Surveillance électronique : "On ne peut pas reprocher aux Américains de faire mieux leur métier que nous"

La France et ses partenaires européens ont-ils les moyens, si ce n'est de rivaliser avec les Etats-Unis, au moins de se prémunir contre ses pratiques d'espionnage ? Les réponses d'Eric Denécé, directeur du Centre français de recherche sur le renseignement.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

La NSA semble décidément avoir des yeux partout. Même en France, comme le révèle le Monde, ce 21 octobre. Quelques mois plus tôt, le quotidien allemand Der Spiegel, avait provoqué des remous diplomatiques le 1er juillet, en révélant l'existence de mises sur écoutes dans plusieurs ambassades et représentations aux Etats-Unis et à Bruxelles. Des informations tirées de documents fournis par le désormais Edward Snowden, l'informatien en cavale qui travaillait pour la NSA, l'agence de renseignement américain spécialisée dans les données électromagnétiques. 

Feignant la surprise, des dirigeants européens s'offusquaient alors de la curiosité américaine.  Pourtant, si ses déclarations mettent en lumières ces pratiques, nombre d'entre elles étaient connues depuis bien des années. L'existence programme Echelon, ces "oreilles" installées à travers le globe par les Etats-Unis et ses alliés anglo-saxons, a ainsi été révélé au public dans les années 1980. Un ancien patron de la CIA, Robert James Woolsey justifait même l'espionnage des "amis" européen en 2000 dans une tribune publiée par le Wall Street Journal (et traduite pour le Monde diplomatique). 

Déjà, les moyens déployés par Washington paraissaient bien supérieurs à ceux dont pouvait disposer les pays européen, notamment la France. Plusieurs rapport parlementaires s'en inquiétaient, dont le plus récent a d'ailleurs été publié le 14 mai 2013 par Jean-Jacques Urvoas et Patrice Verchère. Dans ce contexte, Eric Denécé, directeur du Centre Français de recherche sur le Renseignement (CF2R), expose les capacités de réponse et de protection de la France et des autres pays européens.

Les "révélations" d'Edward Snowden publiée par le Spiegel indiquent que les services de renseignement américains ont mis des ambassades et des représentations européennes sur écoute. Mais ce type de pratique n'est pas neuf...
Pas du tout. Tout le monde écoute tout le monde. Ce qui apparaît peut-être plus scandaleux, c'est quant l'espionnage vise des alliés, mais cela se pratique depuis toujours. Dans les affaires récentes, lorsque la France s'est opposée à l'invasion de l'Irak, les dirigeants français et européens ont été mis sur écoute. Que la NSA agisse comme un service de renseignement c'est son métier, qu'elle le fasse mieux que nous, c'est dommage... mais on ne peut pas le reprocher aux Américains !

A l'inverse comment les Européens espionnent-ils leurs propres alliés ?
L'espionnage se pratique dans les deux sens. Ce qui diffère, ce sont les moyens. Les Anglo-Saxons (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande) disposent d'un réseau 100 fois plus étendu que celui des Européens. Nous avons quelques satellites d'écoute par exemple. En France, ces moyens sont mis en ?uvre sur des points très spécifiques comme en Côte d'Ivoire, au Mali, dans les programmes contre le terrorisme. Le budget restant peut parfois être utilisé pour des écoutes de diplomates...

S'il est très difficile d'évaluer les budgets du renseignement - puisqu'ils sont en grande partie ou totalement confidentiels -  peut-on tout de même s'essayer à un exercice comparatif entre les Etats-Unis et l'Europe ?
On ne peut étudier que ce qui est comparable. Or les périmètres sont extrêmement variables. Globalement, la différence entre les budgets peut s'incrire dans un rapport de 1 à 80. La NSA est le plus grand service de renseignement au monde et par conséquent, le plus grand service de renseignement au Etats-Unis. A elle seule, elle dispose de plus de moyens que la CIA, le FBI, le BEA (lutte contre la drogue) et le DEA (unité de renseignement militaire). C'est sans commune mesure avec les moyens dont disposent les services européens. Le budget alloué au seul renseignement électronique est supérieur à celui de l'ensemble des services de renseignement des cinq premiers pays européens.

Peut-on avoir une idée des effectifs de la NSA - le Spiegel avance le chiffre de 19.335 civils et 15.986 militaires?
La dernière estimation sérieuse évoque 54.000 personnes. Mais il convient de prendre en compte l'organisme lui-même et ses sous-traitants, toutes ces entreprises, comme celle qui employait Edward Snowden, qui fournissent des données. Auquel cas, le haut de la fourchette avoisinerait les 100.000 personnes.

Et en Europe ?
La DGSE compte un peu moins de 2.500 personnes, soit 40 fois mois que la NSA... Et la différence de technologies est encore plus importante. Les Britanniques sont eux entre deux et trois fois plus nombreux que les Français à travailler dans les services de renseignement avec un budget trois à quatre fois supérieur au notre.

Comment ces effectifs ont-ils évolué ?
Après la Guerre Froide, à la fin des années 1990, la NSA a remplacé 30% de ses effectifs, renouvelé ses cadres. Elle a opéré une révolution technologique, a délaissé les langues soviétiques pour se concentrer sur le monde arabe. Le redécollage date surtout de l'après-11 septembre, quand elle a engagé de nouveaux investissements massifs.

S'ils sont beaucoup moins bien équipés, les Européens disposent-ils de suffisamment de moyens pour éviter que des renseignements cruciaux ne soient ainsi interceptés ?
Non. Il faudrait commencer par interdire aux hommes politiques d'utiliser des Blackberry, installer des brouilleurs dans les ambassades, les ministères, multiplier par quatre le nombre de personnes chargées de ces questions. Il faut aussi réfléchir au stockage de données. Pour le "cloud", par exemple, 90% des centres de stockages sont situés aux Etats-Unis, il est normal que la NSA s'y intéresse, c'est son travail...

Pourquoi un tel désintérêt apparent pour ces questions ?
En période de crise économique, tous les budgets sont réduits. Ensuite, pour des raisons historiques, culturelles, la France a toujours été moins en avance que d'autres pays sur ces questions.

Depuis plusieurs années déjà, l'idée d'un service de renseignement européen est évoqué. A quel horizon pourrait-il être mis en place ?
De l'avis de tous les experts qui travaillent sur ce sujet, ce sera la dernière chose qui sera mise en ?uvre. Les services de renseignement relèvent des prérogatives même de la souveraineté nationale.

Si l'espionnage entre pays, voire entre alliés, n'a rien de nouveau, comment analysez-vous les informations rendues publiques par Edward Snowden ?
Le c?ur de l'affaire, le vrai scoop, ce sont ses révélations d'Edward Snowden sur la mise sur écoute de la population. Cela montre une vraie dérive de la démocratie. Les Etats-Unis sont devenus un Etat policier. En 2002, depuis le "patriot act" la surveillance électronique est légalisée et toute une série de lois bafouent le droit international et les Droits de l'Homme. De ce point de vue, Barack Obama poursuit le travail de Georges Bush et subit l'influence de sphères néo-conservatrices. Cette politique ne se justifie par en termes de rapport coût/ efficacité. Car, là où les Américains dépensent cinquante fois plus que nous, ils ne sont pas forcément plus efficace en matière de lutte le terrorisme.

(Interview publiée le 01/07/2013, mise à jour le 21/10/2013)

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 69
à écrit le 24/10/2013 à 14:59
Signaler
Vive l'espionnage multi-latéral : c'est la vraie garantie de la transparence si souvent demandée!

à écrit le 21/10/2013 à 20:11
Signaler
non bien sur . on va meme demandé a Barroso de ne pas demander de vasseline pour l'accord de libre echange .... entre amis intimes ma foi ...tout passe

à écrit le 21/10/2013 à 17:28
Signaler
Etre sur internet, c'est être sur la place publique. Sauf quand les communication sont cryptées, comme pour les paiements en ligne. Le secret de la correspondance n'est pas garanti non plus dans les emails. On ne peut pas se plaindre, c'est comme çà....

à écrit le 21/10/2013 à 15:12
Signaler
Si beaucoup de gens savent depuis longtemps qu'ils peuvent etre écoutés, on imagine que les plus malins et plus riches d'entre eux ont deja pris les devant depuis pas mal de temps .On ne sait rien de l'efficacité de la NSA et de ses pendant européens...

à écrit le 21/10/2013 à 15:02
Signaler
La question n'est pas du satisfécit quant à la qualité des espionnages réciproques, ni même de la légalité ou légitimité de ces actions. Non, la seule question qui vaille est: sommes nous sous influence en raison de cet espionnage et si oui (ce qui e...

à écrit le 21/10/2013 à 14:40
Signaler
Une illustration parfaite de l'effet paralysant de la bureaucratie européenne sur le développement et le déploiement de moyens techniques nationaux dans le domaine du renseignement. Les britanniques l'ont tellement bien compris qu'ils ont développés ...

à écrit le 21/10/2013 à 14:32
Signaler
rigolo tous ces commentaires, pour moi toute cette affaire est un non evenement, tous les gouvernements s'espionnent sur tous les sujets et pour toutes les raisons bonnes ou mauvaises ils faudrait plutôt ce poser les bonnes questions dans le monde ac...

à écrit le 21/10/2013 à 12:14
Signaler
N"importe quoi ! Les américains ne sont pas meilleurs et loin s'en faut, quand on a pu racheter toute la planète avec le Dollars et la photocopieuse et que cela a permis d'imposer Windows, Apple, .. pas très compliqué d'y ajouter une back door. P...

à écrit le 21/10/2013 à 11:28
Signaler
C'est toujours surprenant de voir nos gouvernants reprocher aux autres ce qu'ils font eux-mêmes. Que ce soit économique ou militaire, la prise d'information le plus en amont possible en vue de se prémunir des risques est quand même vieux comme le mon...

à écrit le 21/10/2013 à 10:23
Signaler
Est-on sur que les documents de Snowden sont vrais ? Ou ne sont pas destines à une intoxication, sachant que le gouvernement français foncera dedans sans réfléchir, comme pour la Syrie etc... ?

à écrit le 21/10/2013 à 9:13
Signaler
Mon commentaire va t-il atterrir dans les serveurs de la NSA

à écrit le 04/07/2013 à 13:37
Signaler
Une faute de frappe dès le titre ?

à écrit le 04/07/2013 à 12:51
Signaler
Plus qu à inverser DEA et BEA dans le texte et c est ok!

à écrit le 04/07/2013 à 10:00
Signaler
Bonjour les fautes d'orthographe et les coquilles !!

à écrit le 04/07/2013 à 9:08
Signaler
Pas mal d'erreurs dans cette article notamment sur BEA et DEA, vérifiez bien avant d'annoncer la signification des sigles ;)

à écrit le 04/07/2013 à 8:53
Signaler
Pitié pour vos lecteurs, corrigez les coquilles !

à écrit le 02/07/2013 à 17:29
Signaler
Perso je dirais plutôt : on ne peut pas reprocher aux Américains ce que nos grandes oreilles font pour le citoyen lambda ... Amusant de voir le silence de nos politiques quand l'espionite US concernait les citoyens en général (ya qq semaines) ... et ...

à écrit le 02/07/2013 à 16:27
Signaler
Encore plus inquiétant que d'être espionnés par un allié est de savoir qu'on puisse l'être par des pays "moins amis". D'un autre côté, au lieu de s'inquiéter de ce que la NSA collecte comme informations on devrait s'inquiéter que l'information en qu...

à écrit le 02/07/2013 à 16:20
Signaler
Merci de nous dire de baisser notre froc. On n'y peut rien, circulez y'a rien à voir.

le 21/10/2013 à 10:45
Signaler
C'est la réliaté. On peut faire les "vierges effarouchées" on espionne aussi les américains et ils le savent. Si c'était des espions physiquement en France, on pourrait les expulser pour "marquer le coup" mais c'est du renseignement électronique fait...

à écrit le 02/07/2013 à 12:01
Signaler
BEA et DEA, n'auriez vous pas confondu les deux acronymes ?

à écrit le 02/07/2013 à 11:07
Signaler
Nous le savions déjà : toutes les entreprises américaines ont des aprticipations ou ont racheté ce qui est significatif en terme de fichier, et quand on parle de reseaux sociaux, ce sont bien sur TOUS les réseaux sociau : y compris les sites de renco...

à écrit le 02/07/2013 à 10:56
Signaler
Bonne conclusion. Que ça s'espionne dans les hautes sphères, c'est leur problème pourrait-on dire, sauf si ce type d'espionnage vise à obtenir des renseignements permettant d'avoir barre sur l'autre au point de dicter les décisions. En revanche, l'es...

à écrit le 02/07/2013 à 10:03
Signaler
Imaginez le contraire, que les services de renseignements Français ou Européens espionnent tous les services et citoyens Américains, qu'ils conservent toutes leurs communications téléphoniques, mails....... Les Américains ont massacré des pays pour m...

le 02/07/2013 à 11:12
Signaler
Heu...en Irak, il a surtout du pétrole. Et au sujet du pétrole, les Américains ont passablement massacré et massacreront encore. C'est la malédiction du pétrole, heureusement,il n'y en aura bientôt plus.

à écrit le 01/07/2013 à 22:42
Signaler
Le problème du désaveu vient de l'intérieur des US, de très nombreuses fois ASSANGE SNOWDEN la semaine dernière le général de corps d'armée CARTWRIGHT sur l'origne de la fuite de STUXNET en IRAN, après le pathétique POWELL avec sa fiole qui reconna...

à écrit le 01/07/2013 à 22:29
Signaler
La question ce n'est les USA mais la Grande Bretagne. la preuve dans le texte : "Les Anglo-Saxons (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande) disposent d'un réseau 100 fois plus étendu que celui des Européens." LA GRANDE BRETAG...

à écrit le 01/07/2013 à 21:59
Signaler
"On ne peut pas reprocher aux Américains de faire mieux leur métier que nous"...ouarf ouarf ouarf et bien dites donc ce M. Denécé a une curieuse compréhension des choses...Si les américains faisaient "mieux leur métier que nous " comme il dit, ils ne...

à écrit le 01/07/2013 à 21:56
Signaler
Tiens, c'est marrant : lorsque Sarko se proposait de surveiller l'Internet, ses nombreux supporteurs nous expliquaient qu'il n'y a que ceux qui ont quelque chose à se reprocher qui ont peur d'être surveillés !... Les Français auraient-ils donc quelqu...

à écrit le 01/07/2013 à 21:28
Signaler
Merci aux américains de faire le sale boulot du renseignement qui assure notre protection civile. Tout le monde sait qu'un homme renseigné en vaut deux.

le 01/07/2013 à 21:45
Signaler
@merci: ils assurent comment ta "protection civile" ? ne serait-il d'ailleurs pas plus simple en matière de terrorisme de ne pas distribuer des visas à tout va ? peut-on importer nos problèmes et se plaindre qu'ils existent ? et a-ton pour cela besoi...

le 02/07/2013 à 1:55
Signaler
un homme si bien renseigné que ça lui en vaut deux tours

à écrit le 01/07/2013 à 21:27
Signaler
Article interessant mais constat cruel et accablant pour notre pays: 100 fois moins de staff que la NSA, une technologie d un autre age...et pas de risques que cela change puisque desinteret et retard pour des raisons culturelles...pas etonnant que l...

le 01/07/2013 à 22:46
Signaler
D'ailleurs au tableau des scores : deux avions dans deux tours avec des cuters , un marathon explosif et on ne parle pas de la floppée de tueries dans des campus .... Heureusement que la lutte contre les trafiquants de drogues a commencer depuis des...

à écrit le 01/07/2013 à 21:27
Signaler
Ne reste plus qu'a réactiver les époux Turanges.....bref les négos sur les accords bilatéraux ont du plomb dans l'aile, l'Oncle Sam n'a pas une longueur d'avance mais tout un champ....Avec des infos de ce type, les résultats d'Airbus et Dassault sera...

le 02/07/2013 à 1:51
Signaler
C'est sur vu comme ça... C'est pas nous qui n'avons jamais réussi a vendre le Rafale en 10 ans? J'veux pas faire mon parano mais ça deviens soudainement compréhensible....

le 02/07/2013 à 14:26
Signaler
Quin'enveux,, il ne fallait voir qu'a titre d'exemple ces deux sociétés , maintenant le Rafale a disparu des cartons Sud Coréen malgré le plébiscite des armées, le Maroc lui c'est orienté sur des gravats Us et quant au Brésil aprè...

à écrit le 01/07/2013 à 21:00
Signaler
A quoi donc servent les énormes antennes paraboliques dressées vers le ciel des "centres radio-électriques" installés à Dome en Dordogne, à l'intérieur du centre spatial de Kourou en Guyane et dans l'ile de Mayotte ?

à écrit le 01/07/2013 à 20:58
Signaler
Le totalitarisme n'est admissible que si la vertu le dirige, c'est de la pure théorie, en pratique les hommes sont corruptibles et tout système policier dévie vers la dictature. Mais les américains croient réellement que leur état est vertueux, et pe...

à écrit le 01/07/2013 à 20:15
Signaler
Sauf que... nous sommes en guerre économique. Quelqu'un a-t'il oublié que les US connaissent 85% de TOUTES les transactions bancaires mondiales par SWIFT. Soit, ils savent ce que font 85% des entreprises mondiales. Sympa, non..??

le 01/07/2013 à 23:00
Signaler
tellement vrai que depuis 30 ans les traffics en tout genre ont été mis sur le carreau car les services connaissent 85% des transactions ....

le 21/10/2013 à 12:01
Signaler
HSBC blanchit l'argent de certains cartels mexicains et c'est pas pour autant qu'elle se dénonce ni les dénonce et pourtant l'info elle l'avait

à écrit le 01/07/2013 à 20:12
Signaler
pourriez vous vous relire avant de publier svp ? A force d'être choqué toutes les lignes par les fautes d'accord, votre article en devient illisible.... c'est dommage!

à écrit le 01/07/2013 à 20:05
Signaler
Deux commentaires sur ce que dit cet expert du renseignement: Tout d'abord, cela m'apparaît bien puéril ce petit jeu de 'je t'espionne et tu m'espionnes'... est-ce que c'est une bonne règle de se dire que tout le monde le fait et ce depuis toujours,...

le 01/07/2013 à 20:43
Signaler
BinLaden a bien été attrapé parce qu'il était souvent connecté par téléphone avec le numéro de tel terroriste connu. Suffit alors de consulter la liste des numéros appelés telle qu'elle est enregistrée par l'opérateur téléphonique et apparaît sur la ...

le 01/07/2013 à 21:55
Signaler
C'est pas vraiment comme ça que ça s'est passé. Vous lisez trop SAS...

à écrit le 01/07/2013 à 19:26
Signaler
Merci à windaube, fessebouc et smartmachin etc .... les gens en redemandent !!!!!!!!!!!!!!!!!

à écrit le 01/07/2013 à 19:25
Signaler
Chère journaliste, Mme Marina Torre, vous ne pouvez pas choisir comme image des lignes de code informatique, et ensuite parler d'électronique dans votre titre. Dans cette affaire, c'est bien de surveillance informatique qu'il s'agit!!

à écrit le 01/07/2013 à 19:22
Signaler
Merci la tribune pour vos trackers et cookies ! ;o)))

le 01/07/2013 à 21:17
Signaler
C'est vrai, mon système de protection en a relevé 9??

à écrit le 01/07/2013 à 19:21
Signaler
Pitié, changez le titre! C'est de surveillance informatique, et non électronique qu'il s'agit! Le XXème siècle c'est fini! Nous ne sommes plus dans les années 60!

à écrit le 01/07/2013 à 19:09
Signaler
C'est clair que Europe est en retard... En fait c'est pas un retard juste que les américains contrôle tout.. De plus Les states sont tellement paranoïaque Qui ne laisseront personne les devancer Chose que je peux comprendre surtout quand vous avez le...

le 01/07/2013 à 19:31
Signaler
vous êtes sous windaube ?

le 01/07/2013 à 19:52
Signaler
Réponse@pmxr Non sous Wintaupe :)

à écrit le 01/07/2013 à 19:06
Signaler
l'espionnage probable des hommes politiques pourrait peut etre expliquer a posteriori les positions tres proches de certains elus ( voir gouvernants ) europeens a l'egard des usa ....ne dit on pas que tout homme a ses faiblesses et ses petits secret...

à écrit le 01/07/2013 à 18:57
Signaler
Sauf que... nous sommes en guerre économique. Quelqu'un a-t'il oublié que les US connaissent 85% de TOUTES les transactions bancaires mondiales par SWIFT. Soit, ils savent ce que font 85% des entreprises mondiales. Sympa, non..??

à écrit le 01/07/2013 à 18:56
Signaler
J en e sais pas qui est l'auteur de cet article DESINFORMATEUR mais cher Monsieur et chère Madame, QUI FINANCE ET QUI PAIE LES PRATIQUES AMERICAINES - NOUS CHER MONSIEUR, A TOUS LES NIVEAUX, ON SE FAIT VOLER SPOLIER A COMMENCER PAR LE CARACTÈRE INALI...

à écrit le 01/07/2013 à 18:46
Signaler
Les Français s'en foutent. Ils se croient toujours étanches au monde qui les entoure. De plus, leur pays est en totale déconfiture, et ce n'est plus un secret pour personne.

le 01/07/2013 à 18:53
Signaler
L?Europe n'est pas en retard. Qui a dit que l?Europe est en retard et surtout la France ? On est bien capable au moins d'espionner les étrangers qui vivent ici en France et en Europe. En tout cas, nous français y avons très bien réussi. Ne voit-on to...

le 01/07/2013 à 19:09
Signaler
ah bon parce que les Etats unis vont mieux??? à lire les pratiques depuis 2001 il y a de quoi s'interroger.

le 01/07/2013 à 23:03
Signaler
on passera le mot aux allemands ecoutés apparemment 5 fois plus que les francais ..... ah oui on vous parle d'ecoute mondiale par USA avec le commonwealth

à écrit le 01/07/2013 à 18:44
Signaler
Retournons les rôles : Essayons d?imaginer quelles seraient les réactions aux USA si les Américains apprenaient que les Français espionnaient à grande échelle toutes leurs communications téléphoniques et emails ? (idem pour les Anglais qui font parti...

le 01/07/2013 à 18:54
Signaler
L?Europe n'est pas en retard. Qui a dit que l?Europe est en retard et surtout la France ? On est bien capable au moins d'espionner les étrangers qui vivent ici en France et en Europe. En tout cas, nous français y avons très bien réussi. Ne voit-on to...

le 01/07/2013 à 21:03
Signaler
Dans le cas de figure inversé, les américains démontreraient que nous sommes une menace pour la paix mondiale, pour leur mode de vie, et que nous possédons des armes de destruction massive; nous serions envahis dans les 2 mois( c'est fastoche on n'a ...

à écrit le 01/07/2013 à 18:31
Signaler
"On ne peut pas reprocher aux Américains de faire mieux leur métier que nous" Je suis complètement outré par le titre ! Depuis quand une 'compétence' serait détaché de tout jugement morale ? Tolèreriez-vous qu'un militaire, à la vue d'un charnier, s...

le 01/07/2013 à 19:16
Signaler
C'est le pur cynisme des gens qui font le sale boulot!!!! donc effectivement exempts de tout jugement moral ce qui non tempéré peut être dangereux et amener à de sérieuses dérives!!! Les Etats unis depuis 2001 en sont un exemple très parlant!! Il est...

le 21/10/2013 à 16:34
Signaler
Assez d'accord ! Quand on signe des contrats de collaboration, des accords de libre échange, on compte un peu que le partenaire sera correct dans les échanges... Avec les USA, apparemment ce n'est pas le cas ! Il faut, dans ces conditions revoir nos ...

à écrit le 01/07/2013 à 18:28
Signaler
Les américains ont tenté d'espionner la France mais quand il ont fait un rapprochement avec hollande ils ont laissé tomber il n'y en avait rien â tirer.

le 01/07/2013 à 23:13
Signaler
c'est vrai qu'avec l'autre c'etait a guichet ouvert ...et quelle classe en jean , cela valait largement un 9e place mondiale de l'homme le mieux habillé du monde par Vanity Fair (salut Denisot)//// http://www.20minutes.fr/people/172963-People-Nicola...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.