Apple travaille en secret sur un projet de voiture électrique

 |   |  283  mots
Le Financial Times a révélé aussi que la marque à la pomme est en train de recruter des experts de la technologie et du design automobiles pour effectuer des recherches dans un laboratoire secret
Le "Financial Times" a révélé aussi que la marque à la pomme est en train de recruter des experts de la technologie et du design automobiles pour effectuer des recherches dans un laboratoire secret (Crédits : © Arnd Wiegmann / Reuters)
Selon la presse anglo-saxonne, la marque à la pomme travaillent sur un projet de voiture électrique destinée à concurrencer General Motors, Nissan et Tesla.

Apple a des centaines d'employés qui travaillent sur un projet de voiture électrique destinée à concurrencer General Motors, Nissan et Tesla, a rapporté vendredi le Wall Street Journal (WSJ). Selon le quotidien, qui cite une source au fait du dossier, le projet répond au nom de code de "Titan" et a pour base un véhicule ressemblant à un monospace. Un porte-parole d'Apple n'a pas voulu faire de commentaire, a-t-il précisé.

Le "Financial Times" a révélé aussi que la marque à la pomme est en train de recruter des experts de la technologie et du design automobiles pour effectuer des recherches dans un laboratoire secret en dehors de son siège californien de Cupertino. D'après le quotidien financier, qui cite des sources proches du fabricant de l'iPhone, ces spécialistes sont à la tête d'équipes comptant des dizaines de salariés. Apple a créé ce laboratoire fin 2014 après avoir dévoilé en septembre une montre multifonctionnelle ainsi que deux nouveaux iPhone, ajoute le "Financial Times".

Un voiture

"Il y a trois mois, j'aurais dit que c'était pour CarPlay", a dit une personne citée par le FT ayant étroitement collaboré avec Apple pendant des années. "Aujourd'hui, je pense que c'est une voiture". Apple a dévoilé en mars 2014 un logiciel baptisé CarPlay permettant au conducteur d'une voiture d'accéder au carnet d'adresses de son iPhone, de passer et de recevoir des appels ou d'écouter le répondeur sans jamais quitter le volant des mains.

L'un des derniers spécialistes recrutés au sein du laboratoire d'Apple est le responsable de la recherche-développement de Mercedes-Benz dans la Silicon Valley, précise le Financial Times.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/02/2015 à 22:10 :
Et le nombre de km batterie pleine seront aussi court que la batterie des iPhone ?
a écrit le 16/02/2015 à 10:51 :
POURQUOI PAS LES NOUVEAUX MONOPOLES ONT DE L ARGENT AUTANT L UTILSEZ DANS LA RECHERCHE D AVENIR S EST A DIRE LA VOITURE ELECTRIQUE? LE TOUS EST DE SAVOIR LAQUELLE ?IL Y A DES PISTES QUI NON PAS ENCORE ETE ETUDIEZ COMME L ELECTROLYSE OU L ELECROMAGNIETISME ???
a écrit le 16/02/2015 à 9:26 :
Et il faudra se connecter à apple store pour démarrer?
En avant l'arnaque Apple, que les gogos ouvre un PEA et fassent un crédit sur 30 ans quand ils voudront se l'offrir
a écrit le 16/02/2015 à 9:09 :
Dans les milieux bien informés, les journalistes s'autorisent à penser qu'il y aurait, peut être, un projet, secret, qui serait en cours... Coluche, tu nous manque! :)
a écrit le 15/02/2015 à 9:39 :
Le concept selon Apple et l'objectif donné aux ingénieurs : Concevez une bagnole qui coûte 5000 Euros à fabriquer qu'on puisse la fourguer 40.000 Euros, avec des services payants en plus et surtout qu'on puisse enregistrer tous les déplacements des utilisateurs !
Réponse de le 15/02/2015 à 17:55 :
Pas besoin d'Apple, cela existe déjà. Creusez vous plus les méninges.
a écrit le 15/02/2015 à 8:57 :
Ce sera forcement un produit de luxe, donc peu disponible et dont la qualité peut être maitrisée, un peu comme une Rolls Royce faite à la main - donc très forte marge (positionnement produit - on ne parle pas d'une twingo). Pour le reste, ils ont déjà tout sous la main (batteries avec Tesla/Panasonic, les infras avec Tesla, les capteurs et l'électronique avec les sous-traitants existants, il ne leur reste plus que l'interface Homme/Machine et le design. Au départ, Apple n'étant pas fou, ils s'appuieront sur une plateforme existante plutôt que dessiner leur propre châssis. Avec l'expérience, et si ça prend, peut être qu'ils deviendront vraiment un constructeur automobile, mais on en n'est pas encore la.
a écrit le 14/02/2015 à 22:36 :
Fabriquer des voitures, même électriques, c'est de l'industrie lourde et les marges sont sans rapport avec ce qu'ils connaissent avec leurs téléphone fabriqués par des esclaves et vendus à prix d'or. Tesla devrait leur servir d'exemple: c'est rigolo, c'est à la mode, c'est trop cher, ca se vend mal et la fiabilité est douteuse. La voiture électrique est d'ailleurs encore aujourd'hui une arnaque à l'écologie, elle pue encore plus qu'une voiture à pétrole, à cause des transformations faites pour les batteries et pour produire l'électricité. Ils courent après un domaine qu'ils abandonneront peut être dans deux ans en catimini, comme les lunettes de google, la tv, etc. Cette lubie de la bagnole autonome me fait penser à l'intelligence artificielle dans les années 80, la reconnaissance de la parole (30 après on peut dire "effacer" à sa messagerie de portable, quel progres indispensable!), les "langages de 4eme génération", et tout un tas de modes techniques qui disparaissent du jour au lendemain quand on comprend enfin qu'on a mis la barre tellement haut, des espoirs tellement irréalistes, que les chances d'arriver à atteindre ce qu'on a annoncé diminuent chaque jour un peu plus...
a écrit le 14/02/2015 à 20:13 :
il faut boycotter apple. cette boite étant asocial autant lui faire un doigt.
a écrit le 14/02/2015 à 20:06 :
A 1000€ le iPhone, ça fout la charrette Apple a 100000€
a écrit le 14/02/2015 à 18:25 :
"Apple travaille en secret sur un projet de voiture électrique"

Il faudrait changer de temps et conjuguer au passé puisque désormais ce n'est plus un secret.
Réponse de le 15/02/2015 à 9:42 :
Le secret en soi n'a aucun intérêt. Apple contrôle sa com. Ils laissent fuiter les infos pour créer le buzz. Faire que les fans de la marque à la pomme attendent leur produit miracle, obligatoirement meilleur que les autres car siglé d'une pomme pour que les autres constructeurs ne prennent pas de parts de marché trop importantes.
Le pire c'est que ça marche vraiment comme ça...
Réponse de le 15/02/2015 à 18:04 :
Cela reste un secret puisqu'il s'agit tout au plus de vagues suppositions.
a écrit le 14/02/2015 à 17:21 :
Ça coûtera cher comme un iPhone .
Booooooommmmm
a écrit le 14/02/2015 à 16:46 :
J'imagine bien une voiture avec un tableau de bord tactile géant avec une puissance de calcul et une fluidité superieure aux produits apple actuels (facile: il n'y a plus de forte contrainte par rapport à la consommation), avec tous les gadgets d'aide à la conduite possible et imaginable et un environnement hyper-connecté.
Apple est effectivement capable de révolutionner l'automobile .
Le problème c'est qu'il ne suffit pas d'assembler des pièces de qualités pour faire une bonne voiture et qu'on sait qu'un modèle est bon que quand il a fait ses preuves pendant plusieurs années. De plus, l'environnement intérieur d'une voiture, domaine dans lequel apple peut exceller reste secondaire par rapport à la fiabilité d'une voiture. Donc à la moindre malfaçon, c'est l'image de marque d'apple qui est touchée.
Enfin, il ne faut pas oublier que les constructeurs automobile ont malgré la crise une puissance financière plus grande que celles des entreprises qui concurrencent actuellement apple.
a écrit le 14/02/2015 à 13:07 :
Le plus difficile dans la fabrication d'une voiture est l'exécution. Mettre en forme et tester pour obtenir les autorisations nécessaires ce qui a été tracé par les ingénieurs en laboratoire. Cela demande des milliards et rapporte peu. c'est toute la question de l'automobile. Apple n'aura aucun mal a trouver des dessinateurs ou des ingénieurs de qualité, ils sont légions, il en sera tout autrement lorsqu'il s'agira de commercer à construire. Il est à peu près certain que cette ambition soit abandonnée. Apple proposera alors un système de connexion comme beaucoup d'autres. Ici pointe la limite d'un tel envahissement : il ne peut s'imposer aux administrations, aux machines industrielles et à leur production, aux gestionnaires de bâtiments, aux entreprises, aux boutiques. Le monde d'Apple est uniquement privé. Il a fait un bond parce que ses concurrents étaient dispersés ne visaient pas cet élitisme bobo et maniéré qui a fait son succès. Désormais Apple ne sait plus offrir de "plus" ni en qualité ni en logiciels ni en concepts. La marque devra avaler son chapeau comme ce fût le cas avec les processeurs, puis les logiciels. Devenir compatible et se transformer en marque de luxe. Comment en effet imaginer une croissance dans un monde qui à plus de 90% ne peut s'offrir ses produits ?
Réponse de le 14/02/2015 à 13:26 :
"Comment en effet imaginer une croissance dans un monde qui à plus de 90% ne peut s'offrir ses produits ?" - Poser la question, c'est y répondre.

Apple possède une capitalisation boursière et enchaîne les records historiques ; jamais une entreprise n'avait engendré autant de profits dans le monde, se constituant une réserve de cash gargantuesque d'année en année.

Cette position, certes confortable en apparence, est en réalité très difficile à assumer car l'entreprise est condamnée à innover en permanence afin d'élargir sa clientèle, contenter ses fidèles, et charmer son actionnariat ; actionnariat qui, en cas de déception, dispose désormais d'un pouvoir de sanction direct jamais égalé.

Dans l'économie libérale, la croissance est le défi par excellence des sociétés ayant atteignent une taille critique sur leurs marchés. Je n'ose imaginer les pressions exercées sur les dirigeants.
Réponse de le 14/02/2015 à 16:49 :
Si leurs voiture sont comme ceux de leurs téléphone et tablette il faudra prévoir trois a quatre cent ans de crédit pour en acheter une.
@ la tribune: la recherche est tellement secrète que vous publié un article?
Réponse de le 14/02/2015 à 23:10 :
Quand ils décident de changer la prise pour la recharge, il faut tout racheter ! :-)
L'avenir est plutôt à l'hydrogène/Pile à combustible. L'air des villes deviendra humide, trop d'eau, trop d'eau...
a écrit le 14/02/2015 à 10:31 :
"Selon la presse anglo-saxonne, la marque à la pomme travaillENT sur un projet..."

?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :