L'environnement, "ça commence à bien faire ! "

 |   |  518  mots
Yannick Jadot, le leader d'Europe Écologie-Les Verts, fort de sa troisième place aux européennes, est devenu soudain la personnalité préférée des Français (!)
Yannick Jadot, le leader d'Europe Écologie-Les Verts, fort de sa troisième place aux européennes, est devenu soudain la personnalité préférée des Français (!) (Crédits : Reuters)
ÉDITO. Les Verts ont fait un bond aux élections européennes en devenant la troisième force politique du pays. Mais arriveront-ils à transformer l'essai lors des prochaines échéances électorales et seront-ils en capacité à rassembler les débris de la gauche sociale-démocrate ? Par Philippe Mabille, directeur de la Rédaction.

Les élections européennes du 26 mai ont fait du dégât. La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon reléguée au rang de feu le PS, la droite « éparpillée façon puzzle » qui se retrouve sans chef. Emmanuel Macron n'aurait pu rêver situation politique plus favorable : tel le boa dans Le Livre de la jungle, il a d'abord hypnotisé ses proies avant de les absorber puis de les digérer... Il se retrouve avec une droite qui se vend à la découpe, un tiers au Rassemblement national, un tiers à La République en marche (LREM), et un tiers de pauvres hères qui ne savent plus à qui confier leur destinée.

Surtout, les électeurs français se retrouvent coincés dans un choix binaire entre la droite populiste et nationaliste de Marine Le Pen, avec sa nièce Marion Maréchal déjà en embuscade pour achever ce qu'il reste de la « droite Trocadéro », et LREM.

Les écologistes restent divisés

Sans alternative ? C'est sans compter avec Yannick Jadot, le leader d'Europe Écologie-Les Verts, qui, fort de sa troisième place aux européennes, est devenu soudain la personnalité préférée des Français (!) et commence à faire le ménage à gauche en jetant aux oubliettes les partis du XXe siècle. Les Verts, troisième...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/06/2019 à 20:55 :
Le titre de cet article n'est pas très bien, la protection de l'environnement donc de l'humanité pour ceux qui vont nous succéder est centrale, un beau défi à relever aussi bien économique qu'humain.
Cependant, les politiques qui vivent sur ce filon ne sont pas très engageants, beaucoup de carriéristes qui veulent s'ignorer.
Le résultat aux élections européennes est un faux nez, les Français qui ont voté vert ne l'ont pas fait au niveau national et c'est peut-être un vote...en touche pour éviter de voter pour le parti présidentiel, le RN voire le LR, voire le PS,voire le FI...
Il n'a pas la signification écologique qu'on essaie de lui attribuer.
a écrit le 07/06/2019 à 15:26 :
Il ne peut pas y avoir de politique écologique sans remise en cause du dogme ultra-libéral, donc revenir à la souveraineté pour controler les capitaux et les marchandises afin de favoriser les plus respectueux et ne pas se saborder en s'imposant des contraintes que les 180 autres pays n'ont pas... Donc sortir de l'UE ou la refaire complétement.
Etre écologiste et pro-UE est absurde. Etre écologiste et pro-libéralisme sauvage est absurde... donc être écologiste et voter pour les Verts FR est absurde...
Réponse de le 08/06/2019 à 9:32 :
Il faut vraiment faire preuve de beaucoup d'imagination pour voir une seule formation politique pro-libéralisme sauvage (ou même civilisé) en France, en particulier sûrement pas EELV... alors qu'évidemment le libéralisme est la seule chose qu'on n'ait jamais essayé en France.
a écrit le 07/06/2019 à 13:26 :
Cohn Bendit avait fait 17% aux européennes de 2009...
a écrit le 07/06/2019 à 10:53 :
Le pb des Verts c'est de descendre de du Ciel des idées dans la féroce arène politicienne. Pour l'heure ils n'y sont jamais parvenus à cause de leurs ambitions égoïstes
a écrit le 07/06/2019 à 10:40 :
J'ai voté ecolo a toutes les elections ou c'était possible entre 1979 et 2017... mais il m'a fallu longtemps pour me rendre compte qu'on a les leaders ecolos les plus betes du monde en france. L'ecologie ne peut etre de droite et libérale, et comme on retrouve systematiquement tous les leaders ecolos à la remorque des libéraux apres leur premier succes , tantot le libéral PS tantot les plus a droites, lalonde, conhn-bendit, de rugy, tous ceux qui se servent eux meme avant de servir la nature et la planey
Réponse de le 07/06/2019 à 13:30 :
En Allemagne les Grünen sont en coalition avec la CDU dans de nombreux exécutifs. En Belgique les écolos étaient associés aux socialistes et aux libéraux dans le 1er gouvernement Verhofstadt.
a écrit le 07/06/2019 à 9:51 :
Le vote vert aux élections européennes n'est pas un vote d'adhésion mais de rejet des partis politiques de gauche et de droite. Les GL ne sont pas verts loin s'en faut mais jaunes! C'est bien contre une mise en oeuvre d'une politique économique écologique contre la voiture notamment qu'ils se sont rebellés.
Aussi ce parti ne doit pas croire son heure arrivée, les prochaines élections seront parlantes à ce sujet.
a écrit le 07/06/2019 à 9:13 :
brice lalonnde a dit ' lecologie n'est ni de gauche ni de droite, elle est pragmatique'
expliquer a des parisiens qu'ils vont prendre le velo pour faire les 40 km qui les separe de leur travail, expliquer que le dentifrice sera interdit et a remplacer par la terre glaise, expliquer qu'on va rendre obligatoire l'isolation de logements classe g pour en faire des batiments a++ , c'est sans nom
et on ne parle ni de l'ideologie economique qui amenera la france a la meme richesse que le venezuela de maduro ( ou y a plus d'inegalites ultraliberales, juste des bons pauvres qui vivent avec moins de 2 euros par jour), ni des lois adhoc, genre celle votee par le maire de grenoble contre l'expulsion des mauvais payeurs de mauvaise foi ( retoquee par la justice, vu qu'on savait des le debut que c'etait illegal)
a écrit le 07/06/2019 à 8:12 :
Et pour qu'un gars comme Jadot devienne populaire il faut vraiment que les gens soient hyper sensibilisés au problème écologique hein...
Réponse de le 07/06/2019 à 13:31 :
Le soufflé Jadot , qui n'est pas monté aussi haut que Cohn Bendit en 2009, retombera bien vite.
Réponse de le 07/06/2019 à 19:35 :
Hum... il est quand même de la "trempe" des LREM... :-)
a écrit le 07/06/2019 à 7:10 :
Et surtout stop au green taxing. Si les avions, paquebots, cargos sont nefastes, interdisons les ou au moins limitons les, mais arretez de taper sur le lapin de base dans sa vie de tous les jours. Arretons ce dont on peut le plus facilement se passer.
Réponse de le 07/06/2019 à 9:37 :
"Arretons ce dont on peut le plus facilement se passer. "

Les élections donc non ?

Autant que les riches gouvernent directement plutôt que de se cacher derrière des sous fifres de plus en plus grotesques et faibles, obligés d'assumer ils seraient bien plus respectueux des citoyens et de la nature.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :