Pourquoi le prochain gagnant de l'Euro Millions pourrait rester en France

 |   |  684  mots
(Crédits : Dr)
Avec le nouveau système de plafonnement, les riches rentiers, tels ceux qui placent un gain à l'Euro Million en assurance vie, peuvent s'exonérer de tout impôt sur le revenu et ISF. A quand un tel privilège pour les actifs? Par Philippe Baillot, Professeur-Associé à Paris II, directeur d'un Département de Banque Privée

 « Faisons un rêve ». Vous venez de percevoir un gain de 100 millions d'euros. La « tentation de Bruxelles » est naturelle, presque un must. Les derniers vœux présidentiels et, plus encore, deux récentes décisions de notre Conseil constitutionnel, vous offrent une heureuse alternative, aisée à illustrer.

Ainsi pourriez-vous acquérir, à prix cassé, au regard du déséquilibre actuel du marché de l'immobilier de luxe, un hôtel particulier Villa Montmorency à Paris pour 10 millions d'euros. Vous partagerez « le reste de votre âge » entre une bastide dans le Midi et un chalet à Val d'Isère achetés 5 millions d'euros chacun. Naturellement, cet immobilier d'usage ne génèrera aucun revenu.

Le choix de plusieurs contrats d'assurance vie, investis surtout en actions

Quant au reste de votre gain, votre banquier privé ne saurait manquer de vous conseiller de l'investir en assurance vie. Sa pertinence découlera de l'allocation d'actifs suggérée, exempte, par suite de votre horizon de placement, de tout fonds en euros au rendement réel de plus en plus symbolique. Elle s'observera surtout à la suggestion de souscrire non un contrat unique mais quatre-vingts, en parallèle, aux logiques financières pures (actions américaines, émergentes, obligations corporate italiennes…).

Au terme d'une première année, votre patrimoine se sera normalement accru, dans un monde globalisé en croissance... Pour autant, une des quatre-vingts « lignes » souscrites ne saurait manquer d'être perdante. Il vous reviendra alors de racheter le contrat exempt de tout gain pour financer votre train de vie annuel, par hypothèse d'un million d'euros, tant le temps libre s'avère dispendieux.

 Le nouveau système de plafonnement, digne successeur du bouclier fiscal Sarkozy

Par suite, vous n'aurez guère à vous inquiéter du poids des prélèvements exigibles sur le « Commun ». En effet, votre Conseil vous aura assuré d'une optimisation du « plafonnement », digne successeur d'un « bouclier fiscal » tant décrié en son temps.

L'équation de ce « plafonnement » est fort simple à appréhender. La sommation de votre impôt sur le revenu, des contributions sociales et de l'ISF, ne saurait dépasser 75 % de vos revenus. Or, par hypothèse, le rachat d'un contrat d'assurance vie, exempt de toute « plus-value » (dénommée « produit » en l'occurrence), ne génère aucune assiette d'imposition, tant au titre de l'impôt sur le revenu que des contributions sociales. Quant à votre ISF, il ne saurait dépasser 75 % de vos revenus. Ainsi en l'absence de tout revenu, s'élèvera-t-il à zéro !...

Seuls subsistent les impôt locaux et la TVA sur les dépenses

Certes, il vous restera à régler vos impôts locaux… et la TVA sur vos dépenses, votre légitime contribution à « l'entretien de la force publique et (aux) dépenses d'administration » aux termes de notre Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen.

D'un naturel inquiet, vous pourriez alors faire vôtre un des fameux aphorismes d'Henry Kissinger : « Même les paranoïaques ont des ennemis ». Pour calmer votre légitime inquiétude, votre Banquier Privé pourra alors vous rapporter le vœu présidentiel d'une baisse des impôts et, plus sûrement encore, deux récentes décisions du Conseil constitutionnel posant, avec une rare force, qu'en l'absence de sa perception, la valorisation d'un capital - au demeurant toujours temporaire et donc incertaine - ne saurait être qualifiée de revenu, au sens du « plafonnement ».

La fiscalité patrimoniale française, un charme incomparable pour les heureux gagnants du Loto

Naturellement, le patrimoine ne protège pas encore de la mort. Ainsi pourriez-vous appréhender la ponction promise à vos héritiers. À cet égard, l'assurance vie constitue comme un « bouclier » limitant, en l'état, les prélèvements exigibles à 31,25 % des capitaux transmis.

Tout à votre joie, vous ignorerez le prélèvement de plus de 30 %, effectué en amont, sur la collectivité des joueurs. Cette inconscience constituant le premier avantage et danger de la fiscalité indirecte. Ainsi la fiscalité patrimoniale française offre-t-elle un charme incomparable aux heureux gagnants du Loto. Avec la baisse promise de la dépense publique, elle ne saurait tarder de l'assurer aussi aux Actifs…

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/03/2014 à 18:00 :
il faudra penser également avant le tout premier chèque à en faire établir plusieurs à la FDJ pour en donner à certaines personnes de votre choix (les enfants en particulier je pense) pour éviter déjà les premiers droits de mutation!!!!!!!!! première économie d'impôt et après il faudra faire confiance à certains pros.
a écrit le 14/03/2014 à 16:33 :
les sous en suisse et moi au portugal ...!
a écrit le 13/03/2014 à 0:26 :
J'ai lu avec attention cet article malheureusement je dois avouer que je n'ai strictement rien compris.
a écrit le 12/03/2014 à 13:52 :
encourager l'investissement en assurance vie lol, le jour ou on aura un choc obligataire et monétaire majeur , le fameux gagnant pourra se payer un café avec ses actifs ou du moins ce qu'il en reste ...c'est amusant de voir des articles comme ça ^^, c'est censé être du premier degré pour faire rêver les pauvres ou du grand comique ? peu être les 2 ?
a écrit le 11/03/2014 à 20:15 :
moi je me casse direct
a écrit le 11/03/2014 à 11:32 :
"Quant à votre ISF, il ne saurait dépasser 75 % de vos revenus. Ainsi en l'absence de tout revenu, s'élèvera-t-il à zéro !..."

il est peut-être professeur mais son discours comporte au moins une coquille. Si vous possédez des biens immobiliers pour 10M€ d'euros alors vous etes assujetis a l'ISF.
Réponse de le 14/03/2014 à 10:51 :
Vos biens immobiliers entrent certes dans le champ de l'ISF, mais le montant de cet ISF est plafonné en fonction de vos revenus - or, comme l'expose l'auteur de l'article, avec la structure proposée, il y a zéro revenu, donc l'ISF sur les biens immobiliers est égal à... 0. Pas de coquille dans son discours.
a écrit le 08/03/2014 à 13:15 :
Pour ma part avec un gain pareil direction paradis fiscaux et bye bye la France de ses vautours et de sa corruption.
a écrit le 08/03/2014 à 9:44 :
Ne pas placer son fric pour enrichir les banquiers, bref le dépenser et vivre normalement. C'est simple ça marche et ce n'est que du bonheur
Réponse de le 27/03/2014 à 22:19 :
Pour ne pas enrichir les banquiers il faut mettre l'argent sous les draps dans l'armoire : c'est du bonheur avec un peu d'inquiétude..
a écrit le 07/03/2014 à 13:32 :
les gens qui ont de l'argent devrait être fiers de payer des impots en ces temps difficiles au lieu de trahir les français en les quittant
a écrit le 07/03/2014 à 8:56 :
Si je gagne un jour ce qui est peu probable je me tire immédiatement.
Réponse de le 08/04/2014 à 16:05 :
bien dit, je me barre egalement et je quitte l'europe vouer a l'echec
a écrit le 07/03/2014 à 6:59 :
Faites gagner 2 millions a 50 personnes plutot que 100 a une personne ! vous serez certain que ces 50 là resteront en France et que leurs gains se retrouveront dans l'economie locale (consommation, habitation, services)
Je regrette le loto ancienne formule et me satisferais très bien d'un gain de 2millions. Quelle arnaque depuis qu'en présentant des gains faramineux ils ont durcit la probabilité, augmenté le tarif et la fréquence de tirages.
Réponse de le 07/03/2014 à 11:28 :
Le Loto à l'ancienne existe toujours, et la FDJ a même modifié l'Euromillion pour qu'il y ait toujours un gagnant à 1 million d'euros.
Moi, je préfère rêver de gagner 100 millions.
Et personne en vous oblige à jouer si ça vous déplaît.
Réponse de le 14/03/2014 à 12:43 :
Laszlo si vous gagner ce soir 124 millions plus ou moins, n'en gardez que 2 et distribuez le reste à vos amis, ceci dit pour suivre votre raisonnement
a écrit le 06/03/2014 à 23:08 :
Et bien oui, les français qui gémissent continuellement ont des idées extravagantes sur leur pays, y compris en matière fiscale !!! Ayant vécu dans un lieu réputé un "paradis fiscal", je puis vous dire que cela a suscité bien des désillusions !!! Pas pour moi, car j'y étais pour des raisons étrangères à la fiscalité... La situation fiscale de chaque personne est differente, mais la règle absolue est de ne pas s'expatrier pour des raisons fiscales, c'est toujours un mauvais choix à tous points de vue !!!!
a écrit le 06/03/2014 à 21:33 :
A chaque tirage de loto ,euromillions ect je gagne à chaque fois entre 2 et 1000 euro comment très simple!je me dis tien si je joue 1000 euro ce soir j'ai plus de chance de gagner!!!et enfin de compte Ben joue pas!!et la je gagne à chaque fois merci la fdj
a écrit le 06/03/2014 à 19:50 :
demain je joue et je gagne merci beaucoup pour l'info...
a écrit le 06/03/2014 à 19:47 :
Si je gagne le Loto , je sombrerai dans la corruption , d'abord , je graisserai la patte de l'état-civil , ainsi , je m'appellerai Shangai Kid de Clermont-Tonnerre et de Bourbon-Parme.
Ensuite , je manoeuvrerai pour apprôcher l'Elysée , où je graisserai la patte à divers personnages ...je deviendrai alors sénateur...je ne sais pas encore de quelle étiquette...il en faut une ? Ha bon ? Après , je m'armerai d'un seau de graisse et...
Réponse de le 07/03/2014 à 0:49 :
@Shangai: je connaissais le melon-porto, mais pas le bourbon-parme :-)
a écrit le 06/03/2014 à 19:28 :
Cela ressemble à une pub, car franchement, il y a combien de gens qui gagnent le gros lot :-)
a écrit le 06/03/2014 à 18:06 :
"Pub Loto - Bruno et Francoise - complet " sur youtube ... plus drôle qu'un contrôleur fiscal !
a écrit le 06/03/2014 à 18:00 :
à voir pub loto francoise !
a écrit le 06/03/2014 à 17:51 :
les paradis fiscaux existent .... le paradis j'en doute ! ;o)))))
a écrit le 06/03/2014 à 17:48 :
perso je ne joue pas au loto .... mais quelque chose me dit qu'un gros gagnant obtiendrait facilement la nationalité à Monaco !
a écrit le 06/03/2014 à 17:43 :
Tout mettre en actions...Et si on a un krach à -50 % ça fait 50 millions de pertes. C'est sûr qu'on ne paie pas d'impôts sur ses pertes ! Moi je lui conseille de s'en aller et de bien diversifier ses placements : actions 20%, obligations corporate 20%, immobilier 40%, oeuvres d'art 20%.
Réponse de le 09/03/2014 à 11:30 :
Je mettrai quand même 10% d'or (lingots au coffre)
a écrit le 06/03/2014 à 16:58 :
une petite niche fiscal que les soc vont faire saute a la prochaine election pour recuperer les voix de l'extreme gauche. Si c'etait si bien la france tout les appatchiques russes qui vivent a Londres serait a Paris.
a écrit le 06/03/2014 à 16:48 :
les droits de succession sont de 0 á geneve ...! ;o))
Réponse de le 06/03/2014 à 19:53 :
Bien choisir son Canton celui de VAUD taxe le plus
a écrit le 06/03/2014 à 16:46 :
Y a mieux .... ! partir en suisse puis se presenter á la presidentielle de 2017 pour dire la verité aux français ! sur leur homme politique ...!
remarque y a 80% d entre eux qui n ont plus confiance donc il reste encore 20 % de .....?
a écrit le 06/03/2014 à 16:34 :
C'est fou le nombre de gagnants du loto qui ont une maison du côté du lac Léman, même côté français.
Il y a un grand combat personnel dans l'existence, c'est refuser de voir sa vie et ses choix dictés par l'argent, qu'on en ai peu ou beaucoup, et donc aussi refuser l'état qui veut inciter ou dicter les choix. Il faut que chacun se barre là où il se sentira le plus libre, car c'est en acceptant d'aller à fond dans ses choix et donc d'y mettre toute son énergie, qu'on.. vit.
a écrit le 06/03/2014 à 16:21 :
Quel humour ! Je ne suis pas sûr que le militant PS appréciera...
a écrit le 06/03/2014 à 16:05 :
Avec la même somme je vais à Bruxelles. J'achète une maison avec jardin à Uccle pour moins de 10millions d'euros, une maison en Espagne ou en Toscane pour moins cher que dans le midi, un chalet en Suisse pour le même prix qu'à Val d'Isère. Je viens à Paris en Thalys quand je veux et je dors à l'hôte lou je loue un appart à l'année ..
En Belgique pas d'ISF, pas d'impôt sur les plus value, pas de CSG ou de RDS.
Pas besoin de filer mon pognon à des Madoff en culottes courtes qui vont le placer en Assurance-vie mais je les confie à des banquiers qui vont directement le placer en actions ou en obligation. ainsi pas besoin de rincer les frais des salariés des assurances -vie et je dispose de mon flouze quand je veux. Je place également dans l'immobilier locatif en Belgique car les revenus immobiliers ne sont pas imposés en Belgique ...
Je paie mes impôts sur le revenu en Belgique comme un bon citoyen.
Réponse de le 06/03/2014 à 16:16 :
Vous avez oublié d'acheter environ une centaine de maisons à Détroit pour environ 200 K US $ (les prix commencent à moins de 1000$ l'unité)... Ce qui peut vous rapporter d'ici 15 ans - quand Detroit aura redécollé - une très,très jolie plus-value à la revente, qui dépassera facilement les 3 à 5 millions. Je peux gérer les achats si vous le désirez. Vous préférez maisons rénovées ou à rénovées?
Réponse de le 06/03/2014 à 16:17 :
C'est ballot, vous ne les avez pas. Il vous reste les billets de Monopoly à compter en attendant la soupe à 18h00...
Réponse de le 06/03/2014 à 16:36 :
"à rénover" pardon
Réponse de le 06/03/2014 à 17:34 :
avec tous les millionnaires français qui sont partis y vivre....
a écrit le 06/03/2014 à 16:04 :
Il existe des paradis fiscaux bien plus attractifs que les mesurettes fiscales françaises pour retenir une poignée de gagnants à une escroquerie légale. Rien sur la récente hausse des droits de mutations...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :