Epargne : la vertu rétroactive des Cigales, la foi naïve des Fourmis

 |   |  1117  mots
(Crédits : DR)
Le vote de la taxation rétroactive à 15,5% des revenus et plus-values des produits de capitalisation (PEA, PEL, Assurance-Vie) est-elle une rupture manifeste du contrat de confiance avec les épargnants ? Après les "Pigeons", les "Fourmis" se révoltent.

Les députés socialistes ont adopté mercredi soir dans un Parlement à moitié vide la hausse rétroactive des prélèvements sociaux applicables aux revenus capitalisés de tous les produits d'épargne à long terme : assurance-vie, plan d'épargne en actions (PEA), plans d'épargne logement (PEL) et autres plans d'épargne entreprise (PEE). L'effet de cette mesure cachée au détour de la loi de financement de la sécurité sociale est dénoncée par toutes les associations d'épargnants comme un scandale fiscal et une rupture du contrat de confiance entre l'Etat et les contribuables, chez qui règne le ras-le-bol fiscal.

Depuis le 26 septembre 2013, tous ceux qui n'ont pas eu la présence d'esprit d'anticiper ce mauvais coup verront les revenus de leurs placements taxés à 15,5% quelle que soit la date à laquelle ils ont commencé leur effort d'épargne. Auparavant, les contributions sociales étaient applicables au taux de chaque année de leur placement, ce qui permettait de lisser de façon graduelle la hausse continue de ces prélèvements depuis la création de la CSG en 1991 par Michel Rocard. C'est évidemment une prime pour tous ceux qui ont retiré leur épargne avant ce 26 septembre 2013 fatidique.

 La constitutionnalité de cette rupture manifeste d'égalité entre les contribuables sera d'ailleurs contestée… et sans doute validée, comme cela a déjà été constaté dans le passé. Cette mesure a beau trahir la parole donnée par l'Etat, elle n'en est pas moins tout à fait légale dans notre ordre juridique. Tous les gouvernements de droite comme de gauche ne se sont d'ailleurs pas privé depuis quinze ans de bafouer allègrement le principe de non-rétroactivité que dénonce aujourd'hui de façon risible l'opposition UMP. Qui se souvient qu'en 2001, l'ancien député Nicolas Sarkozy avait tenté de faire voter une loi interdisant la rétroactivité de la loi fiscale, loi que non seulement il ne fera pas voter une fois devenu président de la République, mais qu'il a lui-même appliqué avec autant de dextérité que la gauche aujourd'hui.

La Fontaine doit bien rire : c'est l'application, à l'envers, de la célèbre fable de la cigale et de la fourmi.

 A une époque où on incite les Français à investir leur épargne dans le long terme, dans le financement de l'économie productive et donc dans le capital des entreprises privées, où François Hollande accorde un bonus au plafond du PEA qui passera de 132.000 à 150.000 euros, et crée même une nouvelle niche fiscale avec un PEA ciblé sur les PME exonéré d'impôt, mais pas de cotisations sociales, comment ne pas noter la contradiction. Même chose pour l'assurance-vie ou l'épargne d'entreprise, qui n'ont jamais été aussi maltraitées qu'aujourd'hui alors que d'un autre côté on incite les Français à préparer leur retraite et les entreprises à mieux partager leurs profits avec leurs employés, en compensation de la modération salariale.

 Ce qui est choquant dans cette mesure, au-delà de la rétroactivité, c'est son caractère insidieux. La foi naïve des fourmis épargnantes est piétinée. On incite les gens à capitaliser leurs revenus au nom du financement des entreprises et en cas de succès, l'Etat met la main au portefeuille, sans crier garde. Pour qui croit encore à la vertu du contrat, fut-il passé avec un Etat dispendieux et incapable de maîtriser les dépenses publiques, c'est un sacré pied de nez. Car s'il faut contester qu'il s'agisse à proprement parler d'une nouvelle hausse d'impôt (le passage de 10 à 15,5% des prélèvements sociaux sur l'épargne date des années Sarkozy ; Hollande de son côté s'est « contenté » d'en rajouter une couche en alignant la fiscalité des revenus de l'épargne sur celle du travail), il s'agit bien en réalité, pour ceux qui décideraient de réaliser désormais une partie de leurs plus-values, de payer plus de prélèvements qu'avant. Et même beaucoup plus puisque les prélèvements sociaux ont été multipliés par cinq depuis quinze ans... On joue donc sur les mots et sur la « pause » fiscale, qui, on l'a bien compris, n'est qu'une fable à destination des crédules.

 Bien sûr, les produits en question, PEA, PEL, Assurance-Vie, resteront toujours attractifs. Et, d'un point de vue économique, il n'est pas forcément anormal en période de crise, de taxer l'épargne déjà constituée. Christine Lagarde, la directrice générale du FMI, n'a-t-elle pas plaidé récemment pour une taxation de 10% sur le capital pour rembourser les dettes ? Mais il est plus contestable de le faire ainsi, en catimini, alors que d'autres pistes bien plus vertueuses et en tout cas moins hypocrites étaient envisageables pour financer nos déficits sociaux. D'ailleurs, pour la petite histoire, Marisol Touraine, la ministre des affaires sociales, n'avait absolument pas prévu au départ de proposer cette taxation rétroactive de l'épargne, mais plutôt une hausse d'un demi-point de la CSG et de la CDRS, qui aurait suffit pour remettre à l'équilibre la Sécurité sociale et mettre ainsi fin au trou chronique bien connu.

Cela aurait au moins eu le mérite d'être plus franc et plus juste, puisque tous les Français et tous les revenus auraient contribué. Mais cet arbitrage lui ayant été refusé à la fin août par François Hollande au nom de ce nouveau « ni-ni » qu'est la « pause fiscale », il a bien fallu trouver une autre recette de poche. La taxation rétroactive de l'épargne qui trainait depuis quelques années sur le dessus de la pile des mesures de financement (même la droite avait failli le faire il y a deux ans), a alors été substituée à la CSG. Au passage, un deal a été passé avec la FFSA, le lobby des assureurs : en échange, le gouvernement s'est engagé à ne plus prendre aucune mesure défavorable à l'assurance-vie (promesse de gascon ?). On le vérifiera bientôt lorsque sera créé, dans le collectif budgétaire d'automne, le fameux contrat euro-croissance proposé par le rapport Berger-Lefebvre. On repartira alors pour un tour, en incitant les gens à bloquer leur épargne en échange d'une promesse de bonus fiscal, dont on vient donc de mesurer la solidité. C'est le principal risque de cette hausse rétroactive des prélèvements sociaux : qu'à force de se laisser tondre, les épargnants finissent par ne plus croire dans la valeur de la parole politique. Car, comme l'a dit le bon vieux père Queuille, les promesses n'engagent que ceux qui ont la bonne foi de les écouter. Rarement ceux qui les font…

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/10/2013 à 0:02 :
Vous croyez sérieusement que le PEA, le PEL ou l'assurance-vie concernent des citoyens qui ne peuvent pas finir leurs fins de mois. Si tel était le cas, l'argent aurait été débloqué depuis longtemps ... Il faudrait deux minutes revenir sur Terre. Certes, il s'agit d'une taxation, mais on est loin de parler des "petits épargnants" ... à moins qu'être un "petit épargnant" ça commence après 50 000 euros pour certains ... auquel cas, on a pas la même définition.
a écrit le 25/10/2013 à 22:51 :
Soumise à l'isf , d'après les ouie-dire , ce n'est pas un référentiel , d'ailleurs elle l'aurait déclaré à maintes reprises ! " aucun tabou pour dénicher des nouvelles recettes fiscales " !
a écrit le 25/10/2013 à 19:08 :
Hé ho les garçons, y serait temps de se réveiller !!! Vous croyez encore au père noël à vos âges (canoniques pour certains) ? 2.000 milliards de dettes publiques (sans compter les dettes masquées) ça se paye ! Hé oui les boys, une dette c'est toujours payé par quelqu'un, soit par celui qui prête, soit par celui qui emprunte !!!
a écrit le 25/10/2013 à 19:08 :
Je trouve que c'est une bonne mesure du justice fiscale, maintenant en France si vous êtes au-dessous du SMIC vous serez considéré comme un méchant riche !
Vive le socialisme collectiviste triomphant !
PS: un expatrié franchement mort de rire
a écrit le 25/10/2013 à 16:52 :
Un jour viendra ou nous lui courrerons après avec des fourches.
Réponse de le 26/10/2013 à 0:03 :
courrerons....du verbe courrerer?
Réponse de le 28/10/2013 à 16:37 :
courrons
a écrit le 25/10/2013 à 16:29 :
Voici les décisions de mon gouvernement familial Nous avons décidé de n acheter que des cadeaux d occasion a Noël ,de retirer nos économies de la banque ,le bas de laine étant plus sur , je voterai Fn dés les municipales pour la première fois de ma vie !!!!
Une loi n est applicable qu'une fois votée et donc logiquement jamais rétroactive de plus il est étonnant de pouvoir modifier les prélèvements sur des contrats signés avec des prélèvements inférieurs
Nous avons a faire a des pilleurs de travailleurs que l on rémunèrent grassement il n est plus possible de rester sans rien faire
Nous n avons plus la capacité de nourrir et soigner la terre entière c est malheureusement la vérité et il faut des a présent l accepter

Réponse de le 25/10/2013 à 17:06 :
100 % d'accord, je ne vois pas pourquoi on devrait payer autant d'hommes politiques, autant d?associations qui représentent tout et rien, France Television et Radio France, des subsides aux journaux.
Il y a facilement 20 à 30 milliards d'économies
a écrit le 25/10/2013 à 15:21 :
je propose que l'on change les régles d'élégibilité du président de la République. Le premier devenant second, et ceci bien sûr avec un effet rétroactif de 2 ans....
Réponse de le 25/10/2013 à 20:39 :
Puisque vous êtes joueur, je propose que la troisième remplace le premier...
a écrit le 25/10/2013 à 15:07 :
LA PAROLE DES POLITICIENS N EST PLUS CREDIBLE...... C EST PIRE QUE TOUT. IL FAUT TAXER PAR RETRO-ACTIVITE LEURS PRESENCE NEFASTE...
a écrit le 25/10/2013 à 14:48 :
Cette nouvelle pression fiscale exaspère les Français économes et prévoyants, loin d'être les fameux "riches" tant décriés par le pouvoir.
Elle les exaspère d'abord, en raison du reniement de la parole de l'état que constitue sa rétroactivité, nonobstant les explications prétendument rassurantes du ministère intéressé selon lesquelles il n'y a pas taxation si l'on ne retire pas le capital. De qui se moque t-on ??
Elle les exaspère surtout, non pas pour le recours à l'impôt, qu'ils estiment nécessaire, mais dans la mesure où les budgets français , qu'il s'agisse de celui de l'état ou de ceux des diverses collectivités territoriales constituent autant de tonneaux des "Danaïdes", dont l'alourdissement perpétuel de leurs impositions fiscales diverses traduit les insondables fonds.
L'Etat prétend réduire ses dépenses, alors qu'il ne fait que réduire leur augmentation. Les collectivités territoriales prétendent ne pouvoir diminuer les leurs sous le prétexte fallacieux que l'Etat se désengage, alors que rien n'est véritablement entrepris pour réduire celles jugées non indispensables ou somptuaires , malgré les nombreux errements relevés par les observateurs.
La France vit indiscutablement "au dessus de ses moyens", dépense des sommes considérables pour soutenir sa réputation de patrie des droits sociaux et terre d'asile, alors que ses vieillards n'ont plus les ressources suffisantes pour finir leur vie dans la dignité ..
Et ce n'est sans doute pas terminé ?? Il est fort probable, hélas, ! qu'après mars 2014 un nouveau tour de vis fiscal interviendra, dans la mesure où l'argent épargné par les mêmes Français "cigales"
ne pèse pas lourd , compte tenu de la bienveillance souvent contestable de nos dirigeants actuels à l'égard de certains de leurs compatriotes "fourmis"!!
a écrit le 25/10/2013 à 14:45 :
Cette nouvelle pression fiscale exaspère les Français économes et prévoyants, loin d'être les fameux "riches" tant décriés par le pouvoir.
Elle les exaspère d'abord, en raison du reniement de la parole de l'état que constitue sa rétroactivité, nonobstant les explications prétendument rassurantes du ministère intéressé selon lesquelles il n'y a pas taxation si l'on ne retire pas le capital. De qui se moque t-on ??
Elle les exaspère surtout, non pas pour le recours à l'impôt, qu'ils estiment nécessaire, mais dans la mesure où les budgets français , qu'il s'agisse de celui de l'état ou de ceux des diverses collectivités territoriales constituent autant de tonneaux des "Danaïdes", dont l'alourdissement perpétuel de leurs impositions fiscales diverses traduit les insondables fonds.
L'Etat prétend réduire ses dépenses, alors qu'il ne fait que réduire leur augmentation. Les collectivités territoriales prétendent ne pouvoir diminuer les leurs sous le prétexte fallacieux que l'Etat se désengage, alors que rien n'est véritablement entrepris pour réduire celles jugées non indispensables ou somptuaires , malgré les nombreux errements relevés par les observateurs.
La France vit indiscutablement "au dessus de ses moyens", dépense des sommes considérables pour soutenir sa réputation de patrie des droits sociaux et terre d'asile, alors que ses vieillards n'ont plus les ressources suffisantes pour finir leur vie dans la dignité ..
Et ce n'est sans doute pas terminé ?? Il est fort probable, hélas, ! qu'après mars 2014 un nouveau tour de vis fiscal interviendra, dans la mesure où l'argent épargné par les mêmes Français "cigales"
ne pèse pas lourd , compte tenu de la bienveillance souvent contestable de nos dirigeants actuels à l'égard de certains de leurs compatriotes "fourmis"!!
a écrit le 25/10/2013 à 14:39 :
Vu le courage de ce gouvernement (cf les retournements de vestes et les descentes de pantalons quand une cinquantaine de lycéens manifestent pour le retour de Léonarda ou quand les agriculteurs bretons barrent les routes pour protester contre l'écotaxe), si 10 millions d'épargnants français sont touchés par cette loi, rétroactive qui plus est, il leur suffit de monter manifester à Paris et notre présigland fera machine arrière en moins de temps qu'il ne faut pour le dire.Tous à Paris!
a écrit le 25/10/2013 à 13:37 :
Et ce n'est qu'une étape; maintenant, le gouvernement va pouvoir augmenter le taux avec, comme ils disent "une assiette plus large". Et qui a parlé de pause fiscale ? parions que ce taux de 15,5% va bientôt passer à 18%, puis à plus de 20%.
a écrit le 25/10/2013 à 12:34 :
et les cadeau fiscaux accorder a l un et l autre. les hommes politiques sont a bout de souffle
ils cherche désespéramment de l argent alors qu il y en a a la pelle mais ou va IL ? . j écoutais morin ce matin , qui en parlai aussi , mais sont discourt ne même a rien, ont vois bien qu ils ne savent plus quoi faire , si l on continu sur cette voie ,gauche droite ont va dans le mur tout doit etre changer de fond en comble une remise a neuf , virer les vieux mobilier
Réponse de le 28/10/2013 à 13:24 :
Entièrement d'accord , engageons nous dans la Marine Nationale......virons le vieux mobilier.
a écrit le 25/10/2013 à 11:32 :
A quoi sert une cigale ? Réponse : une cigale, ça sert à tout perdre. Une cigale, ça sert à perdre tout ce qu'elle a économisé. Une cigale, ça sert à être cocue, et en plus ça sert à payer la chambre. Exemple : les cigales françaises. Combien de milliards d'euros vont perdre les cigales françaises quand la France se déclarera en défaut de paiement ? Hein ? Combien de milliards d'euros ? Pour la France, se déclarer en défaut de paiement, annuler les dettes, ça veut dire concrètement :

- disparition de l'assurance-vie des Français (massivement placée en obligations d'Etat),

- faillite des banques françaises (massivement détentrices d'obligations d'Etat),

- faillite des sociétés d'assurances françaises (massivement détentrices d'obligations d'Etat),

- disparition des retraites par capitalisation (massivement placées en obligations d'Etat),

- etc, etc.
a écrit le 25/10/2013 à 9:58 :
De mémoire DSK avait voulu toucher à l?assurance vie ... le conseil constitutionnel l'avait remis en place !
a écrit le 25/10/2013 à 9:53 :
Depuis plusieurs jours une taxe est votée chaque jour .Est ce terminé ou cela va encore continuer ?
Réponse de le 25/10/2013 à 12:28 :
Cela va continuer. Comme tout est possible dans la construction intellectuelle, nous pouvons craindre une taxe supplémentaire sur les "bien portants" en faveur des " malades chroniques". En effet dans une logique socialisante il ne serait pas acceptable que d'aucuns soient privilégiés du fait de leur "tonus" . Bientôt vous aurez un organe de trop par rapport à ceux qui sont dans le besoin. Si vous ne vous délestez pas vous serez taxés moralement et financièrement de mauvaise volonté et d'égoïsme. Un jour peut être la criminalisation du refus de don d'organes. De plus les gens intelligents ne le sont que par les hasards chromosomiques et donc sont aussi des privilégiés, ils ne doivent rien à leur capacités volontaristes mais sont la conséquence d'une loterie génétique et doivent donc assumer (ou subir) la déficience ou l'insuffisance de leurs congénères. Serions nous dépositaires ou propriétaires de nos capacités ?
Réponse de le 25/10/2013 à 14:41 :
Arrêtez, ils vont nous taxer pour les revenus fictifs tirés de notre santé et pour notre rein inutile.
a écrit le 25/10/2013 à 9:36 :
quel est l'avis du conseil constitutionnel sur la rétroactivité ????
Réponse de le 25/10/2013 à 9:55 :
Le C.C a, déjà, par le passé, précisé que les lois fiscales peuvent avoir un caractère rétroactif selon la volonté du législateur. Cela s'est vu lors de la présidence 2007-2011 et le C.C n'a rien trouvé à y redire.
Réponse de le 25/10/2013 à 9:58 :
Il me tarde de le savoir.Aura t'il le courage et l'intelligence de contrer la rétroactivité de cette loi.Si oui chapeau il sauvera les meubles.
Réponse de le 25/10/2013 à 10:00 :
Faut demander à l'UMP : ils avaient inscrit un projet de loi l'interdisant et ils ne l'ont jamais voté...
a écrit le 25/10/2013 à 9:33 :
Vous n'avez pas compris : tant que les gens (con-tribuables) ne se révolteront pas, rien ne les arrêtera ! Ils vous feront les poches (comme à Chypre), vous prendront votre bien immobilier (projet de faire payer les propriétaires ayant fini de règler leurs traites), etc?Ils ne leur restera plus qu'à prendre votre liberté : interdiction de contestation et de manifestation par exemple. Ça s'appelera la République Démocratique Française : "marche droit camarade !".
Réponse de le 25/10/2013 à 10:02 :
Ce n'est pas spécifiquement français. Ca s'appelle la stratégie du choc et ça arrive partout en Occident...
a écrit le 25/10/2013 à 9:13 :
Je me renseigne pour mettre mon argent au Portugal ou en Espagne et un jour d'y aller vivre la fiscalité est intéressante pour les français.Devant un tel matraquage fiscal en France je n'ai plus aucun scrupule
Réponse de le 25/10/2013 à 10:02 :
Vous avez raison : vu la "solidité" des banques espagnoles gorgées de créances douteuses sur l'immobilier, votre pognon sera en lieu sûr, hé hé hé ...
a écrit le 25/10/2013 à 8:56 :
17 ans de rétroactivité !!! ce sont des escrocs en bande organisée, je voterai FN, et on verra bien, ça ne peut guère être pire !
Réponse de le 25/10/2013 à 9:17 :
j'aurais doublé la taxation. Contribuables =escrocs
Réponse de le 25/10/2013 à 9:17 :
Tout à fait d'accord, Marine distribuera le fruit de nos impots à bon escient et nous serons gagnants.N'ayons pas peur .
Réponse de le 25/10/2013 à 9:20 :
en es-tu vraiment sûr?
a écrit le 25/10/2013 à 8:44 :
a force de tirer sur la ficelle.. elle finira par casser (..)
Réponse de le 25/10/2013 à 9:04 :
C'est votre tête qu'on veut casser. Une ficelle , c'est utile.
a écrit le 25/10/2013 à 8:25 :
J'ai décidé de faire comme Fabius, je n'investi plus dans l'économie et l'épargne , j'investi dans des tableaux.
Réponse de le 25/10/2013 à 9:24 :
Des croûtes...!!!
Réponse de le 25/10/2013 à 17:48 :
Les livres c'est beaucoup plus subtile que les tableaux
a écrit le 25/10/2013 à 1:10 :
Taxer rétroactivement (et activement d'une manière générale) les économies des Français, c'est la définition socialiste de la "pause fiscale " !!!
Réponse de le 25/10/2013 à 7:45 :
C'est dommage que la TVA à 5,5 pour les gargotiers réchauffeurs de plats au micro onde ne fut pas rétro-active, n'est-ce pas ?
a écrit le 25/10/2013 à 0:29 :
Rarement mesure aura été aussi efficace pour encourager la contestation. Mme Lepen doit se frotter les mains, c'est un vrai bonheur pour elle, personne n'aurai pu faire mieux, elle peut remercier l'homme au pédalo.
Réponse de le 25/10/2013 à 9:05 :
Ce qu'il te dit , l'homme au pédalo ?
Réponse de le 25/10/2013 à 10:27 :
Bien sur! Il a dit, dans le désordre, "nous faisons une pause fiscale", "la courbe du chomage va s'inverser en moins d'un an", "la crise est surestimée", etc. Il dit beaucoup de conneries visiblement. Rien ne l'arrête pour se servir dans nos poches pour ne surtout pas réformer l'Etat et se mettre à dos son électorat, la seule chose qui prospère dans ce pays c'est le clientélisme.
a écrit le 24/10/2013 à 23:56 :
Certains attaquent les retraités qui ont fait des économies mais il ne faut pas oublié que lorsqu'ils étaient actifs ils cotisaient pour ceux qui étaient en retraite et non pour eux.Alors après il y a les paniers percés et ceux qui économisent .On paye déjà l'impôt sur cet argent placé.Les gens en ont assez d'être les dindons de la farce.La mae la cmu on veut bien aider la sécu mais quel gaspillage avec des personnes qui n' ont jamais cotisé.François Hollande c'est Pierrot Gourmand avec lui tout s'en va en sucettes.
Réponse de le 25/10/2013 à 9:25 :
Gaspille pas l'encre pour dire des banalités.
a écrit le 24/10/2013 à 23:42 :
bin voyons profitons en douce des vacances de la toussaint pour voter cette loi stupide injuste. ETAT voleur, racketeur, menteur, les petits épargnants spoliés se manifesteront de manière fracassante lors des prochaines élections.
Réponse de le 25/10/2013 à 9:06 :
La police mobile vous dira bonjour.
a écrit le 24/10/2013 à 22:57 :
Dès lors qu'il y a rétroactivité il y a rupture de contrat, il devrait donc être juste de pouvoir à cette occasion lier cette taxation à la possibilité de changer d'assureur sans pénalité car les anciens contrats sont bien plus chargés en frais que les contrats internet également plus performants.
a écrit le 24/10/2013 à 22:36 :
J'avais transféré mes avoirs à l'étranger. Ces derniers prospèrent gentiment. Quelle folie de placer ses économies en France. Rappelez vous cette pub, un gars qui ressemble à croisement entre Dracula et un permanent PS de la rue Solferino qui dit "Votre argent m'intéresse. Pas touche, mon argent n'intéresse que moi.
Réponse de le 25/10/2013 à 9:10 :
Les simples d'esprit.
Réponse de le 25/10/2013 à 10:05 :
Quand il va se faire "chypriotiser" : au moins quand la débâcle financière touchera la France, nous on pourra aller faire le pied de grue pour retirer péniblement quelques dizaines d'euros par semaine au guichet. Mais son pognon à l'étranger, il ne le reverra jamais quand sa banque s'effondrera !
a écrit le 24/10/2013 à 22:29 :
PS = Piques Sous...Picsous...
Réponse de le 25/10/2013 à 9:26 :
qui se planque derrière ce pseudo ?
a écrit le 24/10/2013 à 22:08 :
Pour ce que l'argent va nous rapporter, autant avoir UN COFFRE-FORT chez soi : c'est ce que font déjà les "riches" !
a écrit le 24/10/2013 à 22:06 :
Quand TOUS les ELUS politiques payeront-ils la CSG/RDS et l'impôt sur le revenu, sur leurs salaires, leurs indemnités ?! Ils votent des lois pour nous, qu'ils ne s'appliquent pas à eux-mêmes ! Idem pour leurs retraites réversibles à 100 š% sur leurs conjoints ! Cela en ferait quelques millions d'euros pour la Sécurité Sociale !???????????
Réponse de le 25/10/2013 à 7:38 :
Bien vu !
Nous sommes en conflit avec la CARSAT : injustice criante.
La pension de réversion est versée au privé avec condition de ressources ce qui n'est pas le cas du public et surtout pour nos chers députés et sénateurs à qui elle est attribuée sans conditionde ressources !!!
De plus, les carsat versent des pensions et s'aperçoivent plusieurs années après qu'elles ne devaient pas être allouées, d'où un trop perçu à rembourser (pour notre cas près de 25000 ? pour le 1er novembre !!!). Et nous sommes pas les seiuls en France dans cette situation.
C'est une honte; la pension de réversion n'est pas un privilège mais un dù, les personnes ont cotisé durant toute leur activité professionnelle et ont payé des impôts sur leurs revenus. Nous entrp,ns en résistance; pas question de rembourser le moindre centimes.
une Association est en cours, des édiles ont été contactés (sans réponse à ce jour, et pour cause !), Médiapart (toujours pas de réponse d'eux !).

a écrit le 24/10/2013 à 20:36 :
François hollande le "racketteur" désormais ce sera son surnom, le PS fait la poche aux français comme des vulgaires pick pocket
Réponse de le 24/10/2013 à 22:16 :
PS = Parti Spoliateur
Réponse de le 24/10/2013 à 22:18 :
Les pickpockets, eux, ne vous font pas les poches rétroactivement.
Réponse de le 25/10/2013 à 0:35 :
Excellent!
Réponse de le 25/10/2013 à 0:36 :
Widerstand
Réponse de le 25/10/2013 à 9:11 :
Vos propos vont vous coûter très cher.
a écrit le 24/10/2013 à 20:16 :
La France est gouvernée par des escrocs.
a écrit le 24/10/2013 à 20:16 :
bin bravo, je ne félicite pas nos socialobobogochos,mais ça me rassure,ils sont constants dans leur nullité,pour les élections européennes et municipales ,il y a comme une odeur de Waterloo dans l'air...
Pour employer une expression du poker texas hold em ils sont comme dirait on "drawing dead"ce qui signifie
que peu importe qui se présentera sous l?étiquette PS ;sa chance de remporter les élections est de plus ou moins 0%...
Réponse de le 25/10/2013 à 7:46 :
Vous êtes addict au poker ? Ça se soigne bien vous savez ...
a écrit le 24/10/2013 à 20:13 :
Camarades, il ne s'agit là que d'une étape dans la construction du paradis socialiste. D'ici 6 mois, nous mettrons en place une taxe exceptionelle de justice sociale de 25% du patrimoine des particuliers et d'ici un an des milices brandissant le Petit Livre Rougeaud de notre grand TiMounier exproprieront les ennemis de classe pour les rempacer par des élements idéologiquement purs. Vers des lendemains qui chantent !
a écrit le 24/10/2013 à 20:02 :
C'était donc cela la pause fiscale ? ah OK OK, PAUSE veut dire ENCORE ? M. le Président, soyez gentil, expliquer nous svp, c'est quoi pause en langage socialiste ?
a écrit le 24/10/2013 à 20:01 :
En fait les fourmis payent trois fois la CSG créée par la gauche : une fois prélevée sur le salaire, une deuxième fois une partie de cette même CSG imposable avec les revenus, un troisième fois si vous avez épargné le peu d'argent qui vous reste. Il vaut mieux être une cigale et attendre que les allocs tombent du ciel, car les allocs ne sont pas imposables . Faites gaffe la gauche ! Car comme les actions, là vous descendez en flèche.
a écrit le 24/10/2013 à 19:56 :
Ou est l'égalité dans tout cela ? celui qui a fermé son PEL le 25 septembre est taxé d'une certaine façon et celui qui le ferme le 26 d'une autre. Attention le pédalo va couler !
Réponse de le 24/10/2013 à 20:09 :
Vous y croyez encore à l'égalité à votre âge ? Coluche disait qu'il y avait des gens plus égaux que d'autres. Il est mort sous un camion dans une ligne droite à allure modérée alors qu'il préparait un retour sur scène avec nouveau spectacle où il allait parler de la "finance".
Réponse de le 24/10/2013 à 23:54 :
Plus égaux que d'autres, c'est de George Orwell, la ferme des animaux. A lire en VO, c'est de l'anglais très accessible.
Réponse de le 25/10/2013 à 7:47 :
Pas lu en VO mais on y va vers le futur décrit par Orwell...
a écrit le 24/10/2013 à 19:54 :
La classe moyenne est encore mise à contribution afin de prendre en charge financièrement les familles type (Léonardat et autres) !.
a écrit le 24/10/2013 à 19:40 :
Que Lagarde reste errer dans les couloirs du FMI, plutôt que de prôner des solutions non démocratiques correspondant à un état voleur.
a écrit le 24/10/2013 à 19:38 :
Et est ce que si mon PEA a perdu la moitie de sa valeur, l'etat va me renbourser la difference????
Ou va t'il simplement me taxer a 15,5% sur ces enormes dividendes engranges chaque annee sur mes actions alcatel, eurotunnel et thomson (ben oui, c'etait un geste citoyen pour soutenir l'economie francaise! Ah qu'est ce qu'on peut etre con quand on est jeune!!! Si seulement j'avais ete socialiste, il y a longtemps que j'aurais tout depense!
a écrit le 24/10/2013 à 19:33 :
Je ne savais pas qu'en économisant un peu d'argent, j'étais devenu un criminel qu'il fallait taxer et poursuivre en cas de non remboursement.
Je sais j'étais une triple buse de penser que ça servirait à construire les hlm des plus pauvres que moi.
a écrit le 24/10/2013 à 19:12 :
Une suggestion: Mr Ayrault est en première page de la tribune.fr sur " l' innovation " on donne tous comme commentaire : NON A LA TAXONITTE
a écrit le 24/10/2013 à 19:11 :
Face à ce racket "hors la loi", mon vote passera directement du PS au FN et peu importe le résultat: il faut se débarrasser de cette clique !
Plus on est taxé, plus la France va mal !
a écrit le 24/10/2013 à 18:46 :
le mouvement des MOINEAUX prend son envol sur les réseaux sociaux
a écrit le 24/10/2013 à 17:43 :
Une chose me travaille : si un épargnant a, dans les 15 ans, racheté son PEE pour opérer un achat immobilier, il doit payer la différence en plus ou pas ?
Réponse de le 24/10/2013 à 19:14 :
Hé oui
a écrit le 24/10/2013 à 17:08 :
Pareille rupture de contrat État/épargnant est une particulièrement injuste mauvaise manière. Les personnes ayant mis de côté, année après année, des sommes ne dépassant guère, au mieux, un SMIC ou un SMIC et demi l'an, pendant de longues années, sont injustement traités comparativement à celles dont les moyens financiers permettaient des "coups" de grosses sommes, placées évidemment avec d'autres visées - et ôtées au moindre bruit de changement. Il est des limites que le Gouvernement, quelle que soit sa majorité, devrait éviter de franchir - et des distinctions qu'il lui serait très aisé de faire entre réels petits épargnants et gros faiseurs de "coups". Les petits épargnants, électeurs de même "poids" que tous les autres, ne manqueront pas de s'en souvenir - et longtemps !
a écrit le 24/10/2013 à 16:56 :
Bon, pour les prochaines élections, vous voyez ce qu'il vous reste à faire...pas le balai, carrément la balayeuse.
a écrit le 24/10/2013 à 16:31 :
Pourquoi renflouer un système de sécurité sociale qui profite généralement à ceux qui ne cotise pas pour celui-ci. Arrêtons de couvrir ceux qui ne cotisent pas. Alignons le public sur le privé (1 seul jour de carence dans le public). Arrêtons de rembourser les médicaments placébo. Comme en Italie faisons qu'il soit possible de consulter un Pharmacien au lieu de consulter un médecin. etc... Vous verrez que les comptes se remettrons à l'équilibre et risques même d'être excédentaires à long terme. Mais ce modèle ne cadrera plus avec le dictat de l'état providence si cher à l?électorat de gauche. Mais plus à la main invisible des néo classiques mis à l'index de nos jours.
Réponse de le 24/10/2013 à 16:40 :
Rectification de Flanby: le jour de carence du public a été annulé. Retour au bon vieux temps...Merci le gouvernement!
Réponse de le 24/10/2013 à 17:01 :
Merci Le coq je n'étais pas au courant. Plus de jours de carence alors. C'est-à-dire que monsieur l'instituteur fonctionnaire en l'état peu faire l'école buissonnière tout en ce faisant payer. Alors que Monsieur tout le monde salarié du privé et grippé ne le sera pas remboursé en totalité, car son médecin lui donnera trois jours. C'est une honte je suis éc?uré. Elle est belle la justice! Il me semble que dans la constitution est inscrit tous égaux. Corrigez moi si je me trompe.
Réponse de le 25/10/2013 à 8:58 :
Merci de nous orienter vers le texte de loi ou le décret d'application mettant, prétendument, fin au jour de carence des fonctionnaires. Mais comme vous mentez...
Réponse de le 25/10/2013 à 22:45 :
Pour les libéraux , c ' est .... 35 jours de carence !!!

Bah , eux , qu ils crèvent à leur travail , ca n ' interesse personne ...
a écrit le 24/10/2013 à 16:24 :
Heureusement que c est la pose fiscale !!!
Réponse de le 24/10/2013 à 16:40 :
c'est ca , elle fait la belle !
Réponse de le 24/10/2013 à 16:43 :
P-A-U-S-E!
a écrit le 24/10/2013 à 16:24 :
pas mecontent de leser avec un grand B tous ces racketeurs depuis des annees
Réponse de le 24/10/2013 à 19:34 :
Pas mal comme contrepèterie.
a écrit le 24/10/2013 à 16:02 :
je ne boirais plus de ton eau
Après le mouvement des Pigeons, lançons sur les rezo sociaux celui des Fourmis, les épargnants honnêtes qui se font tondre.
Réponse de le 24/10/2013 à 18:21 :
Tondre une fourmi, c'est assez difficile... Vous avez dû mélanger plusieurs fables.
a écrit le 24/10/2013 à 15:36 :
oriente m'article !!! moralisateur le titre !!! journalisme objectif ?? ? h m m m
Réponse de le 24/10/2013 à 16:03 :
Et la politique, si ce n'est pas de la MORALE, c'est quoi d'autre. Cette taxe est IMMORALE
Réponse de le 24/10/2013 à 16:22 :
oui ...je ne dis pas cela... le journalisme est objectif ...c'est tout .. . y'a rien derriere ...
Réponse de le 24/10/2013 à 17:08 :
Il est objectif dans le fait qu'il ne cache pas la moitié des informations. Il est subjectif dans la façon de traiter le sujet, mais cette subjectivité vient de son analyse, et c'est bien qu'un journaliste aille un peu plus loin que le simple exposé des faits, quitte à donner un avis (qui n'est d'ailleurs pas contestable, les épargnants sont spoliés car ils ont signé un contrat avec l'Etat qui n'est pas respecté) !
Réponse de le 24/10/2013 à 17:24 :
je ne dis pas que l'avis est contestable ou non ....
mais si on part comme ca, chaque journaliste donne son avis (ce que l'on ne demande pas a un journaliste) .... et ca devient du n'importe quoi ....
ce n'est pas du journalisme....
Réponse de le 24/10/2013 à 17:42 :
tout à fait d'accord ! bon article.
(mais tout ça va mal finir...)
Réponse de le 24/10/2013 à 17:58 :
rôôôo ! ! !la censure !!!
j'ai donc raison?
Réponse de le 24/10/2013 à 18:51 :
@Libelle: la subjectivité qui divise l'opinion réside dans le simple fait que la propriété est un droit pour les uns et qu'elle est un vol pour les autres. la Constitution française n'accorde au citoyen pas plus de libertés que la majorité parlementaire veut bien concéder. en France, aucun droit n'est inaliénable.
Réponse de le 24/10/2013 à 20:48 :
@votre pseudo : Je veux bien. Mais la rétroactivité ne me paraît dans tous les cas pas défendable. Quand on s'engage, on tient ses engagements et on ne revient pas dessus unilatéralement. C'est ce qui est choquant dans cette mesure.
Réponse de le 25/10/2013 à 20:51 :
@Libelle. évidemment ce gouvernement est en plein délire; bcp ont voulu sortir Sarkozy; une bonne chose, mais peu avaient imaginé que les socialistes auraient à ce point, pété les plombs; en tt cas pas moi. (et pardonnez l'expression).
a écrit le 24/10/2013 à 15:30 :
rticle tres orienté tout de meme....
a écrit le 24/10/2013 à 15:26 :
Et en attendant, ça papote...ça papote...ça chipote sur la taxe sur les transactions financières ! (http://ec.europa.eu/taxation_customs/taxation/other_taxes/financial_sector/index_fr.htm#prop) Et le beau ministre français de l'Economie qui vient d'affirmer, maintenant : ''souhaiter la création d'une taxe sur les transactions financières « ambitieuse » à l'échelle européenne, au moment où les ONG le soupçonnent de mauvaise volonté en la matière''(http://www.cbanque.com/actu/40829/moscovici-la-france-veut-une-taxe-sur-les-transactions-financieres-ambitieuse#) alors qu'il était prêt, il y a peu, à laisser cette dernière se faire détricoter par les lobbies ! (http://www.lemonde.fr/economie/visuel/2013/07/18/comment-les-lobbies-detricotent-la-taxe-sur-les-transactions-financieres_3449160_3234.html) ''MoscouVichy'', une bonne fois pour toute, sort de ce corps !
a écrit le 24/10/2013 à 15:20 :
Et après ça, l'ensemble des politiques vont s'étonner de la montée du FN.
Elles vont vous faire très mal les prochaines élections messieurs les voleurs/menteurs/tricheurs.

Vous avez beau museler les médias, vous entendrez enfin le peuple qui crie...
a écrit le 24/10/2013 à 14:58 :
Ne vous en faites pas lors du prochain gouvernement en 2017 , ceux qui arriveront au pouvoir seront bien content et ne reviendrons pas en arrière sur cette mesure
a écrit le 24/10/2013 à 14:52 :
En ce qui me concerne, je vais fermer mon PEL, au moins pour protester.
Lorsque l'on a plus confiance, il faut le manifester.
a écrit le 24/10/2013 à 14:37 :
mr mabille, je vous promet que bcp d'epargnants francais ( en general ' avertis') ont commence a sentir le vent tourner depuis longtemps, bien conscients de ce que voulait dire ' une parole d'honneur a la francaise'.. ca se traduit insidieusement et surement dans les chiffres, au fur et a mesure qu'ils arrivent... depuis 10 ans le tissu industriel francais se delinque, personne n'est interesse pour aller de l'avant ( y a qu'a voir ' les contrats de generation' pour s'en convaincre) bien au contraire... maintenant j'attend avec jubilation la correction immobiliere, ca ne devrait plus trop tarder, j'espere...
Réponse de le 24/10/2013 à 16:30 :
Le plus vite sera le mieux. Tant qu'à faire, il faut aussi souhaiter une attaque des marchés financiers sur la dette française afin de faire comprendre à nos politiciens que trop c'est trop. Les prochaines élections vont faire très mal...
a écrit le 24/10/2013 à 14:22 :
En fait pour reprendre leur propre termes technocratiques, la pause fiscale de 2014 existe, mais elle est en volume pas en valeur. cela signifie que le taux de prélèvement obligatoire sera quasi-stable en 2014. Comme la croissance est prévu de 0.8%, cela amène en valeur à une croissance équivalente des prélèvements. Et comme les collectes de TVA, d'IS et de cotisations sociales sont ne baisse il faut bien compensé ailleurs ...
a écrit le 24/10/2013 à 14:21 :
Coquilles
"applicables au revenus capitalisés" aux
"finissent pas ne plus croire dans" par
a écrit le 24/10/2013 à 14:07 :
Il faut taxer tous le revenu au 100 % et distribuer de la soupe comme salaire. Évidemment les élus seront exemptés. Vive la république, vive la France et vive la mafia qui fait la lois.
a écrit le 24/10/2013 à 13:56 :

La France a le cancer en phase terminale ;ce n'est pas la gauche ;la droite ou les extremes qui vont la guérire ; malheureusement il faut s'attendre au pire...........
a écrit le 24/10/2013 à 13:53 :
et cette magnifique loi a été votée par 64 voix contre 22 !!! sur 577 députés... magnifique !
a écrit le 24/10/2013 à 13:52 :
Le patrimoine étant détenu à une écrasante majorité par les Boomers et plus anciens, il est assez juste qu'ils payent pour tous les avantages sociaux qu'ils ont voulu. Plutôt eux que nous! Quand on démarre dans la vie il est normal vu le niveau des salaires, de l'immo et de l'augmentation du coût de la vie de pas avoir des masses d'épargne, alors les Cigales c'est plutôt ceux qui demandent des retraites dorés et autres et refusent de payer des impôts (pour acheter un bien immo ou remplir un PEL ou une assurance vie en Euro) et les fourmis, nous qui trimons pour eux, payons des impôts et cotisations (extorsion oui!) pour rembourser leur dette, pour au final, rien à la fin et déjà peu d'espoir de mettre de côté. Alors aux pleureuses, faites comme nous bougez vous et payez vos impôts!
Réponse de le 24/10/2013 à 16:38 :
C'est pas faux non plus. Il faudrait par la même occasion reprendre leur retraite à tous ces français partis la vivre au soleil à nos frais et qui dépensent notre argent (celui que notre génération leur donne pour leur retraite) ailleurs qu'en France et ne participent donc pas à la croissance nationale. Ou alors, il nous faut tous partir et laisser nos chers politiciens gérer la situation dans laquelle ils nous ont mis. Bref, je sent venir comme un parfum de révolution...
Réponse de le 24/10/2013 à 18:21 :
en fait ils ont fait un choix : économiser un peu régulièrement pour préparer leur avenir . Il ne fume pas, ne bois pas d'alcool, ne parie pas, ne change pas de voitures, etc. Une vie de privation pour pouvoir en profiter un peu plus tard.
Réponse de le 24/10/2013 à 18:55 :
snif, j'ai ecrasé une larme! comme vous l'écrivez si bien , vous confirmez qu'ils se sont occupés de leurs nombrils point barre. Résultat nous laisse leur dette et pleurnichent de devoir payer les impôts qu'ils auraient du payer bien avant. Pour info nous on essaye de bosser, pour gagner notre croûte et de quoi alimenter votre assurance vie. Alors lâchez vous, buvez, fumez 3 paquets par jour, pariez vous ferez rentrer des sous dans les caisses et on évitera de vous payer une retraite pendant 30 ans, glorieux ancien, petit père de la vertu, héros de l'abnégation laborieuse! Par ailleurs, heureusement, au vue des statistiques sur la consommation d'alcool, tous ne semblent pas avoir partagé votre ascétisme...
Réponse de le 24/10/2013 à 19:09 :
Hola. vous poussez papy ;) il vous a supporté pendant 20 ans sinon plus en vous rétglant toutes vos factures depuis la maternité, éducation, médecins, vacances etc et maintenant vous l'envoyez ballader en voualnt plus cotiser. c'est pas bien honorable, je trouve. en tt cas, ya des gens qui épargnent et d'autres non; c'est chacun qui choise; faites votre choise aussi. à vous. en vous disant qu'on peut jamais tout avoir ni tout faire; c'est dur la vie? ben oui.
a écrit le 24/10/2013 à 13:52 :
La ribambelle de milliardaire et de multi-millionnaires sillonnant notre pays n'en n'ont rien à cirer.
a écrit le 24/10/2013 à 13:45 :
Les députés verts et socialistes nous paieront ça dans les urnes...
Réponse de le 24/10/2013 à 16:42 :
Il nous faut les noms des 64 députés qui ont voté ce texte, sans compter ceux qui l'ont écrit...
a écrit le 24/10/2013 à 13:37 :
Bravo et puisque les Français acceptent tout je pense qu'on peut faire mieux et aller plus loin dans la confiscation de l'épargne aller encore une ptit effort le FMI vous soutient camarades !
a écrit le 24/10/2013 à 13:37 :
Myret Zaki : "La Suisse, coffre-fort des politiques" (video de 7mn)
http://www.youtube.com/watch?v=7lP5W8899Y4
a écrit le 24/10/2013 à 13:28 :
Pépère les a enfin trouvé les riches qu'il n'aime pas: les épargnants qui ont travaillé et économisé toute leur vie pour financer leurs vieux jours et laisser un patrimoine à leurs enfants. Quant à la pause fiscale, ça c'était.... avant....le mensonge suivant...
a écrit le 24/10/2013 à 13:26 :
"Mais lorsqu'une longue suite d'abus et d'usurpations, tendant invariablement au même but, marque le dessein de les soumettre au despotisme absolu, il est de leur droit, il est de leur devoir de rejeter un tel gouvernement et de pourvoir, par de nouvelles sauvegardes, à leur sécurité future"
Déclaration d'indépendance des États-Unis d'Amérique
Réponse de le 24/10/2013 à 15:40 :
Excellent!
Réponse de le 24/10/2013 à 16:24 :
bah ouai ... mais ici c'est la france .. pas de chance . ..
de plus l y a beau avoir ecrit cela , ils ne font pas plus de revolution.. ? ?? ?
et sinon avez vous trouvez le tresor des templiers mon cher citoyen ?
a écrit le 24/10/2013 à 13:11 :
Aubry avait déjà montré la voie, en supprimant rétroactivement l'aide de 50 % aux ménages prenant une nourrice à domicile. Au moment de payer leurs impôts, ceux-ci se sont aperçus que leur nourrice leur revenait 2 x plus cher que prévu... C'est la "justice" vue par les socialistes...
a écrit le 24/10/2013 à 13:06 :
Et tout ça, pour s'aligner sur la politique européenne, qui décide pour nous, et faire de nos élus des collaborateurs zélés au dogme de Bruxelles. Vivement que l'on reprenne les reines de nos affaires et notre souveraineté!
Réponse de le 24/10/2013 à 15:51 :
Je partage votre analyse, mais le rêve de certains (ceux qui réfléchissent quand même, pas ceux du FN),ne serait pas que nous quittions l'Euro, mais que l'Allemagne quitte l'Euro et là du point de vue de notre stock de dette il n'y aurait pas de changement nominal, mais une dévaluation de l'Euro par rapport au nouveau Mark et les effets induits, pas tous négatifs en particulier en premier tour. Par contre fort négatifs pour nos cousins d'Outre Rhin qui verraient entre autres leur exportations attaquées (40% je crois de leur export en Europe) et leur créances en Euro dépréciées (stock considérable). Cela explique sans doute que malgré certaines réticences ils soient restés dans l'Euro. En tout cas si cela devait arriver (ce que je ne souhaite pas pour différentes raisons et pas uniquement économiques) faudrait que ça se fasse comme cela, sinon effectivement on va manger des pâtes, au beurre les jours de fête, pendant les 30 prochaines années.
Réponse de le 24/10/2013 à 16:53 :
Méfie les "européistes" sont a l'attaque mais ne font que des suppositions en répétant sans cesse le même discourt, leur but: Semer la peur!
Réponse de le 24/10/2013 à 17:58 :
c'est drôle pour moi la peur c'est le fonds de commerce de la Marine, la boutiquière du Fhaine et la Reine absolue du ya ka, exemple ya ka sortir de l'Euro et demain on rase gratis ou ya ka fermer les frontières et tout le monde aura du boulot et y aura plus d'immigré... On sait ce que ça a pu donner le commerce de la peur et les solutions faciles au XXeme, et ça c'est pas de la peur c'est de l'expérience mon cher Comdab
a écrit le 24/10/2013 à 13:03 :
J'ai eu la crédulité de croire à un semblant de justice, sociale, fiscale, pénale...
Le réveil est douloureux devant des pratiques qui s'apparentent à du gangtérisme d'état.
Si mes convictions républicaines m'empêcheront toujours de prêter l'oreille aux extrêmes qui fleurissent grâce à cette incompétence politique, je n'apporterai plus jamais mon soutien aux grands partis institutionnalisés qui font montre d'un cynisme honteux.

Je ne reconnais à aucun des dirigeants de la majorité (ou ce qu'il en reste) et de l'opposition constituée(ou ce qu'il en reste aussi) le droit de parler au nom du peuple de France dont ils trahissent quotidiennement les valeurs.
a écrit le 24/10/2013 à 13:02 :
Oui je pense que c'est plus que déplorable de faire voter des taxations rétroactives, voir illégal. Je suis d'accord avec certain il faut retirer son argent et le garder chez soi
Réponse de le 26/10/2013 à 1:43 :
Sauf si la banque décidé de le garder comme cela a failli être le cas à Chipre...
a écrit le 24/10/2013 à 12:53 :
Merci à tous les bien-pensants qui nous ont mis les gauchistes au pouvoir....
Dans quelques mois ça va exploser.
a écrit le 24/10/2013 à 12:52 :
La caste politique et de la haute fonction publique a confisque la democratie et desormais oppresse le peuple de france afin de nourir toujours plus une administration qui se suffit a elle meme. Nous sommes en 1789, nous devos organiser la revolte comme nous l'ordonne l'article 31 de la declaration de la declaration des droits de l'homme
Réponse de le 24/10/2013 à 16:49 :
Tous aux barricades!!! de préférence du côté de Matignon et l'Elysée. Et au palais Bourbon. Appelons en aux Lycéens si prompts à se mobiliser pour une grande cause... Ah je rigole!!!
a écrit le 24/10/2013 à 12:52 :
Une seule solution: Révolution!

Elle ne prendra sans doute pas les formes de celles du passé, mais on y va à grands pas!

Petite hypothèse: devant la gabegie généralisée, élection du FN, devant tous les autres partis, qui, au vu de son programme économique ridicule, va obligatoirement nous mettre dans une chienlit inimaginable, laquelle provoquera le chaos, duquel naîtra une nouvelle république, plus proche du peuple, et moins déconnectée des réalités...
a écrit le 24/10/2013 à 12:48 :
Bon ! allons tous demander la fermeture RETROACTIVE de nos comptes à nos banquiers ! parallélisme des formes oblige !
J'ai déjà vidé mon livret A et je ne laisse plus que le nécessaire au paiement de mes factures sur mon compte courant. J'ai viré toutes les autorisations de prélèvement aussi. Il me reste à faire des donations défiscalisées à mes enfants, me réserver un simple droit d'usage et d'habitation sur mon logement et organiser ma future insolvabilité avant d'aller dépenser ma maigre retraite sous des cieux plus cléments.
Réponse de le 25/10/2013 à 9:15 :
"me réserver un simple droit d'usage et d'habitation sur mon logement", autrement dit, faire payer taxe foncière et charges à vos enfants, et obliger ces derniers à vous payer une retraite, ponctionnée sur leurs salaires, alors que vous dépenserez l'argent français à l'étranger. Belle mentalité de baby-boomer de marde.
a écrit le 24/10/2013 à 12:47 :
Et ils osent présenter un nouveau PEA-PME, avec avantage fiscal à la clé!!! L'ignominie n'a pas de limite! Vous croyez encore à la parole de l'état ? Même la maffia respecte ses contrats !
a écrit le 24/10/2013 à 12:43 :
les députés peuvent ne pas la voter et un certain nombre d'entre eux, 60 je crois, ont la possibilité de recourir à l'avis du Conseil constitutionnel, qui a déjà invalidé ce genre de dispositions, surprenantes au regard du droit
a écrit le 24/10/2013 à 12:35 :
De toute façon, personne ne descend dans la rue, tout le monde soupire et......paye !
C'est nouveau, c'est la Gauche qui vous rackette : il ne fallait pas voter pour Hollande !
Un peu tard pour pleurnicher............
Réponse de le 24/10/2013 à 17:40 :
La pire non. ..... La première se croyait tout permis, la deuxième à menti, la troisième n était pas prète .
a écrit le 24/10/2013 à 12:28 :
Amis con-tribuables, REAGISSEZ !
Commencez par vider votre livret A, pour 1,25% qu'il "rapporte", c'est sans douleur.
Et gardez cet argent chez vous.
Grosse mobilisation - gouvernement dans la merde !
ON EN A MARRE !
a écrit le 24/10/2013 à 12:19 :
L?État a fait bien pire que ça dans le passé et fera bien pire à l'avenir. Bientôt, l'argent liquide sera illégal et toutes nos transactions seront sous surveillance.

Avec l'informatique moderne, ce sera gérable et plus tyrannique que l'URSS, de même que Staline était en progrès sur Napoléon, lui-même mieux équipé que Louis XIV.
Réponse de le 24/10/2013 à 15:57 :
Vous serez dénoncés et arrêtés pour concurrence déloyale. Avec la puissance de l'informatique, la société va devenir progressivement un camp de travail (sauf pour une petite minorité). Tout sera fliqué et pisté, voitures, achats, logements... Vous verrez, les coyotes, si vous êtes assez jeunes.
a écrit le 24/10/2013 à 12:17 :
C'est sûr que Sarko a ouvert la voie à la rétroactivité .. Qui ne se souvient de l'exonération des plus values immobilières au bout de 15 ans , remplacée par 30ans ! par le même ..Au passage on devrait nous parler des mouvements importants de retraits de l'épargne visée aujourd'hui , avant le 26 septembre ! Non mais allo Tracsin quoi ..
a écrit le 24/10/2013 à 12:07 :
Cela s'apparente à du gangstérisme organisé,mais notre état est tellement dispendieux,incapable d'effectuer la moindre économie réelle,que ce soit en matière de santé ou dans d'autres domaines!
Il doit être question de confiance également lorsqu'il s'agit d'épargner des sommes importantes sur une longue pèriode,celle-ci est désormais bien entamée.
A chacun de tirer ses conclusions pour tenter de préserver son patrimoine,sur lequel,il faut le rappeler l'impôt a déja été réglé.
Le faible nombre de députés présents lors du vôte de cette ineptie est également caractéristique:c'est du foutage de gueule, ces gens-là ne sont plus représentatifs de rien.
Réponse de le 24/10/2013 à 16:28 :
C'est quand même malheureux que vous ne comptiez que sur MEDIAPART pour faire les enquêtes ! Alors que font tous les autres journalistes ? Ne serait-ce pas leur travail aussi ???!
Réponse de le 28/10/2013 à 17:39 :
NON.. les "autres" journalistes sont bien trop attachés à leurs propres privilèges !!! (sans oublier les nouveaux qu'ils ont demandé à leur "pote" Hollande - en douce et sans aucunes publicités)...
a écrit le 24/10/2013 à 12:01 :
ils iront aussi loin dans les taxation qu il faudra pour avoir toujours de l'argent pour acheter la paix sociale. Toute notion de justice , de confiance , d ethique disparait devant cet objectif
Réponse de le 24/10/2013 à 18:06 :
Oui, nous n'avons jamais été aussi proche d'une violente explosion sociale depuis 68...
Quand même le cas indéfendable d'une immigrée illégale suffit à allumer la mèche ....
Génération sacrifiées volées (X-Y-Z) contre boomers profiteurs égoistes... vous vous attendez à quoi?
Réponse de le 25/10/2013 à 11:25 :
Bonjour. A quand la manif contre Hollande ! il justifie la taxation des PEA PEL et Assur vie pour combler en partie le trou de la sécurité sociale alors qu'il na pas toucher aux régimes spéciaux......un menteur dans tous le sens du terme.........il faut descendre dans la rue pour faire tomber ce régime de taxation et de France d'assister qui nous ruinent.
Réponse de le 25/10/2013 à 21:56 :
J ai utilise l argent de mon pea pour me faire rallonger le sex. Si on me ponctionne 15% sur 16 ans je vais me retrouver avec un vagin

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :