffeau. 2 millions de VE ne consommeraient que ... 1,5% de la production d'électricité française. Que dire du million et demi de piscines chauffées qui existent en France ?
a écrit le 18/04/2015 à 7:35 :
Je suis possesseur d'une ZOE depuis juin 2014 et il s'avère que je l'utilise pour 3 types de trajet : urbain, péri-urbain (autoroute) et loisirs hors agglomération (montagne : ski, randonnées). Cette voiture est une réussite, j'en vois de plus en plus circuler, même en montagne. Un collègue vient d'en acheter une et deux amis vont faire de même... Dans 2 ans l'autonomie sera doublée, elle séduira encore plus. Un beau produit mars in France.
Réponse de le 18/04/2015 à 8:11 :
effectivement pour moi le voiture électrique remplacera mon vieux diesel dès que l'autonomie sera sur 200 / 250 kms et les stations de recharges seront standardisées (pas besoins de multicartes abonnement ou de multiples prises etc...)
mais pour l'instant ce n'est pas le cas....
Réponse de le 07/06/2015 à 13:18 :
Ah le fameux seuil psychologique des 200km !
Seuil psychologique ou excuse pour ne pas changer ses habitudes ?
On verra ce qu'il en sera en 2017-2018, lorsque l'autonomie sera se 400km(NEDC) c'est à dire 300km réels.
a écrit le 17/04/2015 à 23:31 :
Possesseur d'une zoé je suis en désaccord sur plusieurs points. J'habite à la campagne et je travail à la campagne 50km par jour. La zoé est PARFAITEMENT péri-urbaine. En été je fais quasiment tout les jours 160kms en hiver 120km. Avec le nouveau moteur (R240) c'est jusqu’à 180 voir 190kms. J'ai même fais un voyage Strasbourg Brest il y a 1ans et demis. Pour ce qui est du prix et des finitions la zoé est 5900€ ce n'est pas rien. Je tiens aussi à dire que c'est mon unique voiture !
Réponse de le 19/04/2015 à 15:42 :
Merci du renseignement. 180km d'autonomie, ça couvre les 9/10 de nos déplacements sans avoir besoin de me servir d'autre chose que la prise à la maison. Je ne vais pas tarder donc à sauter le pas.
Réponse de le 21/04/2015 à 0:45 :
ne pas oublier de préciser que pour faire 160 km avec une zoe il ne faut pas rouler comme avec une voiture thermique...et donc si on fait de l'autoroute c'est a 90 kmh sinon on a du mal a atteindre 100 km d'autonomie...
l'honnetete voudrait que quand on parle d'autonomie on precise les conditions necessaires pour y parvenir ...(je roule en ve depuis 4 ans...)
Réponse de le 07/05/2015 à 22:54 :
Vous prétendez rouler en VE depuis 4 ans ce qui m’étonnerait au vu des ineptie que vous écrivez à chaque commentaire.
Je serai curieux de connaitre qu'elle soit disant modèle de VE vous possedez
Réponse de le 16/05/2015 à 21:15 :
En l’occurrence, ce qu'il affirme sur l'autonomie à 135 km/h est globalement vrai.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :